Muileata : Diamond Mine


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Amour du risque ou folie passagère?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Amour du risque ou folie passagère?   Dim 16 Déc - 20:15

Le contrôleur général des finances Ace McCarthaigh avait été élevé à l'ancienne, d'abord par des maîtres, des préepteurs et des tuteurs puis ensuite il avait été dans un établissement pirvé, où se retrouvait la crème de l'élite. Par conséquent, il n'avait jamais vraiemnt quitté son cocon de sûreté même en grandissant. Après tout, ce n'est pas au ministère que l'on vit les dangers de la vie ni dans une soirée mondaine. Ses défunts parents, eux, avaint vu le danger et la mort mais lui... Pratiquement pas. C'est pour cette raison qu'il était monté sur les remparts, non par esprit de désobéissance au sns strict mais pour défier la mort qui guette tout être vivant, pour la regarder en face, en sûreté et la voir dans... Dans quoi au fait? Sa laideur? Sa splendeur? Mais pour cela il fallait prendre un risque, s'exposer volontairement au danger. Elle ne vous guette pas quand vous êtes assit dans votre salon... Et donc, Ace était monté sur le rempart, s'y promenant, imaginant les sentinelles d'un temps révolu faire de même. Il entreprit une longue marche sur l'ancestral nuraille, réfléchissant à la vie et surtout, au plus beau cadeau qu'elle lui ait fait: Lawrence Lévy, sa future femme, qu'il avait rencontré quelques jours plus tôt. Il vait longuement hésité à venir tenter la mort sur les murailles mais pour être un bon mari, il ne devait pas avoir peur de la mort, il devait la voir... tout en restant excessivement prudent car comme la justice, il s'avère que la mort aussi, a le bras long. Très, très très long...

Il était sur le chemin du retour pour réintégrer les terres enviorrnant son manoir quand pour une raison obscure et sans fondement, une pière plus bas dans l'édifice se détacha, causant la désolidifcation de la pierre sur laquelle il se tenait, manquant de le précipiter dans le vide. Il s'agrippa à la pierre adjacente, avec une énergie proche de celle du désespoir, tentant de se hisser sans toutefois y parvenir. Il aurait besoin d'aide et avec le hurlement du vent, personne ne l'entendrait. Il espérait simplement que quelqu'un l'aie vu tomber et lui porte secour... remarque qu'un homme en complet qui se balade sur un mur passse rarement inapperçu...


*Te voilà dans de beaux draps, Ace McCarthaigh...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Merëgreen
Maîtresse impulsive et peu conventionnelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1308
Age : 28
Métier : Directrice de la mine
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Active
Position du personnage: Neutre

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Dim 16 Déc - 23:41

[Bien avant le caveau aux vampires]

Alexis avait marché dans l'air du soir, découvrant un peu la ville dans laquelle elle avait décider de poser ses bagages. Comme à son habitude, elle avait pris connaissance des divers endroits qui la composait, tentait de trouver des repères qui lui seraient peut être utiles pour la suite. Le vent soufflait fort et la guida presque jusqu'au rempart de la ville. Un panneau envahit par la végétation précisait bien qu'il était interdit et dangereux de s'y aventurer mais Alexis n'avait jamais respecté les règles édictées. Tout ce qu'elle voyait, c'était une bonne occasion de se trouver dans une situation un temps soit peu palpitante, souvenir envolé d'anviennes habitudes. Elle s'engagea donc sur le passage de pierre, admirant le paysage éclairée par la lune, laissant ses cheveux voler derrière elle. Elle s'amusa ainsi à sautiller sur le chemin, se tenant quand même près des murailles, consciente qu'elle ne disposait pas d'ailes qui lui permettrait de s'en sortir face à une chute. Bien sur, il y avait des murets agissant comme des barrières mais du fait de la vieillesse de l'endroit, beaucoup avaient cassés, laissant un trou béant vers le vide. Soudain son oreille exercée entendit comme un son... Une voix humaine... Qui semblait demander de l'aide. Peut être se trompait elle mais elle ne perdait rien à vérifier. Elle se rapprocha et entendit clairement que quelqu'un était présent... Il ne fallut que quelques secondes à la jeune femme pour comprendre que la personne avait basculé de l'autre côté du mur. Elle se rapprocha donc avec nonchalance et ayant reperé le malheureux, appuya son pied sur la barrière adjacente, les mains dans les poches. Son but était de déterminer si elle était solide et apte à supporter une pression. Satisfaite, elle y prit appui et se pencha vers le jeune homme qui était suspendu bien loin au dessus du sol. D'un main ferme et énergique, elle lui attrapa le poignet du bras qui était le dernier appui de l'inconnu et tendit son autre main:

-Allez y, attrapez la!

Malgré son apparence mince, elle était surtout très sportive et résistante alors supporter le poids qu'offrait l'infortuné n'était pas un problème. Lorsqu'il se fut assez hissé, elle le tira en arrière et ils basculèrent tout deux du bon côté du parapet pour se retrouver au sol, lui au dessus d'elle. Avec un sourire moqueur, elle fit:

-Je me demandais aussi pourquoi vous veniez vous balader dans le coin!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Lun 17 Déc - 0:54

Ace obtempéra sans broncher quand on lui offrit l'occasion de se sortir de ce mauvais pas. Une fois sauvé, il se releva et adressa un sourrire franc à la personne qui l'avait sauvé. Il la détailla du regard: une jeune femme, à n'en pas douter. Sans comparaison face à sa dulcinée par contre, mais il n'était pas là pour séduire et ainsi trahir Lawrence...Il écarta par conséquent cette pensée comparative et remercia l'héroïne du jour.

"Je vous remercies de m'avoir sauvé. J'ai voulu regarder la mort dans les yeux mais c'est une entreprise que j'aurai perdu semble t'il... Mais je manques à mes manières, je ne me suis pas présenté... Ace McCarthaigh, contrôleur général des finances pour le ministère iralandais, en mission spéciale dans la ville de Galway. Cette ville en l'occurence. Et futur époux d'une jeune femme de la région dont je me vois forcé de taire le nom par respect des convenances. Ceci étant dit... Puis-je connaître l'identité de ma sauveure?"

Demanda poliment le fonctioonnaire. Après tout, c'était la moindre des politesses que de prendre le temps pour répondre, prendre le temps et faire montre de patience envers quelqu'un qui vient de vous éviter la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Merëgreen
Maîtresse impulsive et peu conventionnelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1308
Age : 28
Métier : Directrice de la mine
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Active
Position du personnage: Neutre

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Lun 17 Déc - 1:33

("une jeune femme, à n'en pas douter" -> Ca veut dire quoi ça? è_é XD et on dit sauveuse sinon *sort* mdr)

Alexis le repoussa fermement mais gentiment pour pouvoir se relever. Une fois debout elle s'épousseta brièvement avant de faire face à l'inconnu qui lui souriait et se présenta:

"Je vous remercie de m'avoir sauvé. J'ai voulu regarder la mort dans les yeux mais c'est une entreprise que j'aurai perdu semble t'il... Mais je manque à mes manières, je ne me suis pas présenté... Ace McCarthaigh, contrôleur général des finances pour le ministère iralandais, en mission spéciale dans la ville de Galway. Cette ville en l'occurrence. Et futur époux d'une jeune femme de la région dont je me vois forcé de taire le nom par respect des convenances. Ceci étant dit... Puis-je connaître l'identité de ma sauveuse?"

Elle serra énergiquement la main qui lui était tendue:

-Alexis Merëgreen, n'ayant rien à cacher fiscalement et contente de vous avoir sorti de ce mauvais pas. Dites-moi, vous parlez toujours aussi pompeusement?

Il n'était pas dans ses habitudes de prendre des gants pour aborder les gens et il fallait avouer que le long discours alambiqué du dénommé Ace avait de quoi surprendre. Il venait de manquer de mourir et lui racontait déjà les grandes lignes de sa vie à peine remis sur ses jambes.

-Si je puis vous poser la question, pourquoi vouliez vous regarder la mort dans les yeux? Vous avez pris, si je puis me permettre, une dangereuse initiative! Si vous voulez échapper à votre futur mariage, il existe d'autres façons moins risquées! Enfin bon, cela ne me regarde pas.

Ce qui était vrai, elle ne le jugeait de tout façon pas, mais sa spontanéité avait pris le dessus et il était idiot de son point de vue de manquer de se briser le cou si un mariage était prévu bientôt, à moins que cela soit ce dit mariage la raison de toute cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Lun 17 Déc - 2:20

Ace éclata d'un grand rire sonore et amusé. La méprise de son interlocutrice était telle qu'il n'avait pu s'empêcher non pas d'en rire mais bien de reconnaître qu'elle le forçait à dévoiler une partie de son secret.

"Oh non, il ne s'agit pas d'échapper à un marriage de de venir trouver le courage de défier la mort pour mieux protéger notre couple. une tradition qui remonte au premier Mccarthaigh et que tout les hommes de la lignée ont continué de suivre. Le test de fidélité, comme l'appellait mon père. Quant à parler pompeusement... Passez un mois au ministère des finances et vous parlerez trait pour trauit comme moi, c'est une certitude!"

Ace observa derechef cette étrange apparition qui en plus semblait assez franche voire un rien trop directe... Mais il aimait ce genre de personne qui parlent pour dire les vraies choses. Cela le changrait de toutes ces vipères du ministère qui disaient mensonges sur mensognes pour palire à tel ou tel personange de l'état...

"Quant à vos livres comptables, si vous n'êtes ni commerçante ni en possession de vampires ou de falmari, vous n'avez rien à criaindre de mon oeil de lynx et mon zèle de fonctionnaire tatillon."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Merëgreen
Maîtresse impulsive et peu conventionnelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1308
Age : 28
Métier : Directrice de la mine
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Active
Position du personnage: Neutre

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Lun 17 Déc - 3:29

-Bien, une tradition est une tradition...

"Libre à chacun de la respecter", pensa t'elle. Mais par politesse et considération pour la pratique de sa nouvelle connaissance, elle garda cette partie de sa réflexion pour elle.

-Quant à passer un mois à votre ministère... Un jour serait à mon avis de trop pour que j'aie déjà claqué la porte -incompatibilité de personnalité pourrait sans doute résumer la chose.

Elle alla s'asseoir sur un des petits murets, tournant sciemment le dos au vide et l'écouter exposer sa réponse à sa boutade désinvolte.

-Je ne suis pas commerçante en effet... Mais je compte peut être acquérir pareille créature, qui sait... Mais en ce cas, éclairez ma chandelle: en quoi cela vous regarderait il?

Le ton était simplement interrogatif, histoire de se renseigner mais elle voyait déjà d'un mauvais oeil qu'il sous entende se mêler de ses affaires même si cela était formulé sur le ton de la plaisanterie. Cela n'avait rien avoir avec lui en particulier mais à ce qu'il représentait. Alexis avait toujours eu des réserves sur les grattes-papiers, les scribouillards, toujours désireux de suivre une soi-disante procédure, profitant de leur inexistante mais horripilante "autorité" pour éprouver vos nerfs et vous faire cracher au maximum. Or de la patience, elle en était peu pourvue, plus vive et prompte à réagir instinctivement qu'en mouton de Panurge.

-Cela ne joue que négligemment sur les feuilles d'impôts, l'esclavage servant à ça. A moins que vous ne parliez de quelque chose ne jouant pas sur le domaine du privé mais de l'exploitation qu'on en fait...
-Enfin, reprit elle, je vous sauve la vie et voilà que nous arrivons à en parler politique et économie, je me demande si c'était en fin de compte une bonne idée!, fit elle en souriant, pour appuyer sur la plaisanterie.




(Se passant avant l'épisode du Caveau aux Vampires je n'ai pas encore "acheté" Anthony -je le précise quand même- et Alex n'était pas développée socialement si on veut continuer à rempartiser va falloir trouver quelque chose d'autre que l'économie XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Lun 17 Déc - 3:58

"Qu'importe, voici ce que je vous propose: nous cessosn de parler de mon travail et de ce qui s,y rattache et nous en profitons pour faire un tour des remparts en discutant de tout et de rien. Cela vous convient-il? En toute franchise, je préfèrerais cela à discuter de sujet que j'ai entendu pendant des années..."

Proposa poliment Ace McCarthaigh. Pour faire preuve de bonne fois, il proposa (à metre entre de gros guillements) un sujet et en revint de façon partielle à son sauvetage.

"En tout cas, je suis heureux et soulagé de voir qu'il existe encore des femmes fortes, franches et fières, capable de se débrouiller sans un homme. Je viens de la capitale où la noblesse adore avoir des rapports de force, où les femmes se subordonennt aux hommes pour le prestige et l'argent. Il n'est pas voir de jeunes femmes d'une vingtaine d'années aux bras de septuagénaires, riches comme Crésus. À mon humle avis, ce n'est pas ainsi que l'on vit librement ouq ue l'on vit bien sa vie. Le pouvoir et l'argent sont une chose, bien vivre sa vie en sont d'autre. Vous, en l'occcurence, j'en déduis que vous vivez très bien votre vie de femme libre. C'est votre franc parler qui me permet d'émettre cette hypothèse..."

Énonça t'il en guise 'introduvction, si on peut appeler ce début de dialogue ainsi...En savoir plus sur cette femme qui décidémment n'Avait pasla langue dans sa poche promettait d'être très instructif...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Merëgreen
Maîtresse impulsive et peu conventionnelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1308
Age : 28
Métier : Directrice de la mine
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Active
Position du personnage: Neutre

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Mar 18 Déc - 2:36

Il esquiva habilement le sujet épineux en proposant de continuer à explorer les remparts. Alexis aurait eu une certaine préférence à le faire seule mais en même temps... Pourquoi décliner? Elle n'avait rien d'autre à faire et en cas de problème, être à deux pouvait se révéler être une bonne chose. Elle se releva donc du muret sur lequel elle s'était assise et commença alors à introduire la marche, ramenant les deux pans de son long manteau noir autour d'elle. Elle l'entendit exposer son point de vue et ne put s'empêcher d'éclater d'un rire clair et spontané, partagée entre la bonne humeur et l'incrédulité. Arrivait il seulement à respirer de temps en temps? Etait il payé au mot? Pour elle qui avait passé parfois de longs mois loin de toute civilisation, sans échanger un seul mot avec quelqu'un qui puisse lui répondre, elle était un peu dépassée par ce type de personnalité, préférant le calme et la solitude relative. De plus, il n'était pas pire pour l'instant que ... Elle chassa cette idée de sa tête, son humeur pouvant s'en ressentir si elle formulait l'image qui s'était formée dans sa tête. Elle répondit néanmoins à la longue tirade de son compagnon de route:

-Je ne sais pas si c'est votre naïveté ou votre vision du monde qui m'enchante particulièrement. A vous entendre, on penserait vivre dans un de ses anciens siècles ou la femme n'avait pas son indépendance aussi bien physique, sociale et matérielle. Croyez moi, la majorité des demoiselles de notre époque, principalement et plus particulièrement les adolescentes, ne pense qu'à vivre pleinement leur vie. Et même si l'image des jeunes femmes roucoulant avec des "vieux" est une réalité, soit. Ces derniers prennent du bon temps avant de claquer et elles, tentent de toucher le jackpot plus rapidement... Je ne les jugerai pas, même si ils existent d'autres voies que de coucher tout aussi efficaces! La nature humaine est ce qu'elle est.

Elle escalada un des parapets de pierre sur lequel elle marcha comme si de rien n'était:

-Quant à moi... Je n'ai effectivement besoin de personne et pour ce qui est de vivre ma vie... Disons que la mort ne me fait pas peur mais serait d'un ennui mortel.

Elle ne s'étendit pas sur son franc parler, jugeant inutile de lui expliquer sa totale indifférence et son désintérêt pour ce qu'on pouvait penser d'elle ou du reste du monde, ne cherchant pas non plus à tenter de lui prouver qu'elle n'était pas une prétentieuse arriviste, sachant se débrouiller seule et ayant du le faire un nombre incalculable de fois. Il pouvait bien penser ce qu'il voulait, cela n'avait aucun intérêt pour elle et qu'il la juge en bien ou en mal... Cela ne lui rapportait rien, pourquoi s'en soucier? Sinon elle passerait sa vie à suivre les dictats de la mode et de devoir se soumettre à la pression sociale, à quoi bon se soucier de comment les autres vous voient?




(je pense qu'on n'évolue pas tout à fait dans le même fuseau historique XD mais bon ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Jeu 20 Déc - 5:55

HJ: AHAH! En voilà une qui n'a pas saisi la subtilité du personnage! Vous saurez, très chère, que les nobles sont très conservateurs d'où cette touche "ancienne" au personnage!

Ace resta interdit un moment. Naïf? Lui? Aucunement. Si il avait été naïf, il n'aurait pas connu l'amour de Lawrence, il ne serait pas monté sur ce rempart et il serai encore à Dublin dans son bureau. Non. Il était ibien des choses mais certainement pas naÏf! Une afirmation aussi ridicule le fit éclater d'un petit rire joyeux. Il considéra la jeune femme d'un regard profondément amusé avant de prendre la parole.

"Ma chère, c'est vous que je trouve naïve si c'est naïveté et étrange vision du monde que vous percevez chez moi. Car il n'est question de cela dans aucune des facettes de ma personnalité, bien au contraire. Il existe une profonde différence entre être et paraître et c'Est ce détail que vous me sembler négliger. Pensez-y: un noble se rattachant au courant de pensée auquel vous avez fait allusion ne serait jamais monté sur ce rempart. Ni un homme naïf. L'homme naïf regarde les remparts de loi ou va au belvédère pour regarder la mer. Il ne monte pas dessus. L'Amour du risuque n'est pas en lui. Poussant la chose plusloin encore. Un bourgeois non plus ne serait pas venu ici. Perte de temps. Aucune rentabilité. Nature indisciplinée donc perte en énergie et en matériel. Un bourgeois n'aurait pas apprécié l'endroit ni le danger. Un fonctionnaire? Encore moins! Il reste cloitré dans son bureau et se contente de regarder des cartes postales! Non, croyez moi, c'est vous qui avaez fait erreur sur ce coup là. Un bel essaie, une affirmation solide mais malheureusement avec une mauvaise base."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Merëgreen
Maîtresse impulsive et peu conventionnelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1308
Age : 28
Métier : Directrice de la mine
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Active
Position du personnage: Neutre

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Jeu 20 Déc - 21:19

[XD si, même que j'ai vu des reportages sur les aristos dans le groove en cours de sciences sociales mais la je dois dire que y a quand même une sacré négation de la société plus ou moins moderne dans laquelle j'estime l'époque XD (drogue, sex et rock'n roll? XD)]


Il éclata de rire à ses propos. Alexis ne s'en formalisa pas, elle même pouvait parfois réagir de la sorte, indifférente aux réactions qu'elle pouvait engendrer, à l'incompréhension ou aux malentendus qui pouvaient y conduire. Elle apprécia cependant moins le fait qu'il se permette de mettre son point de vue comme étant le seul et unique, comme si le sien était insignifiant. C'était une des seules choses qu'elle ne permettait pas à ses esclaves de faire: remettre en doute son opinion. Ils pouvaient l'insulter, la mépriser, ne pas l'écouter mais lorsqu'elle donnait un ordre qu'il fallait suivre, c'était souvent pour une bonne raison et qu'elle savait ce qu'elle faisait. Mais elle relativisa. Après tout, cela n'était pas si grave... Peut être mais les gens étroits d'esprits ça ne lui plaisait pas. Et si les personnes n'en pouvaient rien de part leur éducation, leur vision des choses ou même parfois par leur imbécillité et bien cela ne changeait rien. De plus, elle ne l'avait pas traité de naïf mais mis seulement en avant la simplicité avec laquelle il décrivait la société. Par contre, le fait qu'il lui retourne la "remarque" avait quelque chose en soi d'ironique du fait qu'il lui reprochait ce que lui même était en train de faire et qu'Alex devait sûrement être une des personne les moins naïves que la Terre aie porté. Mais soit. Elle prit le parti d'en sourire même si intérieurement, elle n'en restait pas moins rebutée. Mais si elle continuait dans cette voie, elle n'aurait jamais plus de contacts avec personne estimant si peu les êtres dits "intelligents", elle pouvait bien essayer faire un effort, même si elle mentait à sa nature. Elle garda pour elle un tas de répliques des plus diverses qui auraient sûrement dégradés leur relation provisoire, pouvant se montrer aussi acérée et vive dans ses propos que dans ses actes et pensées. Loin d'elle l'idée d'être hypocrite -du moins dans cette conversation- elle se garda de toute réflexions désagréables. Après tout, lui aussi avait fait "un bel essai, une affirmation solide mais malheureusement avec une mauvaise base".

-Disons que je retire ce que j'ai dit sur votre naïveté bien qu'il semble clair que nous n'avons pas la même perception de ce mot, fit elle avec un sourire.

A continuer de marcher, ils arrivèrent près d'une tour qui faisait jonction entre deux remparts, passablement en ruine et dont la seule entrée constituait une fenêtre quelques mètres plus haut, à peine plus grande qu'une meurtrière. L'instinct aventureux de la jeune femme se fit sentir. Elle voulait voir ce qu'il y avait à l'intérieur même si des passerelles et des escaliers de bois seraient sans doute son seul butin. Elle lança un regard et un sourire malicieux et plein d'audace.

-Je ne sais pas vous, mais moi, je vais voir ce que cache cette tour!

Et d'un pas agile, posa son pied sur un rebord et commença son ascension périlleuse mais paraissant extrêmement fluide et facile, malgré le peu de prises et la pierre glissante. Une fois arrivée à hauteur de l'ouverture, elle se laissa glisser à l'intérieur sans se soucie de savoir si elle était suivie ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Ven 21 Déc - 4:51

"Et vous laissez prendre tout le crédit d'une découverte hautement archéologique? Jamais! Je vous accompagne! On ne vit qu'une fois, autant en profiter!"

Dit Ace en suivant la jeune femme dans son ascension. D'accord, il n'était pas le meilleur des grimpeur, il n'avait jamais vraiment aimé l'escalade mais rien ne l'empêcherait de tenter sa chance. Après tout, les visionnaires de ce monde avaient tous prit des risques à un certain moment donné et il n'y ferait pas exception! Et puis du reste... Un peu d'exercice ne lui ferait pas de tort. Depuis son arrivée à Galway, il se sentait revivre mais il fallait encore s'exercer un minimum... Et cette ascension serait déjà un bon début. Dans le pire des cas, il tomberait et se ferait excessivement mal mais quand on travaille au ministère, on risque la tendinite et l'Arthrite dans les doigts. Entre se détruire dans un bureau ou dehors... Le choix ne se posait même pas!

"que sommes-nous censé chercher, au juste? J'ai toujours voulu être chercheur de trésor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Merëgreen
Maîtresse impulsive et peu conventionnelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1308
Age : 28
Métier : Directrice de la mine
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Active
Position du personnage: Neutre

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Lun 24 Déc - 2:52

Alexis entendit vaguement sa réplique sur l'exploration de cette tour. Elle préféra en sourire et s'amuser du côté excentrique et totalement décalé de ce McCarthaigh. Découverte hautement archéologique? Elle ne savait pas si il plaisantait ou présentait cette phrase dans le plus grand sérieux. Quoi qu'il en soit, même si ces remparts étaient déserts et interdits au public, ils n'avaient pas mis à jour un lieu hautement historique. Mais savait on jamais ... Elle s'était donc glissée par la fenêtre pour atterrir sur une poutre en bois qui semblait passablement solide et apte à supporter un poids raisonnable. Le sol se trouvait quelques mètres plus bas. Son compagnon la rejoignit et lui demanda:

-Que sommes-nous censé chercher, au juste? J'ai toujours voulu être chercheur de trésor...

Sans se rendre compte qu'il surplombait un autre vide. Elle se retourna donc vers lui, en équilibre sur la planche et lui sourit.

-Un peu d'aventure tout simplement! Découvrir l'inconnu. Ou regarder la mort en face..., fit elle en allusion, son regard insistant plongeant vers le contrebas pour l'inviter à le suivre et à se rendre compte de la situation dans laquelle ils se trouvaient.

-J'espère que vous n'avez pas le vertige!, dit elle le plus sérieusement du monde

Et elle s'avança sur la poutrelle de bois, pour aller un peu plus loin, tenter de trouver un croisement ou un moyen de descendre ou de monter à un autre niveau. Son pas était assuré. Elle se sentait dans son élément. Cela faisait tellement de temps qu'elle n'avait pas été dans une situation de risque et d'incertain et cela lui avait manqué. Quand à découvrir la moindre chose... Ce n'était pas important. Si il y avait quelque chose à la clé c'était bien mieux, mais dans le cas présent, monsieur ministre truc muche au titre trop long et trop pompeux aurait tôt fait de mettre main mise dessus sans doute... L'état était si envahissant... Au bout de la charpente se trouvait un escalier de pierre en colimaçon. Elle sauta dessus et attendit le nobliau qui perdait à son sens sa superbe. Ce qui, à son avis, était plutôt à son avantage. Lorsqu'il l'eut rejointe, elle demanda:

-Montons nous ou descendons nous très cher?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Ven 28 Déc - 4:32

"À vous de choisir, mon père m'A toujours dit que c'est aux femmes que revenait l'honneur d,unpremier quelque chose. De la galanterie doublée d'une volonté d'équité, m'a t'il dit et je m'applique à suivre cette philosophie. Il est vrai que trop longtemps hélas l'homme s'est cru supérieur à la femme. Quoi que... Certains y croient encore, Théorie futile, à mon humble avis. Rétrograde qui plus est et conservatrice, ce qui ne peut mener la société qu'à la ruine. A t'on idée de s'en tenir à des principes aussi stupides, je vous le demande en totue franchise!"

Dit Ace qui suivait toujours prudemment l'exploratrice en herbe mais casse-cou potentiellement inconsciente professionnelle. Le sujet d'égalité, très sensible pour le jeune homme, se transformait en un chaud débat si on ne le calmait pas rapidement. Et c'était une des choses qui faisait soupirer de dépit ses supérieurs: l'égalité est chose très désagréable, notamment dans un appareil hiérarchique... Mais Ace croyait dur comme fer que les convictions était choses extra-spatiale et qu'un ministère ou une rue était lieu de débat, pour autant que l'on s'en donne la peine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Merëgreen
Maîtresse impulsive et peu conventionnelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1308
Age : 28
Métier : Directrice de la mine
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Active
Position du personnage: Neutre

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Lun 7 Jan - 16:08

Encore une énorme réponse à une minuscule question... Elle tenta d'occulter cet aspect qu'elle jugeait énervant pour décider à la place du cérébral.

-Oui on se le demande, fit elle vaguement en allusion à la misogynie de ceux qu'il côtoyait et qui n'arrangeaient manifestement pas son côté pie bavarde. Montons alors.

Elle n'avait même pas réfléchi, une seule constatation était apparue dans son esprit: descendre c'est aller vers le sol et la sécurité, monter c'est bien plus amusant, surtout quand on ne sait pas ce qui nous attend. Elle n'était pas du genre à être indécise, choisir entre des milliers de propositions, calculant les pours et les contres. En hauteur donc. Elle passa sur un jeu de mot qu'elle avait naguère entendu dans un bar dont elle se rappelait juste qu'un cendrier faisait partie de l'équation et qu'on pouvait descendre en haut comme on pouvait monter en bas, tout étant une question d'habillement. Ils montèrent donc les marches qui s'offraient à eux qui qui tournaient en colimaçon le long des murs de la bâtisse. Pour finalement arriver à une porte fermée qui clôturait le chemin ainsi emprunté... Décevant. Très décevant même! Comme si ça allait l'arrêter. Voyant que jouer sur le battant ne menait à rien, elle fit mine de faire demi-tour avant de faire volte face et d'envoyer son pied contre la vieille porte, passant à quelques centimètres du nez du fameux Ace qui avait décidé de se rapprocher pour quelques inexplicables raisons. Sous le choc, la veille porte ne porta pas résistance et la serrure céda sans peine, tenant miraculeusement sur ses gonds. De bonne qualité d'ailleurs. Ca devait être parce que c'était fabriqué à l'ancienne car elle avait déjà fait voler des portes sur les murs en face avec une facilité déconcertante quand elle voulait s'y mettre. Quoi qu'il en soit, ils étaient face à une sorte de grande terrasse ronde qui formait le toit de la tour. Sans demander à son compagnon de passer devant, pour éviter du blablatage inutile et finir de toute manière par prendre une nouvelle fois la tête, elle s'engagea dans l'entrée et s'approcha de la rambarde en créneaux qui se situaient à quelques mètres. La vue qui s'offrait alors était immense et embellie par la beauté de la nuit qui s'imposait doucement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Mar 15 Jan - 17:07

Ace, qui s'était justement approché de la porte dans le but de la crocheter (quand on dit que le ministère est composé d'escroc et de voleurs bien qu'ici une profonde nuance soit à apporter... Mais il fut rapidement conscient de l'inutilité de pareille manoeuvre. Cette jeune femme avait des ressources insoupçonnées ce qui en fait ne l'étonna qu'à moitié. Cette jeune femme ferait la joie de n'importe quel inspecteur du ministère des finances, chargés d'établir le profil des individus. Et accessoirement d'un représentant médical compétent. Il y avait quelque chose de bien étrange chez cette femme qu'il n'aurait su expliquer. Attitude? Alllure? Façon d'être? Il n'aurait su dire mais Walter Chesterfield, son ami médecin de Dublin s'en serait certainement donné à coeur joie dans l'observation de cette drôie de personne.

Si la vue attira d'abord l'attention des deux personnes présentes après avoir pénétré la pièce, il s'avéra que, après un certain temps de contemplation, le regard d'Ace fut attirer vers autre chose. qu'était-ce cet étrange masse de bois qui trônait dans un coin de la porte, près des restes défoncés de cette dernière? Laissant la jeune femme à sa contemplation, il s'en approcha et après avoir forcé la serrure, en observa le contenu avec attention. On aurait dit une sorte de longue vue, dans un parfait état de conservation. Cela l'étonna, pensant en premier lieu à une réplique, à un faux mais dans pareil cas... Son oeil acéré de contrôleur général des finances le lui aurait dit. Par quel procédé de conservation aussi ingénieux que surprenant? Qu'importe, il le conserverait pour études. Finder's keeper comme le lui avait-on enseigner.Et comme cette Alexis n'avait manifesté aucun désir pour la prise de possession d'un quelconque butin... Et peut-être même ne lui avait-elle porté aucune attention...


*Une petite compensation pour votre attitude désagréable envers ma personne...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Merëgreen
Maîtresse impulsive et peu conventionnelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1308
Age : 28
Métier : Directrice de la mine
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Active
Position du personnage: Neutre

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Ven 18 Jan - 3:23

Alexis admirait vaguement la vue. Le paysage, ça allait bien cinq minutes. Et puis la vue n'offrait pas la notion d'infini qu'elle aimait trouver. Le monde semblait bien trop étriqué près d'une ville. Elle se tourna juste à temps pour apercevoir le coffre et une longue-vue qui disparaissait dans le manteau de ce fameux contrôleur. A quoi pensait-il? Lui qui se vantait d'être droit dans ses bottes... Cela ne l'étonnait guère. L'hypocrisie humaine se cache sous bien des formes. Et puis quand bien même, cela ne l'intéressait pas. Avec tout ce qu'elle avait connu au long de sa vie bien remplie, elle n'avait que faire d'un objet de piètre valeur. Et parlementer, revendiquer quoi que ce soit n'était pas dans ses intentions. Elle le lui laissait si ça lui faisait tellement plaisir. Mais elle aspirait maintenant à quitter sa présence, regagner son chez elle et oublier cette soirée sans grand intérêt. De toute manière, si quelque chose d'autre était à découvrir, elle pourrait toujours revenir en étant seule et ne pas se soucier d'avoir à montrer de faux semblants. Elle fit donc mine de toujours continuer à fixer l'horizon, le temps de donner une sorte de sécurité à son compagnon. Elle se décida ensuite à mettre un terme à cette rencontre inopinée alors qu'elle désirait explorer les remparts seule au départ. Elle se tourna vers Ace afin de déclarer:

-Je pense pour moi qu'il est temps de rentrer. La nuit fraîchit et j'ai à faire demain.

Un tissu de mensonges, du moins concernant ses véritables intentions. Elle n'avait pas pour habitude de faire de la sorte mais elle jugeait inutile de provoquer un conflit quelconque en exprimant le fond de sa pensée. Et éviter de se faire un ennemi avec un grade soi disant haut -bien que cela ne l'inquiétait guère- était plus indiqué. Elle tendit donc la main pour un dernier salut:

-Je vous souhaite d'avoir honoré comme il se doit votre tradition et vous souhaite un heureux mariage. Bonne fin de nuit, monsieur Mc Carthaigh!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Sam 19 Jan - 2:45

Ace serra la main qu'on lui tendit mais il se moquait bien de ce que l'autre ferait par la suite. Autant au début cette seconde présence lui avait parue intéressante, autant il commençait à se sentir mal à l'aise. Un monde. Il y avait semble t'il un monde entier qui les séparaient. Et Ace préférant ne pas risquer d'offenser davantage, avait décidé de se trouver une excuse que justement il n'eut pas à fournir. La jeune femme lui avait donné l'opportunité qu'il désirait obtenir.

"Fort bien, fort bien, faites attention à vous. Moi je comptes rester encore un peu, histoire d'explorer encore un temps cette tour en ruine. Il reste encore tout l'étage inférieur à explorer. tant à voir, à retrouver qui puisse aller dans une collection, dans un musée... La sauvegarde du patrimoine mondiale est une quête incessante dans la vie des hommes et il n'en tiens qu'à nous de retrouver les trop nombreuses pièces manquantes d'un puzzle s'étendant à l'échelle planétaire... Qui sait, au nombre de cultures ayant cohabitées ensemble pendant un temps et qui se sont influencées, il suffit d'un fragment de poterie pour retrouver le chaînon manquant d'une chaîne d'événements, d'une dynastie, d'un royaume..."

Dit-il d'un ton on ne peut plus franc. Après tout, si les nombreux aventurieux qui s'étaient risqués sur ces remparts avaient laissé des trésors dans les lieux les plus hasardeux, tant pis pour eux: un autre les ferait paraître au grand jour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Merëgreen
Maîtresse impulsive et peu conventionnelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1308
Age : 28
Métier : Directrice de la mine
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Active
Position du personnage: Neutre

MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   Sam 19 Jan - 3:35

Alexis rendit la poignée de main ferme et franche comme la première. Il lui sorti ensuite un grand discours dont il avait le secret sur l'importance de l'archéologie et autre. Elle sourit à cette pensée. Si seulement il savait... Elle même avait passé une grande partie de sa jeunesse sur les routes, en quêtes et recherches d'antiquités. Et son talent et sa détermination l'avait mené à bien des réussites. Gagner encore et toujours était un peu sa philosophie, peut importe le fair play tant qu'il régnait un certain respect. Elle finissait par être blasée mais lui semblait convaincu de la mission dont il venait de s'investir et elle eut un degré de sympathie qui vint s'ajouter à son avantage, malgré le reste. Pour sa part, elle ne pensait pas que ces ruines révèlent encore quelque chose. Le lieu était tout d'abord un endroit de frontière, une barricade militaire, les lieux étaient désertés depuis longtemps et avant de devenir interdits au public avaient dus êtres vidés par de nombreux curieux. Ce n'était pas comme si une malédiction avait pris les lieux ou autres et fait disparaitre les anciens hôtes. Les temps avaient changés. Mais il était encore possible d'espérer et de rêver, aussi illusoire soit il.

-Bonne chance!, fit elle, honnête.

Et elle s'engouffra par la porte défoncée pour regagner les escaliers qu'elle descendit sans hâte. Une fois au rez-de-chaussée, son pied dérangea de la poussière une petite pièce. Rien d'historique dans cela, une banale pièce de menue monnaie égarée qui avait terni dans son attente. Elle la prit en souriant, soufflant dessus pour en enlever la saleté. Elle la jeta ensuite en l'air, la faisant tournoyer, avant de la rattraper et de la glisser dans sa poche.

-Le début de la fortune!, fit elle tout haut pour elle-même, amusée, avant de disparaître dans la nuit...

[fin]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amour du risque ou folie passagère?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amour du risque ou folie passagère?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [THEME]Moment de folie passagère... ou pas.
» [FINIE] Pour l'amour du risque • JUNG WheeIn
» "J'connais les risques de l'amour, mais j'ai toujours l'amour du risque."
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» La folie des BAM ! [FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Muileata : Diamond Mine :: RP :: Galway: Vieille Ville :: Les remparts-
Sauter vers: