Muileata : Diamond Mine


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Loup le l'Agneau -Libre -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elys Whisper
Absinthe
avatar

Nombre de messages : 21
Maître/Esclave de : Sur le Marché
Végétal / Pouvoir : Télépathe
Métier : Esclave
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Le Loup le l'Agneau -Libre -   Dim 3 Aoû - 23:18

« Sors de cette maison. Va-t’en ! Je ne veux plus te voir, va-t’en ! »

Son cœur se serra douloureusement. Pas parce qu’il l’aimait mais plutôt parce qu’il se sentait coupable, fautif. Il était le responsable de la folie de sa maîtresse, douce hérésie. Le visage indifférent pour ne pas la faire davantage souffrir, il tourna les talons sans un mot et s’éloigna. A chaque pas, les sanglots se faisaient moins sourds et moins bruyants. Ils ne cessaient pas, il le savait. C’était simplement lui qui ne les entendait plus.

A peine arrivé dehors que l’air frais de la nuit lui balaya le visage. Maintenant, il n’entendait plus que le bruit de ses talons martelant le sol humide. Elys glissa sa main dans sa poche et en sortit habilement une cigarette, ne prenant pas la peine de sortir totalement son paquet, tirant par la même occasion le briquet offert par Nathan, son ancien maître. La fumée s’envola en volute. Douce amère sensation de vide.

Habitué aux soirées passées dehors, ne désirant rencontrer personne, il emprunta un chemin bien connu. Les bruits de la villes bourdonnaient dans ses oreilles. Lui, il s’y accrochait pour éviter de trop penser, de trop réfléchir. De se haïr encore une fois.

Nouvelle bouffée de cigarette. C’était elle qui les lui avait offerte, sa maîtresse. Maintenant sa simple présence lui était l’outrage le plus douloureux. Absinthe, il s’était insinué dans son être jusqu’à lui être nécessaire et maintenant qu’elle ne pouvait plus se passer de lui, qu’elle savait qu’elle ne pourrait pas obtenir ce qu’elle désirait par-dessus tout, elle le jetait dehors. Un homme est définit par ces actes. Alors il était ainsi, de l’absinthe. Puissant et rapide, amère et doux, nocif et nécessaire.

Chaque journée, depuis deux semaines étaient semblables les unes aux autres. La journée, il était autorisé à s’engouffrer dans un sommeil sans fond. Mais al nuit, lorsqu’il s’éveillait, daignait sortir des draps, il devait se cacher. Si madame était au salon, il devait rejoindre la cuisine. On le lui ordonnait sans savoir qu’il l’aurait de toute manière fait de lui-même. Mais il était esclave et ne devait pas être doté d’une volonté propre. Pas plus qu’un objet. Et le pire, le pire de tout, c’était lorsqu’il la croisait. Elle faisait peine à voir, pâle spectre de la femme du monde qu’elle avait été. Les cheveux défaits, les vêtements froissés, le maquillage déteignant sur son visage à cause d’un trop plein de larmes versées. C’était toujours le même scénario. D’abord elle pleurait, puis elle le regardait avec peine. Ensuite venait la haine et les injures, les accusations et les reproches. Pourquoi ne répondait-il pas ? Pourquoi ne disait-il donc rien ? N’avait-il donc aucun égard pour elle ? Alors qu’il s’en aille, qu’il parte ! Docile, il obéissait et fuyait. La nuit l’accueillait.

Cette fois là encore, Elys avait l’espoir de faire passer son dégoût et son amertume dans l’alcool et le sexe. Deux manières puissantes de s’oublier soi-même et devenir, l’espace de quelques instants, un autre.

Haute silhouette dans les ténèbres, le jeune vampire écrasa sa cigarette contre le mur et leva son regard vers l’enseigne lumineuse du pub dont il était devenu, au fil des jours, un habitués. L’heure était déjà bien avancée et la musique se mêlait aux conversations. L’ambiance si particulière de cette endroit réservé aux maudits… Aux personnes sans âmes qui se cherchaient. Du moins le pensait-il.

Sensuel sans bien le savoir, il ignora les quelques regards qui s’attardèrent sur sa silhouette pour bien vite s’en détacher et rejoignit l’un des tabourets en cuir vert du bar. Il sa hissa sur le comptoir et annonça d’une voix clair :


« Une vodka glacée. »

Pas de « s’il vous plaît », pas même un regard. Quel regard aurait-il pu lui offrir de toute manière ? Le brouhaha de pensées lui parvenait de manière plus distincte que les conversations. Il n’y prêta pas attention jusqu’à ce que l’une d’elle ne s’attarde sur sa personne. On pensait à lui et l’on se demandait :

* Qui est ce ? *

Le verre dans lequel baignaient trois glaçons glissa sur le comptoir pour arriver entre ses mains. Sans attendre, il le porta à ses lèvres et en but une petite gorgée. Il avait des manières de nobles cet enfant aux allures de panthère.


« Je suis la fleur d’absinthe et je suis bien trop cher. Vous n’imaginez pas le prix qu’il faut mettre pour avoir le droit de me toucher. Mais peut-être voulez vous un avant-goût avant de m'acquérir? »

Il avait parler à voix haute, s’étant retourné vers la personne à qui il avait volé ce songe. Il la fixait à présent intensément, la défiait, cherchait volontairement à l’attirer entre ses serres. Il fallait qu’il quitte l’endroit où il vivait et vite. La meilleure solution n’était-elle pas de se vendre lui-même… Comme un chiot abandonné ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinis.forumperso.com/
Alexis Merëgreen
Maîtresse impulsive et peu conventionnelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1308
Age : 28
Métier : Directrice de la mine
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Active
Position du personnage: Neutre

MessageSujet: Re: Le Loup le l'Agneau -Libre -   Ven 8 Aoû - 5:03

22 ans. Une année de plus depuis le tout début mais dans sa tête, juste plus vieille d'un jour. Alexis n'était pas du genre à se réjouir ou à se désoler pour une chose aussi futile. Mais elle avait appris à accepter certaines traditions pour le plaisir de rythmer l'année et lui en ôter une certaine monotonie. Généralement, ce genre d'occasion se célébrait d'une certaine manière, avec une fête, la famille, des amis, un gâteau, des cadeaux, ... Elle n'avait pas de proches dans cette ville où elle avait débarqué plusieurs mois plus tôt et les cadeaux étaient plus une gène qu'autre chose. Elle portait bien peu d'intérêt aux choses matérielles sauf lorsque celles ci pouvaient avoir une quelconque utilité à court ou à long terme, éventuellement une certaine valeur pécuniaire. Mais ceux qui la connaissaient vraiment le savaient et tout était toujours adapté. Sans doute recevrait elle des cartes ou des petits présents dans le courrier, comme pour lui rappeler qu'elle comptait quand même pour certaines personnes.

La journée de la veille s'était déroulée sans le moindre intérêt. Une fois le cap des minuit passé cependant, Alexis était sortie, seule. Elle ne s'était pas préparée, coiffée ou habillée plus que d'habitude, son visage ne nécessitait pas l'apposition d'un quelconque maquillage. Le vampire qui partageait son appartement, elle ne l'avait pas croisé. Tant mieux. Qu'il fasse ce qu'il voulait pendant son absence, cela lui était égal. Elle voulait fêter l'évènement seule et à sa manière. C'est à dire au pub. Si elle avait fait l'impasse sur la consommation d'alcool à excès pour retrouver un mode de vie plus sain, elle s'autorisait cette entorse. Marquer et boire le coup. Se retrouver dans une foule anonyme, en faire partie tout en restant seule. Du moins au début. Si jamais elle trouvait quelque compagnie intéressante, elle pourrait toujours dépenser son temps avec.

Elle avait atteint le lieu duquel sortait un brouhaha plutôt modéré. Tant mieux, elle n'avait pas envie d'un bruit excessif, juste d'une ambiance. Elle s'était accoudée au bar, avait interpellé le type derrière et c'était fait servir. Au bout d'un moment, alors qu'elle avait à peine commencer à boire, quelqu'un s'installa à deux tabourets du sien, commandant une vodka glacée. Son regard glissa plus pour s'occuper qu'autre chose. Elle aima la dégaine, l'attitude désinvolte et son air tout aussi détaché qu'elle au reste du pub. De plus, il était assez séduisant, ce qui ne gâchait rien, au contraire. Qui est ce ? se formula plus distinctement dans son esprit. Un jeu auquel elle se livrait avant était d'imaginer ce que pouvait être ou faire les gens qu'elle repérait. L'eut elle pensé trop fort ou eut il capté sa curiosité, il répondit avant qu'elle aie eu le temps de le faire pour elle même:

-Je suis la fleur d’absinthe et je suis bien trop cher. Vous n’imaginez pas le prix qu’il faut mettre pour avoir le droit de me toucher. Mais peut-être voulez vous un avant-goût avant de m'acquérir?

L'aplomb lui plu et sa réponse eut le mérite d'être intéressante. Dans le jeu de regards qui s'ensuivit, celui de la jeune femme vif et perçant analysa en une seconde le profil. Au vu des mots qu'il avait prononcé, se pouvait il qu'il soit prostitué de luxe? Ou peut être gigolo ... Dans tous les cas, elle apprécia la tirade et la façon dont il la fixait, une lueur de défi dans les yeux. S'il pensait qu'elle se sentirait gênée d'avoir été prise à l'observer, il se trompait. Un subtil sourire de circonstance, appréciant l'ironie et la situation apparut pendant qu'elle répondait naturellement et sans faux semblant:

-Cela tombe bien: je n'ai que faire des gens qui se sous-estiment... Ainsi que ceux qui n'ont aucun sens des valeurs, d'ailleurs... Mais, qui vous dit que moi même je ne vaux pas une fortune?

Un avant-goût avant de l'acquérir... Elle aima l'audace ainsi que le fait qu'il se vende lui, sans vouloir l'acheter elle.

-Votre proposition est intéressante bien que je ne doute pas de votre qualité. Mais pour l'instant, je préfère continuer à boire. Voulez-vous vous joindre à moi? Je trouve qu'il n'y a rien de plus triste que de se saouler seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Loup le l'Agneau -Libre -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ? Le loup est un agneau.
» Loup y est tu ? [Libre]
» Le loup et l'agneau [LISISCUS]
» Prise de risque - L'agneau dans le repère des loups [Pv. Ryuho D. Shikki]
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Muileata : Diamond Mine :: RP :: Galway: Vieille Ville :: Le pub-
Sauter vers: