Muileata : Diamond Mine


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Appartement d'Alexis Merëgreen et d'Anthony Hopkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexis Merëgreen
Maîtresse impulsive et peu conventionnelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1308
Age : 28
Métier : Directrice de la mine
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Active
Position du personnage: Neutre

MessageSujet: Appartement d'Alexis Merëgreen et d'Anthony Hopkins   Mar 4 Déc - 3:46

[Caveau aux Vampires]

Le vampire l'avait suivie sans broncher. Alexis le nota intérieurement, satisfaite à ne pas avoir à faire bras de fer dès la première rencontre. Il aurait tout aussi bien pu prendre la fuite une fois à l'extérieur du Caveau mais apparemment, tel n'était pas son intention première. Elle avait rangé la laisse dans une des poches de son manteau, elle ne voyait pas l'intérêt de se trimballer en main pendant tout le trajet, surtout au vu de son utilité.
Ils avaient finalement quitté la vieille ville. Alexis préférait de loin le quartier moderne qui semblait un peu plus vivant lorsqu'il faisait jour. Et de l'activité, elle en avait besoin. L'averse n'avait pas cessé, le tonnerre fit même entendre un roulement de tambour au loin. Elle marchait comme si de rien n'était, indifférente aux gouttes d'eau qui ruisselaient sur son visage et dans son cou. Aucun des deux n'avait échangé une seule parole lors du trajet. Après tout, il était préférable d'entamer le dialogue dans de meilleures conditions. Le vampire prit cependant l'initiative.

-Où allons nous ?

Alexis s'arrêta alors sous la pluie, se tournant vers lui et attendant qu'il arrive à son hauteur:

-Nous allons chez moi. Ou chez nous à présent. Nous ne sommes plus très loin, fit elle simplement.

Elle reprit la route. En effet, son appartement se trouvait à 3 rues de là, ils l'atteignirent rapidement. Elle s'engouffra alors dans l'entrée et s'essora les cheveux dans le hall avant de gagner le premier étage par les escaliers et de se diriger vers la porte qui se situait à gauche. Elle sorti un trousseau de clé dont elle fit jouer l'une d'elle dans la serrure et pénétra à l'intérieur avant d'allumer les lumières. Elle attendit appuyée sur le battant que le Vampire soit entré pour refermer simplement le panneau de bois. Elle se ne savait pas comment introduire le dialogue, elle fit donc comme à son habitude: improviser, aller au plus court, au plus simple. Elle avança donc quelque peu dans la pièce qui se révélait être un très grand salon pour se tourner vers lui:

-Etant donné que la situation n'est sûrement agréable ni pour toi, ni pour moi on va en terminer au plus vite avec les formalités.

Elle écarta un peu les bras comme pour désigner l'ensemble de la pièce.

-Voici le salon qui sert aussi de salle à manger, ici dans le fond, la cuisine, à ta gauche un débarras, la salle de bains, deux chambres et une pièce qui doit sans doute être là pour décorer étant donné que je n'en ai pas l'utilité. Tu peux circuler ici à ta guise sans aucune contrainte. Bien qu'officiellement je soie ta "maîtresse", tu es libre de m'appeler comme tu veux, de me respecter comme de me mépriser. Mon nom est Alexis Merëgreen, maintenant que tu le sais, à toi de décider de l'utilité de cette information. Tu peux également me donner le tien comme tu peux le garder pour toi.
Les règles sont simples, à vrai dire il n'y en a qu'une: lorsque je donne un ordre, j'attend qu'il soit respecté. En ce qui concerne la mine, je n'ai pas vraiment besoin que tu y preste. Toutefois, tu peux toujours y travailler si tu veux te composer des économies personnelles. Si il te faut quelque chose, tu n'a pas à hésiter pour demander. Voila, je pense que j'ai un peu fait le tour des points essentiels.


Ayant fini son long discours sans s'interrompre, elle conclut par:

-Des questions, des commentaires, autre chose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Hopkins
Vampire Solitaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 307
Age : 27
Maître/Esclave de : Alexis Merëgreen
Végétal / Pouvoir : Télékinésie
Date d'inscription : 08/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Appartement d'Alexis Merëgreen et d'Anthony Hopkins   Dim 16 Déc - 18:25

Après avoir traversé les nombreuses rues, le nouveau maitre du vampire stoppa leur marche pour se retourner vers son nouveau esclave. Antony l'a regardé avec peine, la fatigue se faisait sentir, mais il essayait d'écouter la jeune femme.

Nous allons chez moi. Ou chez nous à présent. Nous ne sommes plus très loin.

Le chez nous l'avait un peu gêné, il avait vécu le plus souvent seul, et maintenant il allait vivre avec une jeune femme, une humaine, pendant pas mal de temps. Mais il était rassuré de savoir qu'ils n'étaient plus très loin.

Je ne suis qu'un vampire, je ne sais pas comment vous considérez les vampires.

Il avait parlé avec une voix de façon à lui faire voir qu'il ne savait pas comment se comporter avec elle. Il hait les humains, mais malgré ca, Antony aimait savoir comment ils étaient au fond, s'ils étaient aussi diffèrent que les vampires. Ils reprirent la route, lorsqu'ils s'arrêtèrent devant un grand immeuble, alexis poussa la porte et ils s'engouffrèrent à l'intérieur. Alexis essora ses cheveux, Antony en profita pour la regarder, il n'avait pas pu bien voir son visage à cause de la nuit. A première vu elle était assez jeune, entre vingt et vingt-deux ans. Ses yeux étaient assez envoûtant.

J'espère qu'elle n'a pas de mari, sinon j'aurai droit à une maîtresse et à un maitre.

Mais il sortit de ses pensées lorsqu'elle monta l'escalier pour arriver au premier étage et ouvrit la porte. Sa jeune maîtresse attendit qu'il entre chez elle. Il entra dans la pièce les mains dans les poches, elle entra et ferma la porte.

Étant donné que la situation n'est sûrement agréable ni pour toi, ni pour moi on va en terminer au plus vite avec les formalités.

C'est vrai qu'ils ne se parlaient pas beaucoup depuis leur rencontre. Il prit en compte tout ce qu'elle disait, il trouva qu'elle était une maîtresse parfaite, il n'avait jamais vu ca. Elle lui permettait d'aller où il voulait, elle ne le forçait même pas d'aller à la mine. Il savait dorénavant son nom, mais il devait lui obéir lorsqu'elle lui donnerait un ordre.

Je préfère vous appeler maitre, si ca ne vous gène pas, je n'aime pas maîtresse. Je trouve qu'on ne se connaît pas assez pour que je vous appelle par votre prenom. Mais je peux vous dire aussi mon nom, Hopkins, Antony Hopkins. Mais là c'est votre tour de choisir comment vous voulez m'appeler.

Il lui avait dit ses belles paroles, en admirant un tableau qui était un peu penché sur le coté. Il n'en avait que faire de ses formalités, mais il essayait d'être le plus possible poli. Puis il se regarda dans un miroir, il fut un peu dégoûté de se voir aussi sale.

Euh j'aimerai prendre une douche, mais je n'ai pas de vêtement de rechange. Mais pourquoi m'avoir acheté si je ne vais pas à la mine vous voulez que je vous obéi rien de plus ?

Il avait complètement changé de sujet, mais cela l'intéresser de savoir, de connaître sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Merëgreen
Maîtresse impulsive et peu conventionnelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1308
Age : 28
Métier : Directrice de la mine
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Active
Position du personnage: Neutre

MessageSujet: Re: Appartement d'Alexis Merëgreen et d'Anthony Hopkins   Dim 16 Déc - 20:27

Lors du trajet, Alexis avait entendu sa réflexion sur son statut de vampire mais n'y avait pas répondu, étant presque arrivés à destination. Elle aurait tout le temps d'en discuter à l'intérieur, au sec.

Il était entré les mains dans les poches et avait écouté son long et insignifiant discours. Ce à quoi, il réparti de manière plus surprenante que ce qu'elle avait déjà pu côtoyer

-Je préfère vous appeler maître, si ça ne vous gène pas, je n'aime pas maîtresse. Je trouve qu'on ne se connaît pas assez pour que je vous appelle par votre prénom. Mais je peux vous dire aussi mon nom, Hopkins, Antony Hopkins. Mais là c'est votre tour de choisir comment vous voulez m'appeler.

Elle resta une seconde interdite avant de se mettre à rire:

-Hé bien va pour le "maître". A vrai dire je ne me voyais pas non plus dans la peau d'une faiseuse d'infidèles ou de prof de classe! Pour ma part, je t'appellerai Anthony, sauf si tu y vois une quelconque objection.

Elle l'observa prendre connaissance des lieux du regard, jusqu'à celui ci rencontre un miroir qui apparemment lui renvoya un reflet qu'il jugea peut flatteur.

-Euh j'aimerai prendre une douche, mais je n'ai pas de vêtement de rechange. Mais pourquoi m'avoir acheté si je ne vais pas à la mine, vous voulez que je vous obéisse rien de plus ?

Elle se tordit un peu la bouche:

-Certes... Et bien je n'en ai pas non plus je pense mais tu peux aller dans la salle de bains, je vais bien t'en dégoter quelque part d'un tant soit peu convenable!

Elle se dirigea vers la salle de bain pour ouvrir la porte, allumer la lumière, jeter 2-3 essuies sur un appui à l'attention du jeune homme.

-Quand au pourquoi...

Par ennui, manque d'interaction sociale, parce qu'elle, si solitaire, ressentait le besoin d'une présence vivante et qu'elle ne fréquentait plus les bars pour trouver ce qu'elle recherchait. Mais ça, elle ne l'aurait jamais avouer... Enfin, si, de toute manière cela n'avait aucune importance mais:

-La raison serait insultante pour nous deux, disons que c'est ainsi... Mais rassure toi, je n'attend pas de toi que tu sois un partenaire sexuel quelconque, si c'est ça qui t'inquiète.

Elle indiqua la porte de la salle de bain, le laissant entrer à l'intérieur. Elle s'apprêtait à faire demi-tour quand elle revint sur sa décision et s'accola à la porte, l'épaule contre:

-Tout à l'heure tu as dit: "Je ne suis qu'un vampire, je ne sais pas comment vous considérez les vampires." Tu n'es pas qu'un vampire, tu es un vampire, il y a une sacré différence. Quand à ma considération pour eux... Je leur suis totalement indifférente, ils ne m'intéresse pas et je n'éprouve pour eux ni animosité ni sympathie. Comme pour la grande majorité de l'espèce humaine! Sur ce, bonne douche!

Et elle tourna les talons pour aller chercher de quoi vêtir le jeune homme quand il aurait terminé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Hopkins
Vampire Solitaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 307
Age : 27
Maître/Esclave de : Alexis Merëgreen
Végétal / Pouvoir : Télékinésie
Date d'inscription : 08/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Appartement d'Alexis Merëgreen et d'Anthony Hopkins   Jeu 3 Jan - 0:00

Antony fut étonné de voir sa jeune maîtresse rire.

Hé bien va pour le "maître". A vrai dire je ne me voyais pas non plus dans la peau d'une faiseuse d'infidèles ou de prof de classe! Pour ma part, je t'appellerai Anthony, sauf si tu y vois une quelconque objection.

Qu'elle l'appelle par son prénom, Antony s'en fichait bien. Il était bien trop préoccupé par son état, il n'aimait décidément pas être sale. Il aurait bien aimé se comporter comme un gamin, mais il se retenu. Parfois il se comportait de façon très bizarre, et bien trop sympathique à ses yeux. Mais Alexis allait avoir malgré qu'il ne le veuille pas, une grande place dans sa vie.

Je veux bien que tu m'appelles maître.

Il se mit à rêver, il se voyait à la place d'Alexis comme étant le maître de la maison. Mais il avait dit ca sans vraiment attendre une quelconque réponse de la jeune femme. Il n'avait même pas fait attention, il l'avait tutoyé sans même le remarquer. Il fit un sourire à moitié.

Certes... Et bien je n'en ai pas non plus je pense mais tu peux aller dans la salle de bains, je vais bien t'en dégoter quelque part d'un tant soit peu convenable.

Mais Antony tenait à savoir pourquoi elle l'avait achetée.

-La raison serait insultante pour nous deux, disons que c'est ainsi... Mais rassure toi, je n'attend pas de toi que tu sois un partenaire sexuel quelconque, si c'est ça qui t'inquiète.

Antony n'avait même pas pensé qu'il aurait pu être un partenaire sexuel. Ca ne lui avait même pas traversé l'esprit, qu'il fit une tête stupide en y pensant.

Non, je n'avais pas pensé à ca, mais bon.

Il se dirigea vers la salle de bain, mais il s'arrêta devant la porte, posa sa main sur celle ci, il voulut dire quelque chose à Alexis, mais elle s'exprima avant lui.

Tout à l'heure tu as dit: "Je ne suis qu'un vampire, je ne sais pas comment vous considérez les vampires."Tu n'es pas qu'un vampire, tu es un vampire, il y a une sacré différence. Quand à ma considération pour eux... Je leur suis totalement indifférente, ils ne m'intéresse pas et je n'éprouve pour eux ni animosité ni sympathie. Comme pour la grande majorité de l'espèce humaine! Sur ce, bonne douche!

Il ne tourna même pas son regard vers Alexis, quand elle lui jeta ses quelques phrases. Mais Antony put remarquer qu'elle était une solitaire comme lui, qu'elle recherchait peut être juste de la compagnie, comme lui en avait cherché, pour une fois. Après avoir enfin poussé la porte de la salle de bain, et être entrée dans celle ci. Il se mit dos à la porte, et se laissa glisser lourdement. Il prit sa tête entre ses mains.

Qu'est ce que je fout.

Il fallut bien quelques minutes pour qu'il trouve la force de se déshabiller, d'aller dans la baignoire. Après avoir fini de se laver, il en sortit propre et avec un parfum doux, et il s'essuya. Mais en portant un simple regard vers son pauvre pantalon par terre, il remarqua, qu'il n'y avait plus son paquet de cigarette dans l'arrière poche.

M**** ! !

Il savait qu'il craquait quand il n'avait pas une cigarette sur lui. Mais il essaya de se calmer, il était maintenant un esclave, mais il se comportait toujours comme un vampire libre. Il mit une serviette autour de sa taille, ouvrit la porte de la salle de bain et en sortit.

Vous pouvez m'appeler comme bon vous semble peu importe. Vous pouvez m'appeler Antony si vous voulez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Merëgreen
Maîtresse impulsive et peu conventionnelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1308
Age : 28
Métier : Directrice de la mine
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Active
Position du personnage: Neutre

MessageSujet: Re: Appartement d'Alexis Merëgreen et d'Anthony Hopkins   Mer 16 Jan - 4:11

Lorsqu'il émis le vouloir qu'elle l'appelle maître, le regard de la jeune femme s'écarquilla imperceptiblement tandis que ses sourcils se fronçaient de façon invisible. Demande inhabituelle s'il en est. Mais après tout, cela ne la dérangeait pas. Qu'est ce qui la dérangeait vraiment au juste... Il faudrait juste veiller à ne pas faire de confusion avec les deux appellations. Elle ne répondit cependant pas. Etait et restait le problème des vêtements. A toujours agir en totale impulsivité, elle avait totalement occulté qu'il lui faudrait de quoi se vêtir et se nourrir. Pourtant ce n'était pas la première fois qu'elle se retrouvait dans un tel cas, loin de la. Pas la peine de se lamenter ni réfléchir pendant des heures, elle ferait comme toujours dans ces cas la: improviser. Elle alla fouiller dans ses affaires. Peut être lui resterait il quelques habits 'masculins' qu'elle aurait gardé par le plus grand des hasards? Elle en doutait. Elle n'était pas sentimentale pour ce genre de trucs. Force était de constater qu'elle n'avait rien de bien qui aurait pu convenir. Rien du tout. Il fallait s'en douter. Que faire alors? Descendre chercher une hypothétique boutique? Quelles autres solutions s'offraient à elle? Laisser le jeune homme dans le plus simple appareil, mais cela n'allait sûrement pas lui plaire et elle n'était pas d'humeur à commencer un bras de fer, surtout pour une première approche. Elle ne fit même pas attention aux vêtements encore trempés qu'elle portait encore, laissant ses cheveux continuer à imprégner les tissus. Prendre une décision. Vite. Bien. Eliminer ce problème et passer à autre chose. La question de cette "autre chose" ça se verrait plus tard, prendre les choses dans l'ordre avant tout pour avancer. Il fallait donc qu'elle se résolve à aller chercher de quoi le vêtir. Il n'y avait à sa connaissance aucun autre habitant dans l'appartement, elle n'aurait donc pas d'aide de ce côté là. Quand soudain, elle sut quoi faire. Elle alla chercher un bottin, feuilleta rapidement les feuilles pour tomber ce qui l'intéressait, choisi un numéro au hasard dans ceux proposés et le composa. Elle eut un cours entretien et satisfaite, elle raccrocha. Ce fut au moment où elle reposait le combiné que le vampire sorti de la salle de bain, une serviette nouée autour de la taille.

Vous pouvez m'appeler comme bon vous semble peu importe. Vous pouvez m'appeler Antony si vous voulez.

Il… Si on ne l'avait pas vu, on n'aurait jamais pu croire qu'il avait cassé quelques os à un vendeur qui l'avait sans doute bien mérité environ une heure auparavant. Il était un peu comme elle. C'est ça qui lui traversa furtivement l'esprit lorsqu'elle le vit. Sauf que la comparaison s'arrêtait la pour l'instant, du moins aux yeux d'Alexis. Ceux qui ne la connaissaient pas auraient pu prétendre qu'elle se surestimait, qu'elle se la petait ou un baratin du même genre. C'était loin d'être le cas mais il est inutile de toute façon de s'étaler sur ce que l'"extérieur" pouvait bien penser.

-J'en prend note, fit elle simplement.

Elle rangea le bottin avant de lui refaire face.

-Quelqu'un va venir avec des fringues standards ici dans environ ½ heure pour toi, tu choisira ce qui te plaira dans ce qu'il te proposera pour l'immédiat et tu commandera les articles que tu désire pour une garde robe future qui sera livré je suppose plus tard. A titre de dépannage provisoire.

Ce fut lorsqu'elle replaça une mèche trempée sur son front qu'elle se rendit compte qu'elle ne s'était toujours pas changée en revanche alors qu'elle en avait la possibilité.

-Je vais enfiler des habits secs. En attendant tu fais ce que tu veux, visite si ça te chante ou autre chose, à toi de voir, fit elle, occultant qu'il soit à moitié nu –information qu'elle avait zappé étant donné qu'elle ne lui attribuait aucune sorte d'importance-

Et elle se dirigea vers sa chambre où elle entra, fermant la porte dans sa lancée et comme d'un rien fit tomber ses vêtements au sol, se débarrassant de la sensation moite et collante que procuraient les affaires pleine d'eau. Elle se changea tout aussi rapidement après avoir passé une serviette sur son corps pour en chasser l'humidité. A présent revêtue d'une chemise blanche et d'un pantalon noir, elle revint dans la salle de séjour/salon…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Hopkins
Vampire Solitaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 307
Age : 27
Maître/Esclave de : Alexis Merëgreen
Végétal / Pouvoir : Télékinésie
Date d'inscription : 08/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Appartement d'Alexis Merëgreen et d'Anthony Hopkins   Lun 4 Fév - 18:45

J'en prend note. Quelqu'un va venir avec des fringues standards ici dans environ ½ heure pour toi, tu choisira ce qui te plaira dans ce qu'il te proposera pour l'immédiat et tu commandera les articles que tu désire pour une garde robe future qui sera livré je suppose plus tard. A titre de dépannage provisoire.

Il hocha la tête, puis il remarqua qu'Alexis n'avait même pas pris la peine de se changer, pendant qu'il se lavait. Mais elle se décida enfin à le faire.

Je vais enfiler des habits secs. En attendant tu fais ce que tu veux, visite si ça te chante ou autre chose, à toi de voir.

Il haussa les épaules, il ne voulait pas particulièrement "visiter" l'appartement d'Alexis, qui était par la même occasion son appartement en quelque sorte, maintenant. Alexis se dirigea vers sa chambre et y entra et referma la porte derrière elle. En entendant la porte se refermer derrière elle, Antony en profita pour examiner la pièce, où il se trouvait, elle était la plus grande pièce de l'appartement. Le salon faisait aussi office de salle à manger, en face se situé la cuisine, Antony poussa la porte légèrement. La cuisine était propre et la décoration à couper le souffle. Antony n'y fit pas attention, il put remarquer qu'elle n'avait pas d'animaux, même pas de petit poisson rouge. Il n'aimait pas particulièrement les animaux pour dire. Il se mit à tirer chacun des tiroirs de la cuisine et se mit à mémoriser ce qui se trouvé dans chacun des tiroirs, au cas où. Et pour finir il se dirigea vers le frigo, il n'y avait nul photo dessus, Antony avait toujours su que les humains avaient de drôle de manie, mais Alexis avait l'air plus vampire qu'humaine à ses yeux, plus il voyait dans quel genre d'endroit où vivait Alexis, plus il remarquait qu'elle était seule, terriblement seule. Elle n'avait pas l'air d'en souffrir, à première vue. Antony n'avait jamais eu besoin d'aide, ni de compagnie, peut être cela avait changé avec le temps. Il refusait de voir qu'il avait changé, son premier maître, avait essayé de lui faire ressentir des sentiments, qui était plus pour les humains que pour les vampires. Antony aimait les embrouilles, se rebeller, mais plus le temps passé, plus il essayait de repousser l'envie de chercher des problèmes. Après avoir pris une bouteille de saké dans le frigo d'Alexis, il poussa la porte de la cuisine pour en sortir, pour se retrouver dans le salon. Alexis était sorti de sa chambre, elle se tenait droite devant lui. Antony ouvrit la bouteille, et se mit à boire à la bouteille.

Vous n'avez pas grand chose dans votre frigo, c'est bien dommage.

Il se permit de s'asseoir sur le canapé, tout en attendant le livreur, un 1/2 heure plus tard on frappa à la porte. Antony se permit d'ouvrir la porte, tout en sachant que la personne qui était derrière la porte apporté quelques vêtements. Un jeune homme d'une vingtaine d'années, se tenait droit devant lui. Antony avec un geste brutal agrippa le paquet où se trouvé les vêtements. Il posa sa bouteille de saké sur la table de la cuisine et revint à la porte d'entrée. Le jeune homme voulut dire un mot au sujet du paquet, mais Antony le fit taire en lui jetant un regard hostile. Malgré ce qu'avait dit Alexis, il n'avait pas le choix en vêtement, tous les paquets, qu'avait le jeune homme avait la même chose à l'intérieur. Toujours avec le paquet entre les mains, Antony se dirigea de nouveau dans la salle de bain pour s'habiller. Il ouvrit le paquet, il s'y trouvait, une chemise blanche, une veste noir, un pantalon noir et une paire de chaussure noir.Ce n'était pas du goût d'Antony, mais il se força à les porter, il les mit avec une rapidité impressionnante, sa chemise sortait de son pantalon. Il mit son portefeuille dans l'arrière poche de son pantalon. Après avoir remis de l'ordre dans ses cheveux encore un peu mouillé, il sortit de la salle de bain.

Vous n'auriez pas un paquet de cigarette ?

Le jeune livreur lui donna une cigarette avec regret, ou plus par peur, il surveillait chacun des gestes du vampire. Il ne s'était pas posé la question, si la fumer de cigarette pouvait genée sa jeune maîtresse. Il sortit son portefeuille de son arrière poche et paya le jeune homme.

Vous voulez faire un tour ?

Il se tourna vers Alexis. Le jeune livreur était toujours devant la porte. Il s'étonnait de voir Antony parlez ainsi à sa maitresse. Il n'était qu'un esclave à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Merëgreen
Maîtresse impulsive et peu conventionnelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1308
Age : 28
Métier : Directrice de la mine
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Active
Position du personnage: Neutre

MessageSujet: Re: Appartement d'Alexis Merëgreen et d'Anthony Hopkins   Ven 4 Avr - 1:37

(Bon t'a pas répondu à mon mp mais j'ai retrouvé un semblant d'inspiration donc me revoilà)


Elle trouva Anthony dans le salon. Devant elle, il ouvrit une de ses rares bouteilles de saké, celles qu'elle gardait dans son frigidaire pour quand elle avait envie de picoler un peu. Elle n'avait jamais été une ivrogne et savait toujours se contrôler même après des quantités phénoménales ingérées mais elle avait besoin de ça pour pouvoir approcher les gens, quitter son écrin de froideur et d'indifférence totale. Mais elle s'était raisonnée lorsqu'une réalité était venue s'imposer à elle et s'était décidée à se modérer. Et à se modérer véritablement. Alors, elle avait éliminer ses réserves d'alcools et évitait les bars et autres lieux de beuverie. Elle se permettait juste une ou deux bouteilles par mois chez elle pour rompre avec la monotonie. Elle passa près de lui et taxa la bouteille au passage pendant qu'il l'apostrophait:

-Vous n'avez pas grand chose dans votre frigo, c'est bien dommage.

-J'ai dis visiter, pas fouiller, fit elle en levant la bouteille avec un clin d'oeil comme si elle portait un toast et but à son tour avant de s'affaler dans le canapé.

Le vampire vint la rejoindre. Alexis s'étira de son côté, échangeant la bouteille à rasade régulière avec lui, pour passer le temps. Au bout d'une vingtaine de minute, quelqu'un frappa à la porte. Elle n'eut pas à se lever pour ouvrir. Un bon point pour Dents Pointues. Celui ci sans grande amabilité, arracha au livreur le paquet contenant sans doute aucun les vêtements demandés et alla se changer dans la salle de bain. Au regard et à l'expression du jeune homme chargé de la commande à la fois surpris et interrogateur, Alexis se contenta de lui sourire en levant une nouvelle fois la bouteille qu'elle avait récupérée.
Le vampire ne tarda pas à revenir habillé tout de neuf. Il se dirigea à nouveau vers le livreur et lui demanda cette fois de façon détournée s'il ne pouvait pas avoir une cigarette. Apparemment celui ci en avait, et reçu en échange de celle qu'il tendit à Anthony de l'argent. Chose qui intrigua la jeune femme. Ensuite, l'attention de son esclave se porta à nouveau vers elle:

-Vous voulez faire un tour ?

Alors elle se redressa et salua de la main l'employé qui semblait toujours perdu:

-Jvous remercie, on a plus besoin de vous aujourd'hui, fit elle avec une esquisse de bonne humeur qui évita d'être moqueuse.

Et elle se releva péniblement, un peu engourdie par le confort qu'elle venait de quitter et du bout du pied, referma la porte dont l'encadrement avait été libéré. Elle se dirigea ensuite vers un tiroir duquel elle tira un briquet qu'elle lança à Anthony.


-Il s'appelle revient.

Elle attrapa ensuite une petite liasse de billet, attrapa la cigarette qu'elle vint visser à son bec et se plaça dans le dos du vampire, l'enlaçant presque pour mettre l'argent dans la poche avant de la chemise qui se situait au niveau du poitrail.

-C'est moi qui paie pour cette fois.

Elle s'écarta et enleva le bâtonnet enfumé d'entre ses lèvres pour la tendre au vampire d'une petite rotation du poignet, l'embout incandescent tourné vers elle.

-J'ignore comment tu as pu garder tant de fric la ou tu étais mais tu en aura besoin dans le futur si tu veux continuer à t'en griller quelques unes. Tu devra en effet t'acheter tes clopes toi même, je refuse de gaspiller mes tunes pour que tu fasse tes aérosols quotidiens ou passagers. Oh, et à l'avenir, t'ira fumer ailleurs que dans mon appart. A la fenêtre de ta chambre, de la cuisine, sur le pallier, le toit ou n'importe quel autre endroit qu'il te plairas... Si je n'ai rien contre l'odeur, je n'ai pas envie d'être empoisonnée passivement. Et il faut bien que je me justifie dans le rôle de la sale garce qui te prive de liberté, non?

Elle termina la bouteille d'alcool et indiqua la porte du doigt:

-Allons remplir le frigo puisqu'il te semble si vide! Et tu pourra t'acheter d'autres fringues qui te conviennent mieux si tu le désire, pour l'instant on a l'impression de sortir du même tailleur, fit elle enjouée, s'amusant de la similarité de leur tenue respective.



(oala ici tu peux ou créer un nouveau post où tu le souhaite ou bien continuer ici en racontant notre petite sortie pour éviter de faire un topic un peu dans le vent ;)
Ptin ca fait 2 mois depuis ta réponse=_= Gomen!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appartement d'Alexis Merëgreen et d'Anthony Hopkins   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appartement d'Alexis Merëgreen et d'Anthony Hopkins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Maggie Green [Validée]
» green stuff liquide
» APRES LE CHOLERA,LE SIDA , ARISTIDE,PREVAL,ALEXIS YON LOT GWO MIZE POU LE PEP
» M. Eddy-Jackson Alexis proteste contre le partenariat entre l’AJH et la MINUSTAH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Muileata : Diamond Mine :: RP :: Galway: Quartier moderne :: Les appartements :: Alexis Merëgreen-
Sauter vers: