Muileata : Diamond Mine


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Songe de nuit...et petite flambée!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allan Arlind
Aristocrate aux allures froides
avatar

Masculin Nombre de messages : 118
Métier : Aider aux hôpitaux de la famille
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Songe de nuit...et petite flambée!   Mer 24 Oct - 20:56

Une silhouette noircie par le manque de lumiére, se ballade dans une rue sombe d'un square dont les quelques globes lumineux ne sont pas encore en service.
Ce décors parait donc comme au sortir d'un roman tout aussi lugubre et sombre. Aucun bruit mis à part celui d'oiseau nocturnes, n'est emit. Les par-terres de fleurs parraissent sans aucunes couleurs et d'une masse unie, noire. Les abres sont comme des ombres dont les branches essaient de toucher en vain le ciel étoilé.
La silhouette continue d'avancer dans ce square puis elle s'asseoit enfin sur un des bancs mis à disposition
.

-Et bien, les gens payés pour cela ne se pressent pas pour faire leurs jobs!

Dit cette silhouette avec ironie. Ses yeux, comme entrain de percer le noir, arrivaient juste un peu à distinguer ce qu'il y avait aux alentours. Le bruissement des feuilles soufflées par le vent était d'une certaine beauté à l'écoute. La nature ressemblait parfois à tout un orchestre se livrant duel à l'intérieur d'un opéra.
La silhouette passa sa main sur ce qui devait être sa nuque quand enfin, les globes s'allumérent un à un sous le regard bleu gris d'un jeune homme maintenant visible.
Un jeune blond n'étant autre qu'Allan se trouvait assit sur le banc, le bois de celui était légérement froidit avec la fraicheur de cette nuit mais Allan n'en avait cure puisqu'il était bien enroulé dans son grand manteau noir de luxe (xD) dont il avait fait l'achat la semaine précédente ainsi que ses gants en velour noir et une écharpe chaude en laine qu'il ne tenait pas à changer. Seul vestige de son "ancienne vie".


-Quel froid tout de même! brrr

Son corp, bien que couvert, commençait à frissoner légérement. Il ressera donc son col autour de son cou et regarda autour de lui. Personne à l'horizon. Les arbres aux teintes marron pour le tronc et bien sûr vertes/ jaunes pour les feuilles s'amusaient à balancer lentement leurs branches dans le vent. Tout comme les fleurs ressemblant à des choses hochant leurs corps de droite à gauche.
Ne sachant que faire, seul sur son banc, Allan saisit une poignée de cailloux et commenca à les lancers sur les fleurs et les arbres. Peut être allait il voir un falmari mécontent le chasser à coup de graines. Ceci le fit rire et sa voix mélodieuse s'éleva dans le parc sous forme de petits ricanements.
Puis il se leva de ce banc trop durs, fouilla dans ses grandes poches et en ressortit une allumette avec laquelle il se mit à jouer. Le feu l'avait toujours fasciné. L'allumette finit par lui brûler légérement le pouce de sa main droite. Il la jeta donc dans le par-terre de fleur le plus proches. Et le plus proche était un par terre emplit de pousses de crocus et belles-de-nuit commencant à éclore
.

-Pff quelle bêtises ces allumettes. Pas grave au moins je vais pouvoir me réchauffer un peu plus...

Avec un sourire, il passa ses mains au dessus des flammes attisées par les belles de nuits et les crocus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélinda Sollem
Une humaine aux allures de fleurs d’Hiver
avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Age : 26
Maître/Esclave de : N'est pas un maître, N'est pas esclave... Juste une conscience...
Date d'inscription : 18/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Ven 26 Oct - 13:55

Lentement mais sûrement la nuit faisait son apparition quotidienne. Au delà des montagnes dans son jardin, notre douce demoiselle pouvait voir au loin disparaître les derniers rayons de ce soleil réchauffant il y avait quelques minutes sa peau blanche. Lorsque la nuit fut total mlle Sollem attendit quelques secondes, le temps que son veilleur prenne la relève et lentement se dirigea vers le mur. Ce n’était pas la première fois, et sûrement pas la dernière. Ils finiraient par la retrouver, mais avant cela elle aurait du temps. Du temps pour vivre, du temps pour s’éloigner de la maison et de ses murs.
Elle avait revêtue un de ses robes magnifique aux senteur de fleurs, l’odeur de celle-ci pouvait faire penser s’il on passer près de notre jeune femme à la rose, la rose rouge et envoûtante, la rose rouge piquante, la rose rouge au senteur de printemps, la rose magnifique fleurs aux allure sensuelles. Bien que Mélinda soit une jeune fille attirante, elle ne pensait pas en ce moment aux effets que pouvait faire cette robe superbe sur son corps parfait.
Mèl’ marchait avec délicatesse, légèreté, levant chacun de ses pieds avec une lenteur toute calculé. Pour rien au monde elle aurait marché dans une flaque de bout qui en ce moment peuplés la foret. Ses cheveux noué en une tresse longue descendait bas dans son dos laissant quelques mèches rebelle tomber dans sa gorge finement dessiné. Elle n’était pas maquillé, jamais, sa beauté naturel ne supporterai pas une quel conque touche de maquillage. Rien, ni la nuit ni le froid n’enlevait à se visage angélique la beauté qui lui était habituelle.
C’est avec habileté qu’elle passa de l’autre côté du mur, avec souplesse qu’elle atterrit sur le sol parsemé de feuille morte.
Elle commença à courir, courir pour aller loin, courir pour le plaisir de sentir dans ses cheveux l’air frais qui flottant agréablement dans cette nuit fraîche.
Ce n’est que quand elle entendit les bruits furtifs d’une personne qui parle qu’elle s’arrêta. Elle regarda un peu autour d’elle, personne, Elle ne voyait personne, juste cette voie moqueuse, ce ton sarcastique, qui s’élevait à quelques mètres d’elle.
Elle tenait dans sa main droite son violon, seul objet qui avait un peu d’importance à ses yeux le reste n’était que matériel inutiles. Elle s’avança vers la source de ce bruit, plus par curiosité que pour autre chose, et eu la surprise de voir assis sur un banc il regardait avec bizarrerie un veu qi commençait à enfler au pied du banc dans ce qui semblait être des belles-de-nuit. Fronçant un instant les sourcil elle se demanda que faisait un jeune habillé comme il l’était à la tombé de la nuit dans un endroit pareil, le monde était-il peuplé de promeneur nocturne !?
Mélinda sa demanda si parler était une chose qu’elle devait faire, elle laissa un moment son regard bleutée se posé sur le jeune homme et sur ses mains qui semblait vouloir réchauffer au flammes légère des fleurs brûlants. Elle n’avait pas l’aspect d’une petit sauvageonne, contrairement à ce qu’aurait put pensé quelques spectateurs, elle était calme et d’une beauté époustouflante, son regard de emplis de cette curiosité enfantine dans un corps et dans un esprit de demoiselle de dix-sept ans. Sa robe n’avait pas un seul plis, à Croire qu’elle était faite pour les sorties nocturne de la jeune femme. Elle lui saillait à merveille, trop longue pour que l’on voie ses pieds, mais pas trop non plus pour ne pas traînait dans la bout et risquer de la salir.
Ce n’est que lorsque la jeune personne assise leva les yeux vers elle qu’elle osa dire quelques mots.


- Bonsoir, la nuit est belle n’est ce pas ?

Ses paroles ne demandant pas spécialement de réponse elle regarda autour d’elle un instants avant de reporter son doux regard sur le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allan Arlind
Aristocrate aux allures froides
avatar

Masculin Nombre de messages : 118
Métier : Aider aux hôpitaux de la famille
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Ven 26 Oct - 21:09

Allan n'adressa pas vraiment de regard à la jeune fille qui venait d'arriver et de couper sa petite flambée de fleurs. Il n'avait pas envie de lever les yeux, simples flemme sans doute. Mais la curiosité le démangeant de trop, il consentit enfin à lever ses yeux gris-bleu vers cette nouvelle personne.
Il ne fut pas éttonné que celle ci soit un fille étant donné la qualité de la voie mais au regard de son allure, il l'a prise tout d'abord pour une falmaris. La clairté de sa voie, la douceur de son maintient mêlée à la finesse de son visage lui donnait l'air d'un petit ange graçieux.

Cependant l'attitude qu'elle abordait était plus ou moins louche et Allan se dit qu'elle devait sûrement tenter d'échapper à quelqu'un ou à quelque chose. Ne quiérant répondre de rechef, il analysa plus en détail cette jeune fille et à sa surprise alliée à un peu de désarois, il remarqua qu'elle n'était qu'une petite fille banale. Petite, tout de même pas, malgré sa taille elle devait avoir dans les dix-septs ans et la question qui brûlait les lèvres d'Allan s'éleva enfin dans l'air refroidit par la nuit tombée.


-Bonsoir, que fait donc une demoiselle le soir, seule, traînant dans la pâle clarté des globes lumineux ?

Comme à son espéce de sale caractère, il ne chercha pas plus à enjoliver sa phrase par une quelconque excuse de pacotille. Autant être franc et se faire détester tout de suite que d'être gentil et niais pour s'ennuyer fermement à chacunes des conversations avec la personne. Et puis si tout le monde le fuyait, il n'en avait strictement rien à faire, son petit être fut complétement habitué à être seul. Tellement même qu'être avec des personnes l'opportunait fortement et selon certains de ses contacts comme le frère de son père adoptif, lui donnaient la nausé. Parfois même, juste en entendant son nom ou le prénom de cet oncle purement fictif.

Allan, assez rustre, n'avait pas répondu à la deuxiéme partie de la question et ne comptait sans doute pas y répondre ou peut être ultérieurement. Il ne savait pas encore si la compagnie de cette jeune fille allait durer ou si quelqu'un d'autre arriverait, lui sommant avec fougue ou non d'éteindre ce feu crépitant de belle de nuit et d'autre fleurs. Ce qu'il ne ferait certainement pas et pour prouver sa determination, ou du moins, à soi même. Il poussa avec son pied, un des crocus qui par le biais du vent avait réussit à s'échapper sur les graviers multicolores du square.
Et hop, retour direct dans le feu. Aucun rictus sadique ne se dessina sur les lèvres du jeune Arlind qui fourra les mains dans les poches et se leva du banc
.

-La nuit est assez belle, c'est vrai...

Son regard s'éleva donc en l'air un court instant. Un court instant, une sorte d'étoile filante traversa le ciel, le parsemant de petites touches de poussiéres dorées qu' Allan paraissant insensible à cela, admira quand même. Il aimait regarder le ciel et lorsque son regard descendit, il aperçut le violon que tenait la jeune fille à main. Curieux et tout excité d'avoir une musicienne prés de lui, il s'avanca un peu plus dans la lumiére crue d'un luminaire à ses côtés. Celui ci éclairait son visage et ses cheveux, donnant des reflets d'ors à ces derniers bougeant doucement au rythme du vent frais qui fit qu'Allan ressera une fois de plus son écharpe colorée. Puis il se gratta l'avant du bras et questionna la jeune violoniste.

-Tu joues du violon non ? Depuis combien de temps ?

Il était fasciné, car lui même avait apprit à en jouer, quelques années avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélinda Sollem
Une humaine aux allures de fleurs d’Hiver
avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Age : 26
Maître/Esclave de : N'est pas un maître, N'est pas esclave... Juste une conscience...
Date d'inscription : 18/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Ven 26 Oct - 22:41

Mélinda regarda enfin le jeune homme en face d’elle, le jeune homme s’était levé, et après lui avoir poser une question une question don la réponse ne le regardait en rien il s’avança vers elle et posa encore une question a laquelle notre demoiselle n’était pas obliger de répondre. Pourquoi ?! et bien parce que lui avait toujours appris à ne pas parler au inconnu (xD), pour ne pas « parler » c’était trop tard, mais elle pouvait toujours se rattrapé en partant, en retournant sur ses pats et oubliant cet jeune personne qui ne semblait pas très accueillante.
Légèrement sur ses gardes Mélinda recula, la proximité n’était pas vraiment pour elle, la proximité avec un inconnu n’était pas pour elle.
Son violon elle le passa devant elle l’admira quelques instants, son instruments, SON instrument, le moyen le plus gracieux de s’exprimer, la chose qu’elle savait le mieux faire, jouer, jouer du violon et emmener les spectateurs loin de la réalité, juste grâce à quelques notes de musique.
Le jeune qu’elle avait en face d’elle ne lui semblait pas agressif, mais Mélinda ressentait tout de même le besoin de ne pas trop s’approcher, elle préférerait le regarder de loin. Passant une main sur un de ses bras nu, elle eu le loisir de s’apercevoir que celui-ci était froid, et, qu’imperceptiblement elle frissonnait. Le vent frais reprenait donc ses droits, et la course à travers les bois ne l’avait donc réchauffer qu’un cours moment. Mlle Sollem releva la tête dignement vers l’inconnu plus ou moins curieux.


- Une jeune fille qui échappe à son destin et qui vient observer des belles-de-nuit attisées un feu…

D’un geste agile Mélinda passa sa longue tresse devant elle pour s’apercevoir que ses cheveux étaient toujours en ordre après la course effréné dans les bois et satisfaisait elle la délaissa au profit du jeune homme. Sur lequel Mélinda posa un regard emplis de douceur, ses yeux cristallin passant furtivement dans les yeux du jeune inconnu.

- Depuis que j’ai sept ans… (puis posant une question qui lui vint soudain à l’esprit.) Tu joues d’un instrument ?

Mélinda leva es yeux vers les lampadaires qui aux premier abord lui avait semblé éclairer trop faiblement, à présent elle se rendait conte qu’en faite non. Ils éclairaient très bien tout le monde, elle apparaissait telle qu’elle était, pâle aux yeux gris bleus, un visage sans imperfection et un corps fin, le jeune homme quand à lui apparaissait faiblement, son visage semblait calme, animé par une légère touche de mystère. Mélinda le regarda presque attentivement, avant de ce demander que faisait-il lui, ici à une heure pareil, dans le noir, avec pour seule compagnie un feu de fleurs.

- Que fait un jeune homme dans un parc à cette heure? En dehors de jouer avec le feu ?

S’approchant un peu plus du feu histoire de voir si celui-ci créait un peu de vrai chaleur histoire de se réchauffer un peu, elle bougea lentement, avec grâce et de ses pats calculer elle se plaça près du feu, et son regard se laissa envoûter par les sifflements stridents et rapides des fleurs se carbonisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allan Arlind
Aristocrate aux allures froides
avatar

Masculin Nombre de messages : 118
Métier : Aider aux hôpitaux de la famille
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Ven 26 Oct - 23:14

Allan prit en considération la phrase de la jeune fille. Ce n'est pas tout les jours que l'on voit de jeunes filles dirent qu'elles essaient d'échapper à leurs destins pour venir voir des fleurs brûler.

Les lampadaires du square éclairaient toujours, une pâle lune ronde pointa enfin le bout de son nez découpé par un nombre assez grand de nuages grisés par le mauvais temps qui devrait tomber sur le coin du nez des habitants demain. Une belle pluie tomberait et plus que sans doute, à sa fenêtre, Allan l'observerait doucement, sans mot, une tasse de boisson chaude à la main tout en caligraphant quelques lettres avec une belle petite plume et son encrier d'argent remplit à l'encre de couleur de myosotis. Il aimait cette couleur bleu clair belle à l'oeil et si parfumé qu'elle l'ennivrait parfois en lui remémorant un peu du temps passé.

Mais pour le moment, le passé n'avait aucune importance et le regard evasif d'Allan entrain d'admirer le ciel, retomba sur la jeune fille désirante d'échapper à sa destinée. Destiné tragique ou non ? Qui sait, elle n'appartient qu'à elle même aprés tout et personne n'avait le droit de s'investir dedans pour tout y modifier.
Il en modifia sans doute un léger passage en s'approchant d'elle, passant sous la lueur crûe des lampadaires pour se retrouver face à elle. Il défit alors doucement ses moufles ou plutôt ses gants et son grand manteau chic noir.
Il déposa alors doucement son manteau sous les épaules de la jeune fille, recouvrant ses bras nus qui à l'air froid devait être glacés et lui remit ses gants entre les mains. Enfin, maintenant en pull mais avec son écharpe colorée, il s'assit sur le sol, une jambe étendue et l'autre repliée, tenue par ses deux bras.


- Une jeune fille voulant échapper à sa destiné ne devrait pas trop prendre froid!

Il lui adressa un léger clin d'oeil et un rire léger lui échappa. Pour une fois qu'il était d'une humeur plutôt convivial. Admirant un moment ce regard perdu dans la vague contemplation du feu, il lui sourit puis tout en sortant une pomme et une sorte de cannif de sa poche, il répondit aux questions.

- J'ai joué du violon en étant plus jeune mais maintenant je n'en joue plus ou guère peu c'est pour cela que ton violon m'a interpellé! Tu dois être assez forte je suppose, si tu en joues depuis que tu as sept années.

Son sourire s'estompa un peu lorsqu'en baissant la tête, il remarqua que la pomme offrait une résistance à son cannif dont le petit manche en bois ressemblait à la couleur des flames du petit feu de joie de fleurs.
Il tendit alors la main droite, avec une moitié de pomme à l'intention de la jeune fille.


-Je me nomme Allan et pour tout vous dire, je suis venu ici dans l'idée de me détendre un peu devant l'agitation de ce monde urbain. Et vous, je puis vous demander votre nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélinda Sollem
Une humaine aux allures de fleurs d’Hiver
avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Age : 26
Maître/Esclave de : N'est pas un maître, N'est pas esclave... Juste une conscience...
Date d'inscription : 18/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Sam 27 Oct - 15:25

Mélinda eu l’impression que le jeune fit plus attention à la première phrase qui sorti de sa bouche q’au autres qu’elle prononça. Cela étonnait donc beaucoup de monde qu’une jeune demoiselle riche tente de s’échapper de son quotidien ? Peut-être cela était égoïste, ingrat, mais elle le souhaiter, et, si on lui avait proposer de s’en allait loin sur l’heure elle aurait disparut… Mais ce n’était pas le cas, et les seuls moments de libertés, qui ne duraient d’ailleurs pas très longtemps étaient les moments ou elle échappait à la gardes des pauvres domestique du domaine Sollem, accompagné de son violon, bien sur…
Prise dans sa contemplation des feu rongeant les fleurs, Mèl se rendit conte que le jeune homme lui parlait que lorsqu’elle sentit le poids d’un vêtement sur le dos. Elle leva les yeux vers celui-ci avant de s’apercevoir qu’il avait quitter son manteau pour lui mettre sur les épaules. Mlle Sollem ne pouvait pas dire qu’elle avait l’habitude qu’on lui offre ce genre d’attention, on ne lui avait d’ailleurs jamais dit de se couvrir ou de prendre garde à ne pas attrapé froid, elle posa son regard bleuté sur le jeune homme, incrédule, elle le regarda un instant avant de ce rendre conte qu’elle devait apparaître comme la premier des idiotes.


- Merci, mais un jeune homme ne devrais pas prêter son manteau à une inconnue…

Mélinda regarda enfin la jeune personne en face d’elle comme s’il était une personne et non un être de passage, une simple rencontre. Le geste du jeune inconnu ne lui avait pas déplus, elle devait d’ailleurs lui en être reconnaissante, elle n’avait plus froid, ou du moins beaucoup moins froid.
Ses yeux se posèrent à nouveau sur le visage du jeune homme, elle étudia les détails de ce visage qui lui avait semblé si hostile, il ne semblait pas si méchant après tout, elle trouva d’ailleurs sur la face de cet jeune personne quelques jolie formes. Mais bien avant de se trouvait impolie elle se posa avec légèreté au près de cet inconnu…


- Je suppose, oui…Pourquoi ne joues-tu plus de violon ??

Refermant un peu le manteau sur ses frêles épaule elle tourna la tête vers le jeune homme qui s’avéra se nommer Allan. Mlle Sollem n’avait jamais entendu ce nom, on lui avait déjà parlé d’un Albert, d’un Alain, d’une Ailina, mais jamais d’Allan, et à la façon d’on le jeune homme prononça son prénom Mélinda le troua plutôt beau, il n’était ni trop long comme Mélinda, ni trop cours, un nom comme il faut. Un frêle sourire passa sur ses lèvres rougies par l’air du soir lorsque le dis Allan lui tendit un bout de pomme, qu’elle accepta simplement.

- Merci… Mélinda, Mélinda Sollem…

[han pas cette chanson elle casse tout. *coupe « moi vouloir être chat » de Pow Wow et continu*] Mademoiselle Sollem regarda le morceau de pomme dans sa petite main quelques instants avant de mordre doucement dedans et de laissa couler dans sa gorge le jus sucré de ce fruit d’automne. Un pâle sourie passa sur ses lèvres et c’est le regard satisfait qu’elle se tourna à nouveau vers Allan pour une fois e plus dire quelques mots.

- Tu habites ici ?? enfin dans le coin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minka Kaïne
Falmaris de la nuit
avatar

Masculin Nombre de messages : 932
Age : 26
Maître/Esclave de : personne
Végétal / Pouvoir : Belle de nuit
Métier : aucun
Date d'inscription : 21/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Réactif
Position du personnage: indécente XD

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Lun 29 Oct - 2:02

En sentant la fumée d'un feu près du square, Kaïne, se rapprocha. Toujours cacher et silencieux pour ne pas se faire repérer. En se rapprochant, il pu voir un feu, ainsi que deux humains qui discutaient. Il se rapprocha encore, mais il s'arrêta derrière un arbre et pu voir que le feu était en train de consumer des plantes et des fleurs. Pas n’importe quel fleur, des belles de nuit, « sa » fleur était en train de bruler. La colère remonta le long de son corps au point de contrôler ses pas et ses bras, pour leur sauter dessus. Il ne se contrôlait plus. Une offense pareille à « ses » fleurs ne méritait aucun pardon, aucune réflexion, il ne méritait que de souffrir, comme ces fleurs qui brulaient.
Une fois les deux humains par terre, il réalisa qu'il ne pouvait pas faire grand chose contre eux, malgré ses pouvoirs, il se résigna à s'enfuir un peu plus loin, sans pour autant partir. Kaïne n'en avait pas fini avec eux, il ne supportait déjà pas les humains avant, mais maintenant, c'était encore pire. Comment osaient-ils bafoué la nature, elle qui leurs permettait de vivre dans ce monde ? Comment pouvaient-ils faire ça à l'entité qui lui avait donné la vie ? Ils ne méritaient que la douleur, mais comment faire souffrir un humain ? Comment lui faire payer ? Beaucoup de question encore et toujours, alors qu'il était venu libérer des falmaris, il s'attaquait aux humains d'un square de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allan Arlind
Aristocrate aux allures froides
avatar

Masculin Nombre de messages : 118
Métier : Aider aux hôpitaux de la famille
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Lun 29 Oct - 2:35

-Oui j'habite dans le...

C'est avec un sourire qui se dissipa rapidement que notre petit aristocrate se retrouva à terre. La tête reposant désormais sur le sol froid et dur regardait des pieds inconnus fuir. Allan ne comprenait plus grand chose à ce qui arrivait, alors qu'il se trouvait assit tout comme Mélinda, il s'était retrouvé projeté à terre et seul son bras gauche qu'il avait eu le reflexe de projetait en avant, lui avait permit d'amortir la chute.
Une branche maligne cependant l'avait égratigné un peu, et un mince filet de son sang bien rouge, perlait sur sa joue droite, contrastant doucement avec les teintes bien anglaises des ses joues
.

-...coin. ...

En se relevant assez rapidement, il termina sa phrase puis se porta au secours, plus ou moins, de la jeune Mélinda encore sur le sol froid. Le manteau d'Allan qu'elle portait se trouvait propre en apparence mais selon lui, il devrait être bien salit tout de même.
Une fois la jeune Mélinda en état de se relever, il lui glissa quelques mots.


-Vous allez bien ? Ma foie, je n'ai aucune idée de ce qui se passe main quand cet individu nous a surpris, n'avait vous pas sentit un doux parfum dans l'air ?
Bref, restez ici, je vais à sa poursuite, du moins, s'il n'est pas partit trop loin!


Et l'aristocrate anglais, vêtue d'un sweet à manches longues noir desquelles ressortait une chemise blanche, dont le colle dépassait tout comme les pans. S'enfonca peu à peu dans la petite forêt entourant le squarre.
N'ayant pas trop de mal à courir avec ses habits, juste ralentis par la noirceur de cette soirée, il ne tarda pas à voir son agresseur de loin.

Il avait une tenue pour le moins étrange, et de dos, des cheveux soyeux et malgrés leurs coiffures, assez plaisants. Lorsque cet individu se mit de face, Allan remarqua tout juste que c'était un falmari. Un falmari, qui comme ce qu'il avait entendu à propos d'eux, était bel et bien, d'une grand beauté.
Mais trève de bavardages. Pendant que le falmari avait l'air de se tourmenté, Allan, caché dans les sous bois, lui sauta dessus avec grâce et le plaqua au sol.


-A ton tour de goûter un peu à cette bonne vieille terre.

Il prit le réfléxe de poser un genoux sur son dos, en son centre et de lui bloquer un bras derriére le dos, ainsi le falmari se trouvait privé de tout mouvement, chose qui ne durerait peut être pas.
Allan rapprocha sa tête blonde de l'individu qui ne pouvait le voir puisqu'il était plaqué tête contre sol, et lui souffla délicatement dans le cou.
Puis se mit à parler doucement et gentiment, remontant vers son oreille gauche.


-Alors, que m'a vallut, l'honneur de ce plaquage au sol par un falmari m'étant parfaitement inconnus.
Oh, laisse moi deviner, car j'ai brûler des fleurs. Tututu, tu devrais apprendre à avoir plus de considération vers les humains non ?


Il ne ricanait pas comme un sadique, mais la phrase emplie d'un ton enjoué allait sans doute le faire passer pour un détraqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minka Kaïne
Falmaris de la nuit
avatar

Masculin Nombre de messages : 932
Age : 26
Maître/Esclave de : personne
Végétal / Pouvoir : Belle de nuit
Métier : aucun
Date d'inscription : 21/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Réactif
Position du personnage: indécente XD

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Lun 29 Oct - 3:03

Kaïne se retrouva au sol par le biais d’un des deux humains qu’il avait plaqué au sol. La position dans laquelle il se trouvait ne lui laissait que peu de mouvement, l’humain lui parla au creux de l’oreille, ça le fit frissonner mais que ce soit un humain qui osait lui faire ça le dégoutât. Kaïne n’avait pas beaucoup d’échappatoire, il fallait qu’il s’en sorte, il était hors de question qui soit capturer par un humain pyromane. Le falmaris ne pouvait pas, c’était impossible. Il eu alors une idée risquée, il enclenchât le processus de transformation des falmaris. Une forte lumière vert clair illumina le bosquet ou ils étaient et l’humain n’avait a présent plus d’emprise sur lui. Kaïne avait un choix à faire maintenant : rester la et attendre qu’il s’en aille où s’enfuir maintenant au risque de se refaire attraper. Par précaution, il resta transformer, avec de la chance l’humain partirai, sinon il s’enfuirait encore et n’hésiterai pas à défendre sa vie chèrement. Cet humain allait le regretter tôt ou tard, il en était certain, il n’avait pas d’autre choix, il ne méritait que ça. La colère et la haine hantait Kaïne, les humains leurs font tellement de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélinda Sollem
Une humaine aux allures de fleurs d’Hiver
avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Age : 26
Maître/Esclave de : N'est pas un maître, N'est pas esclave... Juste une conscience...
Date d'inscription : 18/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Mar 30 Oct - 18:44

Mélinda n’eu pas directement mal, elle eu d’abord le souffle coupé, elle eu en suite peur, puis envie de vomir et bien après vint la douleur. L’être qui venait violemment de projeté nos deux jeunes personnages sur le sol détrempé du square n’avait pas prit de gants, à vrai comment aurait-il put, ce qu’il voulait c’était faire mal, et il venait d’y arriver. Pour la demoiselle en tout cas, violemment poussé par terre, elle venait de tomber sur quelque chose de plus ou moins dur. Et en se relevant avec l’aide du jeune garçon, mlle Sollem eu la stupéfaction de voir que la chose dure sur laquelle était s’était lourdement écrasé était, son violon, son merveilleux magnifique violon. La seule, qui, dans ce bas monde méritait d’être traiter avec douceur. Un instrument superbe qui venait d’être écrabouillé. Le manche était cassé, et Mélinda sans vraiment écouter le jeune homme se baissa pour le ramassé et eu la confirmation de ce qu’elle pensais, le violon était inutilisable…

Allan avait disparut, et déjà elle entendait quelques mètres plus loin la voie de celui-ci qui s’élevait à l’encontre du falmari qui venait douloureusement de les bousculer. Mèl’ ne resta pas longtemps à ce morfondre, c’était son violon, et il était cassé… C’était triste mais c’était comme ça et rien ne pouvait le réparé. Elle laissa donc son instrument près du feu de belles-de-nuit qui continuait à brûler et partie à la suite du jeune homme.
Mélinda n’avait pas quitté le manteau d’Allan, et elle le gardait serré autour de ses frêles épaules. Il tenait chaud et notre demoiselle fut vite réchauffé. Elle marcha en direction de la voie du jeune aristocrate qui continuait de parler. Mèl’ n’avait plus vraiment la tête la tête de la jeune femme qu’elle était habituellement, elle était d’un mortel, elle avait mal, pauvre chochotte me direz-vous ? Elle marcha calmement, vers Allan qui tenait au sol le falmari.
Sollem eu tout le loisir de voir la transformation du jeune homme, elle en resta quelques instants bouche bée. Jamais elle n’avait vue cela, et son cœur angélique fut profondément touché par ce spectacle. La scène, en dehors bien sur d’Allan maintenant le falmari à terre, était sublime, une lumière verte illumina la foret et le temps de cligner des yeux à la place du jeune homme il n’y avait plus rien, plus rien qu’une raison de vivre, la fleur, leurs fleurs était la raison de vivre de ses êtres, bizarre et sublime, emplis de pureté et de bonté. Mais le falmari venait pourtant de faire preuve de méchanceté, de haine, étaient-ce les humains qui les rendaient comme cela ? des êtres bons devenait au contact de l’humain des personnes haineuses ?


- Allan ?

Ce fut le seul mort qu’elle put prononcer. Maintenant que le falmari était sous sa forme florale, il était impossible au jeune homme de lui donner une quel conque correction. Et de toute façon cela était complètement inapproprié, bien que peut-être mérité. Le falmari avait fait plus de mal que ce que les jeunes gens lui avait causé. Et le fait de brûler des fleurs de justifier en rien de se montrer violent à l’encontre de toute personne présente. Allan aurait très bien put avoir allumé ce feu par accident et vouloir l’éteindre, et dans ce cas les excuses du falmari auraient bienvenue.
Mélinda pas vraiment concerné bien que la douleur dans son dos se fit plus intense s’assis. Elle se posa délicatement dans l’herbe mouiller et les feuilles mortes telle un rayon de soleil qui frôle le sol.


- Que fait-on maintenant ?

Là, assise dans l’herbe, notre jeune demoiselle regardait le jeune homme, Allan. Elle ne savait que dire, que faire. Hébété par ce qu’il venait de ce passer elle ne semblait que plus enfantine, que plus angélique Son doux regard bleutée, une fois de plus perdu dans le vague…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allan Arlind
Aristocrate aux allures froides
avatar

Masculin Nombre de messages : 118
Métier : Aider aux hôpitaux de la famille
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Mer 31 Oct - 1:14

- Allan ?

La voix fine et douce de Mélinda résonna dans la tête d'Allan. Que c'était il passé? Il n'avait pas comprit grand chose et maintenant il se retrouvait à quatres pattes sur un sol détrempé et froid. Ses mains étaient toutes tâchés de boues, tout comme ses affaires qui devraient comme lui, prendre un bain lorsqu'il rentrerait dans son appartement. Mais pour le moment, comme le disait si bien Mélinda :

- Que fait-on maintenant ?

Avec une certaine élégance, Allan se releva doucement prenant garde de ne pas abimer la belle-de-nuit qui se trouvait, il y'avait encore quelques minutes, en dessous de son abdomen.
Lorsqu'il fut debout, ses yeux se braquérent sur la fleur. Il commencait à comprendre que ce n'était que ce falmari qui c'était transformé. Quelle beauté tout de même. Toutes ces légendes disaient vrais! C'était décidément plus que splendide, ces transformations imbibées de lumiéres spectaculaires!


-Et bien...

Le regard bleu/gris d'Allan était désormé perdu dans un grand vide lacunaire de toutes présences. Seuls des pensées se bousculaient dans son crâne ne laissant aucune expressions paraître sur son visage d'ange, pour le moment!
Puis, une pluie se mit à tomber doucement... une pluie assez fine et douce. Elle trempa encore plus le sol ainsi que les gens alentours. Toujours le regard dans le vague, Allan était maintenant quasi trempé et ses cheveux blonds/châtains retombaient sur ses yeux gris bleus.

Cette même pluie le sortie de ces rêveries et tout en déserrant son écharpe ainsi que le col de sa chemise, il se dirigea vers Mélinda. D'un pas mesuré il se planta devant elle et se permit de passer ses mains derriére le cou de celle ci.
Doucement, il tira alors la capuche noir du manteau et en couvrit la tête brune de Mélinda puis il lui adressa un sourire réconfortant pendant que des gouttes d'eau perlaient sur son visage.


- Tout d'abord, on va faire en sorte que vous ne preniez pas froid!

Puis il repartit vers la belle-de-nuit et s'inclina devant elle.

- Je me permet de vous faire mes excuses, si par n'importe quelle manniére on vous a offenssé. Mais s'il vous plait, reprenez votre forme habituelle! Nous pourrions ainsi avoir une discution ou vous pourriez tenter de mettre fin à mes jours.

La phrase était purement sincére et même la derniére partie. Cependant c'était une sorte de défis aussi pour le falmari. Il pouvait essayer de tuer Allan si bon lui semblait... enfin, pouvait! Car Allan cachait bien son jeu, d'une certaine manniére.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minka Kaïne
Falmaris de la nuit
avatar

Masculin Nombre de messages : 932
Age : 26
Maître/Esclave de : personne
Végétal / Pouvoir : Belle de nuit
Métier : aucun
Date d'inscription : 21/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Réactif
Position du personnage: indécente XD

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Mer 31 Oct - 3:05

Kaïne était maintenant bloquer, ils savaient que c'était lui, il ne voulait pas vraiment parler avec ces humains qui lui faisait tant de mal. La pluie qui tombait lui faisait du bien malgré tout, quand l'humain lui proposait de discuter calmement, sa voie avait beau être sincère, Kaïne était persuader que c'était à cause de l'humaine qui l'accompagnai, pour ne faire mauvaise figure. Il hésita quelques instant et puis se décida à se montrer normalement. Une fois de plus une lumière verte apparue mais beaucoup plus faible cette fois. Il était mouillé, mais aucune trace de boue n'était visible sur ses vêtements, il secoua la tête décoiffant un peu plus ses cheveux, Kaïne les fixas de ses yeux verts avec une expression de colère afficher clairement, plus particulièrement pour l'humain qui l'avait plaquer au sol, il ne voulait pas lui parler a l'humaine non plus.
Kaïne hésitait entre s'enfuir et rester là. Leurs présence l'incommodait énormément, il ne voulait que sa forêt natale, ni les foret d'ici, ni le square ne lui convenait. Il ouvrit la bouche comme pour dire quelque chose, mais une rafale de vent empêchait le son de leur parvenir. Il se retourna et partit en marchant, une fois devant les Belle de Nuit carboniser il laissa échapper quelques larmes invisibles à cause de la pluie, le simple de fait de les regardées lui rappelait tellement de souvenir de son ancienne forêt, tout ces humains qui les avait trahit, qui avait tout détruit et qui continuait, il restait la observant les Belle de Nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélinda Sollem
Une humaine aux allures de fleurs d’Hiver
avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Age : 26
Maître/Esclave de : N'est pas un maître, N'est pas esclave... Juste une conscience...
Date d'inscription : 18/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Jeu 1 Nov - 21:33

Mélinda ne bougea pas, elle resta de marbre face à la beauté qui à quelques mètres d’elle semblait immortelle. Elle la regardait comme un chat regarde la souris qu’il va manger, sans l’envie ignoble de lui sauter dessus, sans avoir envie de ce mettre cette fleur sous la dent, mais juste avec cette passion qui animait le regard d’un chat dans ce moment de délice du regard… Assise dans l’herbe mouillé elle ne leva les yeux que lorsque son jeune compagnon vint lui replier la capuche du manteau sur sa tête. Il commençait à pleuvoir, elle ne s’en était même pas aperçut, un pluie fine mais glacé qui avait cette particularité de s’insinuer dans les moindre plies de vêtement et de s’y loger jusqu’à qu’une source de chaleur vienne la déloger. Mais mlle Sollem ne la sentait pas, pas pur refus de sentir l’eau glacé sur son visage ou tout simplement parce que la pluie n’était pas froide ? (xD ça veut rien dire ce que j’écris)/
Mèl releva son regard bleutée vers Allan, il se montrait particulièrement sympathique avec elle, tout d’abord son manteau, puis il venait s’assuré qu’elle n’attraperai pas froid. Notre demoiselle fut toucher par ses gestes que jamais on ne lui avait fait. Un pâle sourire ce dessina sur le visage d’ange de Sollem, juste le temps d’un clignement d’yeux, et son regard se rapporta sur la fleur. Qui après de plates excuses du jeune homme reprit sa forme secondaire, ou peut-être était ce le contraire ? peut-être que la fleur n’était qu’un déguisement et qu’en ce transforment en humain l’êtres vivant reprenait sa forme originel ?!! Qui sait ?!
Une fois de plus notre demoiselle en eu e souffle coupé. Elle ne pouvait le nier, cette transformation, tout comme l’être qui était l’objet de ce changement étaient beaux. Et encore une fois une touche de familiarité vint la toucher en plein cœur. Le regard, le physique de ce falmari lui rappelait quelque chose, mais Mélinda était bien incapable de s’en souvenir.


- Bon soir…

ce ne fut qu’un murmure, juste un simple murmure qui ne couvrit pas le vent et qui n’arriva pas donc pas à son destinataire. Celui-ci s’éloigna, il partie, juste simplement il déguerpit. Mlle Sollem resta quelques instant interdite, le falmari venait de leur faussé compagnie, et elle ‘n’avait pas entendu les mots qu’il avait prononcé.
Mélinda à présent debout regardait les yeux étonnés, en direction d’ou le falmari avait quitté les deux compagnon avant de tourner son regard cristallin vers Allan. Elle ne sut deviner ce que cacher le regard de celui-ci, après tout elle ne le connaissait que depuis quelques temps, et bien que ses manière est été gentille et rassurante Mélinda ne pouvait savoir ce qu’un jeune homme à l’apparence sévère pouvait penser. Mais cette fois, sa voie fut claire, aussi clair que l’eau d’une source qui s’écrase sur des rochers.


- Le suivons-nous ?!.

Ses paroles étaient plus une affirmation qu’une question, car, de toute façon, à peine eu-t-elle terminé sa phrase qu’elle alla à la poursuite du falmari fausseur de compagnie. Laissant la capuche du manteau d’Allan retomber dans son dos, dénudant un peu ses épaules, et laissant ses cheveux voleter derrière elle. Mélinda se lança à la poursuite -enfin une poursuite qui n’en était pas vraiment une- du falmari. Pour quelle raisons ? faut-il avoir des raisons pour courir après un être qui intrigue, qui étonne, qui épate, qui émerveille ? Faut-il avoir une raison pour découvrir quelques choses? faut-il avoir une raison pour s’excuser –peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allan Arlind
Aristocrate aux allures froides
avatar

Masculin Nombre de messages : 118
Métier : Aider aux hôpitaux de la famille
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Ven 2 Nov - 3:35

- Le suivons-nous ?!.

La question de la jeune fille résonna dans la tête pensive d'Allan. Question ? Enfin celle ci avait juste le ton d'une affirmation et aussi étrange que ce fut, elle dérouta pendant quelques secondes l'esprit incompréhenssible (même pour moi xD) du jeune anglais.

Jeune anglais qui ne tarda pas à se retrouver tout seul à l'endroit où, encore quelques minutes avant, tout le monde se tenait. C'est cela aussi, de rester sur son petit nuage, dans sa petite bulle. Les gens se lassent de votre présence et changent alors de chemin et d'idées ( ce que je dis est aussi incompréhensible!).


-Allons bon!

Tout en regardant Mélinda partir à la poursuite du falmari, il vit la capuche du manteau retomber sur ses petites épaules féminines et ne put s'empêcher de dire à haute voix.

-... Vous allez attraper froid!

Mais la phrase partit avec un vent tout aussi étrange qui s'était mit à souffler depuis une trentaine de minutes. Etait-ce une action du falmari en cavalcade ou juste un caprice de mère nature ? Ou simplement les deux ? Personne ne pouvait réellement le deviner à part sans doute le falmari qui lui, étant un être de la nature devait tout connaitre ou presque de la nature. Savait-il aussi la controler ? Allan se posa la question et son esprit ne se lassait pas de réfléchir à tout cela.
Les journées de réfléxion, bien que barbantes lui plaisaient bien parfois et il s'aimait à se perdre dans ses pensées. Cela lui permettant sans doute de s'isoler un peu de cette réalité sans pareille.
Mais bon.

Aprés avoir slalomé entre les arbres, leurs racines et les différentes fleurs, preuve que le jeune homme ne désirait en rien les abimer. Il arriva devant le falmari, épiant des belles de nuit aux côtés de Mlle Solem, dont les cheveux trempés mouillaient un peu plus encore ses traits finement dessinés. Le falmari était trempé lui aussi mais ces deux personnes gardaient leurs beauté intact.
Pour Allan, trempé aussi, ses cheveux trempés lui retombant sur le visage lui donnait un air plus sombre sans doute et encore plus mystérieux qu'à son habitude.

A pas feutrés, il s'approcha un peu plus des deux camarades dans cet instant de receuillement et les mains dans les poches de son jean, regarda le falmari avec un regard mélant le mystére et la douceur.
Il vit les fleurs carbonisés et les joues bizzares du falmari. Bizzare car il ne savait si celui si pleurait ou bien si c'était l'oeuvre de mère nature, encore une fois, par le biais de la pluie douce mais tombant comme des cordes.

Il se placa entre Mel et le garçon et s'excusa encore une fois, mais le vent mangea la moitié de ces mots ce qui le fit rire légérement.


- Je suis désolé pour ces fleurs...

Il retourna s'asseoir sur un banc détrempé du parc et recommenca à parler.

- Je suppose que c'est ta fleur non ? Et le fait de les voir calcinées te rapellent quelconques horreurs du passé! Je te prie de me savoir vraiment désolé et...

Il se leva et regarda au pied du banc sur lequel il était assit. Bien sûr c'était celui de toute à l'heure (pardon si y'a une énorme faute!) et par chance il y restait le parapluie que ce cher Allan avait prévu. Aprés tout, mieux vaut prévenir que guérir, non ?
Il prit donc le parapluie, l'ouvrit puis se dirigea vers les deux compéres et le tendit aux dessus de leurs têtes, laissant la sienne sous la pluie.


- Ne prenez pas froid vous deux!

Il sourit, et oui, il lui arrivait de se montrer chaleureux, un peu trop en ces moments d'ailleurs et bien que cela le fasse rire, ça l'étonnait assez aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minka Kaïne
Falmaris de la nuit
avatar

Masculin Nombre de messages : 932
Age : 26
Maître/Esclave de : personne
Végétal / Pouvoir : Belle de nuit
Métier : aucun
Date d'inscription : 21/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Réactif
Position du personnage: indécente XD

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Ven 2 Nov - 10:23

Kaïne sentait l'agitation autour de lui, les deux humains allait et venait, jusqu'a ce qu'ils se retrouve tous devan les cendres du feu. L'un des deux humains s'excusa mais rien ne pouvait le consoler d'une douleur pareille. Il pris alors un parapluie pour l'ouvrir au dessus du falmaris et de l'humaine, mais Kaïne n'avait pas besoin d'être à l'abri de la pluie, il vivait avec depuis longtemps et les maladie étant peu courante chez les falmaris il n'avait rien à craindre de particulier, il se leva.

"-Je n'attrape jamais froid..."

Le disant assez fort pour qu'ils l'entende tout les deux, et partit en direction de la sortie du square. Il n'allait pas rester ici alors qu'il s'etait promis de liberé les autres de son espèce, enfermés pour être vendu sans scrupule. Comment les humains pouvait être aussi hypocryte ? Mais surtout à quoi pouvait-ils bien leur servir ? peut être que les deux humains du square pouvait l'aider, mais discuter avec eux etait assez difficile sans vouloir leur faire du mal. Il devait la réponse lui même .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélinda Sollem
Une humaine aux allures de fleurs d’Hiver
avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Age : 26
Maître/Esclave de : N'est pas un maître, N'est pas esclave... Juste une conscience...
Date d'inscription : 18/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Dim 4 Nov - 16:36

Allan s’excusa une fois de plus au près du falmari, et une fois de plus Mélinda ne bougea pas. Se contentant de regarder. Regarder ce visage sans imperfection, aucune, regarder ses yeux d’une couleur si particulière, regarder ce visage qui lui rappelait tellement quelques chose, quelqu’un, sans savoir vraiment qui. Poser ses yeux clair sur ce corps d’une finesse et d’une douceur apparente, confronté à une toute autre sorte de personnage. Un humain, Alla, qui n’avait rien de si particulier, en dehors de son visage, mystérieux par moment et accueillant à d’autres, son visage qui, elle devait l’avouer était beau. Mèl regarda une dernière fois cette confrontation avant de remettre la capuche du manteau de son bien faiseur sur sa tête et de cacher ses yeux d’un gris bleue époustouflant. Notre demoiselle senti à cette instant, pour la première fois de la soirée, ses cheveux mouillé, ou plutôt ses cheveux détrempés, dégoulinant dans son coup frêle et sur ses petites épaules, trempant sa robe et tout ce qu’elle portait en dessous, la réfrigérant d’une manière alarmante. Lorsqu’on la retrouverai elle serait bonne pour une semaine dans son lit avec une bouillotte et des thés à répétition…

- Ne prenez pas froid vous deux!

Un sourire pâle passa sur ses lèvres rouges, trop tard elle aurait voulu dire. Froid, elle l’avait déjà attrapé, enfin sûrement. Après une course folle à travers une foret, sous une plus battante, habillé d’une simple robe, et malgré le chaleureux manteau sur elle, mélinda Sollem devait être à présent malade, même si les symptômes ne se déclaraient pas pour l’instant. Mlle Sollem tourna la tête vers Allan, assez rassuré qu’il soit là, juste présent. Elle ne le connaissait depuis vraiment pas longtemps, et pourtant il lui avait fait toute sorte de geste aux quels elle n’avait, même dans sa plus jeune enfance, eu le droit. Le manteau du jeune homme l’avait d’abord réchauffer, pour un lapse de temps assez cours mais Mélinda s’était quand même un peu réchauffé. Puis sa façon de la préserver du froid, même s’il s’agissait certainement d’un geste sans aucun sens, l’avait réconforté. Jamais on ne lui avait couvert la tête pour ne pas qu’elle attrape froid, et c’était peut-être pour cette raison que Mélinda était si souvent malade. Entre fièvre, grippes, et pneumonie mlle Sollem était gâtée du côté des maladies.

- Merci…

ce ne fut qu’un murmure, un las murmure qui avait du être emporté par le vent comme beaucoup de paroles cette soirée. Elle remerciait le jeune homme d’être là, d’être ici, et d’avoir à plusieurs instant joué le rôle qu’elle voulu que certaines personnes jouent dans sa vie. Puis tournant à nouveau la tête vers le falmari, elle put l’apercevoir ce dirigé vers la sortie du square. Pendant quelques secondes elle avait crut qu’il ne contait pas partir, qu’il contait rester avec eux, Allan et Mélinda. Mais apparemment il ne le voulait pas, et de toute façon c’était certainement mieux pour lui. Car lorsque les esclaves de son père la retrouverai, le falmari risquait de ne plus être libre très longtemps. Les vampires s’empresseraient de les ramener, elle est le falmari et peut-être même Allan au père Sollem. Elle écoperai d’une punition, comme toujours, le falmari retrouverai une place dans l’élevage de falmari avait d’être vendu et Allan, et bien, Mélinda n’avait aucune idée de ce qu’il pouvait lui arriver…

Mélinda saisi le parapluie que le jeune homme avait eu la gentillesse de mettre au dessus de sa tête, et s’approchant d’Allan elle le plaça de façon à ce que le parapluie protége les deux tête trempées. Il y avait des limites. Mélinda avait le manteau, le manteau avec la capuche, elle pouvait très bien se protéger avec cela, et le jeune homme, lui n’avait qu’un pull, qu’un pull et une écharpe, Mélinda aurait voulu lui rendre son manteau, elle commençait à avoir quelques remords. Allan avait l’air de se l’est peler grave (huum no coment) avec son pull trempé.


- Vous.. euh tu… veux le suivre ?

Le suivre ?? qui suivre, ah mais oui, le falmari, le falmari qui leurs avait une fois de plus faussé compagnie. Qui partait, sans aucun mot, juste une phrase, pour dire qu’il n’attrapait jamais froid. Un autre jour elle aurait peut-être suivit le jeune falmari, pour parler, pour découvrire, mais, il faisait nuit, il faisait froid, la pluie tombait averse, et le jeune homme ne semblait pas vouloir lier plus connaissance que ça. Pour quelle raisons ? elle ne savait pas. Elle en avait une petite idée, mais s’y refusait d’y pensée. Elle venait donc de poser une question simple, ne sachant vraiment pas ce que son bienfaiteur allait répondre, s’il voulait le suivre à tout prix, ou bien le laisser s’en allait en paix…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allan Arlind
Aristocrate aux allures froides
avatar

Masculin Nombre de messages : 118
Métier : Aider aux hôpitaux de la famille
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Lun 5 Nov - 19:33

Décontenancé par tout ces évênements sans queue ni têtes, le jeune aristocrate anglais ne savait plus à quoi s'en tenir et c'est dans un léger soupir qu'il se laissa retombé sur un des bancs en bois les plus proches sous les expressions étonnées de la jeune Mll Solem.
Il ne savait plus quoi dire, plus quoi faire. C'était simplement la toute premiére fois que deux personnes le déstablisait autant et il n'en était pas fier. Lui la personne censée être froide, rude, parfois méchante avec les gens était maintenant perdu.
A quoi bon se forger une image de marque si c'est pour qu'elle disparaisse rapidement? De toute maniére, Allan n'était ni plus q'un pseudo adulte qui fuyait plus ou moins la réalité! Il fallait absolument que cela cesse.


*Oui!*

Durement résolu à arrêter toute cette bêtises alors qu'il savait pertinement qu'il ne se passerait rien de plus. Il prit Mélinda par l'avant bras droit, rapidement mais en restant doux puis il se releva dans un bond, lui adressa un léger clin d'oeil et se mit à courir sous la pluie battante aprés le falmari qui venait pourtant de disparaître au coin de la sortie du parc.
Sa tête remplie d'illusions idiotes, courant plus vite qu'il ne le pouvait, il rattrapa bien vite le falmari, toujours entrain de serrer avec delicatesse la main de sa nouvelle conaissance.
Bien résolu à rester en compagnie de ses deux nouvelles connaissance, il attrapa de la même maniére, le falmari par le bras et les traînas tout deux à sa suite.

Action qu'il l'étonnait lui même, et il ne savait en rien pourquoi mais il n'avait pas envie de quitter ces deux personnes. Arrivant au coin de la rue il se prit de plein fouet une personne.
Ce qui arrive quand on court droit devant nous, sans savoir où l'on se précipite!

La personne qui se dressait devant lui était plus que haute, ses yeux noirs lancaient comme des éclairs sur les trois compéres et Allan ne lâchant pour rien au monde les bras de Mélinda et du Falmari tenta de continuer d'avancer.
Mais l'éspéce de gros plein de soupe résista et par sa stature, barra l'accé de la ruelle à Allan pourtant désirant de passer.


-Hey petit, où comptes tu aller comme ça hein ? On t'a pas apprit à respecter les grandes personnes ?

Seul une phrase, à voix basse, parvint de la bouche d'Allan privé de ses deux mains car il tenait celles des deux autres.

-Je suis pressé! Pardon!

L'homme lui ria au nez et analysa ses deux compagnons.

-Tu trimballes une bien belle esclave ainsi qu'un joli petit compagnon de la nature! Une pauvre bête avec des insctincts primaire en outre! Hahahaha je vais te prendre donc tes deux sous-fifres et repartir avec tandis que toi, tu attendras sagement ici!

L'homme n'avait pas l'air de s'attendre à la réaction d'Allan qui d'un coup de pied dans la figure (et oui Allan sait bien se battre =o) l'écarta du chemin. L'homme fut repoussé en arriére mais revint bien vite à la charge et en colére!
Mais privé de ses mains, Allan ne put ésquiver le monumental coup de main de cet sorte d'homme qui le fit tomber à la renserve.
Comparé à l'éraflure, c'était maintenant deux filets de sang bien rouges qui coulaient sur les teintes blanches de son visage.
Il se releva bien vite, ne lâchant pas les deux bras et dans un élan,avec le peux de conscience qu'il lui restait, leva sa jambe et lanca son pied dans la tête de l'homme qui avec un peu de chance s'écroulerait, ce qui ne fut pas le cas, au contraire d'Allan.


(è_é un peu plus d'action! devil )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minka Kaïne
Falmaris de la nuit
avatar

Masculin Nombre de messages : 932
Age : 26
Maître/Esclave de : personne
Végétal / Pouvoir : Belle de nuit
Métier : aucun
Date d'inscription : 21/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Réactif
Position du personnage: indécente XD

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Mar 6 Nov - 4:16

La sortie en vue Kaïne se croyais libéré de ses dernières rencontres, mais le destin jouant contre lui, l'attrapa par le bras et l'entraina dans les rue de la ville avec l'autre humaine. Ils percutèrent un autre humain beaucoup plus imposant et encore moins agréable que les deux autres, de plus ce dernier osait le comparer à une créature primitive. L'humain qui le retenait lui donna un coup de pied au visage, mais il lui rendit son coup au poing de le faire saigné. Kaïne ne savait pas trop quoi faire, il n'avait pas vraiment envie de le défendre, mais il ne voulait pas non plus être l'esclave de l'autre.
Quand l'humain encore debout s'apprêta à attraper le falmari, ce dernier lui sauta au visage de façon à lui faire perdre l'équilibre, puis une fois prés du sol sauta pour éviter le choque terrestre. Il se doutait qu'il en faudrai beaucoup plus pour le terrasser l'humain se releva et chargea Kaïne tout en envoyant son poing vers lui, mais le falmari plein d'agilité se baisa juste a temps pour l'éviter et envoya sa main contre sa tête pour le repousser dans l'autre sens et le faire tomber de nouveau ( je sais pas si c'est assez clair).
Il ramassa le jeune humain et partit avec l'humaine un peu plus loin, puis les déposas pour partir une fois de plus et cette fois il ne se laisserai pas attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir Né'Drinka
Noble mégalomane asservi


Masculin Nombre de messages : 5
Maître/Esclave de : Melinda Sollem
Végétal / Pouvoir : Télékinésie
Date d'inscription : 21/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Mar 6 Nov - 16:35

Vladimir , nouveau vampire appartenant à la maison Sollem était plongé dans ses pensées . Il avait été acheté il y a plus d’une semaine déjà pour accomplir une mission simple mais importante : assurer la protection de la fille du patron .
Vladimir ne supportait pas servir les humains mais tous ses projets ne seront réalisable qu’en gagant leur confiance , ce qui amene à faire des efforts . Il n’était pas tombé dans la famille la moins interessante , plutôt riche et une fille phobique envers les vampires ... ça ne pouvais pas mieu tomber pour exercer ses dons manipulateurs et stratégiques .

Vladimir sortit de ses pensées , il avait perdu de vu sa protegée qu’il observait déjà depuis un moment ...
Pour la derniere fois qu’il l’avait vu , elle parlait avec une homme étrange , il avait l’air de parler tout seul avant l’arrivé de melinda . Vladimir comprenait pourquoi le patron voulait surveiller sa fille , elle avait l’air d’avoir le chic pour se metre dans des situations embarassantes . Rien que le fait de se balader à cette age en pleine nuit avec un violon de cette qualité entre les mains pour parler à un inconnu , c’était du suicide ...

Vladimir était enervé et se demanda si il allait devoir la surveiller comme ça tous les jours , ou plutôt toutes les nuits . Il sortit furtivement de sa cachette et enjamba les tas de feuilles pour ne pas faire de bruit . Un peu plus tard , Vladimir aperçu Melinda et l’homme étrange par terre , Il couru vers eux et souleva l’homme d’un coup sec pour le plaquer contre les écorces reches et solides d’un arbre . Il le regarda dans les yeux et l’obersva un peu avant de lui dire d’un air méprisant :


- Alors ... alors comme ça on essaye de faire des choses à Mademoiselle Sollem ...

Aprés avoir prononcé ses mots , Vladimir remarqua que l’homme avait l’air un peu assomé . Il attendait la réaction de sa maitresse avant d’agir , il n’avait pas l’habitude et se demanda - vu l’état de l’homme - si il ne s’était pas trompé de victime .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélinda Sollem
Une humaine aux allures de fleurs d’Hiver
avatar

Féminin Nombre de messages : 83
Age : 26
Maître/Esclave de : N'est pas un maître, N'est pas esclave... Juste une conscience...
Date d'inscription : 18/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Mar 6 Nov - 20:40

Mélinda n’eu pas le loisirs de ses mouvements, en quelques secondes, elle fut attrapé par ce jeune personnage qu’était Allan et entraîné dans la poursuite du falmari. Qui par ailleurs n’avait pas eu la gentillesse de donner aux deux jeunes gens son nom. Allan et Mélinda n’avaient pas prit non plus temps de lui faire part de leurs prénoms, mai bon (je retombe dans le n’importe quoi)…
Attrapant le jeune falmari, Allan continua sa course effrénée vers la sorti du square, Mélinda le suivant déconcerté, sa robe bleue et blanche traînant derrière elle, et son poigné bien que serrait avec douceur lui faisant légèrement mal. A croire que tut le monde voulait s’attaquer à son pauvre poigner, son père et maintenant Allan. Le trio fut stoppé net par un homme, rustre et impolie qui se plaça au milieu de leur route, les apostrophant d’une manière bien insultante, alors comme ça, après être fille de riche elle était esclave…
Mlle Sollem n’eu pas vraiment le temps de pensée à ce que le gros plein de soupe (piqué l’expressioneuuh) avait laissé sortir de sa bouche, quoi que ce fut, Mélinda l’oublia quelques secondes, le temps qui lui fallut pour prendre conscience que devant elle le rustre était passé à une offensive plus ou moins brutale.
Allan attaqua, un coup de pied dans le visage, déjà pas très attirant du rustre, il sembla à la jeune fille entendre quelques choses craqué dans la bouche du mal autrui, peut-être ses dents ? Mais celui-ci revint, et cette fois, le pauvre Allan ne put pas faire grand chose, il se prit un gifle monumental dans son visage pourtant si gracieux et perdit l’équilibre, ce qui ne manqua pas de rappeler à la jeune fille que le jeune homme lui tenait toujours le poigner. Arrachant un cris de douleur à Mélinda, Allan se releva avec quelques petites difficultés. Il envoya encore son pied dans la tête de l’homme, celui ci esquiva, ou d’une manière peut-être plus technique attrapa la jambe du jeune homme et le repoussa en arrière. Le jeune compagnon de Mélinda s’écroula, assommé…

Le rustre, non contant d’avoir mit hors course un jeune homme, se lança sur le falmari. Une cible qui du lui sembler plutôt fragile, car il ne jeta à la jeune fille qu’un furtif regard. Notre jeune fille qui au lieux de partir en courant, trop peu habitué à se genre de rencontre, quelques peu affaibli, car oui, mlle Sollem était une fille plutôt fragile, Mélinda restait la et c’est d’ailleurs ce qui lui permit de voir arriver Vladimir. Le vampire venait d’être acheter par son père, et bien qu’il ne l’approcha pas souvent, Mélinda en avait une peur horrifiante, comme d’ailleurs la même peur qui régnait dans son cœur à l’égard de tous le vampires. Il était grand et fin, il la regardait parfois sans qu’elle ne s’en rende conte, et lorsqu’elle tournait la tête vers ce personnage un frisson de peur lui parcourait l‘échine. Pourtant il était là, il venait de faire apparition dans la rue, ou, trois jeunes personnages étaient en trin de ce faire réduire en bouille. En réalité, non, pas en bouillie, l’intervention du falmari et de son étrange force, les sauva, enfin pour un moment…

Mélinda Sollem se pensai sauver, car, même si le retour de son surveillant n’était pas une bonne chose, il allait réglait le conte de ce rustre et de ce mal apprit rapidement, un coup de poing bien pesé dans la tête et l’homme ne se réveillerait que quelques heures plus tard. Mais ce que notre demoiselle ne calcula pas, c’est que le vampire, le vampire qui était aux ordres de la famille Sollem ne s’attaqua pas au brigand, il fonça droit sur le jeune Allan qui toujours un peu dans les vapes se vit attrapé par le col et propulser violemment contre un arbre.
Complètement décontenancé, notre demoiselle prit un instant peur.
Ses longs cheveux sombre tombant toujours autour de ses épaules avaient pendant ces cours instants de débandade, été décoiffé, vraiment décoiffé, et même si elle ne ressemblait ni à un naufragé ni à un sauvage elle semblait un peu perdue. Elle, Mélinda Sollem jeune demoiselle superbe, au visage trop angélique pour son âge, aux yeux cristallins et aux senteur de fleurs semblait complètement déplacé dans cette bagarres de brutes. Et ce n’est quand le silence revint et qu’elle s’aperçut que le vampire attendait quelques choses qu’elle réagi, assez vite d’ailleurs…


- NOOON !!! Monsieur Né’Drinka ce n’est pas lui... ne lui faites pas de mal. lâchez le ! Il na rien fait !!

La voie envoûtante de la jeune fille avait fait pensée dans ses premiers à une supplication, puis, dans les derniers, sa phrase c’était transformé en un ordre. Un ordre pas vraiment autoritaire, mais n’autorisant pas non plus autre chose que l’obéissance. Sans le savoir, et surtout sans le vouloir du tout, Mélinda Sollem venait de donner son premiers ordre. Etait-elle en train de devenir un tyran comme son père ?! Pour rien au monde elle ne voulait devenir comme celui qui lui servait de père.
Un mouvement dans le dos du vampire attira l’attention de la demoiselle, Le rustre revenait à l’attaque.

- C’est lui !!! c’est lui qui nous a attaqué !!

Dit-elle montrant l’homme se relevant péniblement et avançant décider vers la jeune demoiselle.
Le vampire lâcha prise , et Allan tomba négligemment au sol. Mèl se précipita alors vers le jeune homme. Il n’avait probablement rien, juste une petit commotion, mais le seul fait qu’il se soit retrouvé en face du vampire suffis à faire peur à la jeune fille…


- Allan ? tu vas bien ??

Mélinda avait prit la tête du jeune homme entre ses main et laissait ses yeux cristallins sonder d’Allan qui se réveiller rapidement.
Le falmari avait disparut, montrant combien il ne souhaiter pas avoir à faire avec les humains. Et bien, malgré se refus apparent, Mélinda se promis, enfin essaya de se promettre de retrouver se falmari, et au moins, de le remercier pour ses quelques gestes qui avait éviter à la jeune fille de se retrouver vraiment esclave d’un gros plein de soupe…


[Mais pourquoi tu nous laisse tomber tout le temps Minkaeuuuuh !!!!!!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir Né'Drinka
Noble mégalomane asservi


Masculin Nombre de messages : 5
Maître/Esclave de : Melinda Sollem
Végétal / Pouvoir : Télékinésie
Date d'inscription : 21/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   Mar 6 Nov - 22:12

Vladimir sentait que si les informations de cette soirée seraient transmisent au pere de Melinda , la punition ne sera pas legere ... Vladimir qui ne connaissait pas encore parfaitement la famille Sollem se demandait comment un homme aussi autoritaire , brut et avec un fort caractere se rapprochant particulierment du sanglier a pu avoir une fille qui ne lui ressemble sur aucun point . Vladimir oubliait parfois sa haine pour l’homme quand il était en compagnie de sa maitresse , la douce Melinda . Mais même si certains humains sont plus calmes et moins possessifs , ils n’ont aucun pouvoir et son manipulé par les autres . Si Vladimir veut réinstaurer la puissance des vampires , il lui faudra manipulé aussi les plus faibles des humains . Melinda en faisait partit , et Vladimir devait l’observer un peu plus pour connaitre de quel façon il allait devoir faire sa connaissance sans lui faire peur et être dans le froid avec .

En attendant , certaines affaires devaient être réglés pour ne pas avoir de represailles . Le falmaris en déroute n’était pas la plus préopucante pour Vladimir , il partirait à sa poursuite quand Melinda lui donnera l’ordre . Mais , l’histoire du violon cassé ... Il fallait absolument lui remplacé avant de rentrer à la maison pour subir le couroux du patron . Vladimir s’approcha de Melinda et lui dit de la façon la plus sage possible en s‘inclinant ( le truk pas exageré ^^ ) :


- Maitresse , veuillez accepter mes excuses sur le compte de cet homme , je ne pouvais pas savoir qu’il ne vous voulez aucun mal . Et entres nous , j’ai du mal à supporter votre pere tous les jours , et la fatigue et la frustration que votre pere me transmet m’empeche de me concentrer parfaitement ...
j’espere que vous comprendrez et que vous essayerez de ne pas mal juger les vampires comme moi à cause d’une erreure comise malgré moi ...


Vladimir regarda l’homme que melinda appelait Allan et identifia ses blessures avant de rajouter :

- Avant d’être embarqué par les hommes pour travailler dans les mines , j’ai appris de nombreuses choses sur la medecine . Je ne peux pas faire grand chose sans materiel , mais je peux essayer d’atenuer ses blessures .

Il passa 5-10minutes à soigner l’homme qui n’était pas trop atteins mais ceci anesthésia les petites blessures pour pas qu’elles s’agravent . Ensuite , Vladimir fit un signe à Melinda et s’en alla avec le violon cassé vers la ville . Il ne tardera normalement pas à revenir , mais il n’informa pas sa maitresse du temps de sa disparition ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Songe de nuit...et petite flambée!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Songe de nuit...et petite flambée!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit jeu [Pv Petite Nuit et Petite Mélodie]
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie
» Une petite bête dans un lac de nuit.
» 03. ? Une petite fête bien arrosé ? PV Taylor
» [PRIORITAIRE] Petite Fleur [Ombre] - Femelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Muileata : Diamond Mine :: Hors RP :: Corbeille :: Corbeille RP-
Sauter vers: