Muileata : Diamond Mine


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quelles sont ces chaînes qui m'emprisonnent ? (Narcisse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alannah O'Brian
Fleur Fragile
avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Maître/Esclave de : Närcísse Krysù
Végétal / Pouvoir : Fleur de Lys
Métier : Esclave
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Quelles sont ces chaînes qui m'emprisonnent ? (Narcisse)   Sam 24 Nov - 18:37

- Orrin... Orrin ! Non !

Alannah se réveilla en sursaut, haletante. Elle mit quelques instants à se rappeler où elle était et passa lentement ses mains sur son visage, se sentant migraineuse.

- Ca va ? Demanda l'un de ses compagnons de voyage.

Elle acquiesça sans un mot et se redressa dans la camionnette qui les menait tous chez le fleuriste. Après presque quatre mois de dressage où elle avait subit les pires humiliations et reçu nombre incalculable de coups, on avait enfin considéré qu'elle était prête à être vendue...

Le véhicule s'arrêta et la porte latérale s'ouvrit. Eblouie, Alannah se cacha les yeux quelques instants, le temps de s'habituer à la lumière exterieur. Deux hommes les firent descendre et les alignèrent à l'interieur du magasin pour que le marchand puisse évaluer leur valeur. Il observa les autres Falmaris avant de se pencher sur la jeune femme. Alannah ferma les yeux alors que le marchand la touchait, tatant ses muscles, palpant sa poitrine, caressant ses cheveux. Il l'attrapa soudain par le menton pour examiner son visage de plus près, la faisant ouvrir les yeux. Ses deux iris argentés, autrefois brillant de joie ne lui offrirent qu'un regard terne et l'homme acquiesça, visiblement satisfait.


- J'en tirerai un excellent prix...

La jeune femme lui lança un regard noir avant de finir par détourner les yeux. Il ne fallait pas qu'elle montre une quelconque résistance... cela ne lui apporterait que des ennuis...
Et elle avait eu assez d'ennuis pendant ces mois de dressage, elle en portait encore les traces sur le dos...


- Enfermez les autres, je garde celle-ci en exposition...

Traitée comme de la vulgaire marchandise... comment osaient-ils asservir son peuple ainsi ? Qu'avaient de plus les humains pour prétendre pouvoir les dominer..? Pourquoi par Orphée, ne s'étaient-ils pas révoltés...?

Bien sûr, ils n'auraient pas été de taille...Les humains possédaient des technologies qui étaient totalement inconnues aux Falmaris... mais au moins, n'aurait-elle pas eu cette horrible impression d'inutilité... si seulement elle avait pu se battre pour sa liberté...

Son village était si loin à présent...

Le marchant l'attira à l'arrière de la boutique où il lui retira sans ménagement les vêtements de son peuple. Alannah étouffa un cri, tentant de cacher sa poitrine nue aux yeux de l'homme qui la fixait.


- Dommage qu'on ait pas le droit de tester la marchandise... sussura-t-il.

Un sourire pernicieux se dessina sur ses lèvres avant qu'il ne lui jete une robe noire au visage:


- Mets-ça. Tu auras au moins l'air civilisée.

Alannah obéit malgré elle et se redressa le plus dignement possible alors qu'il l'entraînait au centre de la boutique. Il lui menota le pied à une chaîne encastrée dans le sol et la laissa là pour aller s'occuper des autres, enfermés dans ce qui ressemblait à des cages vitrés.

La jeune femme avait les jambes endolories de son long voyage en camionette mais elle se refusa à s'asseoir au bout de sa 'laisse". Il lui restait un peu de dignité... malgré le fait qu'elle soit là, exposée aux clients, comme un morceau de viande, attachée... comme un animal... comme si elle avait la moindre chance de s'échapper.... Et même si elle y parvenait... que ferait-elle dans cette ville...? Que deviendrait-elle perdue au coeur de ce monde étranger ?

Ses yeux détaillèrent la pièce autour d'elle. Les prisons de verre étaient nombreuses. La plupart étaient remplies de ses frère, les autres étaient encore vide, en attente d'un nouveau venu... Certains Falmaris semblaient être là depuis une éternité...

Le coeur d'Alannah se serra lorsqu'elle vit le marchand enfermer une petite fille sanglotante, d'une dizaine d'année à peine, dans sa propre cage.

Ses yeux s'embuèrent à cette vision et elle remarqua le regard du marchand toujours sur elle:


- Vous n'êtes qu'un monstre.... murmura-t-elle.

Il s'approcha d'elle, menaçant. Il n'attendait que cela... qu'une de ses petite marchandise se rebelle... qu'il ait une occasion de frapper, de souiller ce peuple qu'il considérait comme inférieur.

- Qu'est-ce que tu dis ?

Elle lui cracha au visage. Il essuya sa joue avec dédain et la gifla violemment, la projetant au sol.

- Ne t'avise pas de recommencer... ou bien je devrais malheureusement signaler une perte supplémentaire...

Effondrée sur le sol, une main sur la joue Alannah redressa la tête, sans un mot.

*A quoi bon...?*

Un tintement clair résonna soudain et la jeune femme tourna les yeux vers la porte du magasin qui s'ouvrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Närcísse Krysù
Miroir, ô mon beau miroir !
avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 30/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Quelles sont ces chaînes qui m'emprisonnent ? (Narcisse)   Sam 24 Nov - 21:27

Que fait-on chez un fleuriste? On y achète des bouquets de fleurs pour son amante, hors Närcisse n'en avait aucune... On y trouvait des plantes diverses pour décorer sa maison, hors Närcisse ne désirait aucune décoration hormis de vraies oeuvres d'art et des miroirs de formes et de tailles différentes, tous uniques, conçus pour lui. Il était de ceux qui passaient leur temps à se mirer, se pavaner. Pourquoi? Non pas pour plaire à quelqu'un mais à lui-même... L'homme marchait de ce même pas modéré et royal, les bords de son large pantalon en soie noire traînaient derrière lui. Il n'en était pas le moins du monde gêné, habitué à marcher ainsi. En haut il avait un kimono de soie également, d'un pourpre profond. Sa taille était serrée dans un corsage étrange, fait de bandes de la même matière.

Son allure adnrogyne était soulignée par ses longs cheveux argentés, coulant en une cascade éclatante de mille nuances sur ses épaules, jusqu'au milieu de son dos. Il continuait son avancée vers le fleuriste, non pas pour acheter des fleurs, vous l'aurez compris, il allait se procurer un falmari. Pour le plaisir de dépenser? De posséder une personne? Loin de lui ces pensées insalubres. Il avait un vampire à présent, il faudrait le nourrir et son propre sang (bien qu'il n'avait aucunement l'intention de lui en offrir) ne lui suffirait pas. Närcisse continuait, le pas intrépide, il avait accéléré en voyant l'insigne de la boutique. Il écarquilla ses yeux d'un gris limpide à la vue d'une femme à la beauté extraordinaire.

Une falmari, elle était derrière la vitrine et semblait si triste... Non! Il était hors de question qu'un sentiment quelconque transperce son bouclier de glace, il se persuada que derrière cette beauté envoûtante se cachait une imbécillité certaine. Oui... D'ailleurs, ce serait-elle qu'il prendrait à son service pour se le prouver. Ou bien il voulait prouver le contraire... Il n'en était pas très sûr, mais écarta toute pensée impertinante tandis qu'il entrait dans cet endroit sordide. Il ne la regarda plus, laissant son esprit se vider de cette beauté. Elle ne se comparaît pas à lui, malgré son corps et son visage sans aucun défaut apparent, elle n'avait pas l'allure royale que lui avait. Elle n'avait pas ce regard que lui seul était capable d'adresser, anéantissant n'importe qui.


-Bien le bonsoir monsieur. Je savais que vous viendriez.

Närcisse ne répondit pas, bien entendu que cet homme moustachu ne savait pas qu'il viendrait. Il prétendait être capable de prévoir ses faits et gestes? Pour qui cet assemblement de toutes les laideurs du monde se prenait-il? Il le regardait d'un air méprisant, il le voyait ignbole, repoussant à l'extrême tant il execrait ses manières. C'était bien connu que l'affection que l'on portait à une personne agissait sur le sens de l'esthétique. Toutes les mères ne trouvent-elles pas leur enfant parfait? Il était la beauté incarnée, face à une personne médiocre qui osait clâmer de certitudes hypocrites...

-Vous ne le saviez pas. Peu importe... Cette falmari là, quel est son nom, son prix, son âge, ainsi que ses capacités mentales et physiques.

La voix suave et androgyne de Närcisse pénétra l'esprit de tous les présents. Il avait un timbre exeptionnel, hors du commun, indéchiffrable, nul ne pouvait savoir s'il s'agissait d'une femme ou d'un homme. Il se ravisa, décrivant le vendeur de haut en bas et se dirigea vers la captive qui avait attiré son attention quelques instants de cela. Son espèce de kimono bruissait à chacun de ses pas inspirant le respect total. Il ne souriait pas, son visage était blême, neutre, seuls ses yeux étaient plus pénétrants que jamais. Il était face à une personne pouvant attirer plus de regards que lui-même. Il ne pouvait supporter cela. Sa peau semblait douce, sans aucun défaut, c'était un bon point... L'homme fit encore un pas vers elle, immobile, à genoux, fixant le sol irrégulier. Ses cheveux laissaient apparaître un cou d'une blancheur éclatante, contrastant avec la robe noire dont on l'avait sûrement habillé.

-Et si tu me disais toi-même tout cela...

Il demanda à ce qu'on ouvre la cage, il vit son reflet pâle sur les murs de vers tandis qu'il avançait vers elle. Närcisse s'agenouilla devant la falmari l'ayant attiré, posa ses mains aux longs doigts fins sur ses genoux et ne dit rien. Il attendait qu'elle lui réponde, qu'elle lui montre son visage en plein, les formes de ses lèvres qu'il devinait semblaient fines, il voulait en voir plus. Son sens de l'esthétique était étrange, rigoureux, sans pitié. Comme s'il traquait les inperfections chez tout le monde pour enfin ne voir que cela. Pourquoi agissait-il ainsi? Pour un assouvissement pervers, il aimait se sentir le seul et unique, il n'avait jamais vraiment aimé la compétition étant donné qu'il avait toujours été le seul vainqueur possible et qu'il s'y était habitué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alannah O'Brian
Fleur Fragile
avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Maître/Esclave de : Närcísse Krysù
Végétal / Pouvoir : Fleur de Lys
Métier : Esclave
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Quelles sont ces chaînes qui m'emprisonnent ? (Narcisse)   Sam 24 Nov - 22:39

L'homme qui entra -était-ce bien un homme, Alannah n'aurait sût le dire avec certitude- avait une démarche royale qui collait parfaitement à son allure.
Des vêtements rafinés, une longue chevelure soignée et un visage que l'on pouvait presque qualifier de "parfait". Ses traits étaient délicat, marqués, encadrant parfaitement son regard impénétrable...

La jeune femme ne le regarda que l'espace de quelques secondes et pourtant, son image la marqua profondément. Alors qu'elle baissait les yeux, le vendeur s'adressa au nouvel arrivant qui lui répondit avec un certain agacement, d'une voix indéfinissable.

Elle ne réalisa pas immédiatement que c'était d'elle qu'il parlait jusqu'à ce qu'il s'approche et lui demande de se présenter. Le timbre de sa voix la fit frissonner mais elle n'osa pas immédiatement le regarder.

La porte de sa prison s'ouvrit et elle sentit qu'il s'agenouillait près d'elle. Le silence s'installa et elle fut bien obligée de lever son visage vers lui. Sa proximité lui confirma qu'il s'agissait bel et bien d'un homme et elle se sentit troublée.

Réalisant soudain qu'il attendait une réponse elle plongea son regard argenté dans les yeux de l'humain et murmura, d'une voix douce et claire, quoique rendue légèrement tremblante par la peur:


- Mon nom est Alannah...

Elle s'interrompit, perturbée par ses yeux qui la dévisageaient.. qui semblaient vouloir lire en elle...

- J'ai 21 ans... Quant à mon prix...

Elle lança un regard hostile au marchand:

- Je ne suis pas la mieux placée pour le dire...

En ce qui concernait ses capacités, elle ne savait pas quoi lui dire.

- Je suis capable de réfléchir par moi-même si telle était la question...

Elle replaça machinalement une mèche de cheveux derrière son oreille et baissa les yeux.

Que voulait cet homme...? Qu'attendait-il d'elle...?
Il avait demandé son prix... Cela signifiait-il qu'il voulait l'acheter...?
Non... Elle n'était pas prête pour ça... Elle venait tout juste d'arriver... jamais elle ne s'était imaginée que les choses pourraient arriver si rapidement....

Aucune de ses interrogations ne franchit pourtant ses lèvres et elle attendit que le vendeur réponde à ses interrogations, qu'il pose d'autres questions, ou qu'il aille s'interesser à une autre jeune femme de son espèce....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Närcísse Krysù
Miroir, ô mon beau miroir !
avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 30/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Quelles sont ces chaînes qui m'emprisonnent ? (Narcisse)   Sam 1 Déc - 17:25

[désolé panne d'inspi mais aumoins je ne te fais pas attendre plus que ça '^^]

Närcisse regardait cette falmari, elle ne semblait pas pouvoir être prête à être achetée. Pourtant il le fallait, elle en était consciente et n'avait guère le choix. Son regard dénonçait un certain agacement face à cette attitude non-chalante. Il fronça légèrement les sourcil à l'encontre de ses yeux aussi limpides que les siens. Elle avait les yeux gris... Chose rare... Il plongea quelques instants dans cet océan clair, puis s'en détacha, d'un air troublé. Il devait être le seul...

Supporterait-il d'avoir une concurrente à la maison? Il ne faudrait pas la laisser sortir... Oh ça non! Il n'était que trop conscient de sa beauté captivante et ne voudrait pas qu'elle monopolise les regards qui lui sont destinés... Mais elle était bien la seule à pouvoir le rivaliser, elle serait son plaisir personnel, Il serait le seul à pouvoir la contempler, il la cacherait des yeux d'Emilien qui se contenterait de boire son sang. Comment l'empêcher de l'admirer? Il lui banderait les yeux...

Un sentiment de supériorité l'envahit, un sourire sournois se dessina sur ses lèvres fines tandis qu'il approchait sa main du visage de la falmari. Alannah... Il lui souleva le menton, toujours à genoux et la força à lui offrir un autre de ces regards précieux, des diamants rares auxquels il ne s'était pas encore habitué, d'ailleurs il avait le temps pour cela... Oui... Tout son temps... Il lui caressa la joue du dos de ses doigts puis se retira brusquement, comme pour la laisser sur sa faim et se leva.


-Tout cela est parfait... Tu es ma possession à présent... Ne t'inquiète pas je ne te ferais pas de mal...

Sa voix était tendre, carressante, comme s'il voulait la rassurer. Il ne voulait pas la froisser, et celui qui oserat la souiller de ses gros doigts impures aurait affaire à lui. Elle serait en parfaite protection avec Närcisse, elle ne pouvait en douter, quant à sa liberté... Un collectionneur ne se souciait guère de ce sentiment lorsqu'il capturait un papillon rare dans un bocal. Il lui adressa un sourire admiratif avant d'ordonner d'une voix impatiente au vendeur de la faire sortir de là...

Närcisse se dirigea vers le vendeur et lui tendit un carnet de chèques, attendant visiblement qu'il y inscrive une somme quelconque. Dans tous les cas il payerait, ce n'étaient pas les moyens qui lui manquaient, l'héritage de ses parents n'avait fait qu'augmenter au cours des années. Il ne regardait plus la falmari, son esclave à présent, sa poupée fragile, son trésor qu'il gardera jalousement. Il signa le chèque et demanda à ce qu'on la fasse sortir pour mieux l'admirer avant de l'emmener.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alannah O'Brian
Fleur Fragile
avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Maître/Esclave de : Närcísse Krysù
Végétal / Pouvoir : Fleur de Lys
Métier : Esclave
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Quelles sont ces chaînes qui m'emprisonnent ? (Narcisse)   Sam 1 Déc - 23:42

Alannah sentait le regard de l'homme sur elle. Il contemplait son visage, ses lèvres, sa nuque, puis son regard descendit sur ses épaules, la naissance de ses seins, ses hanches et ce qu'il ne pouvait que deviner derrière la robe noire dont elle était affublée.

Soudain il la prit par le menton, l'obligeant à le regarder et elle ne parvint pas à définir ce qu'elle vit dans ses yeux. Il lui caressa lentement la joue et elle frissonna, fermant les yeux alors qu'il retirait sa main. Ces gestes lents et sensuels lui promettaient beaucoup plus une fois dans l'intimité de sa demeure...

Il se leva et elle comprit qu'elle était à présent à sa merci....

"Sa possession"... elle était à lui... elle ne s'appartenait plus...

Il lui dit de ne pas s'inquiéter... qu'il ne lui ferait pas de mal...

Elle lui jeta un regard remplit de colère et de tristesse. Ne comprenait-il pas que la pire chose qu'il pouvait lui faire était de lui prendre sa liberté...?
Mais lui ou un autre... au fond, cela n'avait pas vraiment d'importance...

Il lui sourit, une lueur étrange brillant dans ses yeux, avant d'ordonner qu'on la sorte de sa prison de verre.

Une main brusque l'attrapa par le bras et la tira sans ménagement à l'exterieur. Le regard d'Alannah se posa sur la petite fille qui avait cessé de pleurer et la regardait fixement, comme hypnotisée. La falmari se força à sourire, comme pour lui donner du courage mais le marchant serra plus fort son bras, lui arrachant un gémissement de douleur, avant de la jeter presque sur le sol aux pieds de son maître.

Elle se releva dignement et demanda, légèrement inquiète mais essayant de ne pas le montrer:


- Qu'allez-vous faire de moi...?

Allait-il lui mettre une laisse comme elle en avait vu à l'elevage...? Allait-il lui laisser une quelconque illusion de liberté...? Pourrait-elle sortir librement comme certains de ses semblables...? Combien de vampires aurait-elle à nourrir...? Cela serait-il... douloureux...?

Alannah avait tant de questions... la peur s'était infiltrée dans chaque cellule de son corps et elle tremblait légèrement. Elle était épuisée... vidée, aussi bien physiquement que mentalement.... Elle avait besoin de repos mais elle ne voulait pas paraître faible devant cet homme qui se croyait déjà tant supérieur à elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Närcísse Krysù
Miroir, ô mon beau miroir !
avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 30/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Quelles sont ces chaînes qui m'emprisonnent ? (Narcisse)   Lun 10 Déc - 14:30

Närcisse ne la regardait plus, il lui avait tourné le dos tout comme au marchand auquel il avait confié la tâche de la délivrer. D'ailleurs il entendit un petit gémissement de la part de celle qui lui appartenait à présent. Que c'était-il passé? Il se retourna au moment où elle tomba à ses pieds. Le regard bleu et tendre de l'homme devint à l'instant rempli d'une colère invisible. Le vendeur avait blessé sa falmari, la sienne, il n'avait plus le droit de la souiller de ses gros doigts sales. Comment osait-il la traîter ainsi devant lui?

Il contourna Alannah et s'avança vers l'autre qui avait posé ses mains sur son ventre d'un air satisfait. Lorsque ses yeux inexpressifs croisèrent ceux de Närcisse qui s'avançait vers lui d'un pas modéré. On distinguait dans sa manière de se mouvoir sa colère et sa haine subite envers cet homme. Il était comme un petit enfant qui venait de recevoir son nouveau jouet et ne voulait le partager sous aucun pretexte. Il ouvrit la bouche comme pour crier, le vendeur se crispa, s'attendant à un sermon, mais ce ne fut pas le cas. La voix était toujours aussi douce, mais le ton était plus sec, tranchant.


-Ne vous avisez plus de toucher de nouveau ma falmari.

Närcisse fronça légèrement les sourcils puis se retourna vers celle qui lui appartenait à présent. Il connaissait tant de maîtres cruels, tant de personnes qui prenaient un plaisir fou à torturer leurs esclaves. Lui ne serait pas comme ça. Elle était sa poupée de porcelaine, fragile et si rare. Il passa près d'elle, le bruissement de son habit traînant par terre la fit tresaillir, c'était là comme un signal, un ordre pour qu'elle se lève. Il lança un dernier regard derrière lui et ouvrit la porte du magasin.

-Je vais t'emmener là où personne ne te fera de mal... Viens...

Il s'adressa à elle d'une voix remplie de tendresse, presque paternelle. Il ne la toucherait pas une fois à la maison, il ne la toucherait jamais. Ou du moins pas avant longtemps. Il était de ces personnes qui évitaient le contact humain, aussi bien par la parole que par le toucher. Pourquoi? Tout simplement parceque il ne ressentait pas le besoin d'affection charnelle. Ou du moins il s'en persuadait.

Il respeterait Alannah, un si joli prénom... Il ne faudrait pas la souiller... Quant aux repas du vampire... Il faudrait faire en sorte qu'il ne puisse pas avoir envie d'abuser d'elle non plus. Il ne connaissait que très peu Emilien, il ne savait pas s'il était capable de se contrôler en présence de ces êtres dont il se nourrissait. Il l'espérait au fond de son être, il ne voudrait pas que l'un de ses esclaves se blesse d'une manière quelleconque, que ce soit par de nombreuses morsures ou autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alannah O'Brian
Fleur Fragile
avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Maître/Esclave de : Närcísse Krysù
Végétal / Pouvoir : Fleur de Lys
Métier : Esclave
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Quelles sont ces chaînes qui m'emprisonnent ? (Narcisse)   Dim 30 Déc - 19:45

Alannah tressaillit lorsqu'elle entendit la voix de son nouveau maître s'adresser au vendeur. Elle gardait les yeux obstinément fixés sur le sol alors qu'il prenait sa défense. Au son de sa voix, pourtant toujours calme et posée, et à la manière dont il se déplacait, elle sentait la colère que le geste du marchant avait provoqué en lui. Il passa près d'elle, sa longue robe la frôlant, la faissant tressaillir.

Sa réaction l'étonnait. Elle avait rarement vu d'homme se soucier de la condition des Falmaris ou de la façon dont on les traitait. Lui en revanche... s'il semblait peu se soucier de faire d'elle une esclave, il avait l'air de tenir à ce qu'on prenne soin d'elle...

Elle se leva, suivant l'ordre implicite qu'il lui avait donné et frisonna à nouveau lorsqu'il lui parla d'une voix si tendre qu'elle se demanda s'il s'adressait vraiment à elle, lui assurant qu'il l'emmenait là où personne ne lui ferait de mal...

Elle en doutait... il allait lui faire du mal... les hommes ne savaient faire que cela... et si ce n'était pas le cas... le vampire à qui elle servirait de nourriture s'en chargerait à sa place....

Elle plongea son regard dans celui de son Maître et réalisa soudain qu'elle appartenait désormais à cet homme dont elle ne connaissait même pas le nom...

Elle baissa les yeux et franchit la porte du fleuriste. La lumière du soleil la fit cligner des yeux et elle regarda le ciel quelques instants. Pour une raison obscure, il ne l'avait pas attachée... elle regarda la rue tranquille et pendant une seconde, elle se dit qu'elle pourrait s'enfuir...

Mais elle sentit son regard sur elle
et ne dit rien, le suivant alors qu'il l'emmenait dans sa demeure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelles sont ces chaînes qui m'emprisonnent ? (Narcisse)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelles sont ces chaînes qui m'emprisonnent ? (Narcisse)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sondage RyomaBook : Quelles sont vos affinités avec ...
» Quel sont les moyens de gagner des Master Stones ?
» Quelles sont vos passions ? Quel est votre métier ? ...
» Les enjeux de l’industrie touristique haïtienne
» Prejections des resultats des Elections US08. Obama 272/McCain266?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Muileata : Diamond Mine :: RP :: Galway: Vieille Ville :: Fleuriste-
Sauter vers: