Muileata : Diamond Mine


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sylvius Drayar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylvius Drayar
Froid et indifférent
avatar

Masculin Nombre de messages : 13
Métier : Photographe
Date d'inscription : 09/09/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Sylvius Drayar   Jeu 13 Sep - 12:24

Nom : Drayar
Prénom : Sylvius
Sexe : masculin
Age : 21 ans
Nationalité : Norvégien par son père et irlandais par sa mère.

Sexualité : Homosexuel
Métier : Photographe
Habitation : Il loue une vieille battisse vraiment pas très fraîche mais qui ne tombe tout de même pas en ruine au point que ça en deviennent dangereux. Il trouve cela plus intéressant qu’un appartement dans le quartier moderne puisqu’il a ainsi assez d’espace pour pouvoir consacrer trois pièces à sa passion pour la photo, une pièce pour stocker le matériel, une pour prendre des photos et un « laboratoire » de développement.

Description physique :
Sylvius est un jeune homme relativement grand, ce dont il se sert parfois pour regarder les gens qui lui déplaisent de haut mais du fait de sa minceur qui confine à la maigreur il n’est pas très impressionnant dans cette position, à sa grande frustration d’ailleurs. Frustration que n’exprime d’ailleurs jamais ses traits fins perpétuellement impassibles. Autrement plus impressionnant est son regard, lorsque ces yeux violets pâles troublants se fixent sur quelqu’un, bien rare sont ceux qui ne détourne pas le regard. Lui en revanche ne détourne jamais le sien et ses yeux semblent transpercer ce qu’ils regardent. Quand il ne fixe pas quelque chose en particulier, ses yeux semblent se perdre un peu partout dans le paysage de manière floue. Ses longs et fins cheveux blond cendré retombent sur ses épaules et dans son dos, une ou deux mèches tombent parfois sur son visage devant ses yeux mais cela ne semble pas le gêner puisqu’il ne les remet jamais en place. Sa peau est assez pâle sans être blanc craie du fait qu’il sorte si peu souvent à la lumière du jour qu’il n’aime guère car la lumière de l’astre solaire blesse ses yeux fragiles. Il s’habille en toute occasion en bleu marine et, le plus souvent, dans des vêtements d’allure sévère qui ressemblent à des uniformes. En parfaite contradiction avec son style vestimentaire, il porte à l’oreille droite, un anneau métallique de couleur rosée. Il se tient toujours parfaitement droit, la tête relevée, mais cela ne donne pas une impression de rigidité excessive, c’est simplement sa position naturelle et cela se voit. Il a une démarche souple et des geste fluide qui démente par ailleurs cette impression de rigidité.

Description psychologique :
En l’observant de loin, on pourrait penser qu’il ne ressent rien car il ne laisse transparaître aucune émotion que ce soit sous la forme d’une expression faciale ou d’un tic nerveux quelconque sauf en de très rares occasions, amis c’et faux bien entendu. Il se montre d’une froideur polie glaçante avec tous ceux qu’il ne connaît pas, ce qui ne fait pas de lui quelqu’un de très sympathique. Mais il se fiche de toute manière totalement de l’opinion des autres à son égard. Il s’énerve rarement mais lorsqu’il le fait, il est possédé par une rage froide qui ne se calme que très difficilement. Sans être cruel il ne porte pas une attention particulière au bien être de ses semblables. Il est devenu très dur à force de se faire maltraiter et ne se laisse plus que rarement voir jamais impressionner par quiconque. Il observe les gens droit dans les yeux sans user de faux semblant. Il n’est pas d’une nature très manipulatrice en fait on pourrait même presque dire qu’il est un peu naïf par certain côté. Il a hérité de l’excentricité de son professeur favori et il lui arrive de se conduire d’une façon très étrange. Il se pose souvent des questions totalement incongrues mais importante pour lui et y réfléchis très sérieusement. Il déteste les gens qui martyrisent plus faibles qu’eux autant que les faibles qui se laissent martyriser sans se défendre. Il est assez autoritaire et aime qu’on lui obéisse mais trouve parfois amusant l’insolence de certains. Il adore la photographie de manière quasi obsessionnelle et n’importe quelle occasion est bonne pour prendre des photos. Il aime saisir des instants sur sa pellicule et lorsqu’il réussit particulièrement bien une photo il en est tellement heureux qu’il s’adoucit considérablement et son mauvais caractère cède la place à une certaine gentillesse qui lui est par ailleurs totalement étrangère malheureusement pour une période temporelle plutôt courte.

Histoire :
Mr Drayar, banquier de son état décida un jour de se marier afin de perpétuer sa lignée et d’avoir un héritier et, pourquoi pas, deux ou trois filles qu’il pourrait marier à son grand avantage commercial. Il chercha donc un bon parti et fini par choisir d’épouser Mlle Arya, riche héritière d’un industriel français, qui lui apporta en dote de quoi agrandir sa fortune de façon conséquente. Le revers de la médaille fut que, sa femme étant propriétaire de la moitié de son empire financier, il était obligé de tenir compte de son avis sous peine de divorce. Ainsi il ne se décida pas à divorcer même si après dix ans de mariage, aucun enfant n’était né de leur union. Sa femme et lui se disputèrent souvent afin de rejeter sur l’autre la responsabilité de la stérilité de leur couple, jusqu’à ce que la fertilité de Mr Drayar fut démontrée de manière éclatante en la naissance d’un bébé que sa mère, la femme de chambre irlandaise de Mr Drayar, appela Sylvius.
Qui alla raconté de qui était cet enfant à Mme Arya Drayar reste un mystère, toujours est-il qu’elle le sut et que, alors que Sylvius finissait de vivre son premier mois d’existence, elle tua la mère de ce dernier dans une crise de rage. Elle l’aurait bien tué lui aussi mais son mari l’en empêcha et lui proposa un marché qu’elle fut bien obligé d’accepter. Il tairait le meurtre qu’elle avait commis et ils diraient que Sylvius était leur fils à tous les deux ce qui leur permettrait d’avoir au moins un enfant. Pendant deux ans, Sylvius fut donc considéré comme l’enfant légitime du couple et Mme Drayar le toléra à regrets. Mais, ironie du sort, elle tomba enceinte deux ans plus tard. Elle voulut alors de nouveau tuer Sylvius, mais en fut empêchée par la peur des on-dit et se contenta de l’enfermer dans une petite chambre au sous sol en faisant courir le bruit qu’il était malade. Mr Drayar, enchanté de voir sa femme enceinte et de jumeaux en plus, se fichait à présent totalement de lui et seule une vieille domestique qui connaissait sa mère s’occupa de lui durant cette période. Mme Drayar accoucha fort difficilement… d’une magnifique petite fille et d’un garçon mort né. Dès lors elle haït définitivement Sylvius, l’accusant d’avoir tué son fils afin de garder sa place de fils unique et donc d’héritier puisqu’elle ne pouvait plus avoir d’enfant. Mr Drayar, quant à lui, accorda de nouveau son attention à son fils, le fit sortir des sous sols et entreprit de lui faire donner l’éducation qu’il fallait pour être son héritier.
Pendant les dix années qui suivirent, Sylvius suivit, ou plutôt subit, donc cour sur cour à longueur de journée. Le seul professeur qu’il appréciait était son professeur d’économie qui étrangement était complètement excentrique, mais comme il était aussi le meilleur professeur qu’il puisse trouver Mr Drayar le tolérait, et qui était aussi la seule personne qui lui témoignait un tant soit peu d’affection puisque la vieille domestique qui s’occupait de lui auparavant était morte… d’une manière assez suspecte d’ailleurs qui faisait fort sourire la maîtresse de maison. Les autres domestiques ne s’adressaient à lui que comme « le jeune maître » et gardait une distance respectueuse. Son père semblait faire en sorte de ne jamais le croiser. Mme Drayar, elle, au contraire, semblait chercher toutes les occasions possible de le croiser pour lui montrer à quel point son existence l’insupportait et lui faire sentir toute la profondeur de son mépris. Ne sachant pourquoi celle qu’il prenait pour sa mère agissait ainsi, Sylvius finit par penser que son existence même était un crime et essaya de devenir de plus en plus effacé et inexpressif possible pour essayer d’importuner le moins possible sa mère de par sa présence coupable. Il ne vit jamais sa sœur car sa « mère » y veillait et finalement seule la présence dans sa vie de son professeur l’empêcha de se suicider.
Une semaine avant le douzième anniversaire de Sylvius, Mme Drayar surprit son mari en train de violenter sa fille et après s’être époumoner à son encontre en serrant sa fille en larme contre elle, elle s’enferma dans sa chambre. Les policiers appelés lorsqu’elle s’écrasa sur le parvis sous son balcon découvrir en forçant la porte de la dite chambre une petite fille à la gorge tranchée et un mot de la main de la femme déclarant : « Je la préfère morte que déshonorée et je ne peux supporter de vivre avec cela. ». Sylvius put enfin voir en cette occasion le cadavre de sa sœur qu’i n’avait même pas seulement aperçue de son vivant. Un domestique fut accusé de viol sur mineur et condamné à la perpétuité et Sylvius fut convoquer dans le bureau de son père. Celui ci lui raconta brièvement qui était sa mère et ce qui s’était passé avant de lui annoncer qu’il partait en pension dans un collège-lycée privé et prestigieux d’Allemagne.
C’est donc la bas qu’il fêta ou plutôt ne fêta pas ses douze ans. N’étant jamais sorti de chez lui et ayant développé un caractère d’effacement total, il s’intégra fort mal dans cette école et devint la tête de turc de ses camarades qui lui firent vivre un enfer pendant quatre ans. Mais ses deux dernières années de lycée se passèrent différemment. En effet, son fameux professeur favori se trouva par hasard un emploie dans ce lycée. Il aida le jeune homme à s’affirmer, à se battre en l’inscrivant à des cours de karaté et surtout, l’emmena un jour à une exposition d’un photographe célèbre. Sylvius tomba sous le charme et s’acheta avec l’argent que lui envoyait son père et que n’osait plus lui racketter ses condisciple un appareil photo numérique avec lequel il se mit à tous photographier tout en en apprenant le plus possible sur la photo du matériel technique à l’œuvre des photographes les plus méconnus. Il finit le lycée sans mal et fit croire à son père qu’il s’inscrivait dans une université économique prestigieuse alors qu’il réussissait brillamment le concours d’entrée d’une université artistique à Paris. Trois ans plus tard son père mourrait d’un cancer, il confiait la direction de l’entreprise familiale à son ancien professeur au chômage depuis un an parce que décidément trop excentrique et il se décida à partir en Irlande réaliser son rêve à savoir photographier des vampires qu’on ne trouvait plus que là bas et des falmaris.


Rang : Froid et indifférent

Comment avez-vous connu le forum ? Par Pyth et Syssou sur Sadismus ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ardghal Mac Lochlainn
Un être délectable
avatar

Masculin Nombre de messages : 364
Maître/Esclave de : esclave de Kai-sven
Végétal / Pouvoir : Télékinésie.
Date d'inscription : 02/09/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Sylvius Drayar   Jeu 13 Sep - 12:43

Tout d'abord bienvenue et ... Bravo superbe histoire !! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cairàn Leithscéal
Fleur des neiges éternelles
avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Végétal / Pouvoir : Perce-neige
Métier : Guérisseur-Horticulteur
Date d'inscription : 02/09/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Sylvius Drayar   Jeu 13 Sep - 12:46

Bienvenue !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feamainn Cineàltas
Plante Aquatique
avatar

Masculin Nombre de messages : 64
Maître/Esclave de : Ludwig Helies
Végétal / Pouvoir : Algue Marine
Date d'inscription : 28/08/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Sylvius Drayar   Jeu 13 Sep - 13:23

Ca me va, je valide ^^ (c'est cool, on a un humain de plus !)

Juste par curiosité, vu que je suis Pyth... tu es qui sur Sadismus ? (enfin, tu me répondras par mp, vu que je vais vérouiller le topic...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvane Lothiriel
Fleur de Lys
avatar

Féminin Nombre de messages : 243
Maître/Esclave de : Ludwig Helies
Végétal / Pouvoir : Lys blanc
Métier : Esclave...?
Date d'inscription : 17/07/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Contre l’esclavage

MessageSujet: Re: Sylvius Drayar   Ven 14 Sep - 10:36

Nickel ^^ Bienvenue Eddy coeur ( Ca réponds à ta question Pyth ? xD )

_________________
Sylvane

Holding out for a hero.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sylvius Drayar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sylvius Drayar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sam "Sammy" Sylvius
» Sylvius Wonderwood, Professeur d'Astronomie. [Terminé]
» Sylvius Grinwood [Professeur - Potions]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Muileata : Diamond Mine :: Hors RP :: Corbeille :: Corbeille RP :: Corbeilles Fiches de Présentation-
Sauter vers: