Muileata : Diamond Mine


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Approche papillon [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Närcísse Krysù
Miroir, ô mon beau miroir !
avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 30/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Approche papillon [PV]   Ven 4 Jan - 18:57

Ils se trouvaient dans les rues, ils? Quels ils? Närcisse et Alannah, bien sûr. Elle ne comptait pas pour grand chose, mais elle était bien présente. Elle était censée le suivre, il l'espérait. Non, il n'espérait pas, ce mot signifierait qu'il avait un doute, hors il était sûr, persuadé que la falmari ne s'échapperait pas. Elle était derrière lui, il le savait par le regard des passants. D'abord, ils avaient une expression surprise face à sa beauté, puis, l'extase, en admirant l'homme à la beauté exaltante. Il souriait, de ce même sourire radieux, comme s'il voulait illuminer ces rues loin d'être propres. Les rues, ses rues, à lui! Tout était à lui! Les regards lui appartenaient, l'amour des gens lui appartenait...

Si quelqu'un avait osé le fixer à cet instant, peut-être aurait-il aperçu un éclat de perversité dans ses yeux. Il était le soleil, il était la lune, le ciel, la terre et rien, rien au monde ne pouvait lui enlever ce pouvoir qu'il avait sur les gens. Il leva la main, les passants le regardaient, comme s'il était sur le point de les bénir alors qu'il ne voulait que placer une mèche rebelle derrière son oreille. L'homme ne sortait pas souvent, et lorsque cela lui arrivait, il s'amusait à observer les réaction de la populace face à sa personne. Surtout que aujourd'hui, il était accompagné d'une falmari à la beauté sans pareil. Aumoins, elle n'occupait pas toutes les pensées...

Närcisse marcha encore, il n'avait pas besoin de se retourner pour savoir qu'elle le suivait, il en était conscient. Pourquoi allaient-ils à pied? La maison se trouvait loin et il avait une voiture, une magnifique voiture qui plus est... Mais dans la voiture on ne le voyait pas, on admirerait le bolide et non pas le conducteur. Rien ne devait empêcher les gens de l'admirer. Rien!
Il sourit à lui-même tandis qu'il arrangeait les plis de son pagne qui de toute façon se froissait de nouveau à chaque pas. Ce perfectionnisme qui pouvait parfois agacer quelques personnes...

Ils débouchèrent dans une petite rue à l'apparence minable au bout de quelque temps. Le sourire de Närcisse s'agrandit, ils étaient enfin arrivés au bout de longues minutes de marche. Le silence n'avait pas été rompu une seule fois, à part par quelques soupires ou un rire venant de nulle part. Des maisons aux façades salies et mornes les entouraient. La rue était vide, on aurait dit que seul le chat qui miolait au loin la peuplait. Puis soudain, comme si ce fut une apparition magique, une maison colossale leur fit face. Elle bloquait la route, comme si tous les chemins y menaient. La façade était d'une blancheur éclatante, on aurait dit un temple tant cela ressemblait à une apparition sacrée.

Närcisse s'avança vers le grand portail en fer forgé et l'ouvrit en un crissement presque mélodieux. Il se poussa pour la laisser entrer dans le jardin pour ferma de nouveau. Tout était calme et silencieux, le soleil semblait focalisé sur cette maison seule, toutes les autres demeuraient dans l'ombre de leur tristesse. Il s'avança sur le gravier traçant un chemin jusqu'aux marches menant à la porte et s'arrêta pour observait un spectacle amusant au loin. Deux oisillons se battaient au fond du jardin pour pouvoir se rincer dans l'eau du bassin alors qu'il y avait suffisamment de place pour une dizaine d'oiseaux. Il eût un sourire attendri qu'il se hâta de cacher et détourna le regard pour le reporter sur la porte d'entrée.

Il gravit les escaliers et sortit ses clés, la porte en chêne massif s'ouvrit, laissant entrevoir un grand hall dominé au centre par un escalier du même bois, se divisant à son extrêmité pour rejoindre le couloir gauche et celui de droite. Il laissa la porte ouverte pour qu'elle entre quand elle le désirait. Il posa les clés sur un petite table de marbre près de l'entrée et regarda brièvement le tableau qui dominait la pièce. Il se trouvait à l'opposé de la salle, juste en face de la fenêtre, de manière à ce que les rayons éclairent le narcisse gigantesque représenté sur la toile.


-Tu es chez toi... Tu es libre de visiter la maison à ton aise, je peux te la montrer si tu préfère. Je te laisse choisir la chambre qui te convient, mais gare à ne pas entrer dans la pièce au fond du salon... Quant à ma chambre, elle se trouve à l'étage, je t'y guiderais si tu le soufaite.

Närcisse l'observa, le visage blême, on ne pouvait deviner ses pensées à travers son regard limpides dans lequel se fondait la lumière. Il s'approcha de l'escalier et caressa la rambarde en bois avec une grande douceur. Le bois laqué était parfaitement lisse, il aimait la perfection, il vivait pour la perfection. Rien ne devait briser cette atmosphère paisible dans laquelle il vivait, seul, sans tracas. Juste lui. On pouvait voir de l'endroit où il était placé le salon d'un côté et la salle à manger de l'autre. Le salon semblait dominé par une multitude de miroirs de toutes les tailles et les formes possibles et imaginables...

Il voyait son reflet dans un des miroirs, devant, il se sourit d'une mine satisfaite. Il attendait qu'Alannah réponde, qu'elle fasse quelque chose, qu'elle réagisse enfin! Il était quelque peu gêné de la voir briser l'ordre mais il fallait qu'il ait une falmari pour Emilien. Le vampire, d'ailleurs, devait sûrement dormir, les rayons du soleil lui étaient mortels, tout comme à tous ses congénères d'ailleurs. Il se tourna vers elle et l'encouragea d'un sourire. Il lui avait promit de ne pas lui faire de mal après tout, et Närcisse tenait toujours ses promesses... Du moment qu'il estimait qu'elles en valaient la peine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alannah O'Brian
Fleur Fragile
avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Maître/Esclave de : Närcísse Krysù
Végétal / Pouvoir : Fleur de Lys
Métier : Esclave
Date d'inscription : 24/11/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Approche papillon [PV]   Sam 26 Jan - 1:44

Alannah suivait son propriétaire sans un mot. Elle avait les yeux baissés, n'osant relever la tête de peur de croiser son regard. Le comportement de l'homme l'inquiétait. Elle n'avait jamais eu le droit à de la considération, du respect ou ne serait-ce que de la gentillesse de la part des hommes et elle ne trouvait pas cela normal de retrouver un léger mélange de tout cela en la personne de son nouveau maître.

Il lui avait assuré qu'il ne lui ferait aucun mal, et même si elle avait du mal à le croire, une petite partie d'elle l'esperait ardemment. Bien sûr, elle restait esclave, mais la perspective de ne pas avoir à lutter pour sa survie était assez agréable. Tout ce qu'elle devrait faire serait de ne pas le contrarier, et d'offri son cou à quelques créatures de la nuit... Si cela serait particulièrement difficile et douloureux les premières fois... elle finirait sans doute par s'y habituer...

Le chemin lui parut durer une éternité. La jolie falmari était pieds nus, le marchant n'ayant pas consideré qu'elle aurait l'utilité d'une paire de chaussure, et les heures de voyage pour arriver chez le fleuriste avaient été particulièrement éprouvantes.

Alannah ne parvenait pas à réaliser que la veille encore elle se trouvait chez le dresseur. Tout était arrivé si vite... C'était la première fois depuis des mois qu'elle pouvait réfléchir calmement. La douleur de ses pieds n'était rien par rapport à ce qu'elle avait parfois subit, elle n'était plus attachée, plus distraite par les cris de ses semblables, pour la première fois depuis qu'on l'avait enlevé à son village, elle approchait l'illusion de la liberté...

Pourquoi ne s'enfuyait-elle pas ? Pourquoi suivait-elle cet homme qui captait tant les regards ? Chercherait-il même à la rattraper...? N'était-elle pas qu'une vulgaire marchandise ? Si elle venait à disparaître, il n'aurait qu'à s'en procurer une autre... ce n'était pas l'argent qui devait lui manquer... il avait des manières de noble, tout en lui transpirait la richesse...

Pourquoi elle ? Pourquoi l'avait-il choisit elle plutôt qu'une autre ?

Sans vraiment se l'expliquer, Alannah éprouvait une certaine gratitude pour cet homme qui avait prit sa défense... après tout, peut-être serait-elle heureuse même asservie, si c'était lui qu'elle devait servir...

La jeune falmari fut soudain sortie de ses pensées lorsqu'ils arrivèrent devant une immense demeure dont la blancheur et l'éclat avaient presque un aspect religieux....

Elle s'arrêta une seconde alors qu'il ouvrait le portail avant de pénétrer dans le tout aussi grand parc qui entourait le manoir.

Ils avancèrent et pénétrèrent à l'interieur. La grandeur du lieu la laissa sans voix. Elle n'était pas habituée aux richesses que chérissaient les hommes, mais elle sentait à quel point tout ceci était d'une grande beauté.

Elle tressaillit lorsqu'il s'adressa à elle et elle reporta son attention sur lui, attentive. Il lui affirma qu'elle était chez elle et elle trouva cela étrange. N'étaient-ils pas chez lui ? La considérait-il comme une égale en lui offrant ainsi le loisir de se promener à sa guise?

Quelque peu mal à l'aise, la jeune falmari répondit d'une voix claire:


- Je préfererais que vous me fassiez visiter... Je n'aimerais pas avoir l'impression d'être indiscrète...

Elle déglutit et tourna les yeux vers le salon, sa curiosité piquée au vif:

- Pourquoi ne dois-je pas entrer dans cette pièce ? Demanda-t-elle alors qu'il se regardait dans l'un des miroirs.

Des miroirs... il y en avait tant qu'il était impossible d'en tenir le compte... Alannah avait l'impression d'aperçevoir son reflet à chaque fois qu'elle tournait la tête. Cela lui en donnait presque le vertige...

Il lui sourit, la faisant à nouveau frissonner, comme si son regard la transperçait. Ses pieds à présent au repos sur le carrelage glaciale se rappelaient à elle. Elle baissa les yeux et releva légèrement sa robe. Elle remarqua alors qu'elle saignait et qu'elle laissait des traces sur le sol immaculé.
Horrifiée, elle leva les yeux vers son Maître et secoua la tête:


- Je suis désolée... je... je vais nettoyer... je...

Elle se sentit soudain nauséeuse et sa tête se mit à tourner. Elle n'avait pas réalisé à quel point elle était faible... depuis quand n'avait-elle pas mangé ou bu...?

Titubante, elle se sentit partir en avant et ne put rien faire pour arrêter sa chute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Närcísse Krysù
Miroir, ô mon beau miroir !
avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 30/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Approche papillon [PV]   Dim 3 Fév - 13:01

Närcisse tourna légèrement le visage, regardant sa mâchoire sous un autre angle. Il avait cru... Non, aucune imperfection n'osait souiller sa peau délicate... Il se retourna et observa la falmari en haussant un sourcil. Puisqu'elle le désirait, il lui ferait visiter la maisons... Il redescendit les marches tandis qu'elle lui demandait ce que contenait la pièce interdite. Son sourire s'élargit, il s'approchait encore un peu d'elle, jusqu'à ce que seul un pas ne les sépare.

-Il s'agit de ma chambre, je ne pense pas te laisser un jour y entrer, personne n'a le droit d'y pénétrer...

Elle sembla gênée soudainement, un pincement vint saisir le coeur de Närcisse lorsqu'il vit les tâches sur le marbre parfaitement propre quelques instants auparavant. La vu du sang et des pieds couverts de plaies le dégoûta quelque peu, mais il se ressaisit rapidement et alla chercher dans la cuisine, juste derrière elle un torchon. Il marchait lentement, de ce même pas posé et royal, comme si le temps et l'espace entier lui appartenaient. Quelque part, c'état vrai, il maîtisait son univers, sa maison, sa vie et celle de ses esclaves...

Il allait le donner le torchon lorsqu'elle vacilla et tomba en arrière. Il n'eût que le temps de la saisir par le poignet, seule sa tête n'avait pas atteint le sol. Il roula des yeux et fronça les sourcils, visiblement embarassé. Il ne manquait plus que cela, une falmari sujette à des évanouissements constants... Ses yeux bleus se posèrent sur ce corps si frêle et caressèrent la courbe de sa hanche... Non, il fallait se ressaisir, elle était belle, mais pas suffisamment intéressante à ses yeux. Il s'agenouilla près d'elle avec une expression perplexe, ne sachant visiblement pas comment agir.

Il releva son buste et l'appuya contre sa poitrine puis écarta ses cheveux de son visage pâle. Qu'avait-elle? Certainement la fatigue... Ou bien... Il la tint par la taille pour l'empêcher de retomber au sol de nouveau et sentit ses côtes. Ses yeux s'écarquillèrent, n'avait-elle pas mangé pour se trouver dans cet état?! L'idée que les vendeurs aient refusé de la nourrir ne lui vint à l'esprit qu'après, en se remémorant le visage hypocrite de l'homme dodu rongé par le vice et la luxure.


-Alannah... Dis-moi ce que je dois faire... Je... Je ne peux pas t'aider si tu ne me dis pas...

Il semblait totalement déboussolé une fois qu'un élément brisait ses habitudes inébranlables. Il avait l'air d'être si froid et distant, et pourtant il essayait de faire de son mieux pour ne pas qu'elle le croit être un mauvais maître. Il ne réussissait pas à se détacher de cette facette, ce masque hautain qu'il s'était lui-même fabriqué. Allons, réveille-toi petite falmari...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Approche papillon [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Approche papillon [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le papillon des étoiles
» Scott 17 mois croisé teckel/papillon (06) Nice
» Sous les frondaisons d'un arbre [PV : Papillon Etoilé]
» Une journée aux papillons multicolores | Pv Nuage de Papillon |
» Iaana Liblikas, Papillon à l'odeur de mort.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Muileata : Diamond Mine :: Hors RP :: Corbeille :: Corbeille RP-
Sauter vers: