Muileata : Diamond Mine


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Lun 4 Fév - 0:56

"Si telle est votre volonté ma tendre, je m'y plerai bien volontier. Je dois reconnaître, par contre, que cette démonstration amoureuse m'A revigoré davantage que n'importe quelle nourriture..."

Ace embrassa LAwrence une dernière fois avant de reprendre sa place. Mais quel baiser! Il s'agissait de ce genre de baiser qui déclenche une douce mélodie, qi fait que le temps s'arrête et que l'on se sent transporté au paradis... Un baiser passionné, amoureux et pur. Il retourna ensuite à son siège d'une démarche tranquille, attendant patiemment que Lawrence récupère de ce baiser aussi intense que fougueux et il crut voir briller dans son regard cette même étincellle qui brillait dans le sien: du désir. Mais comme elle l'Avait judiicieusement fait remarquer, cela attendrait à plus tard. Au fond de lui, il n'avait pllus très faim mais par respect pour LAwrence, il finirait son repas qui effectivement avait été fait avec amour et qui m`éritait respect. Étant assit face à Lawrence, il étendit sa jambe sous la table pour toucher celle de sa belle, geste affectueux signifiant que même éloignés, ils étaient encore très près l'un de l'Autre.

*Oh Lawrence, vous êtes si parfaite... Je ne remercierai jamais assez la vie pour ce présent magnifique...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Levy
Chaperon Rouge
avatar

Nombre de messages : 251
Maître/Esclave de : Cyriel Thréadyen et Minka Kaïne
Métier : Jardinière
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Lun 4 Fév - 1:55

Dans cet élan de passion, Lawrence s'était complètement décoiffée. Bon, pas complètement, mais disons que ses cheveux n'avaient pas une apparence soignée contrairement au début de la soirée. Peu importe... elle s'en foutait carrément. Elle alla se rasseoir et se remit à manger son plat mijoté par amour pour celui qu'elle l'avait dûment préparé. Elle lui lança un regard malin lorsque la jambe d'Ace vint à la rencontre de celle de la jeune femme. Elle apprécia ce geste qui signifiait beaucoup en fait aux yeux des deux amoureux. Loin des yeux, loin du coeur? Ce proverbe ne s'appliquait nullement à ce jeune couple d'à peine quelques heures. L'exception qui confirme la règle! Les coups de foudre existaient toujours dans ce monde...

C'est avec peu d'appétit, mais beaucoup d'envie et de désir qu'elle termina son repas après quelques minutes où une discussion de tout et de rien avait pris place entre ces deux jeunes êtres. Lawrence se leva de sa chaise et prit l'assiette de son amoureux, qui avait également terminé, pour aller les mettre dans la cuisine. Et tout cela, en chantonnant une merveilleuse chanson.


"«Never knew I could feel like this
Like I've never seen the sky before
I want to vanish inside your kiss
Every day I'm loving you more and more
Listen to my heart, can you hear it sings
Telling me to give you everything
Seasons may change, winter to spring
But I love you until the end of time

Come what may
Come what may
I will love you until my dying day

Suddenly the world seems such a perfect place
Suddenly it moves with such a perfect grace
Suddenly my life doesn't seem such a waste
It all revolves around you
And there's no mountain too high
No river too wide
Sing out this song I'll be there by your side
Storm clouds may gather
And stars may collide
But I love you until the end of time

Come what may
Come what may
I will love you until my dying day

Oh, come what may, come what may
I will love you, I will love you
Suddenly the world seems such a perfect place

Come what may
Come what may
I will love you until my dying day»"


Lorsqu'elle termina, elle alla s'asseoir sur les genoux de son amoureux qui était resté assis et passa ses mains autour de son cou. Elle le regarda profondément avant de déposer un baiser cruel qui faisait fondre la plus solide de toute les glaces. Le réchauffement planétaire était dû à cause de ces jeunes amoureux qui se vouent un amour incomparable et passionné. Le genre d'amour que Lawrence et Ace se vouaient l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Lun 4 Fév - 2:25

Quand Lawrence vint s'asseoir sur ses genoux, mille et un petits anges vinrent voleter autour de lui tant il était heureux. Plus LAwrence était près de lui, mieux il se sentait. Il l'enlaça amoureusement, la serrant ocontre lui, les rapprochant davantage. Si près l'un de l'autre qu'il pouvait presque entendre les battements du coeur de sa belle. Ses lèvres trouvèrent celle de LAwrence et une fois de plus il lui offrit un baiser passionné et fervent, incapable de faire moins en mati;ere de marque d'amour pour sa belle. Leurs lèvres de nouveau soudées, il se risqua à une autre union complète de leurs bouche, savourant chaque seconde passée si près de Lawrence, Lawrence belle comme le jour et la nuit, précieuse comme un millier de vies... Forte et fière comme les déesses de l'ancien monde... La perle rare des perles rares... Et elle était là pour lui.

"Me risquerais-je à me montrer plus intime avec vous ou alors risquerions nous d'être visiter une fois de plus par la passion? Je meurs d'envie de laisser la poédie du corps parler pour moi, promener mes main sur le plus grand de tous les trésors et rendre ainsi gloire à la plus belle de toutes les femmes..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Levy
Chaperon Rouge
avatar

Nombre de messages : 251
Maître/Esclave de : Cyriel Thréadyen et Minka Kaïne
Métier : Jardinière
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Lun 4 Fév - 2:46

La jeune femme à la chevelure rousse glissa une main fluide sur le torse de son amoureux en se mordillant la lèvre inférieure. Ses doigts fins et doux n'effectuaient aucune pression gênante ou désagréable. Elle revint faire des caresses sur le visage de son amoureux avant de plonger ses lèvres sur celles d'Ace une seconde fois, se serrant tout contre lui, sentant leur peau chaude se coller l'une à l'autre. Se permettant une petite folie, elle alla glisser ses doigts dans les cheveux de son dieu grec [hihi^^], renfonçant presque ses ongles dans le crâne de ce dernier. Désir? Passion?... Plaisir? Une envie de s'amuser? Peut-être, cela ne faisait aucun doute. Au bout d'un long moment, elle revint à la charge et redéposa sa main aventureuse et fouineuse sur la joue de l'homme. Elle décolla leurs lèvres avec regret et sourit légèrement.

"M'as-tu préparé un dessert?"

Répliqua-t-elle en s'humectant les lèvres.

"Parce qu'il me semble sentir l'odeur d'un divin dessert..."

Puis, comme pour le remercier d'un dessert inexistant, elle retourna sceller ses lèvres sur celles d'Ace en se promettant de ne les lâcher que pour reprendre sa respiration. Elle se fit plus aventureuse et plus enviable en glissant ses lèvres le long du cou de son homme alors qu'un frisson de désir la parcourut en un seul moment. Elle revint là où ils unissaient leur bouche chaque fois qu'une manifestation d'amour y avait dans n'importe circonstances et trouva la force de les lâcher un instant, histoire de reprendre sa phrase là où elle l'avait laissé.

"Puis-je en déduire que mon dessert se trouve devant moi?"

Dit-elle avec espièglerie alors qu'elle se mordilla à nouveau la lèvre inférieure. Finalement, n'étant plus capable de se faire languir, elle se colla plus fermement à sa peau, écrasant sa poitrine contre le torse de son amoureux, provoquant une passion et un désir incessant chez ces deux jeunes amants inséparables pour tout l'or du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Lun 4 Fév - 3:53

"Vous savez ce que l'on dit très chère, qu'il n'existe pas plus exquise saveur que celle de l'amour... Rares sont ceux qui n'y succombent pas. En effet, vousa vez devant vous le plus divin des desserts et je pourrais dire de même en vous regardant... Et ce que je vois me fait baver d'envie je dois l'avouer... Ce dessert a l'air savoureux mais en plus, son arôme est irrésistible et la présentation sensationnelle. Mes compliments au chef!"

Dit Ace à voix basse dans l'oreille de sa douce, lui donnant un frisson de plaisir alors qu'il répondit favorablement à sa manoeuvre: il se colla davantage à elle, à un point tel que plus collés encore, ils fusionneraient l'un à l'autre. Peu lui importait, il ne pouvait se passer de Lawrence et la sentir si près de lui était le plus immense des réconfort. Passion et désir étaient les mots d'ordre qui unissaient le jeune couple, amor étant inhérent à leur union et jamais Ace ne fut plus heureux que de vivre à l'écart dans une peite place forte qui lui servait de nid d'Amour... Nid qu'il partageait désormais avec Lawrence

"Ah... Lawrence... Comment aies-je pu vivre sans vie si loin de vous... Je ne peux absolument pas me séparer de vous... J'aimerais rester uni à vous dans cette étreinte passionnelle pour l'éternité..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Levy
Chaperon Rouge
avatar

Nombre de messages : 251
Maître/Esclave de : Cyriel Thréadyen et Minka Kaïne
Métier : Jardinière
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Lun 4 Fév - 17:09

''Je ne serais en dire autrement!''

Lawrence continua de contempler son dessert dont elle prendra bien une bouchée. Elle resta tout de même soudée à Ace dans l'espoir que cette étreinte persiste pour l'éternité. Néanmoins, elle se permit de déguster son après-repas en goûtant à nouveau à ces lèvres mortelles dont elle fond sous le goût divin chaque fois qu'elle se risque à les caresser. Au bout d'un moment, et avec nostalgie, elle se leva, quittant les bras enveloppant de son amoureux. Elle lui prit les mains, l'obligeant à se lever à son tour pour la suivre. Prise d'un manque flagrant, elle dirigea les mains d'Ace derrière elle afin qu'il lui caresser son dos pour la retenir tout contre lui. La jeune femme déposa un baiser empoisonné sur les lèvres de son prince charmant, éveillant à nouveau cette flamme qui les animait depuis qu'ils s'étaient rencontrés.

''Vivre loin de vous, ce serait mourir...''

S'exclama-t-elle avant d'esquisser l'ombre d'un sourire qui fut interrompu par un échange d'amour. À l'aveuglette, Lawrence se dirigea vers... là où elle l'ignorait. Enfin, lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle découvrit une splendide pièce plongé dans le noir, mais illuminée par un élément majeur et impressionnant: un foyer. Déposant un baiser langoureux sur la bouche d'Ace, elle lui souffla à l'oreille.

''Il faudrait bien faire bonne usage de ce foyer!''


Et elle scella de nouveau ses lèvres à celles de son amoureux. Elle quitta ce dernier et alla s'installa en position sirène sur le tapis décorant le sol de la pièce. Un tapis luxueux où deux jeunes tourtereaux en feraient bonne usage. En tapotant légèrement la pièce décorative du plancher et invita Ace à venir la rejoindre en lui faisant un clin d'oeil qui la rendit encore plus charmante. Elle s'humecta les lèvres et, d'un mouvement de tête, envoya ses cheveux à l'arrière, permettant à son amant d'admirer les cadeaux de Dame Nature qu'avec reçu Lawrence en héritage.

''Approchez Ace...''

Dit-elle d'une voix sensuelle en lui faisant signe du doigt de s'approcher pour prendre une bouchée de ce dessert exquie que lui proposait la jeune femme au menu du soir. Qui plus est, son corps réclamait d'être entouré de celui de son amour puisqu'il était en manque évident de cette drogue mortelle qui tue les plus dépendants de celle-ci. La jeune femme, pour se faire encore plus désirer - comme si ce n'était déjà pas le cas - caressa le tapis pour inviter pour qui elle gardait une place à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Lun 4 Fév - 17:29

rêve: nom masculin

1. Assemblage subconscient d’images et d’idées, souvent incohérentes, parfois nettes et suivies, qui se présentent à l’esprit pendant le sommeil.

2. (En particulier) Chose plaisante par opposition à cauchemar (pendant le sommeil ou non).

3. (Par extension) (Figuré) Projet sans fondement, chimère, utopie.

4. (Figuré) Désir, espérance.

réalité: nom féminin

1. Éléments effectifs qui constituent le monde dans son ensemble, c’est-à-dire tout ce qui est accessible ou compréhensible par la science, la philosophie, la théologie ou tout autre système d’analyse.

2. Ce qui est donné, ce qui est actuel, ce qui existe.

Pourtant... Dans le cas de Ace... Les deux semblaient avoir fusionné pour une donner que ce qu'il désirait... Lawrence Lévy, sa charmante épouse, celle pour qui il accomplirait mille et un exploit, celle pour qui il mourrait si nécessaire. Le rêve était trop réel pour être un rêve et la réalité trop imporbable pourr être réelle... Il fallait forcément que ce soit un mélange des deux. Il répondit donc favoranlement à l'invitation de Lawrence car le contact physique lui permettait de savoir et de constater qu'il était bel et bien éveillé et que LAwrence, resplendissante beauté dans cet univers si ingrat, n'était pas le fruit de l'imagination d'un utopiste romantique.

Il alla donc s'asseoir, ou plutôt s'agenouiller aux côtés de LAwrence, posant la tête de son aimée sur son torse, lui offrant son coeur et ses lèvres dans une étreinte amoureuse à faire pleurer les anges du paradis de par sa beauté. Avec la plus douce des attention, il caressa la douce chevelure de Lawrence puis laissa cette même main descendre et jouer les aventurière sur le corps divin de LAwrence, la faisant frissonner sous ses caresses délicates et ennivrantes.


"Comme je voudrais que jamais ces moments ne se terminent, Lawrence, reine de mon coeur, raison de ma vie..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Levy
Chaperon Rouge
avatar

Nombre de messages : 251
Maître/Esclave de : Cyriel Thréadyen et Minka Kaïne
Métier : Jardinière
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Sam 9 Fév - 4:10

«Have you ever been in love?» De telles paroles résonnèrent sans cesse dans l'esprit de la jeune tourmentée par un amour qu'elle n'aurait jamais cru possible. Tourmentée dans le bon sens du terme. Non seulement cela dépassait de la réalité, mais le simple contact charnelle lui rappelait que tout était réel et non une fiction sortant tout droit des contes de fée. Trop souvent elle avait rêvé d'être la reine du coeur de son prince. Trop souvent elle avait voulu pleurer en admirant les iris brillantes de son amoureux. Trop souvent elle s'était imaginée dans les bras d'un homme où même à -40, elle ressent une chaleur qui la réchauffe au point d'avoir des chaleurs. Elle avait tant admiré ces princesses où elles trouvent leur prince charmant qu'elle s'imaginait déjà dès l'âge de 7 ans de vivre et d'écrire son propre conte de fée. Non seulement elle l'avait écrite, mais elle le vivait plus intensément plus les secondes deviennent des minutes, des heures et bientôt des jours, des mois, des années... Et l'éternité un jour. Oui, un jour, ils allaient atteindre l'éternité. Ils allaient vivre aux côtés de chacun jusqu'à la mort et même au-delà. C'était inévitable. Qui plus est, plus jamais elle ne pourrait quitter celui qui lui retire ses moindres songes, ses moindres doutes, angoisses... Elle resterait avec celui qui la fait vibrer au son d'une douce mélodie chantant des mots sonnant comme le chant des anges. Se laissant enivrer par les caresses réconfortantes de son amoureux, Lawrence s'abandonnant en fermant ses yeux, appréciant encore plus ce doux contact qui lui faisait tant plaisir à frissonner. Elle se cala plus profondément dans le torse de son amant, se permettant de laisser danser ses doigts sur cette surface toujours couverte par des tissus. Elle ouvrit l'oeil, découvrant l'existence d'un bouton... puis de deux, de trois et ainsi de suite pour les déboutonner, glissant sa main sur le torse à découvert de son possesseur. Se resserrant sur Ace, la jeune femme alla retrouver les lèvres qui étaient identiques aux siennes.

"Moi non plus... Au grand jamais. Je serais folle de vous quitter..."

Lui sussura-t-elle avant d'empogner ses lèvres langoureusement à nouveau, créant une fusion enflammée qui plaisait très bien à Lawrence. Jamais, au grand jamais, elle avait vécu une relation aussi intense que passionnée où l'enfer lui-même n'égalait aucunement la chaleur que ressentaient ces deux êtres. Jamais elle pensait vouloir mourir pour l'un de ses baisers qui la fait fondre chaque fois qu'elle se retrouvent à être prisonnière de celles-ci. Ses lèvres caressant le visage d'Ace, la jeune femme continua de cajoler le torse de son amoureux à même la peau. Ses doigts parcourant un chemin indéfini procurait des frissons incroyables qui se révélaient sur toute la peau soyeuse de la belle descendue du ciel expressément pour Ace McCarthaigh. Puis, elle fixant ce dernier des les yeux comme jamais, un regard passionné révélant sa flamme éternelle pour celui-ci. Telle une vague l'emportant au large, elle se sentait noyer par ce regard enivreur dans lequel elle se perçoit et admire toute la beauté de l'amour qu'elle ressent pour cet homme. Un amour comme celui-là, ça ne se trouve pas à tous les coins de rue de la ville la plus peuplée!

"Je pourrais rester éveillée juste pour entendre ton souffle. Je pourrais aller décrocher une étoile pour te la donner pour te voir encore plus rayonner. L'enfer est froid à côté de mes veines qui brûlent, qui brûlent et qui brûlent... Chaque fois que je songe à toi, mon ventre papillonne, j'ai des ailes d'un ange; je me sens légère et je pourrais voler jusqu'aux confins de la terre juste pour être avec toi, seule dans une paix souhaitée depuis des millénaires... Et puis, ces paroles n'égalent en rien un simple baiser déposé sur tes douces lèvres..."

Sur ce, elle s'éxécuta et donna un baiser à Ace. Non, la vie ne serait plus la même. Elle allait changer. Ils allaient vivre heureux pour toujours, copiant la fin mythigée des contes de fée. Mais que voulez-vous, le début et la fin reste la même, mais c'est l'histoire qui change. Le milieu à vrai dire. Tout peut être différents. L'on peut retrouver des embûches, des pièges, des embuscades, des souricières; tout comme des moments heureux, de points forts et saillants, de souper incroyables, de soirées endiablées, etc. Lawrence se promit d'offrir corps et âme à Ace, celui-ci devenant le maître de ce corps si fragile aux yeux de ce dernier. Il fallait en prendre soin et seul celui qui a pu faire fondre en quelques secondes le coeur de la dame a le droit de posséder cette âme généreuse qu'est celle de la jeune femme à la chevelure rousse. Une chevelure soyeuse que son amoureux ne cessait de toucher depuis qu'il l'avait rejoint sur ce tapis installé en face d'un feu dansant dans une harmonie incroyable. L'orchestre allait-il faire un rappel tellement leur spectacle avait été spectaculairement excellent?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Sam 9 Fév - 5:11

Lawrence…. Le nom de la femme pour qui le cœur d’Ace battait. Lawrence, le nom de celle qui occupait désormais toutes les pensées d’ace. Lawrence, celle qui était devenue plus essentielle à la survie de Ace que la nourriture, la boisson ou l’air… Lawrence…

Ace ne savait plus à qui ou à quoi s’en remettre pour rendre à sa tendre compagne un amour suffisamment faire pour parler plus fort que ses pulsions, pour parler plus fort encore que ce que son cœur disait. Réaliser un véritable exploit : traduire en mot le plus noble des sentiments. Un défi d’une rare difficulté, un défi inhumain voire irréalisable mais pour lequel il était prêt à tout risquer pour Lawrence. La question était : comment le faire, bien sûr… Un éclair de génie, sûrement fournit par Lawrence, sa muse, lui traversa l’esprit et il prit la parole. Il n’était pas sûr de l’effet que produirait ses paroles mais il les savait vraie et justes, pures comme aux premiers jours de l’être humain.


"Paroles d'un être amoureux, par Ace McCarthaigh:

À la source de ma conscience
À la base de mes rêves
À l’origine de mes pensées
Se trouve ma belle Lawrence

Synonyme de liberté
Élément du bonheur
Sa simple vue me permet de m’évader de la réalité
Car elle est la seule à savoir réchauffer mon coeur

Dès que je l’ai vu, j’ai su que c’était elle
À partir de ce moment, je nous savais unis
Ô ma Lawrence, si pure, si belle
Ma seule raison d’être, la source de ma vie

Le simple contact de ses merveilleuses lèvres
Suffit à me faire frissonner, à me faire délirer
Lawrence, ma drogue, ma fièvre
Je suis et serai tien pour l’éternité

De ta resplendissante beauté, tu éclipse et de loin
Dieux, déesses, anges et autres engeances
Ta personnalité a de quoi leur en boucher un coin
Car maintenant la perfection a un nom : Lawrence

Je t’offre mon être, cœur âme et chair
Un présent bien modeste pour une telle beauté
Mais je serai tien, plus lié à toi qu’à notre terre
À toi pour toujours, à jamais, pour l’éternité"

Puis Ace embrassa Lawrence avec une telle fougue qu'on aurait pu le croire possédé par l'amour: il embrassa Lawrence jusqu'à en manquer de soufle puis respira doucement par le nez, ses lèvres restants soudées à celles de Lawrence, sa langue cherchant son complément, dans une étreinte buccale aussi passionnée qu'intense qui aurait fait pâlir et de loin les amours des dieux grecs. Lawrence incarnait toutes les déesses, toutes les mortelles héroïques... Et lui, humble mortel, lui offrait tout ce qu'il avait en retour, pour mériter d'ête avec pareille femme. Il eu plus de misère que lawrence pour exposer la poitrine de sa belle au grand jour et pouvoir la caresser à son tour mais il y parvint. Il rendait grâce à trois parties de corps de sa belle en même temps: bouche, poitrine et chevelure, sont regard complètement noyé dans celui de sa belle et dans cette espèce de soudure amoureuse qui semblait ne jamais vouloir se terminer. Et la passion montait, montait entre les deux amoureux. ace avait chaud, incroyablement chaud tant son sang bouillait pour Lawrence mais il tint bon: rester soudé à Lawrence valait plus que les supplices des enfers, plus que sa vie... Plus que tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Levy
Chaperon Rouge
avatar

Nombre de messages : 251
Maître/Esclave de : Cyriel Thréadyen et Minka Kaïne
Métier : Jardinière
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Sam 9 Fév - 5:52

«His eyes upon your face. His hand upon your hand. His lips caress your skin. It's more than I can stand.» Tel un tango où une passion incroyable s'éprend des deux danseurs, ces deux corps vibraient au rythme de l'autre, celui de la femme suivant celui de l'homme. Tango. La musique du tango est généralement lente et bien marquée rythmiquement. La façon naturelle de danser sur cette musique consiste à marcher sur les temps forts. Cette marche régulière sur la pulsation musicale est la base du tango. Le tango, tel qu'il se pratique en bal, est une danse improvisée, ce qui signifie que les danseurs décident seconde après seconde, en fonction de la façon dont ils sentent la musique des pas qu'ils vont faire. Tango, une danse où la sensualité est de mise et où le corps d'une femme semble être cousine d'une feuille. Des lèvres rouges tapissent un visage dur, mais pourvu d'émotions fortes. Des yeux mystérieux où règne une méchanceté à s'éprendre puisqu'elle vous enivre de par sa simplicité. Non, il ne s'agit guère d'une méchanceté au sens propre, mais bien au sens figuré puisqu'il s'agit plutôt d'une sensualité passionnée et d'une connection très forte entre un homme et une femme, tous deux partenaires de cette danse d'origine argentine.

Pour faire un bon tango, il vous faut tout d'abord un homme et une femme pouvant vous émouvoir devant une passion à faire frisonner et pleurer. Ensuite, des mouvements secs, mais fluides et des jambes filant à toute allure sur la piste de danse. Ensuite, des regards enflammés où vous voyez une flamme s'y animer. Quatrièmement, une liaison hors pair entre les deux partenaires. Bien sûr, sepoudrez le tout de mouvements sensuels et sexy et où vous y trouverez un exemple parfait à la situation de Lawrence et Ace.

Au bout du comble, Ace avait réussit à mettre à nu la poitrine de sa belle, jouant à son tour à ce jeu de caresses amoureuses et délecteuses. Toujours prisonnière des lèvres de son amoureux, la jeune femme se renversa sur le dos, sentant une douce chaleur lui parcourir le cou. C'était la respiration de son homme qui sortait par un autre sortie que la voix buccale. Bien entendu, drogue dont ils étaient devenus dépendants, rien n'empêchait de fusionner leur langue musclée qui s'amusaient ensemble comme de petits enfants innocents, mais qui sont, bien au contraire, conscients de leur geste. Son poème! Wow! Quel poème! Quelle déclaration d'amour d'un jeune Don Juan. Oui. C'était son Don Juan. Son Casanova. Son Roméo... Son amoureux. Son Ace. Il lui appartenait. Personne n'allait le posséder autre qu'elle. Elle l'aimait comme personne d'autre auparavant. L'amour parentel n'étant en rien à comparer celui d'Ace et Lawrence, deux jeunes amoureux vivant pleinement leur passion mutuelle. C'était comme si un aveugle découvrant enfin les joies de voir les couleurs. Pour le cas de Lawrence, la vie avait réellement pris des couleurs. Elle ne rêvait plus qu'en noir et blanc, mais en couleurs. L'expression trouvait bien sa place dans sa tête.

Ne pouvant qu'exprimer sa gratitude face au magnifique poème improviste et amplement réfléchi et songé à son égard, la jeune femme continua de flirter avec les lèvres d'Ace, seul présent digne de ce nom qu'elle pouvait lui offrir. Au bout d'un moment, comme si elle avait passé plusieurs minutes sous l'eau sans air, elle revint à la surface pour reprendre son souffle, ayant d'abord une respiration haletante et saccadée pour en reprendre une plus normale. Elle en profita pour admirer les pupilles de son chéri, souriant du même coup. Elle lui dégagea la vue masquée par des mèches de cheveux encombrantes qu'elle retroussa derrière ses mignonnes oreilles. Elle caressa ensuite son visage d'un mouvement fluide et léger comme si un ruisseau fin coulait sur la peau de l'homme.


"Les gens pourront bien me traiter d'égoisme et de ne penser qu'à mon bonheur, mais un bonheur se fait à deux et, par conséquent, tu es la source de celui-ci et je ne te partagerai avec personne d'autre..."

Lui souffla-t-elle alors qu'elle s'apprêta à retirer sa rivière de diamants qui était toujours suspendue à son cou. Devenant trop encombrante et non idéale pour la présente situation, il valait mieux l'enlever pour éviter de l'endommager ou encore de le casser.

"Qui plus est, je suis coupable d'aimer l'homme le plus merveilleux au monde et prisonnière de bras qui m'entourent pour ne jamais me quitter puisque je suis rendue dépendante de ton réconfort et de ta chaleur..."

Lui déclara-t-elle avant de se décider enfin à s'emparer des lèvres de son amoureux pour n'en faire qu'une bouchée encore une fois. Vous savez, Lawrence avait comme une attitude enfantine. Non pas qu'elle soit bébé, loin de là. Seulement, lorsqu'un enfant découvre quelque chose d'amusant qu'il refuse laisser tomber pour un autre jouet par exemple, il joue, joue, joue et joue encore, encore, encore et encore avec le même jouet pendant plusieurs temps. C'est alors qu'il devient son jouet préféré et il le sera toujours. C'est un peu la même chose pour la jeune femme. Elle avait découvert l'amour et ne voulait plus jamais en être dépourvu puisque c'était devenu son jouet à elle. Elle avait la piqûre comme personne d'autre auparavant probablement. Dépendante à un point tel où une désintoxe était inutile. Elle était rendue trop dépendante pour s'en défaire. Elle était peut-être folle, mais que peut-on reprocher à une folle qui aime passionnément, à la folie, un homme pour qui il ressent la même chose et que la flamme se trouve à être aussi puissante et luminante que celle qui anime Lawrence?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Sam 9 Fév - 6:13

Tant de mots, tant de gestes, tant d'actes pour exprimer un seul et unique sentiment... tant de façon,s tant de méthodes, tant d'approches... L'infini des possibles s'étalait devant Ace et ce n'était pas dû à une affaire de comptabilité quelconque. Il aimait. Passionnément. L'équation était simple: 1 +1 = 3. L'amour de l'un et l'Amour de l'autre ne pouvait donner une balance égale aux normes d'où le trois... La gestuelle restait la première forme de langage et c'était celle qu'un autre comprenait et appréciait le plus. Lawrence était sur le dos, ses gloires généreuses exposées à la vue de Ace et il décida de faire preuve d'imagination pour poursuivre cette démonstration d'amour. Il commença par couvrir la poitrine de son aimée de baisers tendres avant de partir d'une extrémité et de tracer à l'aide d'un unique et long baiser langoureux le nom de son aimée à l'aide d'une encre invisible mais dont la gravure resterait dans le coeur de sa belle. Sa langue devenait sa plume, sa salive son encre et la peau de Lawrence son parchemin. Il décida d'aller plus loin, parsemant son oeuvre de motifs abstraits à l'aide de plus petits baisers, tout aussi passionnés, faisant preuve de plus de passion sur les parties plus sensibles de sa toile d'artiste, donnant un frisson qu'il espéra agréable à son aimée. Jamais personne n'avait pensé à faire une telle oeuvre, si personnelle, si dévoué et si belle... Il fallait par contre une fois aveugle, un amour ardent et un mépris pour le conservatisme pour faire une telle chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Levy
Chaperon Rouge
avatar

Nombre de messages : 251
Maître/Esclave de : Cyriel Thréadyen et Minka Kaïne
Métier : Jardinière
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Sam 9 Fév - 19:28

Tous ces châtouillements agréables provoqués par l'artiste qu'est Ace furent une grande joie chez la jeune femme qui vivait le plus merveilleux des contes de fée. Celui-ci peut-être un peu plus adulte, mais n'empêche qu'avec le temps, les choses avaient changé, par conséquent, elle aussi. Il ne s'agissait plus d'une imagination enfantine et innocente, mais bien une plus mûre et plus osée à certains moments. Enfin bref, l'on murît avec l'âge et nos goûts et nos besoins changent également. Qui plus est, cette émotion si convoîtée par les jeunes filles qui n'en connaissent rien vivent un véritable penchant et coup de foudre lorsqu'elle goûte pour la toute première fois à la délicatesse et à l'attention qu'un homme puisse poser à l'égard de sa bien-aimée. Le tout, bien sûr, dans un respect immense.

Lawrence observa avec attention Ace qui avait pris la carte de l'artiste peintre. Elle le fixa pendant plusieurs secondes qui lui parurent être des minutes pour finalement s'adonner complètement en fermant les yeux et en se mordant la lèvre inférieure tellement la sensation de chaque caresse provoquée par le contact des lèvres masculines fut un réel plaisir qui lui créant encore et toujours des frissons. Elle sentait sa peinture s'ancrer dans sa chair, la percutant de plein fouet, provoquant de petits spasmes suivit d'une respiration plus profonde à chaque fois. Elle sentait son poil se raidir lorsqu'il fit la signature du nom de la dame de son coeur sur son corps. Au bout d'un moment, elle se risqua à ouvrir l'oeil, mais les referma aussitôt. Elle voulait attendre que «l'oeuvre» soit terminée avant de pouvoir regarder. Cependant, ses mains ne tenaient plus en place et elles devaient bouger sous peine de devenir engourdies sous l'impatience et l'immobilité. Elle alla les déposer doucement sur la tête d'Ace pour ne pas le brusquer et cesser la réalisation de son oeuvre. Elle s'humecta les lèvres et dès qu'elle sentit qu'il avait terminé, elle ramena lentement sa tête à la hauteur de la sienne, ayant une folle envie de l'embrasser. Ce qu'elle fit sans attendre. Elle glissa, tel un ruisseau, ses mains dans toute la longueur du dos du jeune homme, faisant des mouvements circulaires qui s'apparentèrent à de belles caresses.

Ressentant l'envie de respiration au bout de plusieurs longues minutes, qui furent tout de même très loin d'être un supplice, elle détacha ses lèvres et respira tout près de celle d'Ace, mêlant leur souffle chaud l'un à l'autre. Unis de multiples façon, la jeune femme admira ces pupilles vibrantes. Elle reprit tranquillement une respiration normale avant d'esquisser un sourire heureux. Elle parsema le visage de son aimant de baiser avant de déposer la tête de ce dernier sur ses formes voluptueuses. Elle respira de la poitrine, la soulevant en emportant la partie la plus haute du corps de son amoureux. Celui-ci pouvait bien entendu entendre les battements chauds du coeur de sa belle de même qu'une chaleur provoquée par une passion enflammée. Non, certes, il n'y avait pas plus beau conte que celui-là. C'était le plus vrai, le plus ressemblant et le plus plausible. Lawrence tourna sa tête vers le foyer, ses mains se promenant furtivement dans les cheveux de son tendre. Elle fixa les flammes dansantes dans l'eau. On aurait dit des amérindiens fêtant une fête bien heureuse. Le mariage? Peut-être... qui sait?! Devant cette pensée, la jeune femme esquissa à nouveau un sourire plus grand que nature. Pendant tout ce temps, des paroles d'une chanson percutaient les parois crâniennes de la dame aux cheveux roux.


"I could stay awake just to hear you breathing . Watch you smile while you are sleeping. While you're far away dreaming. I could spend my life in this sweet surrender. I could stay lost in this moment forever. Every moment spent with you is a moment I treasure. Don't want to close my eyes. I don't want to fall asleep..."

Chuchota-t-elle avec l'air mélodieux qui accompagne cette divine chanson d'amour. Elle continua de la souffler dans un souffle court à celui pour qui cette chanson prenait tout un sens aux yeux de Lawrence.

Il arrive un moment dans votre vie où toutes les chansons les plus passionnées s'adressant aux amoureux les plus fervents, où tous les poèmes les plus romantiques et où même les roses prennent un sens particulier. Dès lors, tout ce que vous avez imaginé jusqu'à maintenant prennent une tournure inespérée. Vous réalisez que tout est mieux que dans vos rêves que croyez être les plus romantiques et improbables et pourtant. Tout relève du possible du moment où vous vous arrêtez pour mieux apprécier ces doux moments. Non, ce n'est pas de l'égoisme puisque vous êtes deux. Non, vous n'êtes pas insensible puisque vous pleurez devant une telle joie, une telle oeuvre du paradis. Non, vous n'êtes pas méchant, ni violent, vous êtes passionné et sauvagement dépendant de l'autre. Même les moments les plus heureux que vous aviez pu vivre auparavant n'égalent en rien à ce que vous vivez. Votre vie semble prendre un tournant que vous n'auriez jamais cru possible. Vous renaissez, vous revivez... Ou vous semblez mourir puisque le temps vous paraît s'être arrêté uniquement pour vous, pour que vous puissez profiter de ce moment à jamais. Vous vous sentez en sécurité, invincible. Même un ouragan ou une tornade ne peut briser ce lien qui vous uni. Vous voyez loin, vous avez de l'ambition, mais vous vivez chaque moment passé en la plaisante compagnie de votre amoureux. Non, vous n'êtes pas fou. Oui, vous êtes coupable. Vous êtes emprisonné dans une prison à sécurité maximale. Vous ne pouvez vous en sortir. L'ironie du sort? Tout est merveilleux, magnifique. Vous ne songez pas une seule seconde à quitter ce fort, ce château... Vous devenez les nouveaux Roméo et Juliette, les nouveaux Tristan et Yseult. Chacun de vous ne peut se passer de l'autre au point de mourir au même instant, expirer votre dernier soupir ensemble dans une harmonie parfaite. Vous vous retrouvez sur un nuage, vous léger, vous flottez, vous êtes un oiseau. Vous volez et volez toutes les étoiles pour les donner en bouquet à votre bien-aimé. Vous voulez vous enfuir avec celui-ci pour profiter dans une intimité parfaite de la compagnie de l'autre sans craindre l'arrivée de visiteurs indésirables.

Qu'est-ce que c'est tout ça? L'amour... pur et simple. Simple dans sa complexité et complexe dans sa simplicité. Le coup de foudre existe et il arrive à toutes les âmes similaires qui se rencontrent.


Amour, nom masculin.

1. Inclination envers une personne, le plus souvent à caractère passionnel, fondée sur l'instinct sexuel mais entraînant des comportements variés.

2. Personne aimée.

3. Sentiment ressentit entre deux personnes. Sentiment qui relie Ace McCarthaigh et Lawrence Levy, cette dernière prenant le nom de son bien-aimé lors d'une union significative et symbolique comme le mariage...


Lawrence continua de fixer les flammes, tout en gardant caressant les cheveux d'Ace qui avait la tête posée sur la poitrine de sa bien-aimée. Elle était ailleurs... dans un endroit qu'elle avait atteint grâce à lui. Lui seul pouvait l'y emmener. Lui seul avait réussit. Elle regardait en direction du foyer, mais en réalité, elle contemplait cette endroit merveilleux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Mar 12 Fév - 3:45

Ace, qui avait désormais la tête sur le buste de Lawrence, laissa s'échapper un soupir de bien être. Il est dit que dans une vie, le moment où l'on se sent le mieux, c'est dans le ventre maternel, loin de tout danger. Pourtant, il se sentait bien mieux avec Lawrence, si près de son corps, si près de son coeur qu'il se demanda à nouveau s'il ne rêvait pas. Il murmura quelques paroles amoureuses en irlandais ancien, lui faisant la cour comme les seigneurs d'autrefois, ajoutant une autre touche de fantastique à cette union de l'esprit et de la chair entre deux êtres faits l'un pour l'autre.Si l'amour héroïque existait réellement, l'amour mythique qui reste inscrit dans l'histoire, l'amour paradisiaque qui transporte les âmes au jardin d'Eden. alors Ace et Lawrence le vivait et plus intensément que quiconque sur cette terre, tant dans le passé, que le présent ou encore le futur. Il est dit que sur terre il n'existe rien de pareil, que tout est différent. Ces hommes de sciences était visiblement des ignorants: les coeur de Lawrence et d'Ace était si identiques, si communs et si proche qu'ils battaient en même temps, vibraient en même temps... Vivaient en même temps.

Continuant son travail d'artiste mais avec ses mains cette fois, il continua d'explorer derechef si corps sublime avant d'Aller promener ses doigts sur ce qui faisait entre autres choses de Lawrence une femme, commençant par de petits chatouillis agréable devant son antre de vie. Tout pour lui plaire, faire monter le désir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Levy
Chaperon Rouge
avatar

Nombre de messages : 251
Maître/Esclave de : Cyriel Thréadyen et Minka Kaïne
Métier : Jardinière
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Mer 13 Fév - 6:01

Et Lawrence se laissait faire, se laissant entraîner par ces vagues agréables comme lorsque vous êtes étendu sur l'eau en vous laissant transporter par le mouvement apaisant des vagues. Regardant toujours aussi fixement le feu dansant, la jeune femme souriait, touchée d'être l'oeuvre d'un homme aussi merveilleux. Elle caressait Ace comme une mère cajolant son enfant, peau contre peau, le contact créant le plus de chaleur. Qui plus est, une respiration brûlante depuis les veines à la température du diable. Non, il ne s'agissait guère de la fièvre, mais bien de la maladie de l'amour où les symptômes se comptent par milliers. Et la jeune femme ne fut pas exempt de cette maladie fort contagieuse. Le monde en souffrait... mais à ce niveau-là, il était rare de compter les centaines de gens atteints dans les rues des villes les plus urbaines. Même aujourd'hui où la passion est plus grandissante...

Au bout d'un moment, Lawrence ferma les yeux, où elle pouvait ressentir en double tout ce qui se produisait en elle. La passion, la force, l'intensité... l'amour. Bref, tout. Si ce n'est que ces frissons la parcourant, elle avait aussi de sérieuses chaleurs dû à la forte densité du chaud présent dans son organisme. Ses cheveux avaient perdu de leur teneur et devenaient de plus en plus collant à la peau humide de la fille aux cheveux roux. Tiens donc, n'est-ce pas une situation similaire à une certaine époque où un énorme paquebot avait apporté avec lui, lorsque que les abysses l'avait repris, une kyrielle d'âmes innocentes. Par ailleurs, une histoire d'amour avait pris naissance, avec les noms de Jack et Rose... Que de similarités entre les deux histoires tout de même! Peu importe, ceci n'est pas le sujet, à savoir à dresser la liste des différences et des ressemblances entre les deux contes de fée...

Lawrence continua son manège en cajolant son amoureux de caresses enjôleuses et fluides, comme si une cascade avec un débit lent et doux tombait dans les cheveux d'Ace. Une sensation agréable qui lui procurait bien des frissons, sensation que la jeune femme sentait bien là où ses doigts passaient et repassaient encore. Comme elle était bien là, étendue sur le sol, son amant sur elle en train d'effectuer un vrai chef-d'oeuvre, un feu tout joyeux dans la cheminée. Une soirée bien chaleureuse qu'ils vivaient dans une atmosphère paisible où la tranquillité était de mise...


"Je me si bien, si légère... Ma vie ne pourrait être autrement. J'ai goûté au paradis... je ne veux plus jamais y descendre..."

Murmura-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Mer 13 Fév - 6:16

"Oh mais ne craignez rien ma douce, vous n'êtes pas prête d'en redescendre. Je suis ici pour vous et je ne compte pas partir de sitôt. Ce serait aussi fou qu'inconscient et je ne serai pas celui qui commettrai l'Erreur d'écarter passion et amour pour des futilités matérielles. Nous sommes ensembles, tous les deux, unis par le sang et l'âme et je ne vois pas pourquoi il faudrait mettre un terme à une manifestation si vibrante de la parfaite compatibilité de deux êtres. Pourquoi résister à ce qui se doit être quand on peut y succomber sans mal?"

Demanda Ace en souriant à son aimée. Il fallait faire un effort physique pour séparer deux aimants. Autrement, ils restent naturellement collés l'un à l'Autre. Il en serait de même avec les deux amoureux et Ace se visualisa sans mal une armée entière essayer de le séparer de LAwrence sans succès. Il allait falloir plus que des gens pour le séparer de son seul et vrai amour et il comptait bien rester à ses côtés et travailler éternellement à rendre gloire à cette oeuvre d'art vivante qu'est Lawrence. Comment pourrait-il faire autrement après tout? Elle était partie intégrante de s a vie désormais et il fallait toujours considérer l'infinie importance de ces trésors que la nature vous offrent et qui éclipsent et de loin les simples pierres précieuses ou possessions terrestres...

"Lawrence... Vous êtes une manifestation vivante de ce qu'est l'utopie... Si je le pouvais, je resterais éternellement dans cette amoureuse étreinte..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Levy
Chaperon Rouge
avatar

Nombre de messages : 251
Maître/Esclave de : Cyriel Thréadyen et Minka Kaïne
Métier : Jardinière
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Sam 16 Fév - 22:57

Ayant toujours les yeux fermés, une seule larme réussit à s'échapper de la prison que sont ses paupières. Une larme chaude. Vraie et sincère. Émue et touchée... dans toute la simplicité du terme. Elle inspira profondément, sa poitrine se soulevant. Sa poitrine bouillante dû à son coeur qui bat comme un fou à la situation et appartenant à la personne qui la protège. Elle sembla s'être endormie. Pourtant, elle n'était partie que très loin dans son subconscient, tellement tout lui semblait si utopique. Se peut-il que l'iréel puisse exister dans le réel? Une question qui revèle bien des pensées et réflexions philosophiques où chacun a sa propre opinion sur le sujet. Mais la jeune femme avait toujours cette crainte omniprésente: celle de se réveiller et de se retrouver avec tout ceci sous la forme d'un rêve; qui deviendra un oubli lorsque le temps aura filé comme un marathon.

Au bout d'un moment, comme lorsqu'une personne rêve jusqu'à transposer ce dernier dans la réalité, la jeune ouvrit la bouche pour laisser échapper quelques mots dans un murmure qu'une seule personne pouvait entendre et seule celle-ci peut comprendre la profondeur de ces propos. Avec une voix des plus simple, mais regorgeant d'émotions, Lawrence chuchota:


''Moi aussi, Ace... moi aussi''

Oui, ces mots peuvent être l'oeuvre la plus simpliste qui soit, mais ils sont une réponse des plus honnêtes et véritables qui peut exister sur la terre. Elle expira d'une profondité à faire retirer les feuilles d'un arbre. Oh oui, une puissance incroyable... mais un souffle chaud et doux comme les vents élyssés. Lawrence était tout simplement bien. Comme jamais. Elle ne s'était jamais sentie aussi bien auparavant. Certes, oui, mais en la présence réconfortante d'un amour éternel... non, jamais. Une sensation agréable qui faisait raviver les rêves de jeune fille les plus enfouis. Les mélodies les plus lointaines. Dédicacer une chanson à ce moment? Peut-être... pourquoi pas? Toutefois, la jeune femme à la chevelure rousse n'avait pas trop la tête à songer à ce genre de chose. Elle faisait le vide de son esprit pour profiter de chaque moment, chaque seconde, chaque respire... pour incruster chaque parole, chaque clignement de paupière et de baiser échangé dans son crâne, tel un tatouage.

Au bout d'un moment, elle ouvrit les yeux doucement, le sourire léger au lèvres. La première chose qu'elle vit: le feu. Les flammes dansaient toujours. Puis, elle tourna la tête vers Ace. Combien de temps avait-elle les yeux clos pour que son amour en fasse autant. Peu importe, cela la fit sourire encore plus. Tranquillement et avec attention, elle se retira de sous ce celui-ci pour l'installer confortablement à côté d'elle. Elle le fixa, un coude permettant de se tenir de tout son long. Elle joua un peu avec ses cheveux, les enlevant de dans ses yeux, voulant admirer ces paupières fermées au monde réel, mais ouvert au monde irréel. Elle détourna son regard et chercha à l'aide de celui-ci une couverture ou tout autre chose qui pouvait faire l'affaire. Il en avait une non loin d'eux sur une causeuse. Lawrence se leva, toujours en tenue d'Ève et alla la chercher sans chercher à faire trembler le sol pour réveiller l'élu de son coeur. Elle revint de la même manière et déposa la couverture sur le corps de son homme, le couvra jusqu'au cou. Elle déposa un baiser tendre sur la joue de celui-ci, puis, désirant en donner un second, ses lèvres allèrent sur la partie supérieure du visage, c'est-à-dire le front.

Après quelques minutes à rester accroupie pour le regarder comme une mère regardant son enfant dormir, elle alla à la cuisine se préparer une tasse de thé. Elle prévut le coup en en préparant une pour Ace également. Elle revint quelques instants plus tard, découvrant son conjoint toujours aussi paisiblement endormi. Elle sourit encore. Elle alla déposée la tasse de thé sur une table tout près et alla au feu pour y ajouter des bûches puisqu'il avait presque tout consummé dans le foyer. Elle retourna son regard vers Ace, dormant toujours. Nouveau sourire. Elle alla sur un fauteuil et trouvant une autre couverture dans laquelle elle s'enveloppa. Son activité était d'apprécier la joie de contempler Ace dormir dans une paix incroyable. De temps en temps, elle prenait une gorgée de thé, mais elle ne quittait pas des yeux son amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Dim 17 Fév - 4:30

Ace dormait, paisiblement, d'un sommeil lourd de rêves agréables et de visions enchanteresses. Il rêvait à Lawrence, de Lawrence pour Lawrence, la dame de ses pensées qui l'accompagnait même au delà des rêves. Dans son sommeil, il murmurait des paroles d'amour et souriait de bonheur, bien au chaud sous sa couverture, en tenue d'Adam. Plus d'une fois dans son sommeil, il appela Lawrence pour ensuite lui dire combien il l,aimait et il remuait alors un quelque peu, calmement, sereinement. Pas une seule fois dans son sommeil son visage ne changea de cette expression béate de bonheur et pas une fois son sommeil fut perturbé par quoi que ce soit. Au bout d'un certain temps, il reprit peu à peu contact avec le monde réel, quittant peu à peu celui des rêves, rouvrant les yeux tranquillement, cherchant Lawrence du regard, celle qui était plus belle en réalité qu'en fiction.

"Lawrence très chère, vous êtes là?"

Ne l'appercevant pas sur le coup, il se leva, oubliant sa nudité et cherchant pour l'élu de son coeur qu'il trouva d'un regard. Il allait lui dire quelques mots doux quand il se rappela avec une stupeur non feinte qu'au réveil, comme pour tous les hommes, certaines... Réactions physiques naturelles se manifestaient et que celle-ci tout particulièrement pourrait indisposer Lawrence. Il se couvrit tant bien que mal, regrettant de ne pas avoir garder son sous-vêtement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Levy
Chaperon Rouge
avatar

Nombre de messages : 251
Maître/Esclave de : Cyriel Thréadyen et Minka Kaïne
Métier : Jardinière
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Dim 17 Fév - 17:47

Lawrence ne dit rien lorsqu'il se réveilla en peur en cherchant sa belle des yeux. Toutefois, lorsqu'il se retourna pour enfin la retrouver, il se trouva dans une situation fâcheuse et quelque peu embarassante. Le fixant incrédule, la jeune femme se leva, toujours emoustouflée dans la couverture, et prit celle qui avait recouvert Ace lors de son sommeil. Elle le lui tendit avec le sourire. Elle savait bien que ce genre de réaction physique était fréquente chez les hommes le matin. Cela aurait pu très bien l'indisposer, certes, mais plutôt que de se sentir mal à l'aise, elle préféra lui venir «en aide».

"Tiens!"

Dit-elle toute sereine. Puis, elle retourna s'asseoir sur le fauteuil, désignant la tasse de thé qu'elle avait préparé pour le réveil de son amoureux. Elle prit une gorgée de la sienne avant de l'inviter à venir la rejoindre.

"Tu viens me rejoindre?"

Demanda-t-elle avec un brin de caprice. Pas qu'elle soit capricieuse de nature, mais elle désirait jouer un peu avec les mots. Toutefois, comme pour insister davantage, elle tapota de sa main gauche la place libre à côté d'elle. Elle lui sourit avec espièglerie et lui fit un clin d'oeil complice. Pendant tout ce temps, la luminosité créée par les flammes se réflètait dans les pupilles de la jeune femme, les rendant encore plus lumineux et plus vivants qu'à l'habitude. Qui plus est, sa chevelure déjà éclatante l'était encore plus; des reflets insoupçonnés prenaient vie lorsqu'ils exposés à une telle luminosité.

Lawrence rabattit sa main gauche dans ses cheveux comme pour les remettre en place, car ils étaient bloqués entre le dossier du fauteuil et son dos, ce qui les tiraient un peu. Finalement, elle redéposa sa main sur sa tasse de thé pour en prendre une autre gorgée de ce liquide bien chaud, réconfortant et agréable lorsqu'il descend dans votre système.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Dim 17 Fév - 18:32

Ace ne se fit pas prier pour rejoindre son aimée et prendre place à ses côtés. Après tout, ils étaient unis par bien plus qu'un simple amour, c'était l'Amour avec le grand A.Il alla trouver les lèvres de sa déesse avant de prendre le brûlant breuvage qu'elle lui avait apporté. Il se colla contre elle, lui offrant la chaleur de ce corps bouillant d'amour pour elle, vibrant de passion pour une femme si exceptionnelle. LE contact peau contre peau était encore mieux que la plus douce des étoffes, plus agréable que le plus relaxant des massages, plus désirable que tous les trésors de ce monde. Il possédait déjà le plus grand des trésor et il allait le garder jalousement, de cette noble jalousie par laquelle on remuerait ciel et terre pour retrouver ce trésor, pour mieux le protéger, le préserver...

"Je sais que je me répètes Lawrence mais... Je vous aime plus que tout au monde... Et je suis prêt à vous en faire la preuve à nouveau par le serment du sang, pratique ancestrale qui a unit des couples pendant des millénaires. Une coupure, une petite coupure et on boit un peu du sang de l'autre. Ainsi, une part de l'autre est à jamais en nous... Telles furent les voies que suivirent tous les McCarthaigh avant moi, allant jusqu'à offrir une part de leur vie à leur aimé..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Levy
Chaperon Rouge
avatar

Nombre de messages : 251
Maître/Esclave de : Cyriel Thréadyen et Minka Kaïne
Métier : Jardinière
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Dim 17 Fév - 22:37

Lawrence fut plus qu'étonnée par cette demande très peu commune. La demande en mariage venait à être un événement ordinaire en comparaison avec ce lien du sang. Elle le regarda avec des yeux exorbités. Elle faillit même renverser le contenu de sa tasse de thé, mais ses réflexes lui épargnèrent le coup. Elle déposa, plutôt, sa tasse sur la table à café et fixa Ace. Il était sérieux apparemment et la jeune femme ne désirait point être en guerre avec cet homme. Toutefois, elle redoutait cette pratique. Mais se souvenant que c'était une tradition dans la famille McCarthaigh, elle prit le temps de bien réfléchir et de retourner la question dans tous les sens.

''Ace, je comprend que cela puisse être important pour vous. Votre famille continue de pratiquer cette tradition et c'est un choix que je respecte très honorablement.''

La jeune femme se tut. Elle détourna son regard de celui-ci d'Ace et cala sa tête sur le torse de son jeune amoureux. Cette situation la perturbait dans un sens et dans l'autre, elle voulait lui rendre grâce et ne pas briser cette tradition chez la famille de son conjoint. Elle l'aimait trop pour refuser dans l'immédiat. C'était, néanmoins, la seule façon d'être plus près de sa défunte famille. Elle fut si perturbée, que plusieurs larmes chaudes trouvèrent leur place dans le monde... sur les joues de la jeune irlandaise. Elle songea que, si jamais elle refusait, Ace pouvait croire que toutes leurs promesses du genre ''J'irai jusqu'à accepter le baiser mortel...'' n'auraient que des paroles en l'air envolées très loin.

Au bout d'un moment, elle se décida à affronter le regard de son amant, les yeux toujours vitrés et humides.


''Ace, je ferai tout pour me retrouver dans vos bras. Tout. Et cela me déchirerait si je venais à briser cette tradition familiale dans la famille des McCarthaigh...''


Énonça-t-elle, la gorgée nouée.

''Ce serait égoiste de ma part...''


Ajouta-t-elle alors qu'elle déposa tendrement ses lèvres sur celles de son amoureux avant de les frôler pour lui donner sa réponse.

''J'accepte. Puisse cette pratique nous unisse au-delà de la mort et de tout...''


Puis elle s'empara des lèvres délicieuses de son homme dans une passion enflammée. Elle prit la tasse de thé de Ace pour la mettre à côté de la sienne pour ne pas que leurs ébats renversent ce liquide chaud sur eux. Elle se colla fermement à lui, des larmes de joie et émues coulant le long de ses joues rougies. Elle ne s'était jamais autant donné à un homme qui lui fasse battre la chamaille autant dans sa propre poitrine brûlante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Dim 17 Fév - 23:51

Ace resta un moment sans bouger tant l'acceptation de Lawrence le transportait de joie. Elle acceptait de se plier à la plus ancienne et la plus importante des traditions des McCarthaigh... Il l'Embrassa fougueusement, témoin physique de sa gratitude éternelle et de son immense soulagement de la savoir encline à suivre les voies de ses ancêtres.

"Lawence je... Je ne sais pas quoi dire... Je suis tellement heureux, j'avais peur que vous trouviez cette pratique abominable et... Oh vous ne pouvez pas savoir à quel point cela compte pour moi..."

Dit un Ace qui pleurait des larmes de joies. Il étreignit fortement Lawrence, la gardant contre lui pendant de longues secondes... Au terme de cette étreinte sincère, il se leva, se rendit au foyer et prit un petit coffre qui trônait sur la tablette en pierre le surplombant. Il en extirpa la plus belle des dagues de cérémonie, si finement ouvragée et si belle que l'on pouvait sentir tout l'Amour des différents McCarthaigh qui s'étaient précédemment adonnés au rituel, comme si une aura bienfaitrice nimbait l'instrument... Précautionneusement, il fit une petite entaille sur le flanc droit de Lawrence, sur un centimètre à peine, suffisamment pour faire saigner un minimum, insuffisamment pour être réellement douloureux. Ses lèvres vinrent se coller à la petite plaie et il "s'abreuva" à la blessure pendant quelques secondes, suffisamment pour que le rituel soit accompli pour sa part. On savait d'instinct quand il fallait s'arrêter dans ces choses là...

Une étrange atmosphère régnait dans la pièce, noble, passionnée, puissante et bonne, comme si les dieux des temps anciens prenaient à témoin cet ultime acte de foi amoureuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Levy
Chaperon Rouge
avatar

Nombre de messages : 251
Maître/Esclave de : Cyriel Thréadyen et Minka Kaïne
Métier : Jardinière
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Lun 18 Fév - 0:25

Lorsqu'Ace se leva pour se rendre au foyer pour retirer un coffret contenant apparemment un objet de très grande valeur, la jeune femme le suivit des yeux. Il l'ouvrit et une dague en sortit. Probablement l'objet du rituel songea Lawrence qui avait toujours les yeux rivés vers son homme. Finalement, elle se décida à se lever lorsqu'il se rapprocha d'elle pour effectuer la dite pratique ancienne et traditionnelle de la famille McCarthaigh. La jeune femme esquissa un grimace lorsqu'il entailla dans le flanc droit de celle-ci. Toutefois, la douleur fut semblable à celle éprouvée à la lisière de la forêt lorsqu'elle s'était rentrée une épine de rose dans le doigt. Cet événement lui fit rappeler de bons souvenirs et le pourquoi de la chose. Elle en vint même à sourire amusé. Par conséquent, c'était cet événement qui avait réuni Lawrence et Ace. De quoi rendre encore plus merveilleux ce moment qui les unirait d'une manière très spéciale.

Lorsqu'Ace se mit à «boire» le sang de sa dame, celle-ci ne put que garder son sourire amusé. C'était une drôle de situation, certes, mais fortement significative pour celui-ci. C'est la raison pour laquelle la jeune femme avait accepté. Pour rendre encore plus heureux celui qui faisait battre son coeur et qui partageait, à présent, sa vie. Il finit par retirer ses lèvres douces du flanc de Lawrence. Elle prit l'objet et le considéra longtemps en le tournant et en regardant les moindres détails. Malgré son usage, elle se convainquit de sa valeur en allant jusqu'à admirer cet objet qui avait servi à unir éternellement les couples du nom de McCarthaigh.


"Quel magnifique objet!"

S'exclama-t-elle avant de regarder son amant avec le sourire. Elle dirigea lentement la dague dans le flanc droit de son amoureux, mais s'arrêta en chemin, daignant de ne pas le faire comme il se le devait; de faire une coupure plus grosse qui pourrait générer des problèmes. Elle le regarda avec des yeux douteux et appeurés. Mais ce simple regard lui suffit pour reprendre confiance et continuer. Lorsqu'elle laissa la lame pénétrer dans la chair de son homme, elle ferma les yeux, mais les ouvrit aussitôt pour ne pas faire une erreur monumentale. Elle avait précédemment regardé son entaille pour tenter de reproduire la même sur Ace. Elle s'arrêta au bout de quelques secondes pour retirer la dague qu'elle laissa tomber par terre comme un homme qui vient d'être perturbé au combat par la mort de son meilleur ami étendu par terre. Elle dévisagea Ace et à nouveau, elle eut un regain de confiance pour continuer. Avec sa langue, elle remonta jusqu'à l'entaille puisqu'une goutte de sang s'était échappée. À la coupure, elle regarda une regard fois son amour avant de faire le même exercise et de «s'abreuver» enfin du sang de celui-ci.

Après un certain moment, elle jugea qu'il était temps qu'elle cesse. Elle retira ses lèvres et contempla l'entaille dans le flanc. Elle essuya à l'aide de ses doigts les tâches de sang qui avait fini par sécher et se releva pour fixer Ace dans les yeux.


"Ai-je été à la hauteur?"

Demanda-t-elle, douteuse de comment elle avait effectué tout ça. On pouvait lire le doute dans ses yeux, l'anxiété à l'idée d'avoir tout fait de travers. Elle voulait être à la hauteur, avoir réussi son coup. Elle considéra la plaie et elle sembla soulagée de ne pas retrouver un amas de sang digne d'une énorme hémorragie externe. Elle poussa également un long soupir de soulagement, mais resta dans le doute. Elle fixa à nouveau Ace dans les yeux, ses yeux vitreux et voilés par le doute et l'insécurité. Lui seul à ce moment précis pouvait la rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Lun 18 Fév - 4:34

"Vous fûtes parfaite ma tendre Lawrence. D'instinct et ce malgré vos craintes, vous avez su agir correctement et avec tout le tact requis. Vous êtes vraiment la femme parfaite Lawrence, même dans l'ignorance vous savez ce qu'il faut faire... Mon sang court maintenant dans vos veines tout comme le votre dans les miennes..."

Dit Ace, ému au larme, en serrant Lawrence contre lui. Il pouvait sentir cette petite part de lui courir dans les veines de son aimée, véhiculant son amour électrisant comme jamais auparavant. Une douce mais inaudible poésie véhiculée par le sang se jouait entre les deux aimésqui étaient encore plus unis que n'importe quel couple. La dague cérémonielle avait fait son office, les âmes étaient liées... Que demander de plus?

"Y a t'il un rituel de famille auquel je devrai me plier pour votre amour Lawrence? Exigez et vous aurez! Je vous le dois bien, après cette preuve irréfutable de votre amour... Ce serait la moindre des choses ajouterais-je..."

Demanda doucement Ace, dans un murmure lourd de promesse et de franchise. Il ne ferait jamais moins que son mieux pour LAwrence... quoi qu'il lui en coûte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Levy
Chaperon Rouge
avatar

Nombre de messages : 251
Maître/Esclave de : Cyriel Thréadyen et Minka Kaïne
Métier : Jardinière
Date d'inscription : 08/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Mar 19 Fév - 3:15

Lawrence fut doublement ravie qu'elle n'ait fait aucune erreur lors du rituel familial de la famille McCarthaigh. D'autant plus qu'elle fut soulagée de l'entendre de la bouche de son amant. À nouveau dans ses bras, se sentant en sécurité, la jeune femme ne put s'empêcher de sourire. Une partie d'elle-même règnait dans les veines du jeune homme et s'en était de même pour elle. Quoi demander de plus? Plus unis que jamais, ils formaient le couple le plus touchant et passionné pour l'un et l'autre qui puisse exister sur cette pitoyable terre. Au bout d'un moment, Ace demanda à l'irlandaise si elle avait une tradition familiale à laquelle ils devaient se soumettre. Elle releva la tête, légèrement déçue et se défit de l'étreinte de celui-ci pour se rapprocher du feu en le regardant danser. Jeune fille, plusieurs soirées relaxantes se passaient devant un tel feu en compagnie de ses parents. Jeune fille, ceux-ci lui racontaient l'histoire de ses origines, de son arbre généalogique. Qui plus est, ils avaient fait mention de certaines traditions, mais elles étaient toutes ordinaires à côté de celles de la famille McCarthaigh. Elle baissa la tête tout en continuant de fixer les flammes.

"Non..."

Se contenta-t-elle de répondre avant d'hausser les épaules et expirer profondément.

"Non, mes rituels familiaux sont les mêmes que toutes les autres familles et ils ne s'arrêtent qu'à l'union symbolique entre un homme et une femme."


Énonça-t-elle, alors qu'elle releva la tête pour contempler la tête du foyer. Des cadres de photos ornaient la tablette. Soudain, elle crut reconnaître ses beaux-parents puisque chacun de ceux-ci avaient transmis des traits physiques sur leur fils Ace. Elle se retourna pour regarder ce dernier et constata les faits. C'était bien un McCarthaigh. Puis, elle détourna son regard à nouveau vers le foyer.

"Il s'agit du mariage... dans la plus pure des traditions qui existent sur cette terre. La pratique la plus commune et... (soupir) ordinaire qui soit en matière d'union entre un homme et une femme. La robe blanche, le tailleur noir..."

Déclara-t-elle alors qu'elle regarda à nouveau les photos sur la tablette.

Lawrence se remémora quelques-unes de ces fameuses soirées autour du foyer en compagnie de ses parents. Sa mère lui tressait les cheveux et son père la faisait rire. Que c'était merveilleux le bon vieux temps. Un soir, alors qu'elle devait être âgée de 9 ans, elle demanda à ses parents si son père avait fait quelque chose de vraiment magique et féerique pour sa mère. La chose la plus romantique qui lui ait faite. Ses parents s'étaient regardés et avaient souris d'un commun accord. Sa mère s'était penchée vers sa fille en lui disant que si: «Le jour de la demande en mariage, ton père avait installé des chandelles partout dehors et dans la maison. Nous n'avions aucunement besoin d'ouvrir une quelconque lumière. Il m'a prise par le bras et m'a emmené sur le bord de l'eau, derrière la maison. Là encore il y avait des chandelles et un ciel magnifique orné d'étoiles complices. Le ciel était rose et orange: comme un soir d'été frais et doux. De plus, une pleine lune faisait office de lumière naturelle ce soir-là. Arrivés au bout du quai, ton père s'est agenouillé et m'a demandé en mariage. C'était vraiment magique... Je ne l'oublierai jamais.» Sur ce, son père s'était levé et les avait rejointes en serrant les deux femmes de sa vie dans ses bras et en continuant le récit: «Ensuite, j'ai transporté ta mère dans la chambre où un tapis de rose faisait le chemin jusqu'à notre lit. Et voilà que quelques mois plus tard, tu es venue au monde, Lawrence chérie.» Il embrassa sur le front sa petite fille adorée et caressa les lèvres de sa femme avec passion.


"«Un jour, je souhaite que l'on fasse la même chose pour moi...»"

Dit Lawrence alors qu'elle relata les mêmes paroles qu'elle avait prononcé à 9 ans après toute cette histoire. Elle fit volte-face, les yeux redevenus vitreux et nostalgiques à la fois.

"Ace..."

Elle s'élança vers lui en lui sautant complètement dans les bras et en pleurant... de joie? de peine? Elle n'en savait rien. Peut-être était-ce un mélange des deux après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace McCarthaigh
Contrôleur général des finances
avatar

Nombre de messages : 151
Maître/Esclave de : Lynn Féägan (bien qu'elle ne soit pas vraiment une esclave)
Végétal / Pouvoir : Le pouvoir du choix
Métier : Contrôleur général des finances pour le ministère des finances irlandais
Date d'inscription : 14/12/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   Mar 19 Fév - 4:08

"Lawrence ma chère, mais que vous arrive t'il?! Que se passe t'il, mon amour, mon aimée? Lawrence?"

Demanda un Ace aussi préoccupé qu'alarm, serrant sa tendre épouse contre lui, la berçant pour la soulager d'il ne savait quoi. La chose avait été si soudaine... Il ne comprenait pas la réaction de Lawrence: il avait posé une question à laquelle elle avait poliment répondu puis soudainement elle s'était mise à pleurer... Que diable lui était-il arrivé? Il aurait voulu lui être d'un plus grand secours mais il ne savait trop quoi faire... Ce qui l'inquiétait considérablement. que devait-il faire? Que devait-il dire? Il alla quérir ses lèvres, espérant que l'un de ses baisers passionnés arrêterait le torrent salé et lui permettrait de retrouver le calme mais Il n'était pas sûr du résultat obtenu. Peut-être était-ce autre chose, une douleur refoulée qui décidait de ressortir auquel cas il lui faudrait plus qu'un baiser... Quoi qu'il en soit, il ne lui offrit pas moins que son amour en la gardant près de lui, la serrant dans ses bras, la berçant gentiment, précautionneusement, comme on ferait avec un animal blessé que l'on vient de sauver, d'Arracher des griffes de la mort et qui, tout tremblant, se détend sous l'étreinte d'un sauveur et d'un futur maître...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: «Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]   

Revenir en haut Aller en bas
 
«Pour Aoibheann...» [PV Ace McCarthaigh]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Muileata : Diamond Mine :: Hors RP :: Corbeille :: Corbeille RP-
Sauter vers: