Muileata : Diamond Mine


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 The Last Sunbeam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allan Arlind
Aristocrate aux allures froides
avatar

Masculin Nombre de messages : 118
Métier : Aider aux hôpitaux de la famille
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: The Last Sunbeam   Sam 19 Jan - 0:02

=3 Allez, youpi, le blondinet fait de la pub pour son fofo xD *OUT*

Bref =3 tukutuku

Last Sunbeam (Dernier rayon de soleil)



http://last-sunbeam.forum-actif.net/index.htm

Le commencement :

*START* "welcome!"

Nos légendes se confondent avec nos histoires. Nous, les quelques anciens de ces temps propices à l'insouciance, avons tout de même prit notes de tout les évènements de l'histoire au dépit de ceux ne pensant qu'à leurs propres amusements tous aussi futiles les uns que les autres.
C'est d'ailleur ce qui les a résolument conduit à leur propre perte, si stupide, si inévitable.
La race humaine n'a fait que se détruire de jours en jours, d'années en années, de siécles en siécles et l'on en passera la suite. L'on peut aisément relater cela lorsque l'on se trouve en présense des "écrits" et que l'on prend le temps de le lire.
Oh! Prendre le temps ... quelle bien belle phrase, sans aucun interêt pour les anciennes cultures ni pour les nouvelles. Le monde court perpétuellement à sa perte sauf si l'on prend le temps de l'écouter geindre.

Mais, dépassons ces moralités sur ces temps, et relatons l'histoire du temps présent.

Depuis déjà sept siécles, le monde a éclaté, les différences entres les peuples se sont fortifiés jusqu'à ce que tous décident de partir... de se séparer et de mener leur vie différement.
Mais tout cela posséde une histoire, remontons dans les écrits, nos écrits, ceux que nous, anciens, avons rédigé de notre esprit, de notre âme, de notre sang, de notre corps entier.
Les temps ont commencés fort longtemps, l'Homme n'était encore qu'une sorte de primate peu évolué et il aurait mieux fait de ne pas continuer d'évoluer, car sa mauvaise évolution n'a put que le mener à sa perte.
Mais l'être Humain c'est développé, s'entourant de divinités, de lois, de chimères crèes de son esprit maladif. Mais malheureusement ou heureusement, à vous de l'interprêter, la fiction rattrape souvent la réalité, et ceci n'est devenu guère plus qu'une monnaie courrante dans notre monde.

L'Homme, avide de conquêtes, a prit au fil du temps, des territoires ne lui appartenant pas, les monneyants aux moyens de piecettes de peu de valeur... de valeur que pour l'avidité de ces mêmes esprits maladifs... Et si les piecettes ne fonctionnaient pas ... la guerre, les conflits, l'anéantissement de populations pur et simple, servait de monnaie d'échange.
Mais une fois conquit tout cela, l'Homme a voulu en savoir plus, en inventer plus. Sous les faux airs d'idées afin de mieux vivre, l'on avait juste là, l'idée de devenir fort, de conquérir encore plus pour s'attaquer à l'espace et au temps.
Fier de lui, l'Homme a inventé toutes choses. La plupart, utiles, le reste ... du gâchis.
Mais il a continué, encore et encore, maîtrisant le temps et la nature ... mais incomplétement. Réussissant à concquérir l'espace et les tréfonds de la Terre. S'appropriant encore et encore des endroits où la stupidité de l'être Humain n'avait nul lieux d'être.

Les choses chimiques sont apparues aprés la maîtrises des sources de lumières.
L'Homme s'est donc mit en tête de créé encore plus, mais ce qui fut appellé "energie nucléraire" le conduit à sa perte. Bien qu'elle fut maîtrisé au bout de nombreuses années; il en reste encore les traces dans la vie actuelle.
Les essais de procréations en tout genre... on donnés naissances à des chiméres. Créatures aux figures et formes multiples, certaines trouvant leurs places dans les mythes et légendes d'une humanité appeurée par ce qu'elle devenait.

Mais la Terre, inécoutée, continué de se morfondre, vivant tout de même, il le faut bien. Ses continents se mouvèrent de plus en plus, ranimant sa furiosité contre ce monde de pathétiques personnes indifférentes au sens propre et réel de la VIE. Des poignées de personnes, pourtant, avaient tout comprit mais trop tard et cela ne suffit pas.
Les continents, aprés maints et maints seïsmes dévastateurs ou non, furent à nouveau réunis. Un bloc, un nouveau monde, sur lequel la race humaine continuerait sa destruction. Et bien qu'elle eut pu s'arrêter... elle ne le fit pas. Procréant encore plus de stupidités destructrices.

Mais très vite, le bloc nommé O'hnir (d'aprés le language des anciens) ou Pangée voir Terre pour les autres, fut vite pollué. L'air y devint presque invivable... les plantes s'y dépérirent, la folie de l'humain y atteignit tout le monde, même les plus sains d'esprits ainsi que les animaux, bien que certains soient restés, desertérent les lieux.

Les humains encore présents sur le bloc, se livrérent guerre, leurs esprits maladifs contaminés à nouveaux par cette perpétuelle envie de révolution et de conquêtes.
Mais cela les conduits à ce que l'on nomme : "la séparation"

Cette idée encore peu présente, ne se développa tout de suite, elle prit forme constante seulement lors de la découverte de la stéle. Une stéle, lourde, faite d'une pierre nacrée mélangée à de l'oricalque, pierre devenue introuvable à travers le monde.
La stéle fut découverte lors de fouilles archéologiques dans ce qui correspondait à l'ancienne limite Russie/Allemagne il y avait des millénaires. Cette stéle représentait une sorte de soleil à septs branches, ou septs rayons. Chacun ornés d'une pierre inconnue et de couleur différente. Et en dessous de cette gravure incrustée des pierres (septs) se trouvait une prophétie que seuls les anciens purent décrypter.
Annoncant l'apolaclypse de toute cette stupide histoire.

C'est à partir de là que le monde créa la séparation. Les peuples formérent des clans qui au fil des années en formérent des plus grands pour enfin former des peuples à part. Chacun n'ayant aucun amour pour les autres.
Au nombre de quatres peuples distincts, la légende raconte que la stéle fut détruite par la colére d'un des peuples et que chacun des quatres peuples prit en sa possesions une pierre alors que les autres disparurent comme happées par l'ombre.

Le peuple des Aquas prit une pierre au couleurs azurs et aux reflets bleutés tout comme une mer propre de toute chose.
Le peuple dit des Naon's se déclara propriétaire d'une pierre aussi verte que les émeraudes, aussi claire que les feuilles d'arbres et aussi douce qu'un murmure de vent dans les feuillages.
Celui des H'Azte déroba celle d'une couleur blanche, comme un nuage pur et défait de tout malheur.
Enfin, les gens dit maudits par les autres, ceux restant sur le O'hnir, prirent la pierre noire. Aussi noire que ce qu'on dit de leurs coeurs.

Quand aux derniéres pierres, rouge, pourpre et jaune ... elles ne furent pas retrouvées.

Chaque peuple créa sa civilisation propre grâces aux énergies phénoménales contenues dans les pierres appellées "Orbes" par la suite.
Ainsi, on se retrouva avec un peuple créant sa civilisation sous l'eau : les Aquas; un autre, une île flottant au dessus des nuages, le peuple des H'Azte et enfin le peuple créant ses villes dans la derniére forêt isolé sur toute une île détachée du O'hnir, seule forêt ayant échappée à la rage déstructrice des humains. Et enfin le peuple dit maudit vivant sur les terres désagrégées et infertiles du O'nhir.

A chaque peuple, sa divinité, portant le nom de la tribu ou plutôt de la ville principale. Et Bizzarement, la fiction rejoint souvent la réalité non ?
Et cela submergea chaque civilisation. Depuis ainsi septs siécles... les H'Azte vivent avec une particularité étrange : leurs ailes. Oui leur race à évolué et chacun d'entre eux possédent une paire d'aile qu'ils perdent à l'âge adulte (aprés une certaine expérience *toussote*) Mais il en va ainsi pour tout les civilisations.
Les Aquas, ainsi, ont des sortes de marquages ou tatouages dans le cou, qui en contact avec l'eau servent comme des branchies tandis que les Naon's perdent leurs oreilles et leurs queues de chat.
Etrangetés ? Surtout que nul ne sait ce qui arrive au O'nhir.

Les légendes raconteraient que toutes personne s'adonnant aux "actions tabous", perdant ainsi ses capacités ou divergences de tribus (les oreilles, ailes etc) serait envoyés dans le O'hnir pour devenir un des ces êtres damnés.
La légende se perpetuent ainsi depuis septs siécles et nul ne sait si cela est vrai. Car les parents de toutes tribus, on eut des enfants ... les parents n'ont donc plus leurs atouts (oreilles, branchies etc) pourtant il n'en perdent pas leurs capacités propres à leurs civilisation et n'ont pas étés envoyés en O'hnir. Quel est donc cet histoire "d'actions tabous" ? Un attrape nigaud ? Ou cela cacherait-il bien plus ? Et quelle est cette histoire du Voleur d'âme ? Cette personne vivant dans les tréfonds du monde, non loin d'O'nhir et censée capturer les âmes des gens... simplement un compte pour enfant ? Une histoire de bas étage servant à effrayer pour rester dans le droit chemin?

L'homme était bizzare et l'évolution de son espéce l'est encore plus ... Bien que censée être plus respectueuse.
Tout cela nous laisse dubitatif sur bien des points mais nous, les anciens, essairons d'être encore présent pour vous éclairer sur ces passages ombragés que connaît à répitition notre humanité.

*End*

(Les Fondateurs.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The Last Sunbeam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [M] ? STEPHEN AMELL - Your a sunbeam in my sky

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Muileata : Diamond Mine :: Hors RP :: Corbeille :: Corbeille Autres-
Sauter vers: