Muileata : Diamond Mine


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Retrouvailles (PV Lynn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sean Domhail
Justicier des bois
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 08/12/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Résistant (viloent ou non, suivant les circonstances)

MessageSujet: Retrouvailles (PV Lynn)   Lun 8 Déc - 19:41

Lynn… Tu allais avoir dix-huit ans quand nous nous sommes vus pour la dernière fois. Les humains m’ont privé de la joie de te voir entrer dans le monde des adultes. Lynn… Pendant deux ans je t’ai cru morte quand j’ai su que notre village avait peut être été découvert. Je me suis accroché à l’espoir que tu aies survécu, malgré ce que me disait ma tête. Lynn… Dont je viens de retrouver la trace en faisant ma ronde de reconnaissance pour le compte de la résistance. Achetée comme une simple marchandise par l’homme en noir, celui qui fait peur aux payeurs de taxes. Lynn… Que je me dois de tirer des griffes de ce monstre, quitte à mourir en essayant. Car j’ai toujours été ton protecteur. Le petit trèfle protégé par l’imposant séquoia… Et tant que je vivrais, les choses iraient en ce sens. Lynn… L’heure de ta libération était venue. Et elle était pour ce soir, dans cet immense domaine sur lequel on te retenait prisonnière.

Ce soir là, justement, je ne m’étais même pas donné la peine de tenter de cacher ma nature de falmari. Vêtu des habits traditionnels de notre peuple, j’avais tout mit en œuvre pour qu’elle me reconnaisse. Et il y avait peu de chances pour que cela ne se produise pas. Nous avions passé plus de seize ans ensemble, à se supporter mutuellement, les deux meilleurs amis du monde, deux marginaux dans notre village natal. Il était hors de question pour moi de semer le doute dans ton esprit quant à ma nature et pour l’occasion, je portais le collier que tu m’avais offert pour mes dix-huit ans. Ce trésor là, même ceux qui m’avaient capturés n’avaient pas réussit à me le prendre… Il fallait croire que j’avais eu la chance de tomber sur des amateurs… De la chance dans la malchance, comme cela avait toujours été le cas, cette même chance qui m’avait toujours accompagnée dans ma vie… Et qui m’avait permit de te retrouver. Et cette fois, personne ne nous séparerait. Nous serions libre tous les deux et aussi étrange que cela pouvait bien paraître, maintenant libre des pressions de nos pairs, tu aurais enfin la chance de t’épanouir sans ma constante protection. Car mes recherches intensives ne m’avaient pas permit de retrouver grand monde de notre village… Une demi-douzaine tout au plus…

Caché à la lisière boisée qui ceinturait le domaine de l’esclavagiste qui t’avait amené avec lui, je guettais les moindres mouvements, les plus petits bruits qui soient, en attendant que tu sortes pour ta promenade nocturne. Tu n’avais pas vraiment changé Lynn, tu te donnais ta petite routine pour ne rien oublier… Adorable tête en l’air, va! L’attente était longue, pénible, interminable… Quand finalement je te vis sortir, je dû d’abord attendre pour m’assurer que ton bourreau ne te suivais pas. Où allais-tu ainsi? Vers l’extrémité du domaine, vers l’endroit où je me cachais, vers cette curieuse structure de bois que les humains appelaient gazebo. Décidément Lynn, même après deux ans sans te voir, je n’étais pas mais alors là pas du tout dépaysé…

Une fois certain que personne ne viendrait te déranger, j’abandonnais ma cachette dans les végétaux pour venir à ta rencontre. Nerveux? Et comment. Impatient de te revoir surtout. Tu m’avais tant manquée mon amie…


« Bonsoir petit trèfle… Il y avait longtemps que l’on ne s’était pas vu… C’est dommage, je n’ai jamais pu t’offrir ton cadeau d’anniversaire et maintenant j’ai deux ans de retard… Comment vas-tu Lynn? Il me semble que cela fait une éternité… Alors qu’en vérité notre séparation ne fut pas si longue. Je t’ai cru longtemps perdue… Mais mes espoirs et ma patience m’ont ramenés à toi… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Féägan
Petit trèfle sauvage
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 30
Végétal / Pouvoir : trèfle
Date d'inscription : 14/10/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: actif
Position du personnage: contre l'esclavage

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Jeu 11 Déc - 1:27

Cela faisait maintenant quelques jours que Lynn avait rejoint la demeure des Mc Carthaigh. Grande battisse, qu’ils appelaient un manoir, c’était une maison aux dimensions extraordinairement grandes par rapport ce dont avait été habituée la falmari. Tout était vraiment différent, tout en étant étrangement ressemblant. Ainsi on retrouvait des pièces dédiées au sommeil, d’autre au repas, d’autre à la préparation de ce repas, au repos et à la convivialité, et bien d’autre homologie ! Lynn en était toute intriguée, et telle une enfant qui découvrait pour la première fois son lieu de vacance, elle n’avait pas chaumé dans son exploration des lieux. Accompagnée ou non par l’un ou l’autre des humains qui l’hébergeait, elle visitait, interrogeait chaques recoins dont elle ne connaissait pas l’usage… et il n’y avait pas à dire ils étaient nombreux !

Cependant malgré toute cette énergie dépensée dans la découverte de son nouvel environnement, la jeune falmari avait du mal à trouver le repos la nuit tombante… Cauchemardant, ou même prise de soudains piques de nostalgie dans ses souvenirs, s’était toujours le cœur lourd de chagrin et d’effroi que la trèfle trouvait tardivement le repos, pour se réveiller aux premiers rayons du soleil… Ses premiers pas dans le territoire des humains, sa capture, sa séquestration et surtout le grand chevelu hantaient ses nuits. C’est pourquoi malgré tous les récents chamboulements, Lynn ne perdit pas ses habitudes du soir. Plus que jamais, elle avait besoin de s’aérer l’esprit sous la douce clarté lunaire, avant d’essayer de trouver le repos dans son lit.

C’est ainsi que ce soir là, alors que ses deux … maîtres, non … protecteurs l’avaient laissé seule pour se retrouver en intimité dans l’une de leur salle, Lynn prit le chemin de sa chambre au sous sol, avant de bifurquer vers le parc. Passant ainsi par la porte principale, elle se retrouva dehors, regardant d’un air distrait le ciel morcelé de mini nuages. Souriante à cette vision, elle se précipita vers le bois qui se trouvait au fond du grand domaine. Enfin au fond, il ne fallait pas non plus parcourir des milles, car la lisière de cette étendue boisée se trouvait côté maison pas si éloignée que cela. Et ce grand bois, même si les essences qui le composaient, étaient différentes de chez elle, avait le mérite d’apaiser quelque peu la falmari. En effet, nombre de ses arbres étaient âgés, et le doux écoulement de leurs sèves dans leur tronc, le craquement silencieux de leur branche rappelait avec de l’imagination la forêt d’origine de Lynn.

Pénétrant dans le bois, le trèfle quitta ses chaussures, pour mieux sentir la terre humide, et prit la direction d’une maisonnette étrange qu’elle avait aperçu la veille. Petite chaumière ronde, totalement ouverte et qui était ceinturé de nombreuses colonnes de bois entouré de lierre et liserons. Au printemps, le tout devait être magnifique ! Flânant tout d’abord autour de cet étrange structure, Lynn se dirigea finalement vers l’une des colonnes ornée de liserons. Effleurant du bout des doigts le végétal, elle inclina la tête pour tenter de ressentir le vivant de cet être. Qu’est ce qu’elle aurait aimé être une fleur. Ou tout du moins pouvoir faire des fleurs aussi belle que certaines herbacées… Mais elle n’était qu’une légumineuse à la fleur violette ou blanche. Après tout, le plus important était qu’ainsi elle, elle pouvait ce suffire de peu !

Caressant délicatement l’une des feuilles, Lynn fut soudain surprise par une voix provenant de derrière elle. Un bref instant paralysé par la peur, elle se retourna d’un coup sec pour faire face à l’inconnu. Cette voix elle lui disait quelque chose… et c’est en se retrouva face à la source qu’elle compris aussitôt : Sean ! Les yeux grands ouverts de surprise, Lynn était sans voix. Elle le croyait mort, ils le croyaient tous mort ! Cela faisait maintenant deux ans, deux ans qu’il avait disparut sans prévenir, et cela même le jour de son anniversaire à elle… sa meilleure amie ! Non ce ne pouvait être lui… mais pourtant il lui était si ressemblant… et si différent sur certain point par rapport à ses souvenirs… Complètement choquée par cette soudaine apparition, elle ne croyait pas le moins du monde ce qu’elle avait en face d’elle. Non c’était impossible… et puis surtout pas ici ! Non il était … mort !! Ce ne pouvait être qu’un esprit, une vision ! Apeurée par cette idée, les yeux tremblant sous ses efforts à détailler l’être qui lui faisait face, Lynn fit soudain volte face et lança :

« Non, … tu ne peux … »

Furent les seules mots qui daignèrent bien sortir de sa bouche d’une voix cassée par la peur alors qu’elle se détournait … Ses yeux se mouillant progressivement, elle entama aussitôt dans le même mouvement, une course dans le sens opposé pour fuir cet esprit malin. Non elle hallucinait, sa fatigue lui jouait des tours, ce ne pouvait être lui. Non impossible…mais pourquoi alors son cœur se serrait–il donc ainsi…il lui avait tant manqué…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Domhail
Justicier des bois
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 08/12/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Résistant (viloent ou non, suivant les circonstances)

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Ven 12 Déc - 0:30

Pauvre petit trèfle… Tu devais effectivement être complètement perdu. Comment aurais-je pu te blâmer après tout? On avait retrouvé de moi que la fiole contenant ton cadeau de fête lors de mon enlèvement, unique article que, dans ma lutte, j’avais malheureusement perdu. Mais c’était bien moi, ce bon vieux Sean, toujours prêt à veiller sur toi. Il fallait croire que peu de choses avaient changée... Même si tu tentais de tout ton être de nier une vérité que tu croyais impossible. Tu avais toujours choisis la fuite à l’affrontement inutile aussi je ne fus pas surpris quand tu tourna les talons pour t’éloigner de moi. Mais tes petites pattes de trèfle ne pouvaient rivaliser avec mes grandes pattes de séquoia et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, je t’avais rattrapé, te serrant dans une tendre étreinte, cette même étreinte qui t’avais si souvent remonté le moral par le passé, quand nous étions encore de jeunes pousses dans un grand village. J’avais davantage dans l’idée de te calmer que de t’inciter à la lutte mais la surprise avait toujours été une grande part de toi, d’aussi loin que ma mémoire daignait bien me le rappeler. Mais tu me reconnaîtrais bien : tu connaissais mon odeur, tu connaissais l’emplacement de mes « blessures de guerre », ces cicatrices que je m’étais faites en me battant pour te protéger et surtout, tu connaissais bien mon coeur car il t’avait supporté et encouragé pendant seize longues années…

« Allons Lynn, c’est moi, c’est bel et bien moi… Je ne suis ni rêve ni fantôme, je suis de chair et de sang. Regarde moi Lynn. Dans les yeux. Et tu verras que je te dis la vérité. »

Je la forçai à me regarder, à croiser ce regard qui ne tremblait pas. Ce même regard teinté d’amusement qui l’avait vu grandir, qui l’avait couvé d’attention et de bons soins, ce même regard qui l’avait encouragé et supporté toute sa vie… Elle n’aurait pas pu ne pas le reconnaître, à moins de se renier elle-même, de se forcer à oublier son passé… Et à mon avis, c’eut été stupide que de faire une telle chose. Tranquillement, je sentis que Lynn se calmait. Ruse pour mieux s’échapper ou effort sincère, ça je n’aurais pas pu le dire. Mais au moins, elle ne se débattait plus, ce qui était plutôt bon signe. Peut-être que la vérité s’imposait enfin à son esprit. Qu’elle réalisait tout ce que ces retrouvailles représentaient. Quand je fus sûre qu’elle ne gigotait plus, je relâchai complètement mon étreinte et gardai simplement mon sourire bienveillant.

*Je me demande comment moi j’aurais réagit à sa place. Pour elle, je devais avoir été considéré comme mort, c’est ce qui se dit au village quand l’un d’entre nous est capturé. Enfin… Qui se disait. Lynn sait-elle que le village a été complètement détruit? On dirait bien que non, elle n’a pas l’air plus abattu que cela ou traumatisée par une telle chose… Elle en a de la chance de ne pas encore connaître la triste vérité. Et quand je pense que c’est moi qui devrai le lui annoncer… C’est une bien triste besogne qui me tombe sur les bras et je déteste ça… Pourquoi le vieux sage n’Est jamais là quand on a besoin de lui?*

Tout en pensant, je continuais d’observer les réactions de Lynn et le manoir, plus loin derrière, m’assurant que la course de Lynn n’aie pas alerté d’humains. Je n’étais pas un tueur mais pour protéger Lynn, j’étais prêt à bien des choses…

« Viens petit trèfle, il est temps de partir et de retourner à la vie sauvage. Je ne laisserai pas l’homme en noir te faire du mal… Et encore moins de toi son esclave! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Féägan
Petit trèfle sauvage
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 30
Végétal / Pouvoir : trèfle
Date d'inscription : 14/10/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: actif
Position du personnage: contre l'esclavage

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Mar 16 Déc - 14:30

En moins de temps qu’il n’en faut, la course de Lynn s’arrêta, alors qu’elle se retrouvait emprisonnée dans une douce étreinte… la même que lui faisait son meilleur ami. Se débattant dans un premier temps, écrasant sans vergogne les pieds et donnant des coups de coude dans cet autre pour se libérer, la falmari ne voulait se rendre à l’évidence. C’était impossible ! Il était mort ! Non… Cependant au fur et à mesure qu’elle gesticulait, la tendre étreinte faisait son effet, lui remémorant lentement des souvenirs qu’elle avait durement enfouit. Le cœur serré, elle reconnut alors cette odeur si apaisante, ce tambourinement régulier et lent dans sa poitrine. Tout en continuant de se débattre, elle amena ses mains toucher les avant bras de l’homme, y retrouvant des vestiges d’anciennes blessures bien connues de la falmari. A tout cela vînt s’ajouter les paroles de l’homme. Celles-ci pénétrèrent en elle, raisonnant avec ses sentiments, prenant écho avec l’espoir grandissant qu’il s’agissait bien de son meilleur ami, et de personne d’autre. En ces quelques instants, Lynn se mit à douter, douter de ses propres convictions d’avant cette rencontre. Sean… s’était bien lui ? Au même instant, et sans violence aucune, il réussit à amener doucement leur regard à se croiser. Les prunelles noisette nettement embrumées, menaçant à tout moment de déverser leurs flots sur les joues du trèfle rencontrèrent ainsi, les yeux sereins teintés d’un amusement tranquille de l’homme.

C’était bien lui, cela ne pouvait en être autrement, tout allait en ce sens, tout… Il ne mentait pas, elle ne rêvait pas cette fois-ci. Elle se tenait bien dans les bras de son ami d’enfance, de son Sean à elle. Se calmant progressivement, les larmes commencèrent doucement à perler sur ses joues, accompagné de sanglots silencieux. La jeune femme était heureuse, émue, elle ne savait même pas mettre de terme sur l’émotion qui la parcourait. Jamais elle n’aurait rien qu’une fois imaginée le revoir un jour. Jamais depuis qu’elle s’était si difficilement faite au fait de ne jamais plus le revoir. Mais il était de retour, lui qui lui avait tant manqué. Il était bel et bien là, la tenant dans ses bras, comme avant. D’ailleurs son emprise se relâcha en réponse à son calme tout nouveau. Profitant de l’occasion, Lynn se retourna soudainement et enlaça à son tour Sean, blottissant son visage humidifié par les larmes contre son torse si accueillant, laissant son souffle se faire bercer par celui du falmari.

Elle était bien ici, et pour rien au monde n’aurait voulut qu’on la sépare. Ils avaient deux ans à rattraper ?! Deux ans ! Sous le coup de l’émotion d’avoir enfin accepter l’idée de la présence en chaire et en os de Sean, Lynn fut un instant sans voix. Se contentant de sangloter silencieusement la tête enfouit sur son torse, elle n’arrivait pas à exprimer autre chose. Cependant une question lui trottait dans la tête : pourquoi, pourquoi était-il parti ?! Lynn n’avait pas encore fait le lien entre les disparitions soudaines de falmaris de son village, qui étaient annoncés comme mort, et les captures par les humains. Son recul dans l’histoire n’était pas encore suffisamment grand certes, mais surtout, là son esprit était plus qu’embrouillé qu’autre chose.

Ainsi, soudainement, Lynn écrasa le pied droit d’un coup sec du séquoia, tout en se reculant légèrement de face. Elle voulait lui faire sentir la douleur qui avait été sienne à cette funeste nouvelle, le manque profond que son absence avait crée. Elle avait eut mal si mal ! Fronçant les sourcils, les yeux larmoyant emplit d’une incompréhension douloureuse, elle lança :

« Pourquoi est tu parti ? Pourquoi nous as-tu abandonné ? Ils t’ont dit, ils m’ont dit que tu étais mort ! Et, et je les ai cru …. Pourquoi n’es tu pas revenue ? »

Hein que quoi ? Un homme en noir, des esclaves ici ? Partir ensemble ? Son esprit ayant préféré lâcher ses interrogations avant toutes choses, Lynn tilta après coup des dires de son ami qui avait précédées les siens… S’essuyant maladroitement d’un revers de manche le visage, elle s’enquit de répondre.

« Mais de quel esclavagiste parles tu ? Si tu parles de Monsieur McCarthaigh, je crois que tu fais fausse route … il est … différent. Et … comment comptes tu rentrer chez nous ? Ici il n’y a rien …»


Son éducation chez les McCarthaigh, ne lui avait pas encore enseignée vraiment ce qu’elle trouverait ici de plaisant pour un falmari. Tout était axé encore sur les humains et leur mode de vie pour les comprendre…chose pas trop aisée il fallait l’avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Domhail
Justicier des bois
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 08/12/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Résistant (viloent ou non, suivant les circonstances)

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Mer 17 Déc - 18:12

« Petit trèfle, je ne suis pas partis, les humains m’ont enlevés. On m’a arraché aux miens, ce n’était pas un choix, tu peux en être certaine. Même un fou, un désespéré ne choisirait pas cette voie. Tu eux être sûr que ce n’était pas l’envie qui me manquait de revenir vers toi. Mais il fallait que je sois suffisamment outillé pour tenter mon retour… »

Expliquais-je d’un ton calme. Il fallait toujours adopter ce ton avec Lynn, sinon elle avait tendance à ne pas tout saisir ou à penser que je plaisantais. Ah mais mon petit trèfle n’était pas inconscient ou insouciant pour autant, loin de là. Il était juste un peu moins sage que ses ancêtres, la légèreté faisant partie de son âme au lieu de la lourdeur des réflexions et de la rhétorique. Comment l’en blâmer, c’est-ce qui faisait son charme…Et c’est ce qui avait fait que peu de gens au village étaient capables de l’endurer. Miss bourde, comme certains l’appelaient… Mais bon, on a tous droit à nos petites faiblesses et moi le premier j’aurais été bien mal placé pour la blâmer. Avec une carrure comme la mienne, on en fait des accidents et des gaffes. Et quand on a la force du séquoia, on se retrouve avec le même type de problèmes…

« Mais dit moi, aurais-tu grandis mon herbacée préférée? De quelques centimètres au moins et ce corps a bien murit on dirait. Tu es devenue une belle plante mon petit trèfle, tu peux être fière de toi. Quand tu étais plus jeune, tu avais toujours du retard dans ta croissance. Ce qui semble ne plus être le cas. Et tu m’as l’air en bonne santé! »

Tiens tiens… Elle me parlait de l’homme en noir… Quels mensonges cet être infâme lui avait-il raconté? Ce que j’avais entendu ne pouvait pas être faux : toutes les bouches affirmaient la même chose… Ce n’était pas normal que la version fournie à Lynn soit différente…Mais l’heure n’était pas à l’argumentation. Il fallait que je sorte mon petit trèfle d’ici et vite! La forêt, même sans toit, serait plus sûre que le monde des humains. Et une maison, une cabane, cela se construit. Avec les bras forts du séquoia et les mains agiles de la trèfle, ce serait du gâteau pour un duo comme nous! Un fois loin, très loin d’ici, j’aurais tout le loisir de l’interroger sur cet homme et sur ses plans futurs. Car simplement retourner dans la forêt pour le plaisir de la chose n’était pas une option. Il fallait un plan, quelque chose de concret à suivre en attendant que tout se tasse, que tout se calmen. Et puis avais-je vraiment envie de la faire entrer dans la résistance? MA petite Lynn, si naïve, si innocente au milieu de ces gens là dont certains étaient de sacrés fanatiques? Non, ce n’était peut-être pas la meilleure des idées. Il faudrait que je lui en parle… Mais je ne pensais pas pousser la chose plus loin.

« Viens Lynn, je connais cette ville, je sais comment en sortir et retourner à la nature, dans cette forêt qui nous a vu naître. Ce soir, je te libère des chaînes de l’esclavage. Il est temps de reprendre mon rôle de protecteur et de te sortir du danger. Suis moi, la liberté t’attends, elle te tend les bras… »

Je lui proposai ma main, histoire de lui donner un appui tant physique que psychologique et je me préparai à la guider hors de cette ville maudite et de ses détestables habitants. La liberté était plus proche que Lynn ne le pensait… Et j’étais bien envieux de le la lui offrir. Ce serait un superbe cadeau de fête, non? Cela comblerait bien mon deux ans de retard, c’était un cadeau valant tout l’o du monde…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Féägan
Petit trèfle sauvage
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 30
Végétal / Pouvoir : trèfle
Date d'inscription : 14/10/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: actif
Position du personnage: contre l'esclavage

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Lun 22 Déc - 16:20

S’essuyant du dos de la main les larmes qui ne voulaient cesser de s’arrêter, Lynn écouta la réponse de Sean. Comme avant, ce dernier avait parlé calmement, posant et pesant ses mots pour que tout soit clair. Alors comme ça lui aussi avait été capturé… mais alors… il était où son propriétaire, il lui laissait autant de liberté que le sien ? Puis si lui aussi avait subit le même sort qu’elle, le village la considérerait donc comme …. morte ?! Cela n’importait cependant que peu aux yeux de la falmari. De toute manière elle ne pourrait un jour retourner chez les siens. Elle n’en connaissait pas le chemin de retour… il fallait ce faire à cette idée, aussi douloureuse soit-elle dans le cœur de la jeune fille.

Mais la suite de la conversation tira vite Lynn de ses sombres pensées. Le sujet abordé était nettement plus léger. Ce cher Séquoia avait bien gardé cette habile manière de dévier les sujets un peu trop prises de tête pour alléger l’ambiance. Et c’est ce qu’il venait de faire, une nouvelle fois, en s’apercevant sans doute du mal aise de Lynn…ou peut être même du sien. Surprise tout de même par se revirement de situation, la trèfle ne laissa entrevoir qu’une douce exclamation.


« Oh ?! Euh … »

Gênée, voilà comment décrire l’état de la falmari. Cela faisait longtemps que des compliments n’étaient parvenus à ses oreilles. Du moins, mises à part les ‘marchandises de bonne valeur’, et cætera qu’elle avait entendu depuis sa capture… un simple objet. Aussi, pataude, elle se mit à se regarder, observant ces soient disant changements apparus lors de ces deux longues dernières années. Elle n’y avait porté guère plus d’attention que cela, après tout cela n’était qu’apparence rien de plus. Ainsi tout en suivant rapidement une ligne partant de ses pieds, à son torse, puis ses bras pour finir dans les yeux du séquoia, la falmari se regarda. Elle avait changé pour sure… mais bon après pour dire en bien ou en mal, elle s’en contrefiché. De toutes manières, malgré son épanouissement qui avait dévoilé son éclat, et ses formes finement intégrées à sa silhouette, elle ne restait au village que l’herbacée, la petite herbe des clairières.

« Oui, bien des choses ce sont déroulées en deux ans … mais merci. Dis, tu as changé toi aussi. Tu es plus robuste qu’avant, et certaines traces, cicatrices n’étaient pas là avant … »

Son grand séquoia était lui aussi à sa manière, différents de comment il était resté dans ses souvenirs. Il avait en quelques sortes comme mûrit davantage.

Elle prise chez un esclavagiste ?! Il faisait erreur, c’était obligé… Ace prenait soin d’elle et lui laissait une totale liberté tant qu’elle ne sortait pas de sa propriété… de toute manière celle-ci était déjà bien assez vaste ! Puis il le lui avait dis, dès qu’elle aurait un peu mieux compris les humains, il pourrait la laisser sortir seule. Mais pas avant, ce serait bien trop risqué. Cependant malgré toutes ses pensées qui la rattachaient ici, Lynn hésitait clairement devant la main tendue et les paroles attrayantes de Sean. En effet, le fait de suivre son ami, l’être qui lui avait tant manqué, et qui sans crier garde était soudain réapparut, lui donnait tellement envie. Elle pourrait ainsi se retrouver enfin avec lui, un falmari de son village et qui plus est son meilleur ami ! Se mordillant nerveusement les lèvres, elle jeta des coups d’oeils furtifs à la demeure derrière elle. S’était un sacré dilemme qui s’offrait à elle, partir ou rester…. Honorer une promesse faite à un homme, ou alors suivre ses sentiments pour retrouver ainsi sa liberté totale…

Abaissant le regard à terre, Lynn prit finalement sa décision, et s’avança regard de biais au sol vers la main tendu pour la refermer en ses doigts fins. Lors de ce geste, elle remonta délicatement ses prunelles encore humides dans celles du Séquoia, en lançant :


« Non je ne peux… je suis désolée. Mr McCarthaigh ne me traite pas comme tu viens de me le dire, il … au contraire, prend soin de moi, et m’a même protégé ! Il m’a offert sa confiance, je ne peux le laisser ainsi… ce ne serait pas bien de ma part tu comprend ? J’ai envie de te suivre crois moi, j’ai envie de partir avec toi ! Mais je ne peux le faire ainsi… il m’en voudrait ou s’inquièterait, je ne le veux pas…je lui ai promis.»


Elle finit en abaissant le volume de sa voix… de cette promesse elle n’en était pas fière, car ainsi elle s’était liée à l’homme. Elle n’avait pas pour habitude de suivre totalement ses promesses, mais pour lui elle voulait agir différemment. Elle lui était redevable de beaucoup de chose maintenant.

« Oh d’ailleurs pourquoi je ne te le présenterais pas ?! Il serait content de voir quelqu’un de ma connaissance ! Qu’en penses tu ? Puis ainsi je pourrais lui demander, non ? »

Peut être pas fière de sa promesse, mais une idée lui avait germé aussitôt dans la tête pour tenter de contourner celle-ci. Serrant la main de son ami toujours dans ses deux mains, contre elle, Lynn regarda Sean plein d’espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Domhail
Justicier des bois
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 08/12/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Résistant (viloent ou non, suivant les circonstances)

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Mar 23 Déc - 0:14

« Ne dit pas n’importe quoi Lynn… Entre toi et moi il n’y a pas de comparatifs possibles… Toi tu as changé en beauté, moi je n’ai fais que me rajouter des cicatrices… J’ai moins bien changé que toi si on peut dire. Mais bon, ce n’est pas bien grave. Tu me connais bien, j’étais un aimant à blessures dans le temps. Toujours là à te seconder dans tes escapades dans la forêt…. Petite herbacée curieuse, combien de fois as-tu faillit te rompre le cou en tombant d’un arbre? Mais bon, c’est ainsi que je t’aime Lynn aventureuse, curieuse, téméraire… C’est ce qui a toujours fait ton charme. »

Répondis-je après avoir entendu son commentaire. Non Lynn, je n’avais pas changé aussi bien que je ne l’aurais voulu, tu avais encore une partie de ton innocence et de ta naïveté de jadis, des choses que moi je n’avais plus… Le comparatif dans ce cas particulier n’était hélas plus possible. Si tu savais ce que moi j’avais dû faire pour échapper aux humains, les actions et les gestes que j’avais dû poser… Non petit trèfle, plus rien n’était ni ne serait pareil… Mais je tâcherais bien sûr de faire en sorte que le choc soit minime pour toi. Il fallait te préserver car de notre race, rares étaient ceux qui ne nourrissaient pas de rancœur envers les humains… D’ailleurs tu piquas ma curiosité. Ainsi donc cet homme en noir aurait été aussi bon envers toi que mes propres maîtres? Intéressant, je ne savais pas que tant de bouches pouvaient mentir et se tromper de la sorte… Mais rien de vraiment surprenant, considérant le fait que nous parlions bel et bien des humains… Curieuse race que ces drôles là…

« Attends… Tu es en train de me dire que tu as fais serment à un humain? Mais à quoi as-tu pensé Lynn, ce sont de bien dangereuses initiatives à prendre! Je veux bien te croire lorsque tu me dit que ce Ace McCarthaigh est une bonne personne mais quand même… Et non. Je ne veux pas le rencontre Lynn. Car je sais que je ne réagirais pas bien. Je cherche à te protéger et je ne voudrais pas lui faire du mal en agissant sur un coup de tête s’il est aussi bon que tu me le dis. Tu connais mes réflexes n’est-ce pas petite trèfle? Je suis un falmari à la sève chaude, nous le savons tous les deux… »

Dis-je en souriant. Non, mieux valait que je reste loin de cet homme. Pour sa sécurité comme pour la mienne. Et puis du reste, Lynn était une grande trèfle. Naïve ou pas, elle devait savoir ce qu’elle faisait…Et je me devais de lui faire confiance comme elle me faisait confiance. C’était ma protégée mais également mon amie. Et ne pas faire confiance à ses amis, c’Est un crime de première catégorie et un grand manque de respect. Il fallait laisser le temps faire son œuvre… Et attendre.

« Allez, viens là petit trèfle, j’ai deux ans de câlins et de douces attentions à rattraper… Il faut bien commencer quelque part tu ne crois pas? »

Dis-je gentiment avant de l’envoyer se blottir à nouveau entre mes puissants bras, comme dans les temps de jadis où par un soir d’orage elle venait se réfugier à mes côtés car elle craignait la foudre et le tonnerre… Il n’était pas si loin le temps où nous étions jeunes et innocents, intouchables et hors du monde… Paradis perdu pour ne jamais être retrouvé… Et c’était chose bien dommage.

¤J’espère que tu sais ce que tu fais Lynn… Sincèrement.¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Féägan
Petit trèfle sauvage
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 30
Végétal / Pouvoir : trèfle
Date d'inscription : 14/10/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: actif
Position du personnage: contre l'esclavage

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Mer 24 Déc - 19:34

Resserrant son emprise sur la main de son ami, Lynn l'écouta parler. Oui elle avait peut être fait une erreur en créant ce serment…mais vu le contexte, il s’était avéré qu’il s’agissait peut être de la meilleure option. Désorienté et perdue comme elle l’était il lui avait fallu un point fixe, un repère sur lequel elle pouvait compter. Et c’est ce que lui avait ‘offert’ l’homme en noir, en l’amenant ingénieusement à lui faire prononcer ce serment. Elle avait ainsi était obligé de se poser, de se calmer pour entrevoir se nouveau monde sereinement. Sans ceci, la falmari aurait sûrement été tenté de fuir une nouvelle fois, recherchant un repère connu, un soutient que elle choisirait. Heureusement qu’elle été tombé sur cette humain, sur Mr McCartaigh… Ses manières si protectrices, si … paternels avait fait passer comme vole une graine de pissenlits emportée par le vent, la promesse du trèfle. Elle allait de soi aux yeux de Lynn, qui était extrêmement reconnaissante envers cet humain.

C’est d’ailleurs pourquoi elle tenait tend à le lui faire rencontrer. Pour elle, deux hommes aux si grand cœur ne pouvaient que s’entendre ! C’était bien sure évident ! Mais cette lueur d'espoir s'éteignit aussitôt que le Non retentit… un non sans appels accompagné d’arguments qui ne trouvaient foi dans le cœur de la falmari. Oui le grand séquoia avait la sève chaude, il réagissait souvent à l’exagération... notamment quand elle était impliquée dans l’affaire…mais bon là c’était différent ! Ace ne lui voulait point du mal, au contraire ! Il n’y avait pas de raison qu’il réagissent violemment sur un coup de tête… si ?! Non .. il ne pouvait avoir tant changée… Son Sean avait la sève chaude, mais l’esprit vif est tempéré. Il savait jauger les situations.

« Même si, … »

Sa tentative de contre argument tomba net à l’eau sous le regard sans appel du séquoia. Les yeux plongés profondément dans les siens, Lynn percevait nettement qu’il ne fallait insister sur le sujet. Il ne voulait lui faire du mal à elle, comme par extension à l’homme qui l’hébergeait. Pourtant la jeune plante mourrait d’envie de le lui présenter… elle admit cependant d’un hochement de tête pour lui confirmer qu’elle avait compris. Elle connaissait cette violence dont était capable Sean, et ne souhaitait pas voir Mr McCartaigh en être victime, même si elle ne voyait pas ce qui pourrait déclencher un tel comportement de la part de son ami. Elle avait confiance en cet humain, et n’arrivait là, à comprendre son ami dans cette attitude radicale. Cependant une chose était sure, il lui faisait confiance quand à ses agissements avec son ‘propriétaire’….c’était une marque d’amitié indéniable. Même si pour tout dire, la jeune falmari ne savait même pas dans qu’elle direction elle allait essayer de mener la barque… Elle ne savait pas ce qu’elle faisait, et agissait pour l’instant au jour le jour, tentant d’en apprendre chaque fois d’avantage sur tout ce dont elle ne connaissait pas.

Doucement Lynn se laissa entraîner dans les bras solides du séquoia. Accompagnée par ses mots doux, elle lui sourit et se blottit en suivant contre son torse. L’incompréhension était toujours bien présente en son esprit, mais pour l’instant elle préférer penser au moment présent. Au fait d’avoir retrouver inopinément cet être qui lui était si cher et qui lui avait tant manqué. Frottant délicatement en une douce caresse la tête contre son torse, Lynn délaissa lentement son emprise sur la main de son ami pour à son tour l’entourer de ses bras. Cette attitude lui rappelait tant ses journées ou même soirées d’enfance, ou dès qu’elle avait fait un bêtise, elle se réfugiait dans ses bras. Par peur des conséquences, ou se laissant porter par sa crainte native du tonnerre, Lynn s’était bien souvent retrouvé enlacé dans cette tendre étreinte… Mais celle-ci était particulière. Il s’agissait d’un câlin de retrouvaille, celui fait entre deux amis qui se croyaient perdu l’un à l’autre pendant près de deux ans. Deux longues années… L’enlacement dura ainsi un petit moment, ou peut être plus, Lynn n’arrivait plus trop à savoir il fallait l’avouer. Elle était bien, là, humant à plein poumon le parfum boisé de son Sean, profitant de son étreinte et de sa chaleur réconfortante.

Mais au bout d’un moment, Lynn leva le visage vers celui du falmari. La tête toujours collée contre lui, la rencontre de ses doigts contre une légère marque inconnu au bataillon, trace d’une ancienne blessure qui ornait désormais le dos de Sean, lui avait réveillé quelques questionnements.


« Qu’en est–il de toi ? Qu’a du donc bien pu faire mon grand séquoia pour avoir c’est marque là ?»

Lynn parcouru lentement la dite cicatrice du bout des doigts, pour la lui montrer.

« Tu as été battus ? N’as tu donc point de maître pour pouvoir sortir aussi librement ? Ou alors tu le fugue ou bien c’est qu’il doit être aussi conciliant que le mien…mais dans ce cas là je ne comprend toujours pas ta réaction de toute à l’heure. »

Mi parole, mi pensée, telle avait été les paroles de la falmari. Troublée elle même par les hypothèses qu’elle se formulait, elle n’arrivait pas trop à mettre les mots dans le bon ordres pour correspondre à ses pensées. Elle s’inquiétait pour lui… elle le trouvait plus dure, un peu plus sombre que dans ses souvenirs. Que lui était-il arrivée, et que faisait-il maintenant ?! Pour pouvoir venir la voir ici, il n’y avait que trois option : il avait fugué, avait un gentil maître…ou alors il faisait partie de cette soit disant résistance….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Domhail
Justicier des bois
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 08/12/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Résistant (viloent ou non, suivant les circonstances)

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Mer 24 Déc - 20:18

« Oh… Cette cicatrice là? C’est dans ma fuite, peu après ma capture, que je me la suis faite. J’étais dans une sorte de cabane en retrait de la ville et il a fallut que je lutte pour ma vie. Je me suis pris un coup de couteau dans le dos et ensuite… Je ne suis pas fier de moi, pas du tout même car j’ai vu rouge… »

Et dans mon langage de séquoia, cette expression avait tout un sens. C’était quand je perdais vraiment mon calme et que je devenais excessivement violent mais de manière incontrôlée. Et de façon générale, au final, ce n’était jamais réjouissant. Quand nous éions encore enfants, Lynn et moi, j’avais failli tuer un autre enfant falmari qui avait été particulièrement méchant avec Lynn et qui l’avait battu. Et s’il y avait bien quelque chose qu’on ne faisait pas à Lynn, c’était bien de lui faire mal. Oh bien sûr, les plantes à la sève plus chaude recevaient un entraînement spécial pour arriver à se contrôler… Mais dans mon cas, cela n’avait jamais porté les mêmes fruits que chez les autres. Plus sauvage que mes contemporains, je réussissais de peine et de misère à me contrôler dans les situations de grands stress ou trop riches en émotions…

« Quand je suis revenu à moi, quand j’ai retrouvé mes sens, j’étais en piteux état dans le bâtiment en flammes. Mes bourreaux étaient morts et j’avais retrouvé ma liberté. Après cela… Ce sont d’autres humains plus gentils qui m’ont hébergé et quand ils sont morts, j’ai dû me débrouiller seul pendant un certain temps. J’ai ensuite rejoins la résistance dans le seul but de te retrouver… Mais maintenant, je n’ai plus besoin d’eux puisque tu es là. Lynn, ma petite Lynn, mon petit trèfle… »

Emporté par l’euphorie du moment et la joie d’avoir retrouvé celle que je croyais perdue à jamais, moi, Sean, le grand séquoia, offrit un tendre baiser au petit trèfle, sans arrières pensées, simplement une autre marque de ma grande joie, du bonheur que j’éprouvais d’avoir retrouvé ma protégée. Acte anodin s’il en fut mais ô combien magique pour nous deux… Enfin… Moi tout du moins. Quand vous êtes tout jeune, vous ne savez pas trop comment exprimer vos sentiments envers l’Autre. Mais avec le temps, cette perception des choses se développe. Et si Lynn était restée plus enfant dans sa tête que moi, plus fille que femme, j’avais quand même eu une feuille de route plus chargée que la sienne et je connaissais bien mieux qu’elle le vrai sens des sentiments… Le trèfle et le séquoia, la belle et la bête… Non. La belle et la brute. C’était un peu plus exact à dire vrai. Car j’étais loin d’être laid, loin d’être un monstre…

« Je t’aime ma petite Lynn. De tout mon cœur, de tout mon être, de tout mon amour. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Féägan
Petit trèfle sauvage
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 30
Végétal / Pouvoir : trèfle
Date d'inscription : 14/10/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: actif
Position du personnage: contre l'esclavage

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Sam 27 Déc - 17:36

« Oh, tout ça… »

La falmari ne laissa échapper que ces brèves paroles alors que le Séquoia lui expliquait brièvement son vécu de ces deux dernières années. Alors comme ça il avait vu rouge … et sûrement pas que cette fois où il avait avoué l’avoir été. Cela ne l’étonna guère au début, il fallait l’avouer. En effet le tempérament de Sean était ainsi. Soumis à une situation stressante, angoissante, il avait tendance à vite s’échauffer et à devenir comme il le disait si bien, rouge : violent, incontrôlable pour la plupart du temps. Cependant qu’il est continué ainsi, faisait un peu froid dans le dos, il fallait l’avouer. Même si le faite qu’il est eut comme elle la chance d’être recueilli par des gens semblent-ils protecteurs, Lynn s’inquiéta tout autant pour son ami. Sa vie semblait avoir loin d’avoir été facile… Oh, il avait rejoint la troupe des rebelles qui siégeait en cette ville ?! Attentive, la falmari se recula légèrement du torse de son ami pour le regarder les yeux tous pétillants. Lorsque l’homme qui l’hébergeait lui avait apprit leur existence, elle avait été très vite intéressée par cette opportunité… Elle n’avait plus de chez elle, et l’idée même de pouvoir aider les siens dans l’ombre était bien attrayante. Mais la falmari lui y était rentré dans l’idée de la retrouver à elle en priorité, et ça Lynn l’apprécia grandement. Il n’avait donc pas autant changé que cela, malgré toutes ses épreuves. Il l’a mettait toujours avant bien des choses pourtant tout autant voir plus importante.

Lynn voulu alors le remercier de vive voix. Enjouée, elle lui offrit un beau sourire, mais elle n’eut à peine le temps d’entrouvrir la bouche que déjà le visage de Sean s’était avancé vers elle pour déposer tendrement un baiser sur ses lèvres. Surprise, la falmari écarquilla les yeux, restant comme figée, interdite. Elle ne savait trop quoi faire, s’était son … premier. Et ce simple geste, sans doute anodin de la part de Sean, fut un instant magique pour elle. Réveillant sans crier garde des sentiments qu’elle n’avait jamais, ne serait-ce qu’effleurer avant. Etait-ce simplement le fait de ce doux contact ? Ou alors l’absence trop longue qui avait séparé sans prévenir les deux amis ? Ou bien l’euphorie de cette rencontre mélangée à un brin de fatigue ? Elle n’aurait pu le dire. Mais une chose était sure, en cet instant la jeune falmari comprenait bien des choses… et par-dessous tout qu’elle éprouvait peut-être bien plus que de l’amitié envers ce grand Séquoia. Ses grands yeux noisette plongés dans ceux de l’arbre, elle laissa les mots prononcés résonner en elle, alors qu’elle laissait le bout de ses doigts parcourir l’endroit où le baiser avait été porté. Puis se laissant porter par son instinct et ses sentiments, la falmari répondit à cet écho grandissant, d’une voix trahissant nettement son incertitude.

« Je…t’aime aussi. »

Elle finit en arborant un sourire hésitant, marque visible que ceci était nouveau pour elle. Le tout avant de monter sur la pointe des pieds pour ainsi pouvoir caresser le cou de Sean avec ses joues. Effleurant par la même occasion de ses lèvres le bas de son visage.


« J’ai envie te partir avec toi…Mais …Mais il faut que j’en parle à Sir McCarthaigh. Je ne peux le laisser ainsi, je lui en ai fait la promesse. J’aimerais que cette nuit de finisse jamais…»

Lynn répéta ses arguments, énonça une nouvelle fois son dilemme que Sean avait fait rejaillir de part son geste somme toute anodin. Les deux falmaris avaient toujours était très proches l’un de l’autre, sans jamais se laisser porter par leur sentiments plus que ça. Ils n’y avaient même peut-être jamais pensé à finir un jour ensemble. Du moins pour le cas de la trèfle. Ainsi ce sentiment si longtemps retenu, semblait à l’instant doucement s’épanouir dans le cœur de Lynn. Elle était bien dans ses bras chaleureux, et comprenait pourquoi son absence avait été si dure à accepter. Le trou était dorénavant comblé, et la frêle herbacée aurait bien voulu se transformer en liane pour rester accroché à ce grand conifère, au moins pour cette nuit.

« Mais tu reviendras me voir ? Et je pourrais t’aider avec les rebelles, dis ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Domhail
Justicier des bois
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 08/12/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Résistant (viloent ou non, suivant les circonstances)

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Sam 27 Déc - 22:29

« Je reviendrai te voir moi petit trèfle, soit en certain. Je reviendrai jusqu’à ce que tu te décide à quitter cet endroit. Je ferai le nécessaire pour être le plus souvent possible à tes côtés. Tu n’as pas à t’en faire ma petite Lynn, je ne te laisserai plus seule. Quand tu auras besoin de moi, tu pourras toujours te blottir entre mes bras protecteurs et trouver le réconfort dont tu auras besoin, la paix qu’il te faut. Comme au bon vieux temps. Je te le promets. Je serai là quand tu en auras besoin. »

Je passai mes doigts dans ses cheveux, lui caressant doucement le crâne. À l’époque, cela la calmait toujours lorsqu’elle était nerveuse, notamment lors de ces fameux soirs d’orages ou lorsqu’elle avait per après avoir fait une bêtise. J’avais toujours eu le tour pour trouver quoi faire pour rassurer ce petit trèfle parfois craintif. Je ne voulais plus me séparer d’elle, je voulais rester à ses côtés… Mais je ne voulais pas non plus aller contre sa volonté. Je devais respecter son choix. Elle était tout ce qu’il me restait, le seul lien avec un passé heureux… Et il était hors de question de la laisser seule plus longtemps.

Une de ses paroles me fit froncer les sourcils. Ma petite Lynn, dans la résistance? Oh que non! Il était hors de question de la mettre au milieu de ces gens là, certains étant franchement extrémistes. Je n’allais certainement pas exposer Lynn à un tel milieu, ça jamais! Il était hors de question qu’elle perde son innocence et sa naïveté aux mains de ces gens là! J’aurais été franchement imbécile que de la laisser se faire influencer par les mauvaises personnes. Oui, ils étaient vampires et falmaris mais entre compatriotes et fanatiques, il y avait une marge.


« Oh non mon petit trèfle, la résistance ce n’est pas fait pour les mignons et gentils herbacés comme toi. C’est un milieu très dur et je tiens à t’en protéger. Sur ce point il va falloir que tu me fasses confiance. J’en ai vu de tous les types et de tous les genres là bas et je ne voudrais pas que l’on s’en prenne à toi comme on le faisait au village. »

Si Lynn avait ses arguments, j’avais aussi les miens. Et j’y tiendrais mordicus sans concessions possibles. Il était hors de question d’exposer Lynn à des risques inutiles, même si elle était adulte, mature et responsable. Et puis le meilleur moyen de la protéger, c’était de la garder le plus près possible de ses valeurs à elle. Ce que peu de gens, hélas, partageaient. Mais encore là, c’était une autre histoire…

« Je tiens bien trop à toi, je t’aime bien trop pour t’entraîner égoïstement dans ce milieu. Mon petit trèfle adoré… Moi aussi je voudrais que jamais cette soirée ne se termine… »

Je restai longuement avec Lynn serrée contre moi, nos deux cœurs battant en même temps, le seul bruit venant brisant le calme de l’endroit étant notre respiration…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Féägan
Petit trèfle sauvage
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 30
Végétal / Pouvoir : trèfle
Date d'inscription : 14/10/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: actif
Position du personnage: contre l'esclavage

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Mer 31 Déc - 2:43

Reposant ses plantes de pieds à terre, Lynn accueillit avec un sourire satisfait la réponse que Sean lui transmit. Laissant sa tête dandiner légèrement sous la douce attention de son ami, elle apprécia tout simplement se moment. Sean allait rester près d’elle… il ne la laisserait plus seule, il le lui promettait. Les battements de son cœur s’apaisèrent lentement au rythme de la caresse de son crâne, et elle se surpris à fermer un instant les yeux, se laissant porter par les paroles et le massage.

Mais la suite de son discours eut un tout autre impact sur la falmari. Plissant ses sourcils, elle se recula du torse de son ami, sans pour autant se libérer de ses bras. Mais pour qui la prenait-elle ?! Elle n’était pas un être sans défense tout de même, et elle avait grandit, elle avait un peu plus de 20 ans maintenant ! Et puis elle savait se débrouiller seule … sa disparition d’il y à 2 ans l’avait plus ou moins forcé à se défendre des autres. Elle était loin d’avoir la force, et la carrure impressionnante du séquoia, mais elle était vive, d’esprit et de corps. Deux choses qu’elle voulait mettre au service des siens maintenant… Elle voulait être utile, et non pas simplement une plante que l’on entretien et qui ne fait rien d’autre… ça jamais ! Lynn était une herbacée s’était un faite… Mais il connaissait mieux que quiconque ses capacités… Ne lui faisait-il donc pas confiance ?

Dardant sur Sean un visage fermé accompagné d’un regard de défit, elle lui exprima ainsi dans un premier temps son désaccord. Cette moue, qui aurait put être décrite comme une moue boudeuse fut cependant bien vite suivit d’une ébauche de parole qui s’arrêta d’elle-même lorsque que les bras du falmari la repressa contre lui.

« Mais, je … »

Ruminant silencieusement, elle se laissa cependant emporter par la nouvelle étreinte du Falmari, fermant les yeux pour essayer de trouver les mots juste… Elle aussi tenait à lui plus que tout, mais elle ne pouvait rester sans rien faire… surtout que maintenant elle était au courant… Se laissant un instant porter par les battements synchronisés de leurs deux cœurs, Lynn s’appuya sur le torse de Sean, et s’écarta une nouvelle fois de lui. Elle plongea ses yeux dans les sien, tentant de paraître aussi sure d’elle que possible.

« Ce qui serait égoïste serait plutôt de m’empêcher d’y rentrer… Je tiens à toi tout autant Sean, mais je ne suis plus une plantule depuis bien longtemps. Je suis grande tu sais, et je ne veux rester sans rien faire ici ! Que le milieu soit dure ou pas … cette condition…comment nous traite ses humains ne peut pas continuer ! Ils doivent nous laisser en paix. Nous comme les vampires … L’homme qui m’héberge ne les porte pas trop en son cœur, mais je suis sure qu’ils valent bien mieux que les humains pour sure ! Tu ne peux me mettre à l’écart pour me protéger Sean, j’ai envie d’aider ! Puis cela ne pourra être comme au village… ces tous types de genre ne me font pas peur ! »

Mais savait-elle de quoi elle parlait exactement ? Non pas la moindre idée… Elle s’imaginait juste cette organisation. Ace ne lui ayant donnée qu’un bref résumé de ce que lui connaissait de cette dernière. Pas grand-chose en somme, juste son but et les races membres…et cela même sous la question à répétition de la trèfle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Domhail
Justicier des bois
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 08/12/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Résistant (viloent ou non, suivant les circonstances)

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Jeu 1 Jan - 18:45

« Lynn, pour l’amour de la nature, as-tu seulement idée de quoi tu parles? De la faiblesse de tes propos? Non non et non Lynn, il y a là-bas de vrais monstres, des terroristes qui ne valent pas mieux que les humains! Des vampires qui s’attaquent à nos semblables quand nous ne faisons pas attention! Ce serait de la pure folie que de t’embarquer là dedans! Lynn Féägan, si tu veux joindre la résistance tu vas devoir d’abord me passer sur le corps tu entends! Pour quel genre d’être irresponsable me prends-tu?! Tu veux te faire tuer? Te faire violenter? Oh que non! Moi vivant, jamais je n’accepterai que tu te lances dans une entreprise aussi folle sans même en connaître les risques! Regarde-moi dans les yeux Lynn et tu verras que je ne te conte pas d’histoire! Que ce que je te dis est parfaitement vrai! Lynn mon petit trèfle… Tu as toujours vu le monde comme étant un endroit bienveillant et même si tu as mûrit, même si tu as grandie et que tu es devenue en âge de te reproduire, de devenir mère à ton tour, tu n’es pas encore pleinement mature au fond de toi, tu continue à voir le monde avec des yeux de jeunes pousses! Ce ne serait pas un mal en des temps ordinaires mais ces temps là n’existent plus Lynn! Tout a changé… Et ce ne sera plus jamais pareil. »

Dis-je en tentant plus que jamais d’ouvrir les yeux de mon trèfle adoré. Elle ignorait donc tant du monde actuel et de son état?! Comment cela pouvait-il bien être possible si… Mais… Qu’était-ce que cette cicatrice sur le bras de Lynn? Même à travers le tissu je pouvais en sentir le contour… Me cachait-elle des choses? Elle avait toujours essayé de m’inquiéter le moins possible mais notre petit trèfle n’avait pas de don pour les mensonges… Alors d’où venait cette cicatrice? Ça je voulais bien le savoir…

« Lynn, d’où te vient cette cicatrice? Tu ne l’avais pas quand nous nous sommes vus la dernière fois… Qui t’as fais ça? Les humains? L’homme en noir peut-être? »

Lynn pouvait clairement voir que son séquoia à la sève chaude commençait dangereusement à se fâcher, ce qui n’augurait rien de bon. Une fois bien en colère, je perdais souvent quelques notions en cours de route et fautif ou pas, le propriétaire de Lynn risquait de passe de vie à trépas par ma faute si elle ne me calmait pas… Et Lynn, avec le temps, était devenue experte pour ce genre de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Féägan
Petit trèfle sauvage
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 30
Végétal / Pouvoir : trèfle
Date d'inscription : 14/10/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: actif
Position du personnage: contre l'esclavage

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Sam 3 Jan - 20:04

Relevant le menton en signe défit, la trèfle écouta Sean lui répondre… Grrr c’est qu’il n’en démordait pas pour un gland ! Puis pourquoi il donnait tous les mauvais côtés de cette organisation ! Il voulait l’en dégoûter en lui en faisant peur ?! Si c’était le cas, le grand séquoia partait très mal alors… car le regardant droit dans les yeux, Lynn voyait bien que son ami ne mentait pas, et qu’il cherchait à l’écarter du danger. A la maintenir dans le doux cocon protecteur qui voulait lui forger, pour protéger son âme bien trop naïve de la vérité de ce monde si différent de leur ancien village… Mais s’était plus fort qu’elle. Elle ne pouvait se résigner à passer à côté de pouvoir donner une quelconque aide aux siens… L’immobilisme n’avait jamais été son fort, et il le savait plus que tout. Peut être lui décrivait-il que la branche violente du système d’ailleurs ?! Il devait bien y avoir des gens plus pacifistes dans le tas… Puis c’est pas comme si elle irait seul aussi ! Il serait à ses côtés… veillant sur elle, comme elle tenterait de veiller sur lui et son sang chaud. La mine nettement renfrognée, elle se tut cependant. Tout deux semblaient avoir des points de vus différents : l’un rationnel et l’autre plus rêveur… Mais pour sure têtues comme ils l’étaient, aucun des deux n’en démordrait ! Et s’il fallait lui passer sur le corps pour voir de ses propres yeux à quoi les rebelles ressemblaient vraiment, elle le ferait ! Lui-même l’avouait : ce monde là était différent, il faudrait qu’elle s’y adapte…et ne pas rester dans l’ignorance signifiait les rejoindre pour voir à quoi s’en tenir !

Plongée dans ses réflexions pour passer à la contre attaque sur le sujet, Lynn en fut tirée par surprise lorsque Sean apposa ses mains sur ses frêles épaules, avant de les laisser glisser le long de ses avants bras. Gestes qui la déstabilisa quelque peu alors que ses sourcils s’arquèrent sous la question posée subitement.


« Laquelle ? »

Raah va y dis-lui que c’est pas la seule ! S’injuriant mentalement, la falmari se reprit bine vite et enchaîna comme si de rien n’était, en jetant un coup d’œil à la marque pourtant encore couverte par le fin tissus de sa robe sur son avant bras.


« Ah celle là ? Oh non, tu es bien loin du compte Sean… les humains n’ont rien à voir dans tout ça. Eux au contraire malgré la brutalité de certains, ne cherchaient pas à me laisser des traces : ‘mauvais pour le commerce’ qu’ils disaient. Et Mr Ace m’a sorti de là, il est doux et affectueux avec moi. Je crois bien que se serait le dernier humain à me faire du mal même ^^»


Lynn fit alors une brève pause, juste le temps d’un souffle, en voyant son ami commencer à voir de plus en plus rouge. Son corps, et surtout son regard changeaient alors lentement, pour ne laisser transparaître qu’une furie assez virulente pour un falmari… malgré son statut d’être végétal associé à l’un des ligneux les plus apaisé du monde, le grand séquoia avait toujours eut du mal à maîtriser ses nerfs… un paradoxe assez incroyable, et attrayant aux yeux de Lynn. Sentant que la moutarde lui montait au nez, elle mit bien vite fin à cette mini pause, et amena une main lui caresser le bas du visage en un geste apaisant. Avant d’enchaîner d’un ton calme et les yeux nullement effrayés par la rage naissante de son ami, ancrés dans les siens, en guise de repère.

« Non ce ne sont les humains. Elle est apparue peu de temps après que tu sois …parti. C’est comment dire… le résultat d’une farce qui à mal tournée en ma défaveur. »

Elle laissa étirer un petit sourire en coin désolé à ses paroles. Sentant qu’il devait bien se demander dans qu’elle galère elle avait été encore se fourrer xD Mais bon là n’était pas la question, elle se devait de lui prouvait qu’elle avait su se débrouiller seule ! Et par la même occasion l’apaiser… Cet épisode remontait à presque deux ans maintenant, puis elle s’était fait justice toute seule. Il n’avait pas à s’inquiéter, la douleur et les cris n’étaient plus.

« Vu que tu n’étais plus là, certain on trouvé amusant de me tester…et un jour, cela c’est soldé par une mauvaise chute accidentelle, où je me suis entaillée profondément le bras en me le rompant… Je n’ai pas été prudente je le sais, mais ils ont bien payé leur méfait ! Crois-moi qu’ils s’en sont mangés les doigts de m’avoir fait du mal ! Moi aussi, un peu mais l’important et qu’ils m’ont finalement accepté. Concessions accordées des deux côtés.»


L’air pleine d’assurance, Lynn se souvenait encore de ce fâcheux épisode qui était arrivée au cours de ces deux années… de sa mauvaise chute d’entre les rochers, de la peur bleue qu’avait eut dès lors ses camarades…mais aussi du respect qu’elle avait réussi à gagner après s’être venger à sa manière. Elle n’était pas perçue pour une sauvageonne pour rien parmi les siens :/ Utilisant les bons mots, en bonus elle s’était faite intégrée par la suite… toujours en marge, mais entourée, malgré son vide toujours présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Domhail
Justicier des bois
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 08/12/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Résistant (viloent ou non, suivant les circonstances)

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Jeu 8 Jan - 18:02

« Et dire que j’ai manqué ça…Pas la blessure ou le mauvais coup, non. Mais le fait qu’ils aient enfin décidé de te respecter. Je trouve que ça c’est important Qu’ils aient fini par reconnaître ta valeur. Bravo mon petit trèfle… Tu as réussi à obtenir ce que moi je n’ai pas pu te donner. Je… J’ai honte tu vois, de ne pas avoir été là pour te protéger… J’ai l’impression de t’avoir trahie… De ne pas avoir été là quand tu avais besoin de moi… Alors que nous savons tous les deux que j’aurais difficilement pu te rejoindre… Mais le sentiment est ben présent quand même. C’est étrange… On passe nos vies à faire notre petit bout de chemin sans vraiment porter une attention particulière à toutes les opportunités qui nous sont offertes… Et c’est maintenant que je te retrouve que je me rends compte de tout ce que j’ai manqué. C’est profondément ironique… »

Dis-je à mon petit trèfle. La colère avait fait place à l’amère déception et je maudissais intérieurement le jour fatidique de ma capture qui m’avait privé de la compagnie de ma petite Lynn. Mais apparemment, l’herbacé était devenu plus fort loin de son séquoia protecteur. Ce qui me fit me demander si je n’étais pas une entrave plus qu’autre chose pour elle. Et si c’était moi qui pendant des années l’avait rendu plus faible? Sans le vouloir, en la protégeant comme je l’avais fait, l’avais-je au contraire rendue plus vulnérable? Cette simple pensée me glaçait d’effroi. Et cela dû se voir dans mon visage qui soudainement apparu comme étant troublé. Dans le doute, pose les questions, m’avait-on appris et aussi douloureuse pour moi que furent ces paroles, je me forçai à les prononcer. Je voulais savoir, je devais savoir…

« Lynn… Mon petit trèfle… Dirais-tu que je t’ai rendue plus forte ou plus faible? Ce n’est pas quand moi j’étais là que tu as gagné le respect des autres… C’était sans moi. Donc si je regarde les choses en face, et malgré tout le mal que cela me fait… Moi j’ai l’impression de t’avoir beaucoup nuit pour ne pas dire horriblement. Tu… Toi… Qu’est-ce que tu en penses, sincèrement? »

De tous les végétaux, on disait dans le village que seuls les saules pleureurs pouvaient verser des larmes. Pourtant… Je sentais que mes eux s’étaient humidifiés. Et c’était une sensation étrange car je n’avais jamais pleuré. Mon père et ma mère dans leur sagesse d’arbres forts m’avaient toujours dit, justement, d’être fort, d’être au dessus de ce que l’on pouvait dire de moi, d’être au dessus de mes propres sentiments. Mais je savais que mes yeux étaient embués de larmes. Et que même si je n’en avais pas encore versé, elles étaient bien là, bien présentes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Féägan
Petit trèfle sauvage
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 30
Végétal / Pouvoir : trèfle
Date d'inscription : 14/10/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: actif
Position du personnage: contre l'esclavage

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Mer 14 Jan - 1:17

Apaisé, ça y est il était apaisé. Les paroles et les attentions rassurantes de sa main sur son visage avait finit par redonner rapidement raison à ce grand séquoia. Lynn ne s’en retrouvait que d’autant plus sereine maintenant qu’elle n’avait plus à gérer le soubresaut de colère de son ami… Mr Ace et sa femme ne risquait plus rien… mais bon elle avait quand même été amenée à déformer quelques peu ses propos pour réussir son coup. Choses dont le trèfle se mordait maintenant la langue. Elle n’aimait pas mentir à Sean, même si là ce n’était pas vraiment un mensonge ! Elle avait juste embaumé un peu les choses, rien de bien mal.

« Respect est peut-être un peu trop gros. Mais disons qu’ils ont été plus…comment dire… plus considérés en mon égard. »

Lynn glissa cela rapidement à la fin des paroles de son ami. Juste pour compléter quelques peu ses précédents dire, et éviter les sous entendus… Mais pas assez vite à première vue, car de la colère, c’était le désarroi qui avait remplacé l’expression de son visage. Le connaissant, il devait s’en vouloir comme un beau diable de n’avoir pu être là, de n’avoir pu lui éviter cette mésaventure… Mais pourquoi n’était-il donc pas fière d’elle d’avoir réussi à s’en dépatouiller toute seule ? Elle avait su suivre son exemple, pourquoi n’en était-il pas content ?

« Oh !... euh… »

Il venait de lui poser une colle là… jamais au grand jamais elle n’avait un jour perçu l’attitude protectrice comme tant nuisible que cela ! Bien sure que parfois, c’est trop grand élan l’étouffait… mais c’est dans ces moments là où elle passait le plus souvent par-dessus ses recommandation. Elle réagissait ainsi par pur esprit de contradiction, voulant à sa manière faire ses preuves… Bon certes parfois (souvent ?) pas à son honneur, mais au moins elle avait tenté… Elle avait tant appris en le regardant faire, l’épaulant dès qu’elle en sentait le besoin avec ou sans son accords d’ailleurs. Ecarquillant un instant les yeux de par la surprise induite par l’interrogation, la falmari quitta les yeux de Sean pour le laisser aller voguer un instant de biais… tentant de trouver une réponse adaptée. Il la voulait sincère sur ce sujet, il voulait être rassuré sur un point dont elle ne comprenait pas les tenants.

« C’est une bonne question que tu me poses là… je … enfin je dirais plus forte, car sans toi jamais je n’aurais eut de repère stable au village. Tu as été mon soutient alors que les autres se raillaient de moi, tu as su m’épauler à tous les instants. J’ai beaucoup appris en ta présence, plus que tu ne pourrais l’imaginer… Puis de leur politesse hypocrite franchement je n’en avais que faire… je vivais ma vie sans eux… c’est toi qui me manquait … de ton absence j’ai du grandir, peut être mûrir, et peut être aussi devenir un peu plus forte. Mais ça je m’en fiche ! »


Apparaître forte ou non aux yeux des autres, elle n’en avait que faire. Elle voulait simplement vivre sa petite vie, sans être constamment soumis aux critiques pour tel ou tel comportement. Cependant, elle doutait de sa réponse… Lynn n’arrivait à cerner si elle avait correctement répondu à la question, ou bien si elle avait encore une fois fait fausse route, comme souvent à son actif. Les yeux hésitant toujours fixés dans ceux du falmaris, elle se pinça la lèvre inférieure lorsqu’elle nota l’humidification de ses yeux. Mince, elle avait bien pu dire quoi pour déclencher cet événement si rare… Aussi, en prenant une voix qu’elle voulu rassurante, elle laissa glisser ses doigts sur les rebords des yeux de Sean pour en chasser les perles de larmes qui commençaient à vouloir tomber.


« Làà, arrêtes… »
Elle esquissa un timide sourire du coin des lèvres et continua sur le même ton « Si des larmes coulent, je veux que ça en soit de joie de nous être retrouvé…Ne t’encombre pas de ces pensés. En deux ans les choses changent c’est normal. Tu m’as tant manqué !»

Sur ses paroles et ne sachant pas trop quoi faire, la jeune femme alla se blottir une nouvelle fois contre le torse de son ami. Il se croyait responsable de sa non acceptation parmi son village ?! Il n’avait pas, il avait tout fait pour au contraire… Le fait qu’elle ait réussit seule tenait plutôt qu’elle avait su jouer la carte de la pitié auprès de ses pairs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Domhail
Justicier des bois
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 08/12/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Résistant (viloent ou non, suivant les circonstances)

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Ven 16 Jan - 5:52

« Tu sais quoi? Si ton maître t’offre un jour ta liberté, nous retournerons dans la forêt et je te ferai une grande maison dans les arbres. Un peu comme la cabane que je t’avais faite quand tu étais petite. Moi je m’en souviens, tu m’es tombée dessus une journée d’hiver où le plancher était glacé… Tu avais bien faillit me rompre le cou cette fois là. Ah ça oui, je m’en souviens très bien, j’ai vu trente six chandelles cette journée là! Il faut reconnaître que tu as toujours eu un petit côté maladroit mon petit herbacé. Un peu comme le jour où tu t’es endormie pendant un discours pour une fête au village et que tu as accroché une torche au passage, manquant de faire brûler la cabane et réussissant à faire prendre en feu la barbe du vieux Kinlay. J’ai rarement autant rit pendant un discours de cet ancien là! Remarque que je ne suis pas mieux par moments… Te rappelles-tu quand j’ai fait tomber le sapin de Noël du village sur l’école du village? Tout Ça pour aller replacer l’étoile que j’avais fait tomber pendant notre concours improvisé de boules de neige! Celle là je ne l’Avais pas volé et qu’est-ce que je me suis fais enguirlandé! HAHAHAHAHA! Tu la comprends? Sapin de Noël, guirlande… HAHAHAHAHA! »

Toujours prompt à passer rapidement d’une émotion à l’autre, je m’en étais retourné à de joyeux souvenirs de notre enfance. Nous formions tout un tandem et souvent nous causions quelques catastrophes dans notre sillage. Il fallait dire pour notre défense que la plupart du temps, je ne faisais que défendre Lynn des autres falmaris et qu’à force d’agir on finit par causer du trouble… Mais comment aurais-je pu savoir qu’en arrachant ce piquet de bois, par exemple, pour m’en servir comme d’une masse improvisée, je libèrerais un geyser d’eau? Ou encore que la cruche que j’avais balancé à la tête de cet autre falamri qui avait insulté Lynn était pleine d’huile, causant ainsi un bordel monstre qui fit valser plus d’un des membres du village? Et surtout surtout… Comment aurais pu savoir moi que dans le grenier à nourriture du village les étagères étaient si peu solides? Bon d’a ccord, je dois reconnaître que jouer les grimpeurs pour aller chercher les biscuits préférés de Lynn tout en haut ce n’était pas l’idée du siècle mais ce n’était pas une raison pour faire une structure qui s’effondre comme un jeu de domino franchement!

« Faut dire qu’on a fat les quatre cent coups au village. Je ne sais pas pour toi mais mes parents au lieu de me punir écoutaient plutôt le récit des événements en me mettant simplement en garde. Reconnaissons quand même que je n’en connais pas beaucoup qui se seraient permit de critiquer la façon dont mes parents m’éduquaient. Surtout ma mère qui avait un caractère bien trempé. Te souviens-tu de la fois où elle a mit un coup de poêle au visage du type qui t’avais injurié sur la place centrale? On l’a entendu résonner dans tout le village à ce qu’on dit! Elle t’aimait bien ma mère, elle a toujours été très sensible aux gens différents. C’est pour ça qu’elle s’entendait si bien avec mon père. »

Souvenirs, doux souvenirs d’un monde à jamais perdu… Mieux valait sourire en se les rappelant qu’en pleurer. Tant que la mémoire survivrait, ces moments là je pourrais me les passer en boucle et ce à volonté. C’était quand même la beauté de la chose. Serrant contre moi Lynn et la berçant dans le même temps, je poussai un soupir nostalgique, presque imperceptible en regardant le ciel. Malgré tout le bon de ce ssouvenirs, est-ce que ce serait suffisant pour aider Lynn à s’accrocher à la réalité du monde des humains?

¤Tu es mieux de prendre bien soin d’elle, homme en noir, sinon fois de séquoia, tu le paieras de ta vie…¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Féägan
Petit trèfle sauvage
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 30
Végétal / Pouvoir : trèfle
Date d'inscription : 14/10/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: actif
Position du personnage: contre l'esclavage

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Mar 27 Jan - 13:57

[excuse du retard ......... la tempète a retardé mes plans xD]

Blottit contre son ami, elle sentait son souffle se calmer progressivement, s’apaiser jusqu’à revenir à la normale. Durant ce temps dont elle n’aurait su décrire la longueur Lynn resta simplement immobile, frottant juste par moment son visage contre le torse de Sean en guise de soutient, mais pas plus. De ce câlin, il devait retrouver seul confiance. Le calme enfin là, elle l’écouta dans cette même position avec un fin sourire pendu aux coin des lèvres, se remémorant sans mal les événements évoqués. Sean avait changé du tout au tout, s’enfuyant des sombres pensées, il était passé aux souvenirs plus lointains de leur vie au village, et notamment aux nombreuses bourdes que les deux falmaris avait par mégarde bien souvent réalisé. Car oui des gaffes, ils en avaient bien fait ?! Souriant dans un premier temps, Lynn laissa échapper un bref éclat de rire qu’elle retînt lorsqu’elle visualisa la barbe du vieux Kinlay brûler, comme si elle y était encore. Cependant le sentiment d’allégresse montant, elle ne put s’empêcher de d’éclater littéralement de rire lorsque le grand séquoia émit son jeu de mots sur le sapin de noël et les guirlandes !

Délaissant l’étreinte qu’elle lui prodiguait, elle amena ses mains contre son ventre qui se crispait sous les a coups d’hilarités dont était éprise la jeune trèfle. C’est que les souvenirs de leurs tours revenaient en sa mémoire aussi clair que s’ils avaient eut lieu la veille ! Les chutes, les départs d’incendies, les brisages de pots, de toitures, de planchers (épisode de la grange, où à force de sautiller le plancher de la mezzanine avait finalement cédé, et les deux compères s’étaient retrouvés étalé au sol, sur un tas d’herbes sèches qui avait heureusement amorties leur chute) le tout dans le plus pure état d’esprit involontaire !! Car ils auraient voulu le faire, il était certain qu’aucun d’eux n’aurait réussi à réaliser ces exploits, pour sure !

Relevant son regard sur son ami, alors qu’il reprenait la parole, elle repris ainsi son souffle, une expression de joie nettement ancré sur le visage.

« Mes parents, étaient nettement moins conciliant, eux. J’y avais droit aux punitions ! Pas très sévères certes, mais j’en ai fait des corvées supplémentaires, des lignes, des mise à l’écart, et eut des fessées… Mais bon en comparaisons avec nos fous rires du moment ce n’était rien ! »

Elle finit en tirant la langue alors que Sean lui rappela la fois où effectivement sa mère avait assommée à l’aide d’une poêle à frire un de leur congénère qui s’était moquée d’elle. Lynn adorée cette mère au caractère bine trempé c’est sure, mais tout autant doté d’une sagesse à en faire pâlir plus d’un… Elle aimait se retrouver chez eux, pour simplement l’entendre. Cela changeait tant des petites piques qu’elle recevait chez elle… M’enfin le temps n’était pas aux maussades souvenirs, mais plutôt aux joyeux !

« Ca oui, je m’en souvient ! Ça avait mis un de c’est blanc sur la place avant que tout le monde éclate joyeusement de rire ! »

Et up ! Le fou rire reparti chez Lynn, qui se remémorait encore une fois la scène. Les yeux pétillant, la jeune femme se redressa en suivant pour attraper la main de Sean et l’entraîner en se mordillant la lèvre vers le gazebo juste à côté. Le ciel était maintenant bien dégagé au dessus des deux falmaris… un peu d’escalade, non ?

« Te souvient tu de la cabane que nous avions construit prés de la clairière du point d’eau ?! Que dirais-tu que cette petite … euhm… bâtisse, en devienne un semblant ? Un repère pour nous deux quand nous nous reverrons, non ?! »

Tout en parlant Lynn effleurait des ses doigts le treillis de bois qui entourait une partie du cabanon. Puis soudain elle s’arrêta, apparemment satisfaite de l’emplacement, et de la solidité du tout… Y portant directe son attention, elle entama, toujours pieds nus d’escalader le tout en direction du toit, en continuant de parler

« C’est isolé ici, éloigné de la demeure, et au beau milieu de leur bois. Ça serait idéale, nooOOON ?!! »

Lynn ponctua sa phrase, alors que le treillis qu’elle tenait en ses mains comme prise venait de lâcher sans crier garde, la déséquilibrant nettement par la même occasion vers l’arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Domhail
Justicier des bois
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 08/12/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Résistant (viloent ou non, suivant les circonstances)

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Mer 28 Jan - 2:01

Quand Lynn partit en arrière, elle parvint à heurter une partie plus sensible de mon anatomie, ce qui m’arracha un « oumphf! » de surprise. Déstabilisé, je partis également vers l’arrière, entraînant Lynn avec moi et nous terminâmes notre course dans un petit ruisseau qui coulait non loin après une série épique de dégringolades. Crachotant un peu d’eau à la manière d’un arrosoir, je me mis à tâtonner autour de moi pour retrouver Lynn. Elle gisait non loin de moi, face première dans le ruisseau et je la relevai par la peau du cou en espérant qu’elle aille bien et qu’elle ne soit pas blessée.

« Lynn? Lynn? Ça va? Lynn, réponds mouahahahaha! Oh bon sang Lynn, si tu te voyais la figure! OHOHOH, c’est comme la fois où j’étais tombé face la première dans la boue en tombant de notre cabane, tu as le même masque! Trop drôle! »

Plus de peur que de mal, mon petit trèfle n’avait rien si ce n’était cet « élégant » masque de boue. Ma belle petite Lynn avec une bien drôle de tête, voilà une étonnante et amusante combinaison! Sacrée Lynn, elle n’avait pas perdu son talent inné pour les conséquences comiques lors d’accident. La dernière fois, elle s’en était honorablement tirée mais avec un pantalon troué au niveau du postérieur alors que moi je portais une « ravissante » coiffe, une ruche d’abeille tombée d’un arbre lors de notre audacieuse escapade en forêt qui m’avait laissé avec la tête pleine de miel et de piqures… Je n’avais rien sentis d’autre que cette écœurante odeur de miel pendant les trois jours qui avaient suivis d’ailleurs… Une vraie horreur. Les fesses à l’air contre du miel plein les oreilles, les yeux, le nez, la bouche et des piqures partout? J’aurais prit son sort des dizaines de fois au lieu du mien! Moi qui en plus n’avait jamais été grand amateur de miel…

« Oh bon sang Lynn, tu as toute une allure… Mon petit trèfle adoré, vient là que je te retire ce masque improvisé. Pauvre pauvre petit trèfle… Comme quand nous étions enfants, c’est encore moi qui vais m’occuper de toi après un accident. Viens que je nettoie ta bouille sympathique… On dirait que cette soirée est faite pour nous ramener loin, très loin en arrière… Du temps où la vie nous souriait d’avantage qu’aujourd’hui. »

Je commençai ma tâche de nettoyage avec la même douceur qu’il y avait des années auparavant, refaisant des gestes hérités de l’expérience et de l’habitude, ayant eu à faire ce genre de choses à plus d’une reprises pour lui redonner contenance et un sentiment de mieux être. Il avait bien fallu que je m’occupe d’elle puisque les autres ne l’avaient jamais vraiment fait. Doux souvenirs teintés de nostalgie qui se ramenaient à ma mémoire après avoir été conservés pendant toutes ces années… Mes défenses contre la solitude et l’isolement, je les lui offrais volontiers aujourd’hui pour lui permettre de revivre les plus beaux moments de notre enfance. Chère Lynn…

« Je n’arrive pas à croire que tu as réussi à te débrouiller deux ans sans mes soins exemplaires et professionnels. Toi qui a toujours cherché refuge auprès de moi en cas de problèmes, tu as dû trouver le temps long! »

Plaisantais-je d’un ton plus léger que je n’en avais fait usage depuis bien longtemps… Lynn et son effet positif sur mon humeur, cela tenait presque du miracle… Mais on ne pose pas de questions sur une bénédiction!


Dernière édition par Sean Domhail le Mer 4 Fév - 6:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Féägan
Petit trèfle sauvage
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 30
Végétal / Pouvoir : trèfle
Date d'inscription : 14/10/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: actif
Position du personnage: contre l'esclavage

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Lun 2 Fév - 17:03

Se sentant partir en arrière, la jeune trèfle fut dans un premier temps rassuré de sentir contre elle le corps de Sean, qui en sa tête était censé la retenir… Mais que dans sa tête car bien malencontreusement, loin de s’arrêter à son niveau, elle tomba au sol en écrasant au passage son ami qui lui servit gentiment de coussin, avant de tout deux partir en grande dégringolade et roulé boulé en contre bas de la pente qui juxta posait la bâtisse en bois. Et ainsi sans trop comment comprendre le pourquoi du comment, Lynn se retrouva face contre terre, ou plutôt boue, les fesses en l’air dans une position un peu inconfortable il fallait l’avouer. Cependant l’esprit, prit d’une certaine inertie après cette chute rocambolesque, continuait à tourner alors que le corps lui était bien immobile. Elle ne reprit en partie ses esprits que lorsqu’elle se sentit tirer en arrière par la peau du cou par … ah Sean !! Oh bin il allait bien lui à première vu. Mais pourquoi il riait ainsi, ça, ça resta un mystère dans les premières secondes pour la falmaris, qui n’avait dès lors pas encore compris la situation. Louchant sur son nez pour tenter de voir ce qui le recouvrait, la couche marron qu’elle vit la fit tilter de son état. Si tôt après, sa main vint de sa paume tenter d’enlever une partie de son masque boueux alors qu’un grand sourire plein de dent apparaissait joyeusement. Elle était couverte de boue ! Aussi suivant simplement le mouvement et elle explosa de rire aux côtés de son Sean. Qui d’ailleurs au passage n’était pas mieux qu’elle.

« C’est bon pour le teint ! » Elle s’esclaffa d’un nouveau rire et pu rajouter « Tu n’es pas mieux que moi je te ferais remarquer ! »

Pour finir par une nouvel éclats de rire qui dura quelques instant avant que tout deux ne se calme quelques peu. Leurs regards étaient redevenus bien complices, et si Sean ne s’était pas calmé en premier, leur hilarité aurait pu encore durer un bon bout de temps ! A moitié calmé, la falmari s’essuya du mieux qu’elle put les larmes de joie qui avait coulé, étalant dans le même temps encore plus la terre qui recouvrait son visage. Regardant son compagnon avec de grands yeux heureux, elle sourit simplement à ses paroles, et s’approcha doucement de lui. Combien de fois Sean avait-il pris ainsi soin d’elle après leur péripétie… elle n’aurait su le dire vu leur nombre. Tout deux avaient subi les assauts, avaient été recouverts de diverses choses : ortie, terre, abeille, paille, feuille, eau, soupe villageoise et bien d’autre ! Mais toujours à la fin, c’était lui qui prenait soin d’elle. C’est pourquoi bien docilement, elle vînt s’agenouiller à ses côtés, appréciant chacune de ses attentions dans sa toilette comme de tendre caresse qui lui rappelait tout ses vieux instants.

Les yeux clos, elle se laissa faire. Ne se préoccupant pas le moins du monde de ce que penserait Mr Ace lorsqu’il la verrait rentrer toute mouillée, et vêtue d’une robe recouverte d’un mélange d’herbe, feuille, boue, eau… Pas très reluisant comme retour au manoir, mais bon tans pis, elle trouverait une explication en temps voulut. Là, c’était les douces attentions de son Sean qui prévalaient, bien que dans le même temps la trèfle tentait elle aussi de nettoyer en partie son ami. L’isolement dans leur village les avait rapproché irrémédiablement rapproché, sans qu’ils ne se rendent vraiment compte du bienfait de leur présence mutuelle… Ce n’était que maintenant qu’elle l’avait enfin retrouvé, que Lynn comprenait enfin l’ampleur de ses sentiments… elle l’aimait, chose étrange pour elle, mais ça ne pouvait être que ça… Les paroles qu’il sortit ensuite lui firent rouvrir les paupières moitié clause.

« Comme quoi … »

La réponse avait fusé alors qu’une lueur malicieuse était apparue dans ses yeux... Lynn avait un tour en préparation ! Et d’ailleurs sans plus attendre elle attrapa un peu de boue de sa main gauche et l’envoya directe sur Sean, sans se préoccuper de là où ça allait atterrir. Au diable les pensées nostalgiques et mélo dramatique à souhait ! Souhaitant fêter leur retrouvaille comme il le fallait, la fougueuse falmari se jeta, bras en avant sur Sean, dans la ferme attention de le soumettre à la pire des tortures qu’il soit : les chatouilles !!

« Nous avons deux ans à rattraper alors ! » lança –t-elle au même instant avec un grand sourire.


C’est qu’elle le connaissait son doux Sean… tant ses points forts, que ses points faibles. Et là oui c’est çà, juste sous les côtes c’était l’un des points les plus sensibles aux chatouilles qu’il avait ! Tentant malgré les gesticulations de son ami d’attendre sa cible, Lynn se remémorait bien malgré elle les vieux souvenirs de leurs batailles de chatouille. Tout deux aussi sensible l’un et l’autre à cette sensation, ces mini combats pouvaient durer jusqu’à essoufflement des deux ou seulement d’un … Chose qui prenait plus ou moins de temps, mais qui en règle générale finissait en ayant vidé les deux protagonistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Domhail
Justicier des bois
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 08/12/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Résistant (viloent ou non, suivant les circonstances)

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Mer 4 Fév - 6:43

La petite trèfle se faisait guerrière maintenant? Hors de question de la laisser toucher à mes côtes! Ah mais c’était que j’étais chatouilleux moi hein! Et je ne tenais absolument pas à devenir la cible d’une attaque aussi redoutable. Lynn n’avait qu’à bien se tenir car je comptais défendre chèrement ma peau, non mais sans blague! Hors de question de capituler ou de subir, la seule option était de se battre également et de repousser l’assaut. S’ensuivit alors une lutte acharnée pour savoir qui parviendrait à chatouiller l’autre en premier. Combat puéril et enfantin s’il en était, je le concédais volontiers. Mais je n’en avais rien à faire puisque c’était au nom de l’amusement et de la nostalgie. En d’autres circonstances j’aurais hésité pour ne pas dire refusé. Dans l’instant, cette option ne se présentait même pas! On a beau vouloir grandir, il faut parfois savoir retomber en enfance pour mieux survivre au monde. Chose que je me garderais bien de dire à Lynn. Son cœur d’enfant ne l’aurait pas comprit et je ne tenais pas à ajouter à ses interrogations un poids supplémentaire et somme toute inutile.

Gigotant et gesticulant dans tous les sens et disposant d’une allonge plus grande, e devais toutefois faire face à la rapidité et l’agilité de Lynn qui avait plus d’aisance à esquiver mes attaque qui se basaient davantage sur mes aptitudes physiques que la finesse. Cela dit, ni elle ni moi n’étions disposés à céder ne serait qu’un centimètre de terrain à l’autre. La concentration se lisait dans nos regards et Lynn poussait le zèle jusqu’à la grimace de réflexion, image comique qui faillit me faire perdre de vue les assauts répétés et incessants de mon petit trèfle. Elle faisait usage de tactiques sans même s’en rendre compte cette petite et c’est-ce qui faisait son charme. Elle avait le don de faire des choses sans s’en rendre compte qui au final s’avéraient très efficaces. Mais n’allez pas lui demander de refaire ce qu’elle venait de faire inconsciemment. J’avais essayé une fois par le passé et je m’étais juré de ne plus jamais recommencer… Un œil au beurre noir étant pour moi un argument de taille pour m’abstenir de vouloir étudier et comprendre le phénomène. Sacrée Lynn, pleine de surprises, elle aurait toujours le tour de rendre le mot impossible complètement erroné…

Et nous luttions et luttions encore dans un combat farouche et presque déterminé, chacun des combattants incapables de porter un coup à l’autre, incapable de toucher autre chose que les avants bras, les mains ou les bras de son adversaire… Il fallait croire que deux ans n’avait pas été synonyme de ramollissement de nos compétences dans l’art de la guerre de chatouilles. Autrement, nous aurions déjà eu un vainqueur. Et ce n’était pas sur le point d’arriver. Car je ne cèderais pas et Lynn encore moins. Elle pouvait se montrer pire qu’un troupeau de mules cette petite quand elle le désirait et quand elle voulait quelque chose, elle donnait son 110% pour l’obtenir. Ces efforts n’étaient pas toujours couronnés de succès… Mais elle avait au moins le mérite de tenter sa chance et de faire son possible. Et cela forçait le respect car sous son aspect frêle, ma douce et tendre Lynn cachait des forces insoupçonnées. Le proverbe disait donc vrai : méfiez-vous de l’eau qui dort. Dans le cas de Lynn, cela s’appliquait plus qu’à merveille pour tout dire…


« Je ne cèderai pas ma petite Lynn, je ne te laisserai pas gagner. Si tu veux la victoire, tu devras faire plus que ce que tu fais là car je ne te cèderai pas un millimètre de terrain! Mes côtes vont rester vierges de tes chatouilles, c’est une certitude! Mais pas les tiennes car je sortirai grand vainqueur de ce affrontement, c’est une question d’honneur! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Féägan
Petit trèfle sauvage
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 30
Végétal / Pouvoir : trèfle
Date d'inscription : 14/10/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: actif
Position du personnage: contre l'esclavage

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Mar 10 Fév - 12:20


La lutte enfantine dura un bon moment entre les deux amis. Chacun mettant en oeuvre les capacités qui étaient siennes dans le but de recevoir le moins de chatouilles du camp adverse. Ainsi Lynn mit toutes ses forces dans son agilité et sa rapidité afin d’éviter au maximum les étaux auxquelles pouvaient ressembler les mains de Sean lorsqu’elles réussissaient à prendre prise sur elle. En effet, bien plus puissante qu’elle, Sean avait cependant le plus grand mal à réussir à attendre les points sensibles de la falmaris qui se défendait du mieux possible avec son agilité et ses feintes…

Toute concentrée sur ses gesticulations bien instinctives, Lynn n’écouta que d’une oreille distraite les paroles de son adversaire… En en comprenant un minimum le sens bien sure (ou presque). Alors comme ça il ne céderait pas … mouahahahahaha bin elle non plus d’abords ! Foi de trèfle ! Elle réussirait à vaincre le grand séquoia ! Ou pas… Car bon, elle avait beau réussir à garder un petit avantage, la jeune femme commençait sérieusement à fatiguer… Il faut dire que la lutte commençait à durer maintenant, et malgré la détermination, l’entêtement digne d’un troupeau de mules à la mauvaise lune, Lynn ne pouvait lutter contre la fatigue qui venait insidieusement ralentir ses mouvements. Ainsi pour se donner un petit coup de fouet, elle lâcha en une réponse décalée aux paroles de son ami :

« C’est ce qu on va voir ! Comme si j’allais te laisser gagné … Dans tes rêves oui ! »

Le petit coup de faiblesse s’effaça alors aussitôt qu’elle prononça ces paroles sur un ton pourtant clairement enjoué. Recentrée sur son obstination initiale, elle regagna le brin d’agilité et de rapidité qui avait été ses armes au début de l’affrontement…Le seul soucis, et que bien vite ce sursaut d’énergie déclina, la laissant bien à découverts des assauts de son fougueux ami, qui bien au contraire d’elle ne semblait pas touché par une once de fatigue. C’était pas du jeu !!! Ca y était, Sean trouva enfin une ouverture, et y pénétra sans vergogne pour déverser un flot de chatouilles au niveau des côtes de la falmaris. Prise de grands éclats de rire, alors qu’elle baissait sa garde et Lynn se débâta vainement afin de se soustraire aux mains baladeuses. Se tortillant dans tout les sens pour atténuer les chatouilles qui lui provoquaient des éclats de rire dans tout les sens, la trèfles exténuée par cette nuit plus que mouvementée en vînt à demander un traité de paix, entrecoupée de rire, d’esclaffements et compagnie.

« NooOOoon arrêtes !! Ca chatouille … NoOn !! J’abandoOOone ! …. SeaAAN ! Arrêtes, t’as gagné !! …. SteuuplaiIIiiit !!! »


Progressivement, les chatouilles cessèrent, et Lynn pu reprendre son souffle en se tenant les abdominaux douloureux à force de se les contracter sous les coups de rire. Le souffle encore court, et le corps allongé sur le flan par terre, elle releva un regard malicieux sur le vainqueur de cette manche, tout en se relevant, assise en tailleur.


« Tu gagnes toujours…c’est pas du jeu »

Phrase aux sonorités bien enfantine elle l’accordait, mais bon c’était pour s’amuser alors bon pas la peine de se prendre non plus au sérieux ! Puis elle l’aurait sa revanche… Un jour elle réussirait à le battre !

« J’y arriverais u… »

Ca phrase fut alors coupée d’un grand bâillement qu’elle se dépêcha de cacher avec l’une de ses mains, ce mettant par la même occasion un peu plus de terre sur le visage. Bâillement qui fut lui-même suivit par des frissonnements qui parcoururent le corps trempé et boueux par endroit de la falmari. Signes flagrants d’une fatigue bien prononcée, Lynn en fut cependant surprise, et se frottant les yeux de ses doigts, elle dardait un regard déterminé sur son tendre Sean. Non elle ne voulait pas partir…Elle ne voulait pas laisser cette soirée se terminer ainsi, si vite, elle ne voulait pas se retrouver une nouvelle fois toute seule… Non, il n’en était pas question, leurs deux ans de séparations étaient loin d’être encore comblés, ce n’était qu’un petit coup de faiblesse, rien de plus ! Déterminée à ne pas montrer la fatigue qu’elle sentait monter en elle, elle arrêta alors de se frotter les yeux, faisant mine d’essayer de s’enlever négligemment la terre qui recouvrait une nouvelle fois son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Domhail
Justicier des bois
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 08/12/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Résistant (viloent ou non, suivant les circonstances)

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Mer 11 Fév - 3:21

Ah tiens, non seulement cette chère Lynn capitulait mais en plus elle faisait montre de fatigue. Il faudrait encore que j’aille la mettre au lit… Elle avait toujours voulu veiller plus tard que tout le monde, faire son indépendante et sa créature nocturne. Sauf que les plantes comme tout le reste se doivent de dormir de temps en temps! Et elle n’y faisait pas exception! Prenant un air à demi sévère mais néanmoins sérieux, je repris un discours que je n’avais pas utilisé depuis un bon deux ans pour la convaincre d’aller dormir… Bon sang, même à son âge il fallait encore que je veille au grain. Mon petit trèfle resterait effectivement toujours plus près de la pousse dans sa tête qu’autre chose… et c’est justement cette naïveté toute innocente que faisait son charme.

« Lynn Féägan, me prendrais-tu par le plus grand des hasards pour un séquoia aveugle? On ne me la fait pas à moi! Je peux voir ta fatigue. Au lit, jeune femme, avant que tu ne t’endormes debout! Et si tu es sage, je resterai jusqu’à ce que tu sois endormie. Mais tu as quel âge non de non! Pour un peu et je devrais encore te courir après comme quand tu étais plus jeune ou essayer d’éviter que tu ne me mordes, petit trèfle sauvage… »

Je la pris comme une poche de pomme de terre sur mes épaules, la ramenant de force vers son domicile pendant qu’elle se débattait comme un beau diable pour reposer pieds sur le plancher des vaches. Mais moi je savais que c’était hors de question. Le problème serait de la ramener dans sa chambre sans être vu de ses propriétaires. Avec mon gabarit, je ne passais clairement pas inaperçu… et avant toute chose il fallait tenter de réparer d’une main le drôle de machin en bois auquel Lynn était monté… Beaucoup à faire pour peu de temps. Ce n’était jamais simple avec Lynn, il y avait toujours un petit quelque chose de compliqué pour venir changer la donne. Mais j’y étais habitué, la dernière fois j’avais dû remonter une ravine avec elle dans la même position. Bon d’accord, j’avais faillit me rompre le cou mais je l’avais ramenée à son lit!

« Tu es impossible, Lynn, vraiment impossible. Il te faut un mari et vite avant que tu ne fasses d’autres bêtises… Que vas-tu faire pendant mon absence hum? Encore des gaffes? La reine des gaffes c’est toi, nos le savons tout les deux. Comme la fois où tu m’as pris pour un cambrioleur et que tu m’as brûlé le crâna avec ce chandelier plein de cire chaude… Mais je ne t’échangerais pour rien au monde, tu le sais ça… »

Bon, nous étions de retour au gazebo que je réparai sommairement vu les moyens du bord et avec une furie qui me martelait le dos de ses petits poings. Un fois que ce fut fait, je repris la direction de son domicile et aux coups suivirent les insultes. Si on pouvait qualifier cela d’insultes évidemment. Lynn détestait que je fasse les choses à sa place. Mais au fond d’elle, elle savait autant que moi que j’avais raison et elle tort. Certaines choses ne changeaient effectivement jamais et cette chère Lynn n’y faisait pas exception. Cette scène semblait presque irréelle et hors du temps tant elle semblait tirée directement de mon passé et non pas une action du présent. Et c’était la beauté de la chose. Avec Lynn, on sortait du temps pour revivre encore et encore le parfait bonheur. Petit trèfle porte bonheur… Elle resterait toujours celle qui occupait une place si spéciale à mon cœur, amie fidèle qui avait rendu mon enfance un peu moins désagréable. Et bien sûr, cet état de fait était réciproque : j’avais eu ma part de positivisme sur son existence moi aussi. Une belle paire, comme aurait dit mon père…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Féägan
Petit trèfle sauvage
avatar

Féminin Nombre de messages : 80
Age : 30
Végétal / Pouvoir : trèfle
Date d'inscription : 14/10/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: actif
Position du personnage: contre l'esclavage

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Ven 13 Fév - 22:11

Acquiesçant muettement aux paroles de son ami, Lynn se sentit soudain soulevée pour être déposée avec ‘’une extrême délicatesse’’ sur les épaules de Sean. Prise par surprise elle se laissa faire, mais quand sa situation fut plus clair elle commença aussitôt à se débattre telle une sauvageonne, tapant énergiquement des poings et des pieds sur le falmari.

« HeeEEeey !! Reposes moi par terre !! Je sais marcher, Seaaaaan !!!! Lâches moi !!!!! »

Continuant de gesticuler dans tout les sens pour tenter de se défaire de l’emprise de son ami, elle sentit l’étreinte qu’il exerçait sur son dos se durcir quelques peu alors qu’ils venaient d’arriver en haut de la butte. Ne pouvant voir la direction que prenait le Séquoia, Lynn se douta fortement qu’il irait en premier lieu tenter de réparer la bêtise qu’elle avait faite se soir… Et s’en fut le cas, comme prévu. Toujours aussi attentionnée et méticuleux pour réparer les bourdes qu’elle pouvait commettre. Et cela avec toujours autant de sang froid, sans jamais le lui en vouloir de le lui imposer une telle tâche. Aussi pour lui permettre de pouvoir mettre à peu près en place le treillis comme il faut Lynn se calma, espérant en elle même que Sean veuille bien la faire descendre de son perchoir…

« Pardon Sean… mais fait moi descendre s’il te plait, j’ai des jambes tu sais. Puis tu pourras réparer plus facilement et je pourrais t’aider ! Je ne m’enfuirais pas promis ! »

Mais il n’en démordit pas d’un pouce, et au contraire maintînt son entrave sur le dos de la falmari. Fronçant les sourcils alors que la falmari se remit en route et finit de la réprimander, Lynn recommença son manège. Seulement cette fois-ci elle reconnut sans problèmes le chemin que venait de prendre Sean : il la ramenait directe au manoir… Ainsi aux coups, gesticulations, paroles diverses se succéda une panique de plus en plus grande. Non, elle ne voulait pas que la nuit se termine, elle ne voulait pas quitter une nouvelle fois son séquoia…

« Non.. non pas, pas part là ...» Laissa –t-elle sortir d’une voix tremblante

Elle ne voulait pas que tout ceci cesse. Arrêtant de se débattre comme un sauvageonne, elle se calma d’un coup, se tordant comme elle put pour s’accrocher à son transporteur du soir, les yeux larmoyants. Elle le savait, il avait raison d’agir ainsi, de la brusquer un peu pour son bien. Elle était bien fatiguée, il lui fallait aller se reposer… chez les gens chez qui elle avait promis de rester le temps de comprendre son nouvel environnement. Pourtant se séparer de Sean lui apparut comme un grand déchirement. Elle l’avait enfin retrouvé, tout deux étaient de nouveaux ensemble. Se mordant la lèvre inférieure, la jeune femme enfouit son visage dans le dos du séquoia, s’y appuyant elle laissa quelques larmes s’écouler sur son dos avant d’avouer à demi mots.


« Je …je ne veux pas que tu me laisses, pas encore »

Elle prit ensuite une grande inspiration entrecoupée de mini sanglots causé par son affolement, et continua quand elle sentit qu'elle commençait à se calmer aidé des attentions de Sean.

"Les Mc Cartaight doivent être couchés maintenant et ma chambre est au sous sol... On peut s'y rendre sans risque... Je vais te montrer le chemin le plus sur, suis moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Domhail
Justicier des bois
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 08/12/2008

Feuille de personnage
Statut du joueur: Actif
Position du personnage: Résistant (viloent ou non, suivant les circonstances)

MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   Sam 14 Fév - 2:00

Je la savais triste et apeurée, cette vilaine peur de se réveiller demain en croyant avoir rêvé, ce manque et ce petit cœur si triste étant choses que je voulais lui éviter. Il me fallait la rassurer. Faire en sorte qu’elle se sente bien. Agir de nouveau en protecteur. Et ça je savais le faire mieux que quiconque. Séchant ses larmes, je la regardai ensuite très sérieusement dans les yeux pour lui prouver que je ne mentais pas.

« Ne pleure pas mon petit trèfle. Je ne partirai pas tout de suite… Pas avant que tu ne sois dans le monde des rêves. Je te le promets. Foi de séquoia. »

Pour la rassurer, je déposai un doux baiser sur son front, histoire de la rassurer avant de prendre sa petite main dans la mienne et de la laisser me guider. Elle me mena par conséquent là où elle vivait et je fus forcé de reconnaître que ce n’était pas si mal que cela après tout… Sans trop comprendre pourquoi, je commençai à changer d’idée à l’égard de ce Ace McCarthaigh, son propriétaire… S’il pouvait lui offrir une belle vie… Je ne voyais pas trop d’objection. Pas quand cela concernait ma petite Lynn. Et quand je vis sa chambre… Je changeai radicalement d’avis : cet homme là avait vraiment le pouvoir de remettre un sourire sur le visage de mon petit trèfle…

Elle me mena jusqu’à sa chambre, refusant obstinément de lâcher ma main. Elle ne le fit que lorsqu’elle se changea pour aller dormir et j’allai prendre place sur le lit à ses côtés, sa tête reposant sur mon ventre, comme au bon vieux temps. Souvenirs, souvenirs… Je la sentais plus détendue et pour rendre le souvenir plus vrai, je me glissai avec elle sous les couvertures, prenant son petit corps tiède contre mon grand corps chaud, la rassurant de ma présence et de ma chaleur. Brave petit trèfle nostalgique…


« On va faire comme au bon vieux temps : une histoire avant le dodo. Je suis sûr que tu vas aimer. Alors il était une fois dans une forêt lointaine… »

Mais avant de commencer elle réclama un bisou de bonne nuit. Chose que je lui accordai mais le baiser fut plus mature et plus amoureux, issu de nos sentiments nouveaux. Et je commençai mon récit. J’étais à l’aise avec les mots et malgré la fatigue, je savais que Lynn buvait mes mots… Jusqu’à ce que sa respiration claire et régulière ne me révèle qu’elle s’était endormi ses petites mains tenant encore mon vêtement. J’aurais pu partir et la laisser là. Mais j’en fus incapable. Je décidai de jouer les clandestins pour le salut de son sommeil et restai à son chevet. Je la sentais remuer un peu pendant son sommeil et redoutant un cauchemar, je passai ma main dans ses cheveux, geste rassurant hérité de l’expérience. Lynn ne serait plus seule. Je serais avec elle au moins jusqu’à demain.

Au bout d’un temps… La fatigue me gagna moi aussi et je m’endormis contre Lynn, un bras protecteur en travers de son corps. C’était la première fois en deux ans que je dormais véritablement et que j’avais l’impression d’être complètement moi… Et ma dernière pensée avant de m’endormir alla à Lynn, mon petit trèfle, celle qui faisait battre mon cœur et qui me faisait sourire.


¤Bonne nuit petit trèfle, fais de beaux rêves…¤


[fin du topic]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles (PV Lynn)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles (PV Lynn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Muileata : Diamond Mine :: Hors RP :: Corbeille :: Corbeille RP-
Sauter vers: