Muileata : Diamond Mine


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Longue attente ... [Matthew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kiara Valfus
Petite mimosa à patte
avatar

Nombre de messages : 19
Végétal / Pouvoir : Mimosa
Date d'inscription : 16/09/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Longue attente ... [Matthew]   Jeu 20 Sep - 0:01

Le voyage qui éloignait Kiara de sa forêt était long. Enfin du moins c'est que ce pensait la petite, car elle avait passé son temps attaché. Au début elle c'était débattu, avait tenté de mordre. Mais tout ce qu'elle avait récolté c'était une gifle qui l'avait laissé sonner quelques temps. À son réveil elle avait recommencé le même manège. Elle ne voulait pas être loin de sa forêt, même si elle savait pertinemment que maintenant c'était sans espoir. Sa lui apprendra de tomber dans un piège aussi stupide. Un truc qui lui restait encore en travers de la gorge.

Vers la fin du voyage les deux hommes l'avaient emmené dans cet endroit. On lui avait détaché les mains et les pieds, pour l'attacher à nouveau, mais avec des chaînes cette fois. Elle n'avait pas protesté une seule seconde, car elle était beaucoup trop fatiguée pour lutter. À ce moment elle avait regretté de ne pas avoir économisé son énergie, mais maintenant c'était trop tard. Il n'y avait pas de retour en arrière.
Cela faisait une semaine qu'elle était enfermée dans cet endroit. Bien entendu il y avait tout ce qu'il faut pour qu'elle se sente bien, en quelque sorte. Mais sa restait quand même une prison en plein milieu d'une ville d'humain. Elle qui avait passé pas mal de temps à les fuir, elle était condamné à vivre auprès d'eux.

Elle maudissait tout le monde, et surtout les visiteurs qui passait devant l'entrée de sa belle cage. Elle avait peur que l'un d'eux s'arrête pour la regarder, et encore plus peur d'être vendu. Cela faisaient maintenant deux semaines qu'elle étaient ici, et personne ne c'était encore arrêté. Ce qui ne rassurait pas du tout Kiara, car plus elle attendait et plus elle était tendue. Déjà elle ressentait une douleur à la base de la nuque, sans doute l'anxiété, mélanger au fait qu'elle ne se plaçait jamais bien quand elle dormait.
Ses poignets étaient tout endoloris à force de tirer un peu sur les chaînes chaque jour. Dessous elle sentait que sa peau commençait sérieusement à s'irriter, et que bientôt elle allait saigner à ces endroits là. Pourtant sa ne l'empêcher pas de continuer, bien qu'avec modération car elle n'avait pas non plus envie de se blesser inutilement. Mais ses chaînes la gênait tellement ... Et puis se manque de vent, la brise matinale lui manquait beaucoup. Le vent frais qui apporter le parfum des plantes, et surtout le parfum de sa plante favorite. Entre ses murs elle ne pouvait rien sentir, pas même le vrai contacte du soleil sur sa peau.

C'était le début de la troisième semaine depuis son arrivé. Kiara commençait enfin à se rendre compte qu'elle ne reverrait plus jamais sa forêt. Complètement recroquevillé dans la position du foetus, elle attendait. Peut être qu'aujourd'hui quelqu'un allait la remarquer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Hanson
Matthew l’extraterrestre
Un emo dans la ville
avatar

Nombre de messages : 20
Maître/Esclave de : Maître d'un Mimosa sur pattes
Métier : Chômeur désespéré
Date d'inscription : 18/09/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Longue attente ... [Matthew]   Sam 22 Sep - 15:43

Ca fait déjà quelques temps que je me sens seul dans mon grand appartement. Il pourrait facilement abriter 5 personnes, voir 6, alors, juste pour moi, ça fait trop. Mais j'ai prévus de ramener Lilian bientôt, elle me manque beaucoup. Sa petite frimousse adorable, son sourire éternel. Et puis, je sais que chez mes vieux, elle ne sera pas heureuse. C'est à peine si mes parents la remarque, bien que notre mère se soit montré un tantinet plus concernée par sa fille. Peut être parce que justement c'était une fille. En fait, je crois qu'avec mes parents, j'ai trouvé beaucoup plus compliqué que moi ...

Et voila, une nouvelle matinée commence. A Muileata, difficile de trouver un travail en relation avec l'art. C'est une ville minière, alors forcément, les activités ne sont pas très artistiques. Heureusement que mes tableaux me rapportent pas mal d'argent. Je peux très bien survivre avec mon compte en banque remplit tous les mois par une jolie somme offerte par mes parents. Même après mon départ, ils continuent à m'entretenir ... A croire qu'ils veulent me garder à distance. Mais j'en profite bien, avec ces thunes, je peux vivre facile deux moi en faisant pas mal d'excès. Et puis, derrière tout ça, un livret blindé de fric, que j'ai débloqué à la banque en imitant la signature de mes parents. Mes vieux sont comme ça. Ils ne m'ont jamais aimé, pensant sans doute que l'argent suffirait à mon bonheur ... Résultat, je les déteste, et je me suis cassé de chez moi. Quelle réussite Monsieur et Madame Hanson, je vous félicite !

Enfin bref ... Aujourd'hui, j'ai décidé de me rendre chez le fleuriste. Je vous vois d'ici, 'mais pourquoi va-t-il acheter des fleurs ?'. Ce n'est pas tout à fait ce que l'on pourrait penser. Je vais en réalité acheter ... un être vivant. Plus précisément, un Falmari. J'ai pris connaissance de ces étranges créatures en lisant quelques livres sur Muileata, tout juste avant d'y partir. Des hommes et des femmes, pouvant se transformer en plantes. Ils sont nécessaires pour la survie ... des vampires ! Oui, vous m'avez bien lus, des vampires ! Ces créatures de la nuit dont on ne soupçonne même pas l'existence ... Ils sont tous Irlandais, à quelques très rares exceptions. Je veux en acheter au moins un. Non pas par caprice, mais parce que je me doute bien que ces êtres sont malheureux. Et la tristesse des gens me touchent à un point que l'on n'imagine même pas en me voyant. Alors, si je peux en aider quelques uns ...

Et c'est aujourd'hui, un jour pluvieux, que j'ai décidé d'acheter un Falmari ... ce mot, 'acheter', pour un être vivant ... Ca me hérisse le poil ! Je déteste ce mot ! Si seulement il pouvait disparaître. Ce ne sont pas choses ! Moi voila, j'y vais quand même, dans cette boutique de fleurs ... J'entre. Un vendeur me saute aussitôt dessus.


« Bonjour monsieur ! Que dési ...
- Taisez vous ! Je l’interromps. Je ne le supporte pas ... Pourquoi ? Parce qu'il ne semble pas avoir de scrupules à faire ça ... Laissez moi, je peux très bien me débrouiller seul ! »

Je me détourne, lui jetant un regard de mépris. C'est lui qui mériterait d'être cage. Pas les autres ... Je regarde un peu partout autour de moi. Je n'avais pas encore mesuré l'ampleur de ce commerce humain. Autant de Falmaris en cage ... C'est insensé ... inhumain ... Comment peux-t-on leur faire ça ? Je m'approche d'une cage. Elles sont toutes remplis de plantes diverses, comme pour aider les créatures à se sentir bien. Pitoyable ... On les mets en cage, en leur redonnant un certain environnement. Alors pourquoi ne pas les laissez dans leur nature si on veut leur recréer une parcelle, même minime, de forêt ?

Et me voila déjà passant devant une cage. Je regarde brièvement la créature s'y trouvant, en position foetale. Je n’aperçois d’elle que des cheveux bleus gris d’une couleur saisissante. Je m’arrête. Leur couleur est si étrange et si belle qu’elle me scotch sur place ! Je n’en ai jamais vu d’une telle beauté. Les piailleuses de là où j’étais avant dirais que cette couleur « déchire sa race », et en seraient « grave jalouse ‘tain ! ». Je soupire à cette pensée. Voila que maintenant, leurs remarques que je jugeais si débiles me manqueraient presque. Je n’ai pas d’amis ici, je connais personne, et croyez moi, à 19 ans, c’est pas facile d’être aussi isolé, surtout quand on déteste la solitude !

Mais je ne peux pas arrêter de la regarder. Cette couleur … Rien que pour ça, je pourrai l’acheter ! Arf … Revoilà ce mot que je déteste tant … Je sais, je suis étrange, je suis ‘paradoxal’ comme s’éclataient à le répéter tous les psys que j’ai usé ! Mais d’un autre côté, je vous défis de me trouver une seule personne qu’est aussi clair que d’l’eau ! Enfin bref. Cette une femme. Je le remarque à la finesse de ses mains et de ses jambes que je peux apercevoir. Et puis avec une chevelure pareille ça doit en être une, on voit rarement des mecs aussi efféminés et qui font autant gaffe à ressembler à des nanas.

Bon … Faudrait peut être que je me décide à parler nan ? Je sais bien que je ne suis pas toujours un grand bavard – ni souriant d’ailleurs – mais quand même ! Bon allez j’me lance ! Essayons d’être doux, ça doit déjà pas être facile pour elle.


« Salut miss ! – Va-t-elle redresser la tête ? – Moi c’est Matthew, mais appelle moi Matt. Tu veux venir avec moi ? – Et si elle refuse ? Mieux vaudrait préciser quelques petites choses … Mais … Comment elle s’appelle déjà ? – C’est quoi ton nom ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara Valfus
Petite mimosa à patte
avatar

Nombre de messages : 19
Végétal / Pouvoir : Mimosa
Date d'inscription : 16/09/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Longue attente ... [Matthew]   Sam 22 Sep - 16:15

Voilà maintenant que le magasin était à nouveau ouvert, pour une autre journée d’attente. Kiara n’avait pas changé de position. Elle se sentait en sécurité dans la position du fœtus. Les yeux fermés elle ne voyait pas ce qui se passait de l’autre côté de sa cage, totalement concentré sur les plantes pour se donner une petite illusion. Mais seulement une petite illusion, car les chaînes qui lui entravait les poignets pesait lourds sur ses dernier. Même si avec le temps elle aurait dû s’y habituer.
Des bruits de pas c’étaient fait entendre, et déjà le vendeur sauter sur son client pour lui demander ce qu’il voulait. Ou plutôt elle, car c’est une voix féminine qui avait répondu. Le cœur de Kiara s’accéléra quand elle entendu les pas passer devant sa cage, mais elles ne s’arrêtèrent pas. La petite en fut grandement soulagée, mais aussi un peu triste. Après trois semaines en captivité elle commençait à vouloir sortir, même si sa signifiait se faire acheter. Mais en même temps comme elle ne voulait pas appartenir à un humain …

Les minutes défilaient et la femme repartit avec un falmari. Kiara n’avait pas levé la tête pour voir qui était le chanceux, ou le malchanceux, qui était partit. L’ennui commençait à emporter l’esprit de Kiara ailleurs. Elle perdit le compte des minutes, et était maintenant dans un état de demi sommeil. Elle n’avait pas fait attention à l’entrée d’un nouveau client, ni même au pas qui s’était arrêté devant la cage. Pourtant une sorte de sonnette d’alarme avait résonné dans la tête de Kiara. Comme si elle sentait qu’elle était observé, pourtant elle ne bougea pas d’un pouce, après tout il regardait peut être le falmari d’en face. Mais non, une voix douce, qui paraissait gentil résonna à son oreille, plus proche qu’elle ne s’y attendait. Elle releva brusquement la tête dans un mouvement de sursaut. Se tenant sur ses avant bras elle regarda cette personne d’un air étonné. Depuis trois semaines qu’elle était là personne n’avait parlé à un falmari, et encore moins à elle. Ce devait être une grande première dans se magasin, enfin en tout cas c’est ce qui venait tout naturellement dans l’esprit de Kiara.


"Matt ?"

Sa nature méfiante venait juste de se réveiller, lui disant de ne pas lui parler et de répondre non. Mais elle avait envie de sortir d’ici, et pour une fois elle avait bien envie de dire m**de à sa méfiance. Doucement elle sentit la peur la parcourir, si il la regardait c’était peut être qu’il avait l’intention de l’acheter. Elle était peut être pas prête à vouloir sortir d’ici, mais en même temps sa lui ferait du bien de ressentir l’air frais, et de se dégourdir à nouveau les jambes. Même si c’était pour aller dans un lieu qui n’était pas sa forêt natale.


"K … Kiara …"

Elle dévisagea longuement ce Matthew, après tout les piercings sur le visage, et puis son look générale. On ne rencontrait pas souvent ce genre de personne, surtout quelqu’un qui s’adresse à un falmari avant même de l’avoir acheté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Hanson
Matthew l’extraterrestre
Un emo dans la ville
avatar

Nombre de messages : 20
Maître/Esclave de : Maître d'un Mimosa sur pattes
Métier : Chômeur désespéré
Date d'inscription : 18/09/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Longue attente ... [Matthew]   Dim 2 Déc - 17:00

Je me surprend à être plutôt silencieux. Je ne sais pas trop quoi. Ouais, je l'avoue je suis plutôt gêné. On achète pas un être vivant tous les jours quoi ! Mais elle me paraît trop méfiante et distante ... La manière dont elle prononce mon nom est très significative. Je ferai p'têtre mieux de partir nan ? Roh, et puis zut ! Si je veux faire une heureuse, il va bien falloir s'y mettre. J'pense pas qu'elle sera malheureuse avec moi. J'espère ...

Elle me dévisage. Ca me ferait presque sourire, étrangement. Je sais, je sais, je suis très bizarre. Mais c'est marrant de voir comment les gens regardent ceux qui sont différents. On est tout le temps fixés comme si on était des bêtes curieuses, des extraterrestres presque ! Souvent, c'est grave lourd, et ça saoule, mais là, j'sais pas trop pourquoi, ça m'amuse. Ouais, j'vous l'ai déjà dit j'suis paradoxal. Et j'm'en tape ! Si je devais m'arrêter, me poser des questions, et changer à chaque fois que les gens me trouveraient bizarre en me voyant, alors j'aurai pas finit ! Autant ne plus sortir de chez moi et ne voir personne, ce serait plus simple.

Mais ça, on s'en moque. Kiara ... Tient, c'est un joli prénom. Il sonne un peu étrangement à mes oreilles. Comme un nom exotique, m'inspirant des parfums de fleurs douce et piquante, amers et sucrées. Une forêt tropicale, un lieu isolé et secret, mille et un mystères à découvrir, trésors fabuleux et insoupçonnés. Des couleurs chatoyantes et vives. Un tableau comme on en voit que dans les livres. Et me revoilà partit dans mes délires d'artistes. Oui, j'en suis un. Je le sais, je le dis sans me vanter. Je peint des tableaux, et je gagne plutôt bien ma vie, même si je préfèrerai être styliste. Mais bon, c'est déjà ça hein !

Plus je la regarde, plus j'ai envie de sourire. Ne cherchez pas à me comprendre, c'est juste comme ça. Alors, sans vraiment réfléchir, je pense légèrement la tête, avec un petit air attendri, et je lui souris. Un de ses beaux sourires qu'on ne voit pas beaucoup. Il paraît même qu'il est d'autant plus beau qu'il est rare ... M'enfin bon, ça, j'vous avoue, j'y crois pas trop. Et puis j'lui parle.


" Kiara ? C'est mignon. "

Puis, je redresse ma tête. De la sympathie et un sourire, d'accord, mais faut pas trop m'en demander non plus. J'veux bien me laisser attendrir quelques instants, mais ce n'est pas dans ma nature, j'y peux rien. Et puis tout à coup, alors que j'allais reparler, j'entend des bruits de pas qui approchent. Oh, seigneur ! Encore l'autre marchand ! Déjà qu'en entrant dans le magasin il m'avait pas plu, il faut qu'il revienne à la charge. Il a compris ou quoi, cet abruti ?! C'est simple, clair, net, le message que je lui lance est très précis : un regard noir. Si avec ça, il comprend, je ne peux rien faire de plus pour lui. Ah ... si, il a compris. Il se casse. Heureusement. Je n'aimerai pas à avoir m'énerver pour rien.

Et alors, j'me rend compte qu'il y a toujours la jeune Falmari dans la cage, et qu'elle attend peut être quelque chose de moi. Oui ! Oui ! Arrêtez de penser qu'il n'y a que ma petite personne qui compte ! Bien sûr que je fais attention à elle. Y'a juste l'autre abruti qui m'a saoulé c'est tout ! Roooh ... Bref. J'me décide à lui parler, ce sera toujours mieux que d'se regarder dans le blanc des yeux sans rien faire de plus. Je me surprends presque à entendre le son de ma voix, douce et aimable ... pour une fois !


" Bon, j't'explique le deal. Je viens tout juste d'arriver, seulement, je me sens seul chez moi. J'ai besoin de compagnie, alors, je cherche un Falmari pour ... pour avoir des vampires en fait. - Je suis un peu gêné de dire ça. C'est vrai quoi, dans quel situation je la met. - Je sais que c'est pas drôle de servir de nourriture pour un vampire, surtout qu'on a dut t'arracher de ta forêt de force. - Je doute énormément qu'elle ait accepté de venir de son plein gré. - Alors, si tu viens avec moi, et que tu promets de ne pas t'enfuir, t'aura toutes les libertés que tu veux. Si tu veux sortir, tu peux, y'a aucun soucis. Mais j'veux quand même être prévenu, genre tu me laisses un petit mot sur la table, ou quelque chose comme ça. Y'aura quand même certaine limite, je ne te le cache pas, mais j'en poserai avec n'importe qui qui vivrait avec moi. - Bah c'est vrai quoi. J'veux pas non plus que mon appart' serve de salle de fête, et que j'me coltine le ménage après ! - Donc voila. A toi de choisir. Mais si avant t'as des questions, à me poser, n'hésite pas. "

Et voila. On termine sur un p'tit sourire. Léger, discret, faudrait pas non plus que j'devienne tout souriant. Il paraît que je suis beau quand je souris, mais comme je m'en tape de l'avis des autres ... Et puis, je suis ce que je suis, m**de !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara Valfus
Petite mimosa à patte
avatar

Nombre de messages : 19
Végétal / Pouvoir : Mimosa
Date d'inscription : 16/09/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Longue attente ... [Matthew]   Dim 2 Déc - 17:57

Un jeune homme c'était approché pour lui parler. Une voix douce avec une apparence vraiment ... Etrange. En même temps, pour Kiara tous les humains seraient étranges. Sans quitter cette personne des yeux, Kiara c'était doucement mis sur son séant. Heureusement qu'elle était petite, au moins elle pouvait se tenir le dos droit dans cette position. Mais elle regretta légèrement d'avoir fait ça, car maintenant elle avait l'impression d'avoir légèrement froids. C'était de ça de rester recroquevillé quelques heures. Le corps c'était habitué à sa propre chaleur et non à celle qui entourait la falmari.

Enfin bon, elle était en train de regarder Matt. Avec des questions plein la tête. Non ... En fait, il y en avait pas plein, mais elle se les répétait inlassablement dans la tête. Devait-elle se laisser acheter, devait-elle répondre par l'affirmative, ou bien l'envoyer balader. Elle n'arrêtait d'hésiter et de changer d'avis dans sa tête. Elle avait peur de venir avec lui, mais elle avait peur de rester encore dans cette cage. En même temps elle avait aussi peur de l'extérieur ... De l'endroit ou habitaient ses humains.
Elle ne savait pas du tout quoi faire, ou bien quoi dire et elle attendait que l'autre réagisse à ça place. Déjà il lui annonçait qu'il aimait bien son prénom, mais ce n'était pas ça que Kiara voulait entendre. Mais qu'est-ce qu'elle voulait entendre exactement ?

Et maintenant il lui parlait de ce qui allait se passer si elle venait avec lui. Elle ne compris pas tout ce qu'il lui raconta. Pourtant elle faisait comme si elle avait compris. Mais son cerveau n'avait retenu que deux choses. Sortir de cette cage, et servir de nourriture aux vampires. Elle était tellement fixé sur ça, qu'inconsciemment elle regardait Matt droit dans les yeux, mais sans le voir. Ses pensées se balader trop vite pour que Kiara puisse en saisir une. Retenant juste ce que ce jeune homme lui avait dit. Et puis son désir de sortir de cette cage ressortit à nouveau. Mais voilà, ce n'était pas de cette cage qu'elle voulait sortir. Mais de la ville ou habitaient tous ses humains, elle voulait retourner dans sa forêt. Revoir le mimosa dans lequel elle passait pas mal de temps. Revoir les habitants de son village qui la grondait parce qu'elle c'était encore caché pour leurs faire une blague.

Et puis finalement une, deux, trois larmes finirent par sortir. À couler lentement sur le visage de la petite falmari. Bientôt ses petites larmes se transformer en torrent de larme, et Kiara se mit à pleurer. À pleurer fort, rappelant un petit peu la manière des enfants qui avaient un très très gros chagrin. Elle essayait d'essuyer ses larmes, mais elles sortaient encore et encore ne voulant plus s'arrêter.


"J ... Je veux, s ... Sortir d'd'ici."

C'était tout ce qu'elle avait réussi à dire. Elle avait réussi à sortir des mots qui ne reflétaient pas le fond de sa pensé. Car ce qu'elle voulait c'était rentré chez elle, ne plus voir cette cage, ne plus rester oisive comme ça à écouter les mouches voler comme seule occupation. Et elle continuait à pleurer sans s'arrêter se moquant totalement de savoir qu'elle impression elle devait faire maintenant à tout ceux qui l'entendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Hanson
Matthew l’extraterrestre
Un emo dans la ville
avatar

Nombre de messages : 20
Maître/Esclave de : Maître d'un Mimosa sur pattes
Métier : Chômeur désespéré
Date d'inscription : 18/09/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Longue attente ... [Matthew]   Dim 2 Déc - 20:47

Elle pleure ... Elle pleure ... C'est la chose qui me vient à l'esprit. Une des seules choses qui peut m'atteindre profondément. Une des seules choses à laquelle je ne peux pas résister. Je dois agir. Elle pleure ... Elle pleure ... Puis, elle dit vouloir sortir d'ici, presque suppliante. Je suis tellement abasourdie d'une telle réaction - qui pourtant est tout à fait normale - que je rese protré quelques secondes, à la regarder, sans pouvoir réagir, sans rien faire, comme paralyser. Mais je suis interromput, ou plutôt réveillé, par le vendeur qui grommele en s'approchant, se demandant ce qui se passe. Il me jete un regard sévère, que j'ignore complètement. Elle pleure, et elle a besoin de réconfort. C'est la seule chose qui m'importe.

" Mais ouvrez cette cage, bon sang ! - Je cris presque. Qu'est ce qu'il est molasson ! - Mais oui j'vais l'acheter ne faites pas cette tête !! Ouvrez ! "

Ca y est, je l'ai dit ... Je ne voulais pas. Ces mots sonnent si faux, et j'en ai presque la nausée à les prononcé. Acheter un être humain, quelle crime ! Mais, tellement décontenancé, je n'y pense même pas. Tout ce que je vois, c'est un gigolo incapable d'ouvrir une cage ! Tellement énervé, je lui arrache le trousseau de clefs des mains, sans se soucier de ses protestations, et à la hâte j'ouvre sa cage. Cette dernière etant très petite, je n'eut aucun mal à atteindre sa prisonnière, pour la prendre dans mes bras, et la serrer contre moi.

Et alors, la colère et la violence dont j'avais fait preuve pour que le vendeur ouvre la cage s'envola pour laisser place à une douceur qu'on ne soupçonnait pas chez moi. Je prit milles précaution en la tenant contre moi, comme un petit enfant que l'on désire protéger. Je ne veux surtout pas la brusquer, ne pas lui faire mal en tirant trop sur ses chaînes. Mes gestes sont beaucoup plus doux que d'ordinaire, plus protecteurs. Je n'aspire alors plus qu'à une chose, la réconforter, lui montrer qu'elle n'est pas seule, que je suis là. Ca peut peut être paraître bête de s'occuper ainsi des autres quand d'habitude on s'en fout totalement, mais je ne peux pas rester indifférent face aux pleurs ...

Puis, je sens quelque chose me tapoter l'épaule. Je ne me retourne même pas. Je sais très bien qui c'est. Mais pour le voir, il faudrait que je relâche la jeune femme, et je ne veux pas. Il me tapote à nouveau l'épaule, avant de décider de me contourner, pour me forcer à le regarder. Je tourne légèrement la tête vers lui, lui jetant un regard mauvais, et interceptant son regard de dégoût face à la compassion que j'éprouve pour Kiara. Mon regard ne s'en fait que plus noir, et l'expression d'écoeurement du vendeur se transforme en un sourire mauvais, et terriblement hypocrite.


" Par carte ou par chèque ? "

Je rêve là ?! Il ne voit pas que je m'occupe d'elle pour la réconforter ? Tout ce qu'il trouve à ma dire c'est de me demander comment je vais payer ? Je suis tellement surpris et révolté par cette attitude que je manque de lâcher Kiara, mais non, je la garde encore près de moi, encore quelques instants. Je ne lui répond même pas ... Je suis tellement ... Raaaaah ! Mais quel culot ! Espèce de ... d'abruti !! Je me crispe légèrement, avant de me détendre. Elle a dut sentir mes bras se resserer plus fort. Et moi qui ne voulait pas la brusquer ...

Puis, je me décolle, et je la regarde dans les yeux. Mon regard ... Il exprime sans doute toute la compassion que je peux ressentir à son égard, cette douleur que rien ne peut apaiser. J'ai l'impression de la ressentir moi aussi. Et enfin, je m'adresse à elle, doucement, le plus doucement possible.


" Ca va aller ? - Bien sûr, elle chiale dans mes bras ... Et je ne trouve que ça à lui dire !! Raaah mais quel c*n j'fais moi aussi ! - Je reviens tout de suite, je vais te faire sortir d'ici. "

Je laisse le trousseau de clefs à ses pieds, afin qu'elle puisse se libérer de ses entraves, lançant un regard noir au vendeur qui s'apprêtait à protester, un de ses regards auquel on ne peut donner de réponse, tant il est ferme et du. Et je me détourne d'elle, presque à contre-coeur, suivant le marchand pour aller payer. Qulle honte d'acheter un être humain !! Mais j'essaye de me consoler en disant que je vais tout faire pour la rendre heureuse. Pourtant, je n'en suis pas moins un client, qui participe à cet ignoble commerce ... J'vous juren j'me hais parfois ...

Il m'annonce la somme que je lui dois, en pensant que ce ne sera jamais assez pour un être humain, je lui tend ma carte, compose mon code, reprend ma carte. Un geste banal, mais qui n'en est plus un lorsque que ce n'est pas une chose que l'on achète, mais bien quelqu'un ... Et je retourne vers la cage, oubliant totalement l'homme, et une fois arrivé à la hauteur de la cage, je demande alors d'une voix douce à Kiara.


" Ca ira ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara Valfus
Petite mimosa à patte
avatar

Nombre de messages : 19
Végétal / Pouvoir : Mimosa
Date d'inscription : 16/09/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Longue attente ... [Matthew]   Dim 2 Déc - 22:01

Les larmes coulaient encore et encore, sans donner l'impression de vouloir s'arrêter. Pourtant Kiara essayait de faire un effort, dans sa tête elle se disait tout le temps qu'elle devait arrêter. Que ça ne servait à rien de pleurer, mais elle n'arrivait pas à retenir les larmes. À chaque fois qu'elle essayait sa lui faisait mal, et voulant fuir la douleur, elle les laissaient continuer. Durant quelques instant elle avait complètement oublié ou elle était et qui était près d'elle. Elle était en quelque sorte à côté de la réalité. N'entendant presque pas Matt ordonner au vendeur d'ouvrir la cage, ne sentant même pas ses bras la prendre avec douceur.

Elle était à présent contre cet humain, mais sans vraiment le savoir. Il lui fallut quelques secondes pour se rendre compte qu'elle était entourée de chaleur, c'est alors qu'elle ouvrit les yeux tout en continuant de pleurer. D'abords étonnés, ensuite méfiante, elle se recroquevilla sur elle même, enfin en quelque sorte. Car l'effet qu'il y eut, c'était de se serrer d'avantage contre Matt. Mais elle ne s'en rendait pas compte, plus préoccupé par ses larmes qu'autre chose. Cependant l'étonnement de ce savoir dans les bras d'un humain lui faisait tout drôle. Elle qui avait cru qu'ils étaient pour la plupart méchant à cause du traitement qu'elle avait eut jusqu'à présent ... Elle ne comprenait vraiment pas du tout ce qui lui arrivait au final.

À un certain moment Kiara se retrouvait à regarder les yeux de cet homme. Lui empli de compassion, elle empli de larme et de peur. Elle ne compris pas ce qu'il lui disait et ne pouvait donc pas répondre à ça question. Tout ce qu'elle sentait maintenant, c'était l'absence de ses bras qui avait tenté de la réconforter. C'était des bras humain, et même si elle aurait préféré qu'il reste loin d'elle. Le fait de sentir l'absence de cette chaleur réconfortante lui faisait encore plus male. Elle baissa les yeux en recommençant à pleurer d'avantage. Mais malgré ses yeux embués, elle arrivait à voir la forme floue des clefs. D'une main tremblante elle s'en empara. Et les regarda un petit peu avant de détacher ses chaînes qui l'avait tant irrité depuis son arriver ici.
Ses mains étaient enfin libérées, bien qu'on pouvait voir des traces de rougeur aux endroits ou entrave avaient frotté. Mais la jeune falmari ne s'en occupait pas. Tout en pleurant, elle laissa tomber le trousseau avant d'essayer de se relever. Mais elle n'avait plus de force, elle n'avait pas l'impression que ses jambes allaient réussir à soutenir son poids ne seresse que quelques secondes.
Puis l'humain revint, pour lui poser encore une question. Qu'elle compris cette fois. Elle ne s'attendait pas vraiment à ce qu'il réapparaisse, elle avait faillit reculer mes ses jambes étaient coincé sous son corps. Et à cause de ses pleurs qui faisait trembler son corps elle n'arrivait pas à se mouvoir correctement. Elle tenta de répondre à cet humain, mais aucune réponse ne vint à son esprit. Elle ne savait même pas quoi lui dire, qu'elle allait bien, pas bien, ou alors qu'il pouvait aller se faire voir. Elle se contentait de pleurer, incapable de bouger ou même de se lever, alors qu'au tout début, elle ne pensait qu'à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Hanson
Matthew l’extraterrestre
Un emo dans la ville
avatar

Nombre de messages : 20
Maître/Esclave de : Maître d'un Mimosa sur pattes
Métier : Chômeur désespéré
Date d'inscription : 18/09/2007

Feuille de personnage
Statut du joueur: Innactif
Position du personnage: Voir règlement

MessageSujet: Re: Longue attente ... [Matthew]   Dim 2 Déc - 23:24

Une fois revenu vers la cage, mon regard s'attarde sur la jeune femme, qui n'a pas cessé de pleurer. Je remarque en revanche qu'elle s'est détachée. Mais ses larmes ... Toujours là. J'aurai voulut qu'elles partent à jamais. Je ne supporte pas de voir les gens pleurer. Et encore moins sont qui ont déjà une vie malheureuse. Je me sens tellement ... avec eux dans leurs problèmes. Je tourne la tête vers le vendeur : il est totalement désintéressé de la situation. Je soupire. Cruel et inhumain.

Et alors, je reprend Kiara dans mes bras. Je ne peux pas faire autrement, je veux l'aider, et je sens qu'elle a besoin d'aide. Si elle désire que je lui apporter de l'aide ? Je n'en sais rien. A vrai dire, je pense que les préjugés et la haine sont courants chez ceux qui sont asservis ... Après tout, vu la manière dont on les traîte, c'est normal ... J'réagirai pareil à leur place. Même si je n'y suis pas. Comment l'être humain a-t-il put tomber si bas ? J'considère déjà pas l'Homme comme quelque chose de bien, mais alors là ... C'est le cas d'le dire, c'est le pompon ! Et dire que je participe à ça. Mais dans quelle galère j'me suis encore fourré ?!

C'est pas que ça me dérange de l'aider ! Non non pas du tout ! Seulement, j'pensais pas que ce serait aussi ... imposant, ce commerce humain. Alors forcément, ça me dépasse un peu. Un peu beaucoup même. J'sais pas trop quoi faire finalement, face à tout ça. Mais j'me rend compte qu'il va peut être falloir y aller. On ne va quand même pas rester éternellement ici. J'pense aussi que c'est cet endroit qu'elle n'aime pas. Faut dire, on l'a arraché à son milieu pour qu'elle devienne esclave, et serve de repas à des vampires. C'est pas extra comme avenir. J'espère juste qu'elle va s'habituer à ma présence. J'ai pas trop envie de la rendre à la nature. J'ai peur qu'elle se refasse prendre à nouveau, et qu'elle tombe sur quelqu'un de bien moins conciliant. La serrant un peu plus contre moi, je lui chuchote quelques mots, doucement.


" Accroche toi, si t'as besoin. "

Je lui souris doucement. Je ne pense pas qu'elle ait vu, mais tant pis. J'aurai au moins fais ça. Et puis, hop, je la prend dans mes bras, ou plutôt, je la soulève pour la porter. Vous savez, comme le stéréotype du mari qui porte sa femme à la sortie de l'église. Bon d'accord ... j'me tais. J'ai rien dit. Je sors. Bref ... Et donc, la voila dans mes bras. Elle me parait incapable de bouger, tellement elle est en pleurs, alors autant l'emmener chez moi comme ça. Y'a peut être une petite trotte à pied, mais tant pis. J'ai pas de voiture alors je fais avec ce que j'ai ... Donc avec mes jambes !

Après tout, je n'avais pas trop le choix. Et puis, je supportais de moins en moins bien ce lieu, avec tous ces pauvres gens enfermés. Si j'avais put, je les aurais tous acheté, pour qu'ils soient un minimum libres ... Mais je ne peux pas. Alors je vais au moins tenter de rendre Kiara heureuse. En sortant de la boutique, je ne dit rien, je ne lança aucun mot, ne fit aucun signe au vendeur. Je m'en moque royalement de cet abruti, et je serre doucement la jeune femme dans mes bras, pour la réconforter le plus possible, tout en me mettant en route vers chez moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Longue attente ... [Matthew]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Longue attente ... [Matthew]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Longue attente [Privé WP]
» Une longue attente [-18ans]
» [Sturgis] une trop longue attente
» Quand l'attente se fait longue [PV : Holly] [Clos]
» Des VP Pour Obama, la liste est longue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Muileata : Diamond Mine :: RP :: Galway: Vieille Ville :: Fleuriste-
Sauter vers: