Muileata : Diamond Mine


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arlind Allan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allan Arlind
Aristocrate aux allures froides
avatar

Masculin Nombre de messages : 118
Métier : Aider aux hôpitaux de la famille
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Arlind Allan   Mer 24 Oct - 15:42

Humain aux allures froides : Arlind Allan


Nom : Arlind
Prénom : Allan (C'est son vrai prénom)
Sexe : Ca se voit pas? C'est un garçon!
Âge : 19 ans déjà...
Nationalité : Allan est Anglais, plus précisément il est née à Londres, d'aprés les recherches qu'il a mené. Cependant les Arlinds eux, vivent en Irlande.

Sexualité : Qui sait ...
Métier : Il n'a pas vraiment de métier. Il vit de la rente des hôpitaux de son père se trouvant un peu partout en europe et surtout en France pour une raison méconnue.
Habitation : Une ancienne maison bourgeoise de l'ancienne ville, servit et sert toujours de deumeure familiale. Cependant, Allan préfére s'exiler et vit donc désormais dans un noble petit apartement luxueu des nouveaux quartiers moderne.

Descritption Physique : Allan n'est ni plus ni moin qu'un garçon quasi normal. Un corps assez svelte mais avec lequel il peut se défendre tout de même. Il ne compte plus les bagarres insignifiantes avec ses camarades de classes car ceux-ci insultaient sans cesse sa soeur de fantôme ou encore de monstre.
Des yeux bleu-gris donnent une petite touche de mystére à ses expressions tout en illuminant d'une certaine froideur sont visage aux teintes tantôt chaleureuse tantôt claires.
Du reste, un petit nez surmontant une simple bouche encadrée de lévres fines. Et des cheveux, surmontant le tout. Des cheveux blonds emplis de reflets châtains, tombant par méches sur son visage angélique.
Pour finir, la plupart du temps, Allan porte des chemises de couleurs ou très sobres, avec de beaux pantalons d'aristocrates comme toutes ses tenues d'ailleur. Il aime être bien vétit et cela se voit.

Description pshycologique : On voit tout d'abord d'Allan qu'il est un jeune homme assez renfermé sur lui même et donc froid avec la plupart des gens, qu'il pense inintéressant et qui ont l'audace de venir lui parler. Etant petit d'ailleurs, les autres aimaient se moquer de lui car il se montré souvent comme un petit exclus. Toujours seul dans son coin, sauf les rares fois où sa grande soeur venaient à l'école elle aussi.
C'était donc un enfant qui ne parlait guére et cela changea légérement lorsque sa grande soeur tant chérie, décéda d'un grave cancer.
Toujours froid, il devint au fil du temps, méchant avec ses camarades. Presque manipulateur avec eux. Cassant du sucre dans leurs dos. Il aimait les faire tourner en bourrique et leurs faire croire des illusions pour les faires chuter de plus haut encore. Cependant, Une confiance en lui s'est installée et il s'ouvre plus aux autres.
Il est donc assez bavard parfois et avec le temps sa méchanceté s'est atténué. En quelques mots allan est : entre le chaleureux et froid, assez gentil mais manipulateur et fourbe selon les jours. Antipathique par moment il n'en reste pas moin généreux.

Histoire :

Par un petit matin de printemps, Allan se réveilla allongé sur le sol de la deumeure familialle. Ses yeux froids d'enfant de 7 ans fixant le plafond, à moitié embrumis par le sommeil venant de fuir. Quelques oiseaux chantaient et ce chant filtré à travers une fenêtre tout comme les rayons du soleil, illuminant les cheveux de l'enfant.
Sa main droite se pose à plat sur le sol dans une tentavie réfléchie pour se lever. Sa main dérape alors dans quelque chose de liquide mais quoi? Ses yeux s'habituent enfin à la douce clarté. Il raméne alors la main devant ses yeux et commence à être horrifié. Du sang dégoulinait désormais de ses doigts et de sa paume sur son avant bras. Il se releva alors, de plus en plus horrifié. Mais il trébuche alors dans quelque chose de consistant et raide. Il se retrouve encore une fois la tête la premiére sur le sol. Assomé, les derniéres images qu'il retient seront, de grandes tracées de sang sec ayant éclaboussé les murs blanc.

Avril de la même année :

Une texture douce carresse ses jambes fines. Une sorte d'orreillet retiens sa tête qu'il sent lourde et confuse. Dans un sursaut il se réveille et se demande où il est. Sa mémoire choquée par le sang contraste violement avec les murs blancs et tout ce qui est blanc dans cette piéce. Il regarde autour de lui, accordant un regard pour chaque objets présent.
Pour commencer, il se trouve dans un lit aux draps et au couvertures blanches rayées par de fins liserets bleu. En face de lui, une sort de tableau représentent une figure d'homme tenant dans ses mains une sorte de clé. Image qu'il apprendra à connaître au fil du temps.
Une grande fenêtre drapée par deux grands rideaux aux couleurs des liserets du lits se trouve à sa droite. Il distingue mal, mais elle a l'air de donner sur une sorte de grand parc emplit d'arbres, de fleurs ou encore de conniféres.
Pour finir, son regard passer vers la gauche, une petite table de chevet sur laquelle repose une lampe à pétrole, un livre poussiéreur ainsi qu'un pot à eau intacte, comme récement acheté et au fond de la piéce, prés d'une sorte de petite armoire, une porte blanche entrouverte laissant filtrer des bruits de pas.

Un homme survint alors dans la chambre, il s'harmonisait à merveille avec la piéce vu ses vêtements eux aussi d'une clarté pâle mais effrayante à la fois. Il regarda Allan pendant cinq minutes puis se mit à declamer des paroles incompréhensibles dont Allan ne put décrypter que la moitié.

- [...] Tu es ici dans un hôpital, je suis Sir William Arlind, je dirige cet hôpital et [...]

Le jeune garçon eu du mal à comprendre ou du moins à écouter la suite. Il savait qu'il était tombé dans le comma aprés un traumatisme important mais ne s'en rappelait pas plus. L'imâge d'une personne dont il se rappelait être sa soeur lui apparut comme une flash et il s'assoupit alors aprés un râle d'exaspération de sa part.

Juillet, quatres an aprés:

Ces évênement lugubres étaient sortis de la mémoire du jeune Allan, il savait juste que maintenant il s'appellait Allan Arlind, Sir William l'ayant adopté. Hélas, les seules choses de son ancienne vie qui lui revenaient en tête étaient l'image d'une jeune fille belle et ensanglantée lui criant de fuir pendant qu'une sorte d'être sortit de l'ombre lui assenait un coup avec un couteau assez aiguisé.
Bien sûr, ces pensées le faisait frissoner à chaque fois qu'il y pensé et donc il essayait de les oublier.
Cet été, il fut envoyé en France par son père (adoptif) pour chercher des médicaments propres à soigner sa soeur (adoptive) étant atteinte d'un grave cancert. Un cancer qui la déformait peu à peu, les gens voisinant, l'insultant de monstre issu du plus profond des ténébres mais Allan savait que rien de cela n'était vrai et il aimait sa soeur même si il savait pertinement qu'elle ne l'était réelement.

Son voyage en France fut long de quelques mois et lorsqu'il revint enfin au logis, les médicament à la main. Il eut l'image de madame Arlind pleurant à chaudes larmes sur l'épaule de son mari. Les paquets tenus par Allan tombérent alors sur le palier de la porte encore ouverte et il se précipita à la chambre de Marie pour la voir, étendue, livide et inanimée sur son lit. Un drap blanc la recouvrait entiérement.
Les obséques eurent lieu peu de temps aprés, tout le monde y pleura beaucoup sauf le jeune garçon de onze ans qui se devait de se montrer fort en souvenir de sa soeur. Les deux qu'il n'avait pu sauver. Ses pensées s'articulérent alors autour d'un seule chose :

*Je ne suis capable de rien*

Les années continuérent malgrés cela à continuer de défiler et lorsqu'il atteint l'âge respectable de 16 ans, il partit travailler dans les hôpitaux tenus par son père, aidant les gens mais restant quelqu'un de froid.
Ce travail lui apporta ainsi pas mal de connaisance et il décida aprés un an encore de quitter le domicile familialle pour aller s'installer en ville moderne, vivant aux profits des hôpitaux, toujours ceux de son père. Il se fit vite remarqué par son élégance dans son petit quartier de riches gens comme lui et finit par s'y plaire.
Ses domestiques ne lui suffisant plus, il voulut avoir un vampire allant de paire avec un falmari, ces créatures si belles et intelligentes vivant des les fôrets. Peut être pourrait-il ainsi monter encore plus haut dans l'échelle de la société ?
À voir...

Rang : Aristocrate aux allures froides

Comment avez-vous connu le forum ? Par le biais d'une folle note
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte Fondateur



Masculin Nombre de messages : 776
Date d'inscription : 17/07/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur:
Position du personnage:

MessageSujet: Re: Arlind Allan   Mer 24 Oct - 20:06

Fiche validée, bon jeu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Arlind Allan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lourde chute pour allan jlr
» Stuart Allan Pot [validée]
» Arlind "Morphée" Dreamann - Dieu déchu
» melon au jambon
» # Un guitariste sans bras qui joue avec les pieds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Muileata : Diamond Mine :: Hors RP :: Corbeille :: Corbeille RP :: Corbeilles Fiches de Présentation-
Sauter vers: